Hardenbergia

Hardenbergia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Hardenbergie violacée, glycine australienne, salsepareille australienne

  • Nom(s) latin(s)

    Hardenbergia violacea

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Parmi les plantes originales, l'Australie ne cesse de nous abreuver de nouveautés intéressantes dont fait partie l'Hardenbergia. Cette liane florifère convient parfaitement au climat doux méditerranéen, mais elle peut aussi se cultiver en pot pour fleurir les terrasses et balcons durant la belle saison, et orner votre intérieur ou une serre froide pendant l'hiver.

Le genre Hardenbergia est composé de 3 espèces de grimpantes volubiles australiennes que l'on nomme également « glycine australienne » ou « salsepareille australienne ». Il fait d'ailleurs partie de la même famille que la glycine, celle des Fabacées. L'espèce violaceus est probablement la plus rustique d'entre elles, en tous les cas, la plus commune, tolérant quelques faibles gelées brèves de l'ordre de -5 °C. Elle pousse aux sud et sud-est de l'Australie depuis la côte jusqu'en montagne, peuplant les forêts ou la lande.

Les tiges brun clair volubiles atteignent jusqu'à 6 m de long, enveloppant les arbres sans toutefois les étouffer, mais forment parfois un sous-arbrisseau ou rampent sur le sol. Les tiges s'enroulent autour d'un support dans le sens antihoraire. Elles portent un très beau feuillage triangulaire persistant de 4-10 cm, disposé de manière alterne. Ces grandes feuilles lancéolées vert sombre bleuté affichent une surface vernissée, aux nervures apparentes jaunes. Elles sont simples chez l'espèce violacea et composées de 3 folioles chez l'espèce comptoniana.

Toutes les deux fleurissent au printemps dès les mois de février-mars, parfois même dès janvier pour violacea. L'espèce type donne de charmantes fleurs de pois de moins de 1 cm, non odorantes, d'une intense couleur pourpre, parfois maculée de 2 points jaunes à la base de l'étendard (pétale supérieur).

Les fleurs des cultivars composent une multitude de grappes lâches, selon la variété rose lilacé, violettes ou blanches, mises en valeur par le feuillage. La fleur possède un calice soudé et une fleur de Papilionacée à 5 pétales (l'étendard dressé, les 2 ailes et le carène constitué de la réunion des 2 pétales inférieurs). Les cultivars offrent différents tons de rose, bleu violet… La floraison apparaît depuis le sommet vers la base de la plante.

Les tiges, qui portent les grappes alternes, sont quadrangulaires et assez cassantes.

Les fruits produisent une petite gousse plate brune de 4 cm qui s'ouvre pour laisser échapper 6 à 8 graines au tégument coriace. Les graines ont une forme de rein et portent un hile clair qui correspond à la cicatrice du point de rattachement à la gousse.

En climat doux, l'Hardenbergia s'utilise souvent palissée contre une arche ou un mur, de l'autre côté duquel elle retombe généreusement, ou bien comme couvre-sol pour garnir un talus. Elle peut aussi occuper une grande potée munie d'un treillage que l'on rentre éventuellement en hiver.

La plante est parfois proposée en panier suspendu fleuri au cœur de l'hiver, mais elle réclame un endroit très lumineux et assez frais pour se maintenir.

Espèces et variétés d'Hardenbergia

Il existe un certain nombre de cultivars qui sont encore peu répandus en France.

Hardenbergie violacée, salsepareille australienne (Hardenbergia violacea)

Espèce type

Hardenbergie violacée, salsepareille australienne (Hardenbergia violacea) Espèce type
  • Végétation : Plante persistante volubile, grimpante buissonnant ou rampante, jusqu'à 6 m de long. Feuilles alternes, lancéolées, cordées à la base, de 4-10 cm de long et à nervures réticulées jaunâtres.
  • Fleurs et fruits : Floraison de janvier jusqu'en mai (juillet à novembre en Australie) Fleurs à 5 pétales portées par un pédoncule de 1 cm, mesurant 8 mm de large. Racèmes axillaires de 20-30 fleurs. Gousses plates à l'automne (décembre en Australie).
  • Qualités : Originaire du sud et de l’est de l’Australie, depuis le Queensland jusqu'à Victoria, et de Tasmanie. Croissance rapide. Cultivé en climat tempéré chaud et subtropical de l'hémisphère nord. Tolère -5 °C.

'Alba'

Hardenbergie violacée, salsepareille australienne (Hardenbergia violacea) 'Alba'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanc pur.
  • Qualités : --

‘Candy Whapper’

Hardenbergia ‘Candy Whapper’
  • Végétation : Feuilles vert clair.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : --

‘Happy Wanderer’

Hardenbergia ‘Happy Wanderer’
  • Végétation : Variété très vigoureuse, à croissance rapide.
  • Fleurs et fruits : Très florifère avec des fleurs d'un très beau pourpre violacé.
  • Qualités : Longévité moins importante. À bouturer régulièrement. La plus répandue en Californie.

‘Bushy Blue’

Hardenbergia ‘Bushy Blue’
  • Végétation : Forme plus compacte arbustive.
  • Fleurs et fruits : Fleurs bleues.
  • Qualités : --

'Meema'

Hardenbergia 'Meema'
  • Végétation : Forme compacte et prostrée, très robuste et vigoureuse.
  • Fleurs et fruits : Fleurs violettes.
  • Qualités : Excellent couvre-sol.

'Pink Fizz’

Hardenbergia 'Pink Fizz’
  • Végétation : Grimpante peu vigoureuse.
  • Fleurs et fruits : Fleurs roses.
  • Qualités : Moins rustique que les variétés violettes.

'Mini Haha'

Hardenbergia 'Mini Haha'
  • Végétation : Forme compacte arbustive.
  • Fleurs et fruits : Fleurs violettes.
  • Qualités : Introduite en 2015 aux États-Unis depuis l'Australie.

Hardenbergia comptoniana

Espèce type

Hardenbergia comptoniana Espèce type
  • Végétation : Grimpante généralement plus vigoureuse que violacea. Feuillage le plus souvent à 3 folioles de 15 cm de long sur 1-6 cm de largeur, vert foncé brillant.
  • Fleurs et fruits : Fleurs mauves ou pourpres, parfois blanches.
  • Qualités : Originaire de la côte ouest et sud-ouest de l'Australie. Vit sur le sable et les dunes. Tolère une large gamme de climats en sol drainé. Aussi rustique que violacea.

Plantation de l'Hardenbergia

Plantation de l'<em>Hardenbergia</em>

KENPEI/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

Plantez-la en plein soleil ou sous une ombre légère, même si elle risque d'être moins florifère. Elle tolère un peu de vent et les embruns du bord de mer, mais ne résiste pas à des vents violents ou des températures inférieures à -5 °C, même en ayant les pieds au sec. Les feuilles tombent à partir de 0 °C.

Offrez-lui un sol léger, humifère, sablonneux ou moyennement argileux, frais, mais bien drainé, acide ou neutre (pH entre 5,5 et 6 de préférence).

De façon générale, les zones où pousse le bougainvillier sont assez douces pour accueillir l'Hardenbergia en pleine terre. On peut ainsi admirer de très beaux sujets dans le centre-ville d'Arcachon par exemple. La plante est encore rare, car son introduction en Europe est assez récente.

Si vous ne bénéficiez pas d'un tel climat, cultivez-la dans un grand pot que vous placerez l'hiver dans une pièce fraîche ou dans une véranda.

Quand planter l'Hardenbergia ?

Plantez-la au printemps de préférence pour assurer une bonne reprise avant le froid hivernal.

Comment la planter en pleine terre ?

Creusez une fosse assez profonde et jetez éventuellement une poignée d'engrais de fond pour assurer une belle floraison, mais évitez les engrais standards à libération rapide. En tant que légumineuse, l'Hardenbergia héberge des bactéries dans des nodules racinaires capables de capter l'azote de l'air. D'autre part, comme beaucoup de plantes australiennes, elle pousse sur des sols pauvres en phosphore.

Ajoutez du compost ou du terreau ou de la terre de bruyère à la terre de remplissage afin de diminuer le pH. L'excès de calcaire peut en effet avoir tendance à faire jaunir le feuillage.

Prévoyez une densité de plantation de 1 à 2 pieds par m².

Comment la planter en pot ?

Pratiquez un mélange de 1/3 terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de sable. Placez des billes d'argile ou des cailloux au fond du pot de manière à faciliter le drainage.

Culture et entretien de l'Hardenbergia

Culture et entretien de l'<em>Hardenbergia</em>

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Arrosage

L'Hardenbergia est une plante assez gourmande en eau, surtout pendant la floraison, mais elle tolère assez bien la sécheresse une fois qu'elle est bien implantée. Il est conseillé de pailler le pied avec 5 cm de mulch afin de conserver la fraîcheur du sol en été.

En conteneur, elle apprécie un bassinage complet soit l'immersion totale de son pot au moins une fois par mois ainsi que des arrosages d'appoint toutes les semaines, voire plus fréquents au cours de l'été.

Fertilisation

Chaque printemps, apportez du compost au pied.

En pot, ajoutez de l'engrais pour plantes à fleurs de mai à août afin que la plante reconstitue ses réserves après la taille.

Bon à savoir : en sol sableux, un supplément de sulfate de magnésium et de chélate de fer est à appliquer en avril pour maintenir la vigueur de la plante.

Protection hivernale

N'oubliez pas de protéger la plante du froid, au moins la première année si elle est en pleine terre. Rassemblez des feuilles mortes au pied et enveloppez la ramure d'un double voile d'hivernage.

Les plantes en pot sont mises à l'abri dans une serre hors gel ou dans une véranda peu chauffée.

Taille de l'Hardenbergia

Quand tailler ?

Lorsque la plante devient trop encombrante, rabattez les rameaux juste après la floraison.

Comment tailler ?

  • Taillez l'Hardenbergia juste après une feuille ou une ramification de façon à réduire la longueur des tiges. Vous pouvez ôter jusqu'à deux tiers du volume de végétation afin d'obtenir une plante plus ramifiée et florifère.
  • Supprimez à la base quelques vieilles branches de manière à renouveler la ramure qui devient moins florifère en vieillissant.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles, surtout en serre, peuvent s'attaquer à la plante. Contrôlez la plante régulièrement sous les feuilles et au niveau des nœuds, car la lutte est difficile.

Effectuez un bon traitement anti-cochenilles après la taille de façon à bien atteindre toutes les parties et renouvelez l'application au bout de 15 jours. Sortez la plante dès que les températures le permettent.

Multiplication de l'Hardenbergia

Multiplication de l'<em>Hardenbergia</em>

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Quand et comment semer ?

La durée germinative des graines peut dépasser 30 ns grâce au tégument coriace qui les entoure. Semez en mars-avril pour bénéficier de la chaleur naturelle.

Pour lever la dormance des graines maintenue par la membrane imperméable qui les recouvre, versez de l'eau bouillante par dessus et laissez reposer une nuit.

Renouvelez l'opération si les graines n'ont pas doublé de volume le lendemain, ou bien abrasez légèrement les graines avec du papier ponce avant de les faire tremper à nouveau. Dans la nature, le passage du feu permet à la membrane de s'ouvrir pour encourager la germination.

Remplissez une terrine de terreau mélangé à 50 % de sable et enfoncez les graines de 0,5 cm. Maintenez à bonne chaleur et humidité.

La levée prend entre 1 et 6 semaines.

Quand et comment bouturer ?

Pratiquez des boutures à l'étouffée au printemps ou au mois d'août.

Piquez les boutures de 10-15 cm débarrassées d'une partie du feuillage dans un terreau léger humide. Piquez des tuteurs autour du pot et recouvrez la culture avec un sac plastique transparent maintenu par un élastique autour du pot. Placez le pot à 20 °C dans un endroit lumineux. Soulevez progressivement le plastique lorsque de nouvelles pousses sont apparues.

Conseils écologiques

Les Hardenbergia peuvent être issues de milieux très différents, sec à tropical humide, si bien qu'il est souhaitable de connaître leur provenance pour adapter leurs besoins. Une plante de milieu sec sera en effet moins prolifique si elle reçoit trop d'arrosage et inversement.

L'espèce Hardenbergia violacea est menacée dans sa terre d'origine, notamment en Tasmanie, par la pression humaine, mais aussi par la présence de lapins, moutons, par les périodes de sécheresse de plus en plus longues couplées à l'absence de feux de brousse déterminants pour la germination des graines. Comme beaucoup de plantes australiennes, Herdenbergia est dite pyrophyte, c'est-à-dire qu'elle supporte le passage du feu et qu'elle a la capacité de se multiplier après les incendies en profitant de la disparition des autres espèces.

Les fleurs sont visitées par de nombreux pollinisateurs dont font partie les abeilles et les papillons, impatients de se nourrir à la sortie de l'hiver. Les graines constituent une ressource appréciée des oiseaux.

Un peu d'histoire…

Le nom Hardenbergia fut donné pour honorer la comtesse Franziska von Hardenberg, qui appartenait à une famille noble autrichienne. Son frère, Charles von Hügeln, officier botaniste (1795-1870), était parti en 1833-34 explorer la flore australienne pour recueillir des graines de plantes pour son jardin botanique en Autriche. Violacea fait référence à la couleur violette des fleurs.

Le genre Hardenbergia fut nommé et décrit pour la première fois en 1837 par le célèbre botaniste systématicien anglais Georges Bentham (1800-1884). Ce genre est assez proche de quatre autres genres :

  • Kennedia qui réunit 16 espèces australiennes et dont il a d'ailleurs porté le nom ;
  • Pueraria ou kudzu, natif d'Extrême-Orient ;
  • Vandasina (une seule espèce australienne) ;
  • Shuteria (natif d'Asie).
  • Ces 4 genres présentent des espèces grimpantes de la famille des Fabacées, souvent comestibles. Les colons australiens consommaient les fleurs et les gousses de l'Hardenbergia, assez fades du reste. La similitude avec la salsepareille (Smilax glyciphylla) les a aussi poussés à utiliser les racines comme plante aromatique et les feuilles en succédané de thé.


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides