Érable rouge

Érable rouge en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Érable rouge, Érable de Virginie, Érable de plaine, Érable du Canada, Érable lacustre

  • Nom(s) latin(s)

    Acer rubrum, Acer carolinianum, Acer coccineum, Acer fulgens

  • Famille

    Sapindacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu | Arbre à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
    Conique ou pyramidal
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    12 à 18 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol frais
  • Densité

    0,1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'érable rouge atteint 15 à 40 m de haut dans la nature, avec un tronc de 60 cm de diamètre pour une longévité qui dépasse largement le siècle. En milieu ouvert, il forme une couronne partant d'assez bas avec de grosses branches verticales ramifiées formant une cime dense allongée. Ses racines sont étalées et superficielles ce qui lui permet de supporter des milieux gorgés d'eau. L'écorce lisse gris pâle s'assombrit avec l'âge et produit des crêtes qui se lacèrent et se soulèvent par les deux extrémités.

Les feuilles comprennent un long pétiole souvent rouge, long de 5 à 10 cm, et un limbe quasiment aussi large que long, du moins chez les feuilles adultes, mesurant 5 à 15 cm en tous sens. Le limbe des jeunes feuilles est beaucoup plus étroit. Avec une nervation palmée, il se découpe en 3 à 5 lobes dentés de façon irrégulière. Le lobe principal possède des côtés presque parallèles à la nervure médiane et forme de large sinus peu profonds et anguleux, un peu comme chez la feuille de platane.

La coloration rouge flamboyant que prennent les feuilles souvent dès la fin août en fait son principal attrait, car en été le limbe arbore une teinte vert pâle dessus et un revers blanchâtre assez ordinaires. Les rameaux lisses et luisants, rouge cuivré, portent latéralement des petits bourgeons pointus opposés rougeâtres et un terminal en forme d'ogive de 3-4 mm de long. Les bourgeons à fleurs sont groupés en masse le plus souvent en extrémité de rameaux nains et sont très visibles pendant l'hiver. Ils éclosent en mars-avril avant les feuilles.

Les fleurs rouge vif sont les plus précoces parmi les érables. Les fleurs mâles et femelles sont portées par des rameaux différents au sein d'un même sujet, bien que les jeunes arbres ne présentent souvent qu'un seul type de fleurs. Le périanthe rouge ou vert rouge comprenant 5 sépales soudés et 5 pétales est très réduit, surmonté par un bouquet de 5 étamines jaunes ou de pistils rouges, accompagnés de disques nectarifères.

Comme chez tous les érables, les fruits sont des disamares de couleur rouge avec des ailes séparées par un angle de 60°, mesurant 12-25 mm de long. Ils se forment souvent avant la naissance du feuillage ce qui prolonge l'attrait de la floraison de manière étonnante. Leur maturité est atteinte en mai-juin au moment où les jeunes pousses rouges commencent à pointer.

Variétés d'Acer rubrum

L'espèce est très variable d'autant qu'elle s'hybride facilement avec l'érable argenté (Acer saccharinum), donnant lieu à des formes intermédiaires. Ce dernier fait partie de la même section rubra qui permet de classifier les érables.

Certains auteurs distinguent aussi des variétés sauvages comme var. tomentosum (à feuilles velues), var. drummondii (à feuilles plus grandes et coriaces, blanches dessous que l'on trouve dans le sud des États-Unis) et var. trilobum (à feuilles à 3 lobes).

Note : ne pas confondre l'érable à sucre (Acer saccharum) également appelé « érable du Canada » avec l'Acer rubrum qui ne donne pas de sirop d'érable. Pour distinguer l'érable argenté (Acer saccharinum) de l'érable rouge, frottez les rameaux : l'érable argenté émet une odeur désagréable alors que l'autre n'a pas d'odeur.

Érable rouge (Acer rubrum)

Espèce type

Érable rouge (Acer rubrum) Espèce type
  • Végétation : Arbre caduc à tronc droit de 15-20 m de haut en culture. Port ovale de 10 m de diamètre. Feuilles opposées à 3-5 lobes dentés vert pâle, blanchâtres au revers. Limbe de 5-15 cm de long. Jeunes feuilles et pousses rouges. Feuilles devenant rouge vif, oranges ou jaunes, à revers blanchâtre à l'automne.
  • Fleurs et fruits : Floraison précoce en mars-avril avant les feuilles sous forme d'ombelles fasciculées de 5 fleurs. Fleurs mâles et femelles séparées, mais sur le même arbre adulte. Corolle réduite, rouge chez la fleur femelle, jaune chez la mâle. Les fruits sont des disamares de 2 cm, rouges avant de devenir beiges en mai-juin.
  • Qualités : Croissance rapide. Bois de qualité. Excellent arbre d'alignement. Tolère la pollution, les sols hydromorphes et assez bien l'ombre. Longévité de 100 à 200 ans. Se cultive aussi en bonsaï.

'October Glory'

Érable rouge 'October Glory'
  • Végétation : Arbre à large couronne à coloration rouge intense très régulière à l'automne. Feuillage de 5-10 cm à 3 ou 5 lobes, vert foncé au revers bleuté, restant longtemps sur la plante.
  • Fleurs et fruits : En mars-avril, nombreuses petites fleurs rouges en grappes compactes avant les feuilles.
  • Qualités : Obtenu en 1964 par Princeton Nurseries (États-Unis). Préfère un sol non calcaire, riche, frais et drainé. Très bel arbre d'alignement.

'Columnare'

Érable rouge (Acer rubrum) 'Columnare'
  • Végétation : Port colonnaire de 20 m de haut sur 10 de large.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : Tolère l'excès d'humidité comme la sécheresse si la fosse est suffisamment importante.

'Morgan' INDIAN SUMMER® (syn. Acer x freemanii 'Morgan')

Érable rouge 'Morgan' INDIAN SUMMER® (syn.  Acer  x  freemanii  'Morgan')
  • Végétation : Arbre de 8 m de haut au bout de 10 ans, puis 20 m sur 12 de large. Port ovale. Feuillage vert sombre brillant virant de façon uniforme au rouge brun en automne.
  • Fleurs et fruits : Fleurs femelles rouges avant les feuilles. Disamares rares de 2-5 cm mûrs en mai-juin.
  • Qualités : Obtenu au Canada, considéré parfois comme hybride entre saccharinum et rubrum. Multiplier par boutures herbacées, car greffage souvent peu compatible.

Acer x freemanii (Hybrides intergénériques érable de Freeman)

Acer x freemanii 'Armstrong' (syn. A. rubrum 'Amstrong')

Érable rouge  Acer  x  freemanii  'Armstrong' (syn.  A. rubrum  'Amstrong')
  • Végétation : Arbre fastigié atteignant plus de 6 m de haut à 10 ans sur 2-3 m de large. Taille pouvant dépasser 10 m. Feuilles automnales jaunes, orangées à grenat.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : Croisement entre Acer saccharinum et rubrum. Découvert en 1947 par Newton Armstrong à Scanlon (Ohio). Parfait pour alignements et petits jardins.

Acer x freemanii 'Jeffersred' AUTUMN BLAZE®

Érable rouge  Acer  x  freemanii  'Jeffersred' AUTUMN BLAZE®
  • Végétation : Arbre de 15-18 m de haut sur 8-12 m de large. Feuilles assez brillantes, plus ou moins découpées et dentées. Jeunes feuilles rouge sang s'assombrissant avec des nervures vertes. Elles virent au vert clair, puis dès la mi-août au rouge orangé pendant 3-5 semaines avant de se crisper et chuter. Rameaux rougeâtres puis gris vert avant de brunir.
  • Fleurs et fruits : Les fleurs paraissent en même temps que le feuillage. Corymbes jaune vert. Disamares de 3-6 cm rouges striés, infertiles et rares.
  • Qualités : Très belles colorations du feuillage.

Plantation de l'érable rouge

Plantation de l'érable rouge

Jean-Pol GRANDMONT/CC BY 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Ces érables poussent assez souvent dans des zones marécageuses ou autres types de plaines humides, notamment dans le nord de l'Amérique. Dans le Missouri, il est assez fréquent dans des zones rocheuses plus sèches et élevées. Cette essence tolère finalement assez bien tous les sols ni trop secs ni trop compacts, plutôt légèrement acides ou avec très peu de calcaire (pH de 7,5 maximum). La coloration des feuilles est alors moins intense à l'automne.

Le plein soleil voire une ombre légère lui conviennent.

L'arbre, poussant au Canada, est capable de résister à des températures très basses de l'ordre de -34 °C. En revanche, il tolère peu les embruns et la chaleur excessive.

Il peut être planté en isolé, en alignement, former des bosquets voire une haie taillée ou libre.

Quand planter l'Acer rubrum ?

En automne-hiver de préférence, lors du repos végétatif.

Comment le planter ?

Creusez une fosse d'environ trois fois le volume de la motte en tenant compte du développement futur de l'arbre. Celui-ci peut être planté à 3-4 m des habitations, car ses racines ne sont pas gênantes.

Plantez 2-3 tuteurs dans la fosse à distance de la motte, avant de positionner votre sujet. Ceci évite de blesser les racines après avoir rebouché le trou.

Ajoutez de la matière organique si vous souhaitez améliorer la capacité du sol à retenir l'humidité et l'enrichir en éléments fertilisants. De la terre de bruyère ou un paillage d'aiguilles de pin peut aider à acidifier le sol si nécessaire.

Versez 2-3 arrosoirs dans la cuvette formée autour du tronc pour bien chasser l'air puis fixez le tronc à vos tuteurs par des liens souples.

Paillez le sol afin de maintenir l'humidité.

Culture et entretien de l'Acer rubrum

Culture et entretien de l'<em>Acer rubrum</em>

Syp/Public Domain/Wikimedia

L'arbre n'a pas besoin de soin particulier si ce n'est de contrôler qu'il ne manque pas d'eau durant les 3 premières années.

En sol sableux, réalisez un apport de compost ou fumier sous l'aplomb de la couronne chaque printemps avec éventuellement de la corne broyée (riche en azote).

Sa croissance est plus rapide que celle de l'érable à sucre (Acer saccharum) ou de l'érable plane (Acer platanoides), mais n'égale pas celle de l'érable argenté (Acer saccharinum).

Taille de l'érable rouge

Quand tailler ?

En fin d'hiver, voire en juin-juillet.

Comment tailler ?

L'arbre subit une taille de formation classique qui tend à garder la flèche et à remonter progressivement le houppier pour que les branches basses ne gênent pas le passage.

Par la suite, ôtez simplement le bois mort.

La taille de la haie se fait en fin d'hiver à l'aide d'un taille-haie.

Maladies, nuisibles et parasites

Cicadelles

Les cicadelles peuvent pulluler certaines années, rendant le feuillage collant puis noirâtre suite au dépôt de fumagine. Ces petits insectes aux ailes repliées en toit ont des larves blanchâtres pelucheuses groupées au revers des feuilles. Traitez surtout les jeunes sujets au jet d'eau ou bien réalisez 1 à 2 pulvérisations d'une huile minérale en fin d'hiver-début de printemps. Lorsque les feuilles sont en place, préférez un insecticide type pyrèthre. Les sujets adultes tolèrent assez bien ces attaques.

Lien astuce cicadelle 375803

Verticilliose

Le champignon Verticillium, responsable de la verticilliose est susceptible d'entraîner la mort de l'érable rouge. Il n'existe aucun traitement si ce n'est des applications préventives de produits à base de cuivre et la coupe rapide des branches commençant à jaunir.

Pucerons, cochenilles et acariens

Les pucerons, cochenilles à bouclier et acariens peuvent aussi s'attaquer à des sujets affaiblis. Appliquez une huile ou un insecticide de type pyrèthre.

Les phytoptes sont des acariens à peine visibles qui entraînent des galles vertes puis rouges sur le limbe. La forme des galles varie selon l'espèce mais il ne faut pas s'inquiéter pour autant, les dommages causés à l'arbre restent très limités. Les conditions météorologiques influencent beaucoup la proportion de galles. Taillez éventuellement les rameaux très atteints.

Multiplication d'Acer rubrum

Multiplication d'<em>Acer rubrum</em>

Syp/Public Domain/Wikimedia

Le semis d'érable rouge reste assez délicat à réaliser, la greffe est rarement appliquée du fait d'une incompatibilité entre le porte-greffe – même s'agissant de semis d'Acer rubrum – et le greffon qui parfois se déclare plusieurs années après, aussi on emploie généralement le bouturage pour multiplier les cultivars.

Quand et comment bouturer ?

En début ou fin d'été, effectuez des boutures herbacées ou de bois lignifié.

Coupez des pousses de 15-20 cm juste sous un nœud.

Attention : en production, il est recommandé de pratiquer des boutures à un seul nœud afin d'obtenir une pousse unique et un nombre plus important de boutures. Les boutures sont coupées 1 cm au-dessous d'un nœud et 2,5 à 4 cm au-dessus.

Ôtez les feuilles de la base en épargnant les bourgeons puis trempez la base des boutures dans de l'hormone de bouturage. Recoupez le limbe des feuilles pour limiter l'évapotranspiration.

Piquez les boutures dans un pot rempli d'un mélange constitué de 1 part de tourbe pour 4 parts de sable. Maintenez les boutures à l'étouffée dans un endroit chaud à 21-30 °C le jour, 13,3-20 °C la nuit.

Sélectionnez parmi les nouvelles pousses la plus vigoureuse qui formera le tronc.

Quand et comment semer ?

Semez dès la récolte des graines en mai-juin. La durée germinative est de 1 à 2 ans maximum aussi est-il préférable de semer des graines fraîches.

Semez les graines ailées en pépinière dans un sol sableux et recouvrez les semences de 2 cm de terre fine. Arrosez.

La germination est généralement immédiate et des plants sont visibles au pied de l'arbre dès octobre. Le taux de réussite varie de 25 à 60 %.

Repiquez les plantules lorsqu'elles présentent 4 feuilles.

Bon à savoir : les semis sauvages peuvent facilement se transplanter s'ils mesurent moins de 30 cm car le pivot est assez peu développé.

Conseils écologiques

L'érable rouge est une source de nourriture pour la faune, qu'il s'agisse du feuillage, des bourgeons ou des graines particulièrement convoités par les écureuils au printemps puis à l'automne. D'autre part, il tolère assez bien la pollution, ce qui en fait un arbre d'ornement idéal. Cependant, il semble moins tolérer les conditions urbaines que l'érable argenté.

Les feuilles de l'érable rouge sont très toxiques, voire mortelles pour les chevaux qui sont attirés par son feuillage.

Un peu d'histoire…

Les érables, riches de 120 à 150 espèces réparties dans tout l'hémisphère nord, font partie de la famille des Sapindacées depuis la classification phylogénétique APG II. Cette famille inclut non seulement les Acéracées (érables) mais aussi les Hippocastanacées (marronniers). Le genre apparaît sur terre il y a 120 MA, vraisemblablement en Chine, puis se diffuse 60 MA plus tard. Il étend son peuplement vers l'ouest en direction de l'Himalaya et de l'Europe, vers le sud-est jusqu'en Malaisie et vers le nord pour gagner l'Amérique par le détroit de Béring.

Chez les Sapindacées, le pistil présente à l'origine trois carpelles. Les érables ont l'un d'entre eux qui avorte, si bien que le fruit comporte seulement deux ailes englobant chacune une graine. Les carpelles sont attachés autour du pédoncule avec une soudure incomplète ce qui donne une apparence de fruits presque distincts. Chez les marronniers, le plus souvent, un seul des carpelles se développe, même si les cloisons déparant les carpelles restent visibles.

L'érable rouge est une essence de l'est de l'Amérique du Nord qui se répartit sur une vaste zone de latitudes allant du Minnesota, remontant jusqu'à sud de Terre-Neuve au nord et jusqu'aux États du Texas et de Floride au sud. Il pousse souvent dans des forêts mixtes de plaines inondables.

Le bois de l'érable rouge est apprécié en ébénisterie. Il présente une teinte brun pâle et une bonne dureté, avec un poids variable. Il est l'emblème de l’État de Rhode Island au nord-est des États-Unis, près du Massachusetts.

Cette espèce est la première rapportée en Europe parmi les nombreux érables américains qui eux-mêmes parvinrent en Europe plusieurs siècles avant les espèces d'Extrême-Orient. Acer rubrum paraît sur les listes des pépinières anglaises dès 1632. La sélection s'oriente rapidement vers la recherche de cultivars à couleurs automnales plus intenses dans les rouges ou rouge orangé et de plants à port colonnaire dès 1889.

L'étymologie du nom de genre Acer est indo-européenne (ak signifiant « aigu »). Le mot apparaît en latin sous le terme acus, « aiguille » et le nom acer pour désigner l'érable. Rubrum signifie « rouge » en latin, se référant à la couleur des fleurs, des jeunes pousses, des bourgeons, des rameaux et du feuillage automnal.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides