Neomarica

Neomarica en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Neomarica, Iris marcheur, Orchidée du pauvre

  • Nom(s) latin(s)

    Neomarica

  • Famille

    Iridacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,15 à 0,25 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5-6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cette Iridacée vivace rhizomateuse d'origine tropicale supporte mal le froid (très brièvement à 0 °C). Le Neomarica se comporte très bien en intérieur, car il apprécie chaleur et mi-ombre. Son beau feuillage, qui s'ouvre en éventail, est un bel atout pour cette plante qui donne de très belles fleurs l'été venu. Les coloris varient en fonction des espèces, ils sont blancs et bleus, jaunes à cœur marron, bleu clair et bleu foncé, mauves à cœur jaune tigré de pourpre…

Les Neomarica sont des plantes herbacées qui se propagent par rhizomes. Les feuilles simples, alternes sont semblables à celles des iris, de 40 à 60 cm de longueur pour 2 à 4 cm de large. Elles sont lancéolées avec un bord entier. La hauteur du Neomarica adulte se situe entre 0,40 et 1 m.

Les Neomarica produisent de jolies fleurs odorantes qui se fanent après 24 à 48 h. Celles-ci émergent au bout de ce qui semble être une nouvelle feuille, mais qui est en réalité un long pédoncule structuré. Chaque fleur fait de 6 à 12 cm de diamètre, et ressemble à un croisement entre une fleur d'iris et d'orchidée (d'où son surnom d'« orchidée du pauvre »). Même si leur pédoncule est arqué, elles ont la tête toujours orientée vers le haut. Elles se composent de 3 grands sépales et 3 plus petits pétales souvent récurvés. La fleur a une très jolie complexité.

Espèces de Neomarica

Neomarica northiana est l'espèce type du genre Neomarica qui contient 21 espèces. Elle n'est pas utilisée à des fins commerciales.

Iris marcheur, orchidée du pauvre (Neomarica gracilis)

 Iris marcheur, orchidée du pauvre (Neomarica gracilis)
  • Feuillage : Vert brillant, fin, remarquable.
  • Fleurs : Sépales blancs retombants, pétales récurvés. Centre de la fleur jaune-vert à macules brunes.
  • Qualités : Très joli port, un ensemble fleurs feuillage très attractif. Le plus florifère.

Neomarica brachypus

 Neomarica brachypus
  • Feuillage : Feuillage fin et long, vert mat en forme de lame.
  • Fleurs : Sépales horizontaux jaunes, pétales récurvés jaunes, centre de la fleur maculé de brun.
  • Qualités : Le seul iris marcheur jaune.

Neomarica candida

 Neomarica candida
  • Feuillage : Feuillage vert brillant, large et assez long.
  • Fleurs : Sépales blancs larges retombants, pétales récurvés rose et blanc bordés de brun, cœur de la fleur maculé brun.
  • Qualités : Un coloris délicatement rosé, fleurs tendres d'aspect fragile.

Neomarica sylvestris

 Neomarica sylvestris
  • Feuillage : Feuilles larges de couleur vert moyen assez mat.
  • Fleurs : Longs sépales dressés de couleur jaune, pétales bicolores rose et blanc, récurvés. Le centre de la fleur est zébré de brun.
  • Qualités : Un coloris assez rare, mais remarquable.

Neomarica sabini

 Neomarica sabini
  • Feuillage : Longues feuilles vert tendre, brillantes.
  • Fleurs : Longs sépales récurvés, de couleur mauve. Pétales violets à liseré central blanc fortement récurvés. Centre de la fleur rose maculé de pourpre.
  • Qualités : Une espèce rose-mauve absolument superbe.

Iris géant (Neomarica caerulea)

 Iris géant (Neomarica caerulea)
  • Feuillage : Feuillage vert mat, longues feuilles larges. Le plus haut de tous les Neomarica. Jusqu'à 1 m.
  • Fleurs : Grosses fleurs à sépales à peine récurvés bleu clair et pétales bleu foncé et blanc, récurvés.
  • Qualités : Les plus grosses fleurs du genre. Magnifique.

Plantation de Neomarica

Plantation de <em>Neomarica</em>

Joan Simon/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Plantez-le en intérieur, pour sa faible rusticité au froid, à une exposition mi-ombre, afin de profiter de ses splendides fleurs. Une exposition pleine ombre donne un très beau feuillage, mais une bien maigre floraison.

Choisissez un pot assez large de façon à ce que votre plante puisse être à son aise tant au niveau racinaire que foliaire, le Neomarica se développant en touffe. Privilégiez la couleur terracotta ou noire pour mettre en valeur leur feuillage vert très décoratif.

Quand planter les Neomarica ?

Plantez votre Neomarica en mai-juin, pour le voir fleurir l'été. Une plantation toute l'année est possible, mais la vente de cette plante se fait surtout au printemps. Il sera difficile de s'en procurer hors saison.

Comment le planter ?

Ces plantes poussent sur des sols frais. Le substrat doit être limoneux-sableux ou limoneux-graveleux. Préparez un mélange léger et riche à base de 25 % de terre de bruyère, pour acidifier légèrement le pH, 25 % de perlite ou pouzzolane, 25 % de sable et 25 % de terreau universel de qualité.

Après avoir vérifié la bonne perforation du fond de votre pot, placez quelques graviers pour aider au drainage, puis rempotez à l'aide du mélange terreux préparé. Entre le fond du pot et la soucoupe, mettez un lit de billes d'argiles humides pour favoriser l'hygrométrie.

Un emplacement proche d'autres végétaux apporte également un peu de cette hygrométrie nécessaire à votre plante.

Plantez les Neomarica à une densité de 5 à 6 pieds par m².

Culture et entretien de Neomarica

Culture et entretien de <em>Neomarica</em>

mauroguanandi/CC BY 2.0/Wikimedia

Le Neomarica nécessite peu d'entretien sauf en ce qui concerne l'humidité. Vous devez arroser et brumiser votre Neomarica régulièrement pendant la croissance active. Laissez la plante se reposer en hiver et limitez son arrosage à une fois par semaine.

Vous pouvez la nourrir toutes les deux semaines au printemps et en été, avec un engrais pour plante à fleurs, soluble dans l'eau. Il est aussi possible d'utiliser un engrais à libération lente granulaire chaque année au début du printemps.

L'ajout d'une quantité suffisante de paillis au pied aide à retenir l'humidité dans le sol et garde les racines au frais. Cela aide également à la protection l'hiver dans les habitations peu chauffées.

Les fleurs fanées peuvent être enlevées une fois que la floraison a cessé et les hampes peuvent être coupées à l'automne, mais cela reste facultatif, surtout si vous comptez les multiplier.

Maladies, nuisibles et parasites

Surveillez l'apparition de cochenilles dans le V formé naturellement par la croissance en éventail du Neomarica. C'est l'endroit où elles iront nicher, si toutefois elles se développent.

Multiplication de Neomarica

Multiplication de <em>Neomarica</em>

Tau'olunga/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Quand et comment diviser ?

Cette plante à un développement touffu, grossissant par des rejets naissants à la base du plant originel. Il est possible de la multiplier de façon classique par division de touffe. Pour cela, il suffit de dépoter la plante afin de séparer les rejets latéraux. Cependant un moyen bien plus simple et sans aucun risque existe. C'est à celui-ci que nous allons nous intéresser.

Quand et comment marcotter ?

Son surnom d'« iris marcheur » ne lui a pas été donné par hasard ! Après la floraison, une nouvelle plantule apparaît au niveau de l'endroit où se trouvait la fleur. Le pédoncule continue de s'allonger et le poids de la plantule le fait se courber de plus en plus, lui permettant ainsi de s'enraciner au sol si le pot est assez large. Dans le cas où la plantule ne touche pas la terre, elle développe quand même de petites racines. C'est cette particularité qui lui a valu son surnom.

Lorsque la plantule émet une sorte de bourrelet inférieur, vous pouvez la séparer du pédoncule, mais il est quand même préférable d'attendre l'apparition de petites racines pour ce faire. La réussite à ce moment-là est de 100 %.

Rempotez alors le plant en pot d'un litre dans le mélange indiqué au chapitre « Comment le planter ? ». Si la plantule est solitaire sur le pédoncule, vous pouvez le couper à ras. Si d'autres plants sont en cours de formation, patientez et récoltez-les au moment opportun. Vous pouvez aussi poser un pot d'un litre sous la plantule retombante et attendre qu'elle vienne s'y enraciner naturellement.

Conseils écologiques

Préférez toujours un compost à un terreau en sac, sauf si celui-ci est bio ou de qualité supérieure. Le compost est bien plus nutritif que le terreau et, bien décomposé, il sera bénéfique à tous les niveaux. Bien des terreaux industriels n'ont pas fini leur maturation et peuvent amener une acidité toxique aux racines.

Brumisez régulièrement votre Neomarica à l'eau de pluie, ou à l'eau distillée. Une eau calcaire laisse un dépôt blanc en marge des feuilles, ce qui serait dommage sur un si beau feuillage.

Un peu d'histoire…

Le genre Neomarica, représenté maintenant un peu partout dans le monde, est originaire d'Amérique centrale et du Sud, principalement du Brésil.

Plante décrite et dénommée par William Herbert, mais reclassée dans la classification valable aujourd'hui par un botaniste écossais, Thomas Archibald Sprague, en 1928.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides