Impatiens (ou impatience)

Impatiens (ou impatience) en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Impatience, Impatiens, Patience, Balsamine

  • Nom(s) latin(s)

    Impatiens

  • Famille

    Balsaminacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La dénomination curieuse des impatiens, plantes de la famille des Balsaminacées, serait due à la façon dont les fruits de certaines espèces libèrent brusquement leurs graines dès leur maturité, en éclatant violemment, ce qui les projette à la ronde.

La balsamine des jardins est cultivée dans les jardins en France depuis le XVIe siècle, et c'est à partir du XIXe siècle qu'ont été créés les nombreux cultivars commercialisés actuellement, à partir d'espèces ramenées des hautes régions himalayennes au nord de l'Inde. D'autres proviennent de Ceylan, de Madagascar, d'Afrique ou d'Indonésie.

Ce sont des plantes faciles à cultiver et à entretenir, adaptées aux expositions ombragées ou semi-ombragées, mais offrant beaucoup de lumière. Certains hybrides supportent un peu de soleil.

Leurs caractères morphologiques (taille, tiges, feuilles, fleurs) varient beaucoup selon les espèces. Certaines, comme I. walleriana sont couvrantes et ne dépassent pas 0,25 à 0,30 m de haut alors qu'à l'inverse I. glandulifera est érigée et atteint 2 m de haut à l'ombre.

Selon les variétés, les fleurs sont simples ou doubles, possèdent ou non un éperon et leurs coloris parcourent la palette des rouges, des roses et des blancs, auxquels s'ajoutent le jaune et l'orange pour les cultivars récents. Elles apparaissent généralement de l'été aux premières gelées. Bien que plus petites, les fleurs des variétés naines sont plus dégagées du feuillage que celles de haute taille.

Les feuilles sont aussi très variables mais en général lancéolées et légèrement dentées et dans divers tons de vert.

Seules ou associées à d'autres plantes (bégonia, anémone du Japon, fuchsia, etc.), les impatiens fleuriront efficacement vos balconnières, pots, jardinières comme vos massifs, bordures ou plates-bandes à l'ombre.

Regroupées dans un bac ou un pot suspendu, plusieurs boutures de variétés différentes vous donneront un magnifique décor très fleuri, près d'une fenêtre bien éclairée (mais pas directement au soleil) en intérieur ou sur un balcon en été.

L'espèce Impatiens balsamina est traditionnellement utilisée comme plante médicinale en Asie. Elle aurait des propriétés anti-inflammatoires, diurétiques, laxatives, toniques et emménagogues. Ses fleurs auraient également des propriétés antibiotiques.

Son jus, toxique par ingestion, mélangé à de l'alun, est employé traditionnellement au Japon et en Inde pour teindre les ongles en rouge.

Espèces et variétés d’impatiens

Le genre Impatiens compte plus de 900 espèces connues. À ce nombre, il convient d’ajouter de nombreux cultivars commercialisés dans nos régions ainsi que de nombreux hybrides, en particulier d’impatiens de Nouvelle-Guinée qui sont en général plus tolérants au soleil.

L’espèce la plus anciennement cultivée chez nous est la balsamine des jardins (Impatiens balsamina), dont on a commercialisé de nombreux cultivars. La race 'À fleur de camélia' présente des fleurs doubles réparties le long des tiges. On peut classer ces nombreuses espèces en trois groupes correspondant à leurs contraintes de culture :

  • Les espèces tropicales que vous devrez rentrer en hiver dans une pièce lumineuse (mais pas au soleil) dont la température ne descendra pas au-dessous de 10 °C. Elles ne nécessitent alors qu’un arrosage réduit. En été, vous pourrez les sortir aux beaux jours en les plaçant en demi-ombre ou à l’ombre.
  • Les espèces acclimatables à nos jardins et qui se ressèment spontanément : Impatiens balfourii, Impatiens racemosa, Impatiens namchabarwensis.
  • Et enfin les espèces acclimatables aux jardins et vivaces par leurs racines tubéreuses ou charnues : Impatiens arguta, Impatiens sodenii, Impatiens puberula.

Espèces acclimatables aux jardins, se ressemant spontanément

Balsamine des jardins (Impatiens balsamina)

Espèces acclimatables aux jardins, se ressemant spontanément Balsamine des jardins (Impatiens balsamina)
  • Caractères de la fleur : Fleurs en forme de casque, simples ou doubles. Couleur blanche, rouge, rosée, ou violette, seules ou en petits groupes à l’aisselle des feuilles. De mi-juin aux premières gelées.
  • Caractères de la plante : Annuelle. Croissance très rapide. Port érigé touffu de 0,30 à 0,80 m. Feuillage vert pâle. Fruits en capsules déhiscentes. À la mi-ombre, à l’abri du vent.
  • Qualités : Espèce horticole. Pour massifs peu ensoleillés.

Impatiens de Balfour (Impatiens balfourii)

Espèces acclimatables aux jardins, se ressemant spontanément Impatiens de Balfour (Impatiens balfourii)
  • Caractères de la fleur : Fleurs au bout d’un fin pédoncule semblables à de petits papillons rose et blanc au-dessus du feuillage. Floraison tout l’été.
  • Caractères de la plante : Touffe de 1 m × 0,60 m. Se ressème partout, si elle trouve une ombre légère et un terrain frais.
  • Qualités : Quasiment spontanée chez nous. Donne un charme inimitable à un jardin d’allure sauvage. Attention, elle peut devenir envahissante.

Impatiens bleue (Impatiens namchabarwensis)

Impatiens (ou impatience) Impatiens bleue ( Impatiens namchabarwensis )
  • Caractères de la fleur : Belles fleurs bleues, jaunes au cœur, et grand éperon. D’avril à octobre.
  • Caractères de la plante : Touffe de 0,50 m en tous sens. À traiter comme une plante annuelle au jardin. Feuillage caduc.
  • Qualités : Exposition mi-ombre. Attention aux excès d’eau.

Espèces acclimatables au jardin, vivaces par leurs racines tubéreuses

Impatiens arguta

Impatiens (ou impatience)  Impatiens arguta
  • Caractères de la fleur : Fleurs de couleur violette. Du début d’été aux premières gelées.
  • Caractères de la plante : Port étalé jusqu’à 1 m. Hauteur 0,50 m. Feuillage caduc.
  • Qualités : Tolère assez bien la chaleur. Très bonne rusticité -12 à -15 °C. Facile de culture.

Impatiens flanaganae (espèce rare)

Impatiens (ou impatience)  Impatiens flanaganae  (espèce rare)
  • Caractères de la fleur : Fleurs roses en bout de tige, avec 2 pétales plus développés. D’août aux premières gelées.
  • Caractères de la plante : Vivace grâce à ses tubercules souterrains. Port en touffe : 1 m en tous sens. Feuillage caduc.
  • Qualités : Rusticité -10 °C. Pour le conserver, cultiver comme un dahlia.

Espèces d’intérieur ou d’extérieur (à rentrer en hiver pour les conserver)

Impatiens walleriana

Espèces d’intérieur ou d’extérieur (à rentrer en hiver pour les conserver) Impatiens walleriana
  • Caractères de la fleur : Fleurs très nombreuses, blanches, mauves rouges, orangées bicolores.
  • Caractères de la plante : Port buissonnant. Plante couvrante. Croissance rapide de 0,20 à 0,40 m.
  • Qualités : Température supérieure à 10 °C. Pour massifs, jardinières ou suspensions, à la mi-ombre. Nombreuses séries et cultivars.

Impatiens repens

Impatiens (ou impatience)  Impatiens repens
  • Caractères de la fleur : Petites fleurs cireuses solitaires jaune vif. D’avril à novembre.
  • Caractères de la plante : Espèce rampante pour la mi-ombre. Tiges rouges retombantes de plus de 1 m.
  • Qualités : En couvre-sol dans de grands bacs, à l’extérieur en été, ou en serre et véranda l’hiver.

Bec de perroquet (Impatiens niamniamensis)

Espèces d’intérieur ou d’extérieur (à rentrer en hiver pour les conserver) Bec de perroquet (Impatiens niamniamensis)
  • Caractères de la fleur : Fleurs avec un éperon, rouge et jaune. Floraison toute l’année en intérieur.
  • Caractères de la plante : Vivace. Feuillage persistant hors gel. Croissance rapide. Port touffu de 0,5 à 0,8 m de haut.
  • Qualités : Originaire du Congo. Existe en plusieurs variétés.

Impatiens de Nouvelle-Guinée

Espèces d’intérieur ou d’extérieur (à rentrer en hiver pour les conserver) Impatiens de Nouvelle-Guinée
  • Caractères de la fleur : Fleurs rouges, roses, blanches, assez plates pourvues d’un éperon violet. De l’été à l’automne, ou toute l’année en véranda.
  • Caractères de la plante : Vivace hors gel. Port érige 0,3 à 0,5 m. Feuillage persistant diversement coloré ou panaché.
  • Qualités : Mi-ombre lumineuse, à l’abri du vent. Utilisable en appartement.

Semis et plantation des impatiens

Semis et plantation des impatiens

Où planter les impatiens ?

À l'extérieur, les impatiens ont besoin d'un sol riche et frais et d'une exposition à la mi-ombre, voire à l'ombre. Choisissez un coin frais de votre jardin.

À l'intérieur, privilégiez une exposition lumineuse mais sans exposition directe au soleil.

Quand et comment planter les impatiens ?

  • Semez les impatiens dès février sous abri chauffé (18 à 20 °C), dans un mélange terreau-terre de bruyère.
  • Plantez au printemps, après les dernières gelées, les jeunes plants provenant de vos semis ou achetés en godets.

Cas particulier des balsamines :

  • Semez-les en godets, en avril-mai sous châssis bien exposé. Puis plantez-les (ou rempotez-les) à partir du 15 mai en les espaçant de 0 ,30 m.
  • Vous pouvez également semer directement en place en mai, puis éclaircir le semis en espaçant comme indiqué ci-dessus.

Cas particulier d'Impatiens balfourii :

  • Semez-les directement en place au printemps, après elles se ressèmeront toute seule.
  • Par la suite, éclaircissez les jeunes plants.
  • Ils commenceront à fleurir au bout de 6 semaines environ.

Culture et entretien des impatiens

Culture et entretien des impatiens

La culture des impatiens est assez facile en général.

Veillez à les installer à l'ombre ou à la mi-ombre, dans un lieu lumineux, sur un terrain bien drainé.

Culture en extérieur

  • Les impatiens ne supportent pas la sécheresse. Arrosez en période de chaleur sèche mais sans excès pour ne pas déclencher un pourrissement.
  • Avant les premiers froids, vous pouvez rempoter vos impatiens et les rentrer à l'abri. Auparavant, rabattez les tiges à quelques centimètres seulement. Ces plants refleuriront tout l'hiver s'ils sont à un emplacement lumineux.
  • Vous pouvez également profiter de l'occasion pour faire des boutures.

Culture en intérieur

  • Les impatiens ont besoin d'une bonne luminosité pour se développer. Mais ils ne supportent pas une exposition directe au soleil.
  • La température de la pièce ne doit pas descendre en dessous de 10 °C en hiver. Il faut aussi leur éviter les courants d'air.
  • Maintenez leur substrat humide, mais sans excès. En période de croissance, arrosez-les plus abondamment mais laissez le substrat se ressuyer (éliminer l'excès d'eau) entre deux apports d'eau. En hiver, diminuez les arrosages sans laisser la motte se dessécher complètement.
  • Si l'atmosphère de la pièce est sèche et supérieure à 22 °C, installez un humidificateur ou augmentez l'hygrométrie en installant le pot sur une soucoupe remplie de billes d'argiles baignant dans l'eau afin d'éviter l'apparition d'araignées rouges.
  • Rabattez au printemps les impatiens cultivées en vivaces. Elles conserveront ainsi un joli port compact.
  • Si la plante a atteint sa taille adulte et que ses racines remplissent le pot, rempotez-la dans un pot de taille légèrement supérieure, au printemps également. Utilisez un mélange pour moitié de sable grossier et de tourbe. Ajoutez-y un fertilisant naturel (poudre d'os, farine de plumes, compost, etc.).
  • Un apport d'engrais liquide pour plantes fleuries tous les 15 jours durant la période de croissance, favorise la floraison.
  • Lorsque votre impatiens donnera des signes de vieillissement (la floraison devient plus rare et les tiges se dégarnissent), renouvelez-la grâce à une bouture.

Maladies, nuisibles et parasites des impatiens

En extérieur

Ce sont surtout les limaces qui sont à craindre, particulièrement à la suite d'arrosages trop abondants. Elles peuvent provoquer des dégâts importants sur le feuillage.

  • Commencez par des moyens simples de lutte, tels que leur ramassage le matin après un arrosage et l'installation de pièges remplis de bière.
  • Si leur nombre trop important rend ces actions inefficaces, vous pouvez trouver en magasins ou rayons spécialisés des granulés antilimaces à base de phosphate de fer que vous devez répandre en petites quantités.

Un excès d'eau ou une saison très humide peuvent provoquer la pourriture, qui se manifeste par un ramollissement, puis le noircissement de la tige principale.

  • Intervenez dès les premiers signes en déplaçant votre plante dans un terrain bien drainé.
  • Par précaution, faites des boutures avec les parties non atteintes, pour la remplacer éventuellement.

En intérieur

Les araignées rouges font leur apparition si l'atmosphère est trop sèche et trop chaude. Suçant la sève, ces parasites affaiblissent rapidement les plants. La prévention consiste à humidifier régulièrement les plants par pulvérisation d'eau sur les feuilles et à baisser la température ou à les déplacer dans une atmosphère plus favorable.

En cas d'attaque de pucerons :

  • Les feuilles infestées deviennent poisseuses au toucher.
  • Commencez par pulvériser dès les premières manifestations une eau savonneuse et si l'infestation est trop importante, un insecticide de contact sans oublier de rétablir une atmosphère humide.

En cas d'attaque d'araignées rouges :

  • Vous ne pouvez les voir à l'œil nu. On devine au dos des feuilles de fines toiles peu visibles et celles-ci sont piquetées de points blancs ou jaunes. Elles jaunissent ensuite entièrement puis sèchent et tombent.
  • En tout début d'attaque, de simples pulvérisations d'eau peuvent suffire à enrayer l'attaque. Ensuite, essayez des pulvérisations d'eau savonneuse. Et enfin, en cas d'échec, utilisez un insecticide spécifique.

La pourriture des racines et du collet est due à des arrosages trop fréquents. Rempotez vos plantes dans un substrat non détrempé et espacez les arrosages.

Multiplication des impatiens

Multiplication des impatiens

La multiplication des impatiens peut se faire par semis, sauf pour les variétés hybrides. Les graines pouvant être récoltées tout au long de la floraison lorsque les capsules sont prêtes à éclater.

Mais le moyen le plus pratique pour multiplier toutes les espèces d'impatiens est le bouturage.

Quand bouturer ?

  • Bouturez vos impatiens à l'automne après les avoir rentrées et rabattues.
  • Vous pouvez également faire des boutures en été.

Comment bouturer ?

Les impatiens se bouturent très facilement à l'intérieur :

  • Placez des bouts de tige de 7 à 10 cm dans un verre d'eau et surveillez l'apparition de racines.
  • Lorsqu'un chevelu suffisant de racines s'est formé, au bout de 15 jours à 3 semaines, placez la bouture dans un godet rempli d'un mélange de sable grossier et de tourbe.
  • Maintenez le substrat humide, mais pas saturé d'eau, jusqu'au printemps où vous repiquerez soit en pleine terre, soit dans un pot.

Conseils écologiques

Même si les obtentions récentes supportent le soleil, profitez de l'aptitude des impatiences à pousser et s'épanouir à l'ombre pour fleurir les coins les plus frais du jardin, où elles n'auront pas ou peu besoin d'être arrosées. Vous économiserez ainsi une eau précieuse, surtout si vous étalez un paillage à leur pied (tontes de gazon, broyat de branches…)

La balsamine de l'Himalaya, ou balsamine géante (Impatiens glandulifera), est une espèce colonisatrice, considérée comme invasive dans de nombreux départements où elle affecte les écosystèmes en place et la biodiversité. Évitez de la planter près d'un cours d'eau, principal facteur de propagation.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides