Halimium

Halimium en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Halimium

  • Nom(s) latin(s)

    Halimium

  • Famille

    Cistacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1-2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Halimium réunit 12 espèces de vivaces et d'arbustes nains, toutes natives du pourtour méditerranéen, du Portugal et de Turquie. Elles réclament des sols bien drainés souvent sableux et des situations chaudes. La couleur jaune des fleurs a donné l'idée de les croiser avec les cistes, qui sont des arbustes à fleurs plus grandes, blanches, roses ou mauves appartenant à la même famille des Cistacées. Les résultats de ce croisement intergénérique, parfois survenu dans la nature, se nomment x Halimiocistus. Beaucoup d'espèces d'Halimium ont transité dans les genres Helianthemum ou Cistus et vice-versa.

On trouve essentiellement 2 espèces d'Halimium cultivées dans les jardins : Halimium lasianthum et ocymoides, toutes deux originaires d'Espagne et du Portugal, ainsi que les hybrides x Halimiocistus.

L'arbuste persistant peut être dressé ou couché ; il mesure 30 à 100 cm de haut, avec un aspect tomenteux grisâtre typique des plantes méditerranéennes. Les feuilles opposées, de 1 à 5 cm de long sur 0,5 à 2 cm de large sont de formes simple ovale à elliptique, parfois spatulée-lancéolée, gris vert et velues sur les deux faces ou vertes et lustrées. Des écailles en forme d'écusson et des poils étoilés renvoient une surface gris argenté chez les espèces pubescentes.

Les fleurs forment une coupe à 5 pétales mesurant 1 à 4 cm de diamètre selon l'espèce, avec 3 sépales verts (avec 2 petits supplémentaires chez Halimium halimifolium), et un petit bouquet d'étamines jaunes entourant le pistil. L'ovaire supère est surmonté d'un seul style en forme de massue. Les pétales veloutés sont jaunes ou blancs avec parfois une tache pourpre ou brune à la base destinée à guider les insectes pollinisateurs vers le nectar.

Comme chez toute la famille des Cistacées, la fleur ne dure qu'un jour, les pétales tombant en fin de journée. La floraison attire de nombreux insectes pollinisateurs tels que les papillons.

Le fruit est une capsule marron à 2 ou 3 valves qui demeure enfermée dans le calice persistant.

Le nom scientifique Halimium vient du grec halimos qui désignait l'Atriplex halimus (arroche halime), un arbuste africain aux feuilles argentées, répandu en Méditerranée, et qui ressemble à l'Halimium atriplicifolium. Le nom d'espèce lasianthum vient du grec lasios, « velu », et anthos, « fleur », tandis que ocymoides dérive du grec oides, « semblable », et ôkimon qui désigne le basilic. Calycinum vient du latin calyx qui se réfère au grand calice de la fleur.

Espèces et variétés d'Halimium

Halimium lasianthum (syn. H. formosum)

Halimium lasianthum (syn. H. formosum)
  • Port et taille : Arbrisseau à port étalé. 30-100 cm de haut.
  • Feuillage : Feuillage persistant. Feuilles vert-de-gris velues, parfois vert foncé sur la face supérieure et blanches au revers. Limbe à pétiole court oblong à ovale lancéolé, de 0,5-4 cm de long, comportant 3 nervures.
  • Fleurs et fruits : Succession de fleurs jaunes de 4-5 cm avec ou sans macule pourpre, d'avril à juin.
  • Qualités : Native des maquis et pinèdes claires du sud de l'Espagne et du Portugal ainsi que du nord du Maroc. Résiste à -15 °C.

Halimium ocymoides (syn. Cistus o.)

Halimium ocymoides (syn. Cistus o.)
  • Port et taille : Arbrisseau, 60 cm de haut sur 100 cm de large.
  • Feuillage : Feuilles persistantes lancéolées de 12-30 mm de long, vertes sur les pousses fleuries et argentées obovales sur les pousses stériles.
  • Fleurs et fruits : Floraison en avril-juin. Fleurs jaune citron de 25-35 mm. Il existe une forme à macules noires avec un port de 30 cm de haut sur 60 de large.
  • Qualités : Originaire des landes et pinèdes claires du sud de l'Espagne et Portugal et Maroc. Résiste à -15 °C. Sol sableux.

Halimium à grand calice (Halimium calycinum, syn. Cistus calycinus, Helianthemum commutatum)

Halimium à grand calice (Halimium calycinum, syn. Cistus calycinus, Helianthemum commutatum)
  • Port et taille : Arbrisseau de 60 cm de haut.
  • Feuillage : Feuillage persistant linéaire vert sombre.
  • Fleurs et fruits : Floraison de mars à début mai. Fleurs jaunes de 2-3 cm de large.
  • Qualités : Présente dans l'Ouest méditerranéen de 0 à 650 m d'altitude. Idéal en rocaille ensoleillée sur sol acide à légèrement calcaire, caillouteux ou sableux. Résiste à -10 ou -12 °C.

Ciste jaune, hélianthème à feuilles d'arroche (Halimium halimifolium, syn. Cistus halimifolius)

Ciste jaune, hélianthème à feuilles d'arroche (Halimium halimifolium, syn. Cistus halimifolius)
  • Port et taille : Arbrisseau érigé très ramifié. Jusqu'à 1,50 m.
  • Feuillage : Feuilles opposées distiques d'un beau gris argenté de 10-40 mm de long sur 5-20 de large, blanc feutré à l'état jeune puis vert gris sur la face supérieure. Jeunes rameaux blanc argenté virant au rouge brun.
  • Fleurs et fruits : D'avril à juin, panicules de fleurs jaune d'or souvent maculées de pourpre au centre, de 3-4 cm de large. Possède 5 sépales écailleux ou velus en forme d'écusson dont 2 très petits, contrairement aux autres espèces jaunes.
  • Qualités : Vit dans les dunes, les garrigues ou maquis près de la côte, dans l'ouest du Bassin méditerranéen, notamment en Corse. Forme parfois de grands peuplements. Il existe beaucoup de formes différentes. Ne tolère pas le calcaire.

Halimium halimifolium 'Cap Sim'

Halimium --
  • Port et taille : --
  • Feuillage : Comme le type.
  • Fleurs et fruits : Comme le type.
  • Qualités : Récolté dans le Cap Sim au Maroc. Tolère le calcaire.

Plantation de l'Halimium

Plantation de l'<em>Halimium</em>

Ziegler175/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

L'Halimium se plaît dans les régions à hiver doux comme sur le pourtour méditerranéen ou dans le Sud-Ouest. Choisissez un endroit ensoleillé ou bénéficiant de l'ombrage léger d'une pinède par exemple. Il convient aussi à une rocaille abritée des vents froids ou pour former une bordure de massif de lavandes par exemple.

Comme le ciste, l'Halimium n'aime pas les sols riches ou humides, mais il peut pousser dans un sol légèrement calcaire à très acide, bien drainé comme dans le sable. Certaines espèces sont plus sensibles que d'autres à l'excès de calcaire.

L'Halimium peut également se planter sur un balcon ensoleillé dans un bac profond.

Quand planter l'Halimium ?

Au printemps ou à l'automne.

Comment le planter ?

Choisissez un plant élevé en conteneur et de faible taille pour limiter le stress de la plantation. Prévoyez de la place autour du plant, car son port devient assez large à terme et la plante n'aime pas les transplantations. Plantez 1 à 2 pieds par m².

Creusez un trou assez profond, mais pas forcément très large car l'enracinement se fait surtout en profondeur.

Apportez des graviers ou du sable pour assurer une bonne aération du substrat et placez le sujet sans trop toucher aux racines sauf si elles forment un chignon.

Rebouchez le trou sans apporter d'amendement. Un compost pas assez mûr ou un arrosage trop important peuvent lui être fatals. Arrosez pour chasser l'air de la fosse.

Comment planter l'Halimium en pot ?

Installez une bonne couche de drainage puis de la terre ou du terreau mélangé à du sable non calcaire. Ne plantez pas d'autres végétaux trop près de son pied car l'Halimium émet des substances au niveau de ses racines qui empêchent d'autres plantes de pousser.

Sachant qu'il n'aime pas trop les transplantations, évitez de défaire la motte à chaque rempotage.

Culture et entretien de l'Halimium

Culture et entretien de l'<em>Halimium</em>

Leonora (Ellie) Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Placez un arrosage en goutte-à-goutte ou versez un bon arrosoir tous les 10 jours en été pour assurer sa reprise.

Aucun autre soin n'est utile.

Taille de l'Halimium

Quand le tailler ?

Après la floraison.

Comment tailler Halimium ?

Taillez légèrement les pousses pour redonner une forme plus compacte et ôtez les bois morts.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite sérieux ne s'attaque à la plante. Seuls le froid humide et les vents froids sont susceptibles de provoquer la mort du plant.

Les sols argileux et calcaires entraînent parfois une chlorose du feuillage. Rajoutez du sable acide ou ajoutez des aiguilles de pin en guise de paillage.

Multiplication de l'Halimium

Multiplication de l'<em>Halimium</em>

Leonora (Ellie) Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Semis

Il est possible de semer l'Halimium sous châssis froid à l'automne ou au printemps. Pour cela, récoltez les graines en automne et faites-leur subir une vernalisation et une stratification.

Bouturage

En été, prélevez des pousses pas encore lignifiées et ôtez les feuilles sur la partie basale.

Piquez les boutures sur 5 cm de profondeur dans du sable humide en pépinière sous châssis ou dans un pot. Attendez 1 année avant de rempoter les boutures ou les planter en terre.

Conseils écologiques

Les Halimium sont des arbustes couvre-sol tout indiqués pour couvrir un talus sec et chaud, une rocaille ou pour orner un jardin sec sur graviers. Ces plantes frugales ne demandent aucun soin particulier tandis que leur floraison délicate est très mellifère.

Un peu d'histoire…

Les Cistus et Halimium se distinguent des autres genres de la famille des Cistacées par leur nombre de chromosomes qui est égal à 18 (chez Tuberaria, 2n = 14, Helianthemum, 2n = 20-24, Crocanthemum, 2n = 20, Fumana, 2n = 32, Xolantha 2n = 36), ce qui explique les nombreux croisements observés dans la nature. Les autres genres sont présents en Amérique du Nord, voire du Nord et du Sud pour Crocanthemum, alors que les cistes et Halimium ne sont présents que dans le bassin méditerranéen, essentiellement en milieu ouvert. La différence entre les 2 genres se base essentiellement sur des critères morphologiques.

Les cistes sont :

  • à fleurs roses ou blanches avec un ovaire à 5 loges parfois plus ;
  • excepté les espèces des îles Canaries.
  • Les Halimium sont :
  • à fleurs blanches ou jaunes avec un ovaire à 3 loges ;
  • sépales ou 3+2 plus petits.

Cependant, on peut trouver des formes à fleurs blanches avec 4 loges chez les 2 genres. Les études de pollen montrent une similitude entre ces 2 genres mais aussi avec Tuberaria. En fin de compte, il est difficile d'établir une relation phylogénique fiable pour cette famille, ce qui a conduit à s'intéresser à l'ADN chloroplastique.

Il en résulte qu'aucun des 2 genres n'est monophylétique (issu d'une seule espèce souche) et que les pollens peuvent être différents au sein d'un même clade. Les Halimium réunissent 3 clades, 2 à fleurs jaunes et 1 à fleurs blanches, avec pour les 3 du pollen strié réticulé.

Le genre Fumana réunit de petits arbustes jaunes proches cousins des Halimium qui se distinguent par une fleur à 2 sépales extérieurs plus petits et étroits que les 2 intérieurs qui sont membraneux et nervurés. Les feuilles sont petites, en partie en forme d'aiguilles et sont le plus souvent alternes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides