Harrisia

Harrisia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Harrisia, Cactus-pomme

  • Nom(s) latin(s)

    Harrisia

  • Famille

    Cactacée

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

On les appelle apple cactus en anglais, c'est-à-dire « cactus-pomme », en raison de la forme de leur fruit. La petite vingtaine d'espèces du genre Harrisia est originaire de l'Argentine et du Paraguay, plus généralement d'Amérique du Sud. Les populations sauvages de cette Cactacée peuvent être trouvées à partir de la Floride aux États-Unis, jusqu'en Argentine en passant par les îles des Caraïbes. En Floride, ce genre est rarement vu dans la nature, car il occupe des îles et des endroits reculés où la végétation est très dense et inaccessible. Ces cactus ont été introduits en Australie dans les années 1890.

Seules quelques-unes des espèces du genre Harrisia se trouvent en culture, sans doute en raison de leur mode de croissance difficile à manier. Elles sont souvent cultivées comme plantes ornementales dans les climats chauds où elles peuvent croître librement. En Europe, le climat oblige à une culture en serre dès que les gelées approchent.

Les racines des cactus Harrisia sont de deux types. Des racines faisant jusqu'à 3 cm d'épaisseur et de 30 cm à 2 m de long se développent principalement horizontalement et peuvent s'élever jusqu'à 15 cm au-dessus du niveau du sol. Des racines tubéreuses gonflées, servant de stockage alimentaire, descendent à une profondeur de 15-60 cm.

Bon à savoir : le profond système de racines tubéreuses en sous-sol permet à la plante de survivre, même si les parties aériennes sont tuées.

Les tiges de ces espèces sont généralement minces, charnues, épineuses, articulées et forment des tapis enchevêtrés d'environ un demi-mètre de haut. De nombreuses branches sont souvent à plat et prennent racine là où elles touchent le sol. Chaque section est nervurée longitudinalement avec six nervures ; chaque nervure a des bosses triangulaires basses, épaisses, à intervalles réguliers. Ces bosses ont des coussins de poils gris et sont garnies de trois à cinq épines courtes à plat, et une à trois épines raides érigées, très pointues de 2,5 à 3 cm de long. Ainsi, ces aréoles avec plusieurs épines, semblables à des aiguilles, sont assez espacées, rendant les tiges facilement visibles.

Toutes les espèces ont de grandes fleurs blanc rosé nocturnes (ouvertes la nuit) parfumées. Les fleurs sont roses et en forme d'entonnoir avec une teinte de blanc. Celles-ci croissent isolément près des extrémités des tiges, sur une bosse écailleuse mince et veule.

Les tubes floraux, gris vert et de 10-15 cm de long, ont des poils et les fruits sont des sphères charnues, rondes jaunes ou rouges de 4 cm de diamètre. Les fruits sont une clé d'identification utile. De nombreuses petites graines noires (400 à 1 000) sont intégrées dans la pulpe juteuse blanche du fruit qui se divise et s'ouvre à maturité.

Espèces de Harrisia

Note : les hauteurs minimales données correspondent à une culture en pot en intérieur. Les maximales correspondent à une culture en conditions naturelles, en grand pot extérieur ou en serre.

Harrisia fragrans

Harrisia  Harrisia fragrans
  • Floraison : Fleurs blanc-rose nocturnes, de 12 à 20 cm de long, odorantes. Floraison fin de printemps, début d'été.
  • Caractéristiques : 1 à 5 m de haut. Fruits globuleux remarquables, de 6 cm de diamètre, rouge sombre.
  • Qualités : Température minimum de maintien conseillée : 12 °C ! Ne supporte pas le moindre gel.

Harrisia pomanensis

 Harrisia pomanensis
  • Floraison : Fleurs blanc-verdâtre nocturnes, de 10 à 15 cm de long. Floraison estivale.
  • Caractéristiques : 1 à 3 m de haut. Spectaculaire fruit rouge fuchsia.
  • Qualités : Température minimum de maintien conseillée : 12 °C ! Ne supporte pas le moindre gel.

Harrisia Jusbertii (hybride H. pomanensis x Echinopsis eyriesii)

 Harrisia Jusbertii (hybride H. pomanensis x Echinopsis eyriesii)
  • Floraison : Fleurs blanc-brunâtre nocturnes, de 15 à 24 cm de long. Floraison estivale.
  • Caractéristiques : 1 à 3 m de haut. Fruits rares, car l'espèce est autostérile !
  • Qualités : Floraison très abondante. Température minimum de maintien conseillée : 12 °C ! Ne supporte pas le moindre gel.

Plantation du Harrisia

Plantation du <em>Harrisia</em>

John Tann/CC BY 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Plantez les cactus Harrisia dans un gros pot transportable, bien drainé, de 60 cm de profondeur au moins, exposé en plein soleil. Choisissez un versant ensoleillé afin d'assurer un parfait drainage du sol avec séchage de la surface. Optez pour un substrat plutôt acide à neutre, sans grande minéralisation.

En raison des dimensions imposantes et des épines acérées, la culture en intérieur est déconseillée ! La serre ou la véranda sera plus adaptée pour cultiver ces grands cactus. N'ombragez surtout pas…

Quand planter un cactus Harrisia ?

Plantez-le en fin de printemps ou début d'été pour un début de culture en extérieur. En serre, peu importe la saison.

Comment le planter ?

Les substrats des plantes vendus dans le commerce sont souvent trop riches en tourbe. Il est judicieux de rempoter le Harrisia en le débarrassant du plus gros de son substrat, puis de confectionner un mélange de 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable de rivière et 1/3 de terreau.

Si la terre est argileuse, ajoutez des gravillons, de la vermiculite ou perlite pour l'alléger. Laissez cicatriser les plaies éventuelles pendant quelques jours avant d'arroser votre plante.

Culture et entretien du Harrisia

Culture et entretien du <em>Harrisia</em>

Jan/CC BY 2.0/Wikimedia

Laissez sécher le substrat entre 2 arrosages. Il est préférable d'arroser abondamment et peu souvent. Laissez la motte se réhumidifier correctement pendant quelques heures. En effet, les cactus mettent du temps à se réhydrater, car leur sève circule lentement.

Faites attention à ne pas donner de coup ni à mouiller les tiges exposées au soleil brûlant pour ne pas nécroser le tissu.

Arrosez les Harrisia cultivés en serre ou véranda en été une fois par semaine et ceux placés à l'extérieur, une à deux fois par semaine. En intérieur, pendant l'hiver, arrosez une fois par mois si la température dépasse 10 °C. En deçà, il n'est pas nécessaire d'arroser.

Harrisia n'offre aucune résistance au gel malgré un important système racinaire souterrain profond. Même si quelques espèces (plants adultes de plusieurs années) résistent à de très faibles et courtes gelées jusqu'à -2 °C, il est préférable d'abriter ces cactus de tout risque de gel, en préférant ne jamais les exposer à des températures en deçà de 5 °C. Dès le milieu de l'automne ou dès tout risque de gel, rentrez le conteneur à l'intérieur pour le mettre hors gel. Ressortez le conteneur en extérieur lorsque tout risque de gelée (même nocturne) est écarté. Veillez à placer la plante au soleil extérieur très progressivement afin de ne pas brûler les tissus lors de la sortie de l'hivernage.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles farineuses sont des parasites courants des cactus. La lutte est difficile. Ôtez les gros amas avec un coton-tige imbibé d'alcool puis pulvérisez régulièrement du savon noir additionné d'un peu d'huile blanche afin d'éliminer les jeunes cochenilles et les œufs.

Multiplication d'un Harrisia

Multiplication d'un <em>Harrisia</em>

Michael w/CC BY 2.5/Wikimedia

N'importe quelle petite partie de la racine tubéreuse laissée dans le sol va croître, ce qui augure d'une facilité de multiplication par division.

Il est toutefois évident que la manipulation des Harrisia est dangereuse. Préférez donc le bouturage, surtout par marcottage.

Quand et comment marcotter ?

Au printemps. Forcez l'une des tiges à toucher le sol et laissez faire la nature. Quand de nouvelles tiges (au printemps suivant) émergent du sol, séparez le nouveau plant.

Quand et comment diviser ?

Chaque plante adulte renferme de nombreux bourgeons dormants souterrains qui sont tous capables de reprendre lorsque la croissance de la partie aérienne meurt.

En début d'été, coupez simplement certains bourgeons sur les racines et replantez : arrosez 3-4 jours plus tard.

Attention : la sève des Harrisia est urticante, prenez des précautions avant de les manipuler !

Conseils écologiques

Pensez à exploiter un récupérateur d'eau pour les arrosages estivaux, cela permet quelques économies sur ce budget.

Fruits et graines des Harrisia sont facilement mangés par les oiseaux et, dans une moindre mesure, par les porcs sauvages dans leur milieu naturel d'origine. De cette façon, de nouvelles plantes s'installent facilement à partir de graines transportées par les animaux.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides