Églantier commun

Églantier commun en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Églantier, Rosier des chiens

  • Nom(s) latin(s)

    Rosa canina

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs | Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Autres plantes médicinales | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1,5 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Haie Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L’églantier (Rosa canina) est l’espèce la plus commune et la plus connue de rosier sauvage en Europe. Il appartient à la famille des Rosacées et au genre Rosa.

C’est un arbrisseau épineux, à fleurs et à fruits décoratifs, qui pousse spontanément, jusqu’à 1 600 m d’altitude, sur les bords des chemins, dans les haies naturelles et les friches. Son aspect est très variable dans la nature bien qu’il ne s’hybride pas facilement. C’est un excellent porte-greffe pour les rosiers cultivés.

Ses longues tiges ligneuses, aux épines fines et recourbées, sont dressées, puis arquées aux extrémités. C’est là que s’épanouissent les fleurs, puis les fruits rouges caractéristiques. Les épines disparaissent aux extrémités des rameaux. L’églantier peut atteindre de 3 à 5 m de hauteur.

Ses nombreuses fleurs simples, à 5 pétales roses ou blancs, appelées églantines, sont garnies au centre de nombreuses étamines jaunes bien visibles. Elles sont soit solitaires, soit réunies en corymbes. Elles apparaissent en avril-mai et jusqu’en juillet et sont légèrement parfumées (elles sont utilisées en parfumerie).

Les feuilles alternes sont composées de 5 à 7 folioles dentées, vert mat dessus, vert bleuâtre en dessous. Les fruits, les cynorhodons, familièrement appelés « gratte-cul », arrivent à maturité en septembre-octobre. Rouges et ovoïdes, ce sont en fait des enveloppes charnues contenant les vrais fruits, petits akènes velus aux poils irritants pour le tube digestif.

Ils sont traditionnellement utilisés en confitures, gelées ou sirop. Par ailleurs, ils sont très riches en vitamine C, mais aussi en provitamine A, en vitamines du groupe B et en tanins. Leur usage médicinal, frais ou séchés, sous forme de décoctions, poudre, teintures, vins médicinaux est très ancienne.

Actuellement, ils sont employés en phytothérapie pour combattre la fatigue ou renforcer la résistance aux maladies virales respiratoires (effet de la vitamine C) ainsi que pour lutter contre des symptômes inflammatoires, sous forme de gélules de poudre ou de décoction de fruits écrasés.

On prête aux églantines, utilisées en infusion, des propriétés antiseptiques, laxatives et toniques amères.

Des cultivars de Rosa canina ont été créés pour la culture ornementale.

Espèces et variétés d’églantiers

Vous pouvez trouver dans le commerce spécialisé principalement des cultivars de Rosa canina ainsi que des rosiers hybridés avec d’autres espèces. Ces variétés se différencient surtout par la forme et la couleur des fleurs (simples ou doubles), celles des fruits et la présence ou non d’épines.

Variétés à fleurs simples

Églantier commun (Rosa canina)

Variétés à fleurs simples Églantier commun (Rosa canina)
  • Caractère des fleurs : Simples, blanc rosé, odorantes.
  • Caractère de la plante : Jusqu’à 2 à 3 m de haut × 2 m de large. Feuillage vert mat dessus, vert bleuâtre dessous. Caduc.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -15, -20 °C. Emploi en mélange ou non dans les haies, les talus.

Rosa canina var. exilis

Variétés à fleurs simples Rosa canina var. exilis
  • Caractère des fleurs : Fleurs simples rose pâle.
  • Caractère de la plante : Hauteur max, 2 à 3 m. Fruits ronds et rouges.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -15, -20 °C. Pour haies.

Rosa 'Hibernica'

Églantier commun  Rosa  'Hibernica'
  • Caractère des fleurs : Simples, couleur crème.
  • Caractère de la plante : Hauteur 1,80 m. Feuillage vert glauque.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -15, -20 °C. Pour haies.

Rosa 'Kiese'

Églantier commun  Rosa  'Kiese'
  • Caractère des fleurs : Fleurs simples, couleur cerise.
  • Caractère de la plante : Haut de 2 à 3 m. Gros fruits rouges et brillants
  • Qualités : Rustique jusqu’à -15, -20 °C. Pour haies.

Variété sans épines

Rosa canina 'Inermis'

Variété sans épines Rosa canina 'Inermis'
  • Caractère des fleurs : Simples aux pétales d’un beau rose.
  • Caractère de la plante : Variété sans épines. Feuilles vert jaune aux nervures apparentes.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -15, -20 °C. Utilisé comme porte-greffe.

Semis et plantation de l’églantier

Semis et plantation de l’églantier

Où le planter ?

Rustique, il ne craint pas le froid jusqu'à -20 °C et s'adapte à tous les climats. Il pousse jusqu'à 1 600 m en montagne :

  • Choisissez pour l'églantier un emplacement ensoleillé ou à la mi-ombre.
  • Il s'adapte bien à tout type de sol, mais plutôt riche en humus, sec ou frais.
  • C'est l'arbuste idéal, seul ou associé à d'autres arbustes, pour des talus, des fonds de massif ou des haies dans des jardins naturels.

Quand semer ou planter l'églantier ?

  • En semis : semez vos graines au printemps, soit directement en place au mois de mai, soit en pépinière abritée dès le mois d'avril pour repiquage ultérieur.
  • En conteneur : mettez-les en terre de préférence en fin d'automne après l'arrêt végétatif ou en hiver.

Comment planter l'églantier ?

Espacez-les suffisamment en fonction de leur future taille adulte (2 à 3 m en moyenne).

Dans une haie que vous taillerez, vous pouvez les serrer un peu plus (1,50 m environ).

Culture et entretien de l’églantier

Culture et entretien de l’églantier

L’églantier ne demande pas de soins particuliers en culture naturelle :

  • Arrosez les semis pendant le printemps et l’été.
  • Arrosez également la première année qui suit la plantation en conteneur.
  • En culture naturelle, la taille n’est pas nécessaire. Toutefois, si l’absence de fruits ne vous gêne pas, vous pouvez couper les fleurs fanées pour favoriser la floraison restant à venir.

Taille de l’églantier

  • Enlevez éventuellement les fleurs fanées au printemps et en été.
  • Si votre plant est ancien, supprimez le bois mort en hiver.

Maladies, nuisibles et parasites de l’églantier

Cultivé de façon naturelle dans un emplacement adapté, l'églantier est résistant aux maladies et ravageurs.

Toutefois, il peut exceptionnellement être atteint par des maladies ou parasites affectant les rosiers de culture.

Récolte des cynorhodons

On récolte principalement les fruits rouges en automne, mais on peut également récolter les fleurs dès le début de la floraison, en avril-mai.

Quand et comment récolter les cynorhodons ?

  • Ils sont murs, c’est à dire rouges dès fin août, début septembre.
  • Mais récoltez-les de préférence après les premières gelées, car ils deviennent alors plus sucrés et pulpeux.

La conservation de l’églantier

Les fleurs peuvent se conserver séchées, au frais et à l’abri de la lumière dans des sachets en papier ou des boîtes en carton. Il faut les renouveler chaque année.

Les cynorhodons se conservent plutôt sous forme de confitures ou de vins médicinaux/apéritifs.

Faites votre confiture naturelle de cynorhodon :

  • Récoltez 2,5 kg de cynorhodons bien mûrs, ayant subi les premières gelées.
  • Lavez-les soigneusement, puis éliminez les bouts de queue et les poils.
  • Versez dans 2 l d’eau bouillante et laissez cuire 1/4 d’heure.
  • Passez l'ensemble dans un moulin à légumes à grosse grille.
  • Recommencez avec une grille plus fine.
  • Filtrez l’ensemble avec un chinois.
  • Versez la purée de fruits obtenue dans une casserole.
  • Ajoutez 2 kg de sucre pour confiture et laissez cuire à nouveau 1/4 d’heure en tournant régulièrement avec une spatule en bois.
  • Versez dans les bocaux, vissez les couvercles et laissez refroidir.
  • En refroidissant, le vide se fait dans les bocaux et ils sont prêts.

Multiplication de l’églantier

Multiplication de l’églantier

Vous pouvez multiplier facilement l'églantier par marcottage et bouturage.

  • Le bouturage se fait en été sur des bois semi-aoûtés ou en hiver, avec des boutures à bois sec.
  • Le marcottage se pratique en automne pour un sevrage au printemps suivant.

Note : pour que les graines contenues dans les cynorhodons germent, elles doivent subir une exposition de 2 mois à une chaleur humide suivie de 5 mois de vernalisation à des températures hivernales, ce qui n'est pas pratique.

Conseils écologiques

Idéal en haies fleuries c’est la providence des oiseaux qui se nourrissent de ses fruits charnus en hiver.

Pour lutter contre toutes sortes de nuisibles, une macération de feuilles de tabac peut être une solution naturelle et efficace :

  • Mélangez 50 g de tabac dans un litre d’eau.
  • Laissez macérer 15 jours.
  • Filtrez.
  • Diluez la macération à raison d’un litre pour dix litres d’eau.

Un peu d’histoire…

L’histoire de Rosa canina ne peut se dissocier de celle des autres espèces de rosiers sauvages et donc de l’histoire de la culture des roses en général. On peut seulement préciser que cette espèce serait à l’origine de la rose d’York (Rosa x alba L), cultivée depuis la plus haute Antiquité.

Rappelons également que les Romains pensaient que les racines de Rosa canina pouvaient guérir les chiens de la rage.

Enfin, son histoire se confond avec celle de son fruit, le cynorhodon, dont l’usage ancestral autant pour ses vertus médicinales que pour l’alimentation est connu pour de multiples peuples et à toutes les époques.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides