Bégonia vivace

Bégonia vivace en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bégonia vivace

  • Nom(s) latin(s)

    Begonia grandis ssp. evanasiana

  • Famille

    Begoniacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 à 7 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Begonia grandis ssp. Evansiana est une vivace appartenant à la famille des Begoniacées. D’une souche renflée et comme tuberculeuse, naissent des tiges rameuses, charnues, succulentes, noueuses, articulées, teintées de rouge à chaque nodosité. Elles mesurent entre 50 et 70 cm de haut.

C’est une plante magique pour les jardins d’ombre ou de mi-ombre. Les grandes feuilles en cœur, bien vertes, presque phosphorescentes si la plante pousse à l’exposition souhaitée, sont rouge translucide en dessous. Si elles voient un peu trop de soleil, elles sont plus petites, épaisses, et deviennent cuivrées.

L’espèce type a des feuilles vertes dessus et dessous. Les fleurs sont roses et s’épanouissent de juillet à octobre. La sous-espèce evansiana, que l’on trouve généralement en culture, présente des feuilles vertes dessus mais rouges au revers. La floraison est rose également. Une variété à fleurs blanches est apparue en horticulture en 1940.

Tous ces bégonias sont rustiques et émettent des bulbilles à l’aisselle des feuilles. Ces « tuberculillons » plus exactement, se conservent comme la plante mère au repos pendant l’hiver. En effet, lorsque l’automne pose ses marques, ce bégonia fond comme neige au soleil, les tiges et les feuilles se liquéfiant dès que les nuits sont fraîches.

Note : n’hésitez pas, pour décorer et apporter une note acidulée à vos salades d’été, à ajouter quelques fleurs de bégonia.

Espèces et variétés de Begonia grandis

Begonia grandis

 Begonia grandis
  • Feuillage : Vert
  • Fleurs : Roses
  • Qualités : Supporte l’ombre forte

Begonia grandis ssp. evansiana

 Begonia grandis ssp. evansiana
  • Feuillage : Vert à revers rouge
  • Fleurs : Roses
  • Qualités : Longue floraison gracieuse

Begonia grandis ssp. evansiana var. alba

Bégonia vivace  Begonia grandis ssp. evansiana  var.  alba
  • Feuillage : Vert à revers rouge
  • Fleurs : Roses
  • Qualités : Floraison se détachant bien sur le feuillage

Semis et plantation du Begonia grandis

Semis et plantation du <em>Begonia grandis</em>

Où le semer ou planter ?

Begonia grandis pousse bien à mi-ombre, en sol riche en humus, frais mais bien drainé.

En potée, il fait merveille : comptez trois pieds pour un contenant de 35 ou 40 cm de diamètre.

Quand semer ou planter le bégonia grandis ssp. Evansiana ?

  • Semez les bulbilles récoltées, en septembre.
  • Plantez le bégonia acheté en godet en avril, mai, juin ou septembre.

Comment le semer ou planter ?

Si vous achetez ce bégonia en godet :

  • Faites un trou de trois fois la taille de la motte.
  • Apportez du compost.
  • Installez la plante en faisant attention à ne pas abîmer les tiges, cassantes.
  • Paillez.

Pour le semis :

  • Attendez la venue des bulbilles qui se forment à l'aisselle des feuilles.
  • Cueillez les petites billes de 2 mm de diamètre, plantez-les en sol frais et humifère, à ½ cm de profondeur.
  • Si vous désirez les conserver pour les planter ailleurs, éparpillez-les en caissette de terreau, à peine recouvertes.

Culture et entretien du Begonia grandis

Culture et entretien du <em>Begonia grandis</em>

Arrosez à la plantation, puis chaque semaine le mois suivant, et en été en période de sécheresse.

Le Begonia grandis est de bonne rusticité, à condition que le sol ne soit pas trop humide en hiver. En région à climat froid, couvrez les souches et les semis réalisés en pleine terre avec une belle épaisseur de paille ou de feuilles mortes, en novembre. Si, en mai, il n'est pas ressorti, ne le croyez pas gelé : il pointe le bout de son nez tard en saison, parfois début juin.

Laissez les semis en caissette dans un coin protégé du jardin, en gardant le substrat frais. Autant de bébés pour l'année suivante, à replanter délicatement en godet lorsqu'apparaît une feuille. Mettez-les sous châssis pendant l'hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun

Multiplication du Begonia grandis

Multiplication du <em>Begonia grandis</em>

Begonia grandis se multiplie par semis ou division.

Semis

Le Begonia grandis se ressème abondamment, d'une façon amusante : des bulbilles de 2 à 5 mm naissent à l'aisselle des feuilles, à partir de septembre, et tombent au sol où elles s'enracinent, formant vite une belle colonie.

Pour les repérer, au printemps c'est simple : il suffit d'inspecter le sol près des plantes déjà en place pour les remarquer. Il n'y a pas de doute possible : chaque petit cœur plaqué au sol est une plante en devenir.

Si vous voulez installer ce bégonia à un autre endroit du jardin, ou simplement en offrir, récupérez les bulbilles avec la main. Replantez-les aussitôt, en pleine terre ou en godet empli de terreau.

Division

Divisez les souches en mai juin ou en septembre.

  • Arrosez la veille de la division.
  • À l'aide d'une petite pelle plantoir, sortez délicatement la racine tubercule, très cassante.
  • Divisez-la et et replantez-la aussitôt, en pleine terre ou en godet.

Conseils écologiques

Le Begonia grandis s'installe vite. Comme le superbe feuillage est caduc, associez-lui des fougères persistantes et des hellébores, afin que le jardin ne soit pas nu en hiver.

Pour le printemps, plantez à ses côtés des brunneras, des narcisses, des pulmonaires, des cœurs de Marie.

En été, c'est avec des hostas et des astrances qu'il se marie bien, et en automne, les tricyrtis lui vont bien au teint.

Glissez-le à l'avant d'un massif d'hortensias ou de viornes : il va couvrir le sol si celui-ci reste frais, car ce bégonia, en fleurs de juillet aux gelées, forme dès septembre, à l'aisselle des feuilles, des bulbilles grosses comme des petits pois qui, en tombant au sol, s'enracinent et deviennent, l'année suivante, de nouveaux bébés.

Un peu d’histoire…

Begonia grandis est la plus ancienne espèce de bégonia connue, puisqu’elle a été décrite en Chine au Xe siècle. Ses origines sont très diverses. On le trouve dans de nombreuses provinces de Chine, tels que le Setchouan, le Yunnan, le Hupel et le Klangsi. Il existe sous de nombreuses sous-espèces, formes et variétés, toutes très voisines du type décrit par Dryander. Observé au Japon par Kaempfer (en 1712) puis par Thunberg (en 1784), il est découvert en Chine en 1804 par William Kerr.

William Kirkpatrick, officier de la Compagnie des Indes, le rapporte en Angleterre. En Europe, Begonia grandis fait partie des premières espèces de bégonias introduites et cultivées. C’est la première espèce illustrée, en 1812, dans le Curtis Botanical Magazine. Si ce bégonia semble aujourd’hui une plante de collection, il y a plus d’un siècle, il était très populaire. Si populaire qu’il est décrit, en un grand article, dans l’ouvrage Les Fleurs de pleine terre de Vilmorin Andrieux paru en 1884.

À travers les siècles, ce bégonia a eu droit à de nombreuses appellations. En Chine, il a été décrit sous le nom de 'Tsou Hoy Tong'. Ce qui signifie littéralement 'Pomme d’Api' ou 'Pomme d’Amour'. Peut-être le tubercule était-il consommé ? Au Japon, il devient "Sjukkaïdo" ou "Chiou kaïdo" ou encore "Siou kaïdo", "Chiou" signifiant la mer, "Kaï", l’automne et "do", la fleur.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides