Sonchus oleraceus

Sonchus oleraceus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Laiteron maraîcher, Laiteron potager, Laiteron commun

  • Nom(s) latin(s)

    Sonchus oleraceus

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol frais

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Verger Prairie Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le laiteron maraîcher, à la différence du laiteron des champs, est originellement une plante annuelle, mais certaines conditions climatiques peuvent la rendre vivace ! La structure des deux plantes est proche. Les tiges creuses (indiquées par le nom générique Sonchus) sont dressées, de 30 à 150 cm de haut, et peuvent exsuder du latex si elles sont endommagées. La principale caractéristique distinctive de Sonchus oleraceus concerne ses feuilles tendres, fines et molles, produisant des akènes ridés avec des nervures, mais sans crochets. L'épithète spécifique oleraceus se réfère d'ailleurs au bon goût des feuilles.

Bon à savoir : la similitude des feuilles avec de jeunes plants de chardons crée un attrait notoire pour les porcs et sangliers. Les lièvres et lapins sont fortement attirés par de supposés effets bénéfiques des feuilles qu'ils consomment très facilement.

Les habitats habituels du laiteron potager comprennent la plupart des types de sols, les champs, les pâturages, les bords de routes, jardins et bords de potagers ou vergers, terrains vacants, chantiers de construction, terrains vagues… Les zones perturbées sont des lieux de forte préférence. La distribution géographique initiale est l'Eurasie, mais sa facilité de dispersion lui a fait conquérir de nombreux autres pays.

À partir d'un vaste système racinaire souterrain issu d'une grosse racine pivotante profonde, les tiges creuses sont inclinées, de couleur vert foncé, parfois teintée avec du pourpre rougeâtre. La plante mature est au minimum haute de 30-40 cm et peut dépasser 1-1,40 m en hauteur.

Les premières feuilles (cotylédons) sont rondes, avec une marge légèrement crantée de quelques épines. Des poils clairsemés ornent la surface supérieure des feuilles. Les feuilles matures sont minces, douces et vert foncé avec des marges irrégulièrement dentées se terminant dans de petites épines molles. Elles deviennent de plus en plus lobées à maturité. Les feuilles de la tige inférieure peuvent mesurer jusqu'à 25 cm de long. Le laiteron maraîcher (Sonchus oleraceus) propose souvent des feuilles blanches à nervures violettes qui finissent par former une rosette (comme une grappe de feuilles à la base d'une plante souvent à plat contre le sol).

Les têtes de fleurs sont jaunes, de 5-6 mm de diamètre et sont supportées par les tiges à l'extrémité des branches, dans une panicule terminale irrégulière, avec ou sans poils. Les fleurs ont tendance à ouvrir principalement aux heures matinales, entre 6 h à 11 h.

Le fruit est un akène comprimé (sec et indéhiscent, qui ne s'ouvre pas) de 2,5-4 mm long et 1 mm de large, brun, avec 3 stries sur chaque côté, ridé. Les graines sont brillantes avec des poils blancs soyeux (qu'on nomme pappus ou aigrette), les poils soyeux mesurant 5-8 mm de long. Ces poils permettent une dispersion par le vent (anémophilie).

Espèce Sonchus oleraceus

Sonchus oleraceus

Sonchus oleraceus
  • Noms communs : Laiteron maraîcher, laiteron potager, laiteron commun.
  • Floraison : Les fleurs jaunes sont pollinisées par les insectes volants. Les graines sont produites à la fois par autofécondation et pollinisation.
  • Caractéristiques : Les plantes sont annuelles, émergent au printemps avec une floraison en été. Hautes de parfois plus de 1 m, dressées, les laiterons se remarquent.
  • Qualités : Facile de culture, cette annuelle se sème au printemps. Contrôle très simple par sa faible rusticité. Feuilles, tiges, racines, sève sont exploitables.

Semis de Sonchus oleraceus

Semis de <em>Sonchus oleraceus</em>

I. Tony Wills/CC BY 2.5/Wikimedia

Où le semer ?

Le laiteron maraîcher (Sonchus oleraceus) se trouve sur de nombreux substrats différents, y compris les sols salins, mais jamais sur de la tourbe acide. Le laiteron maraîcher pousse principalement sur des sols relativement humides, riches en sodium, phosphore, potassium et calcium. Un sol alcalin est préférable.

Il a besoin de lumière pour germer et croître !

L'espèce est présente dans une large gamme de climats, depuis le nord du Canada jusqu'au Kenya tropical. La plante devient vivace dans les régions chaudes sans gelées, mais reste une annuelle dès que le gel intervient. La rusticité est faible.

Attention : Sonchus oleraceus entre en concurrence avec les plantes cultivées au cours de la fructification, et a donc un effet néfaste sur le rendement sur les plantes à plantation dense. Le laiteron maraîcher pousse bien dans les cultures de maïs et dans les cultures à plantes espacées.

Quand semer Sonchus oleraceus ?

Le semis se fait exclusivement au printemps en Europe.

Comment le semer ?

Dispersez les graines à la volée dans le lieu de culture volontaire, sur un sol légèrement humide. Ne faites rien de plus. Il est inutile de trop serrer le semis.

Bon à savoir : la lumière semble être essentielle pour une bonne germination alors qu'un enfouissement dans le sol ou sous un couvert végétal inhibe la germination des graines !

Culture et entretien de Sonchus oleraceus

Culture et entretien de <em>Sonchus oleraceus</em>

Forest and Kim Starr/C BY 2.0/Flickr

Les tiges aériennes sont sensibles au gel et sont donc généralement tuées en début d'automne dans les climats tempérés. Les racines dans le sol ne survivent pas longtemps, surtout lorsque le gel est profond (à peine -5 °C pendant 2 semaines).

En cas de sécheresse, un arrosage léger au pied des plants évite une trop forte dessiccation. N'arrosez pas les feuilles si le soleil chauffe beaucoup, et arrosez exclusivement le matin, le plus tôt possible.

Les apports d'engrais ne sont pas indispensables. Cultivés à côté d'autres plantes, les laiterons maraîchers profiteront de la fertilisation du sol positivement.

Taille de Sonchus oleraceus

Il n'y a pas de taille pour cette plante annuelle. Son contrôle est facile, car il suffit de couper les éventuelles nouvelles pousses printanières pour éviter un nouveau cycle annuel.

Maladies, nuisibles et parasites

Maladies et autres problèmes de culture ne sont pas de mise avec les laiterons adultes ! La mortalité des semis peut être élevée, en raison de dégâts provoqués par les limaces. Utilisez les anti-limaces biologiques traditionnels dans les lieux de culture.

Récolte

Récoltez les jeunes pousses (feuilles, tiges, racines) en fin de printemps, début d'été (vers juin, juillet).

Multiplication du Sonchus oleraceus

Multiplication du <em>Sonchus oleraceus</em>

Forest and Kim Starr/C BY 2.0/Flickr

Le laiteron maraîcher est une plante annuelle se reproduisant par les graines récoltées en début d'automne. Stockez les graines jusqu'au printemps et semez in situ.

Bon à savoir : des expériences de stockage en laboratoire ont montré que les graines peuvent apparemment survivre pendant environ 10 ans, mais semées, une très faible proportion (3 à 5 % de graines semées) de graines restent viables après 5 ans.

Conseils écologiques

Le laiteron maraîcher aime bien l'humidité : récoltez l'eau de pluie pour de futurs arrosages en cas de sécheresse prolongée.

Récoltez les parties vertes avant l'automne pour le fourrage de bétail. Bovins et moutons broutent volontiers les plantes : c'est l'une des raisons de son manque de persistance dans les pâturages.

Propriétés et usages

Usages culinaires

Les jeunes feuilles, crues ou cuites, sont consommables. Avec un goût légèrement amer, elles peuvent être ajoutées aux salades, ou cuites (pour leur faire perdre leur amertume) comme les épinards. Les feuilles sont riches en sels minéraux et en vitamine C.

Cette espèce a les meilleures feuilles du genre pour la dégustation, elles ont généralement une saveur agréable légère, surtout au printemps. Les tiges sont cuites comme les asperges ou la rhubarbe.

La sève laiteuse a été utilisée comme un chewing-gum en Océanie.

Propriétés médicinales

  • Les feuilles sont utilisées comme un cataplasme avec une activité anti-inflammatoire.
  • Une infusion de feuilles et de racines est fébrifuge et tonique.
  • Le latex dans la sève est utilisé dans le traitement des verrues.


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides