Pois du Cap

Pois du Cap en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pois du Cap, Haricot de Lima, Pois savon, Pois souche, Haricot du Cap

  • Nom(s) latin(s)

    Phaseolus lunatus

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes | Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Phaseolus rassemble près de 100 espèces d'annuelles ou de vivaces d'Amérique tempérée chaude ou tropicale. L'espèce lunatus pousse en Amérique centrale, depuis le Mexique jusqu'à la Bolivie et le nord du Brésil. Sa culture s'est étendue à toute l'Amérique du Sud, l'Afrique tropicale, les Caraïbes et l'Asie du Sud-Est.

La plante, Phaseolus lunatus, est une vivace herbacée capable de vivre 4 ans si le climat l'autorise. On l'appelle plus communément haricot de Lima ou pois du Cap.

Elle développe des tiges volubiles jusqu'à 4,50 m de long, voire 8 m lorsqu'elle se maintient plusieurs années. Elle peut aussi adopter un port buissonnant doté de tiges traînant au sol. Les racines n'en sont pas moins vigoureuses, capables de s'enfoncer jusqu'à 2 m de profondeur pour puiser l'eau profonde. Celles-ci peuvent aussi s'enfler pour constituer des réserves comme chez le haricot d'Espagne. Les racines s'associent à des bactéries fixatrices de l'azote de l'air, ce qui rend la plante peu exigeante vis-à-vis de la fertilité du sol.

Le feuillage déploie 3 folioles ovales, pointues en extrémité, parfois presque en forme de losange, mesurant 3 à 15 cm de long. Les feuilles alternes son portées par un pétiole de 2 à 19 cm de long qui permet à la plante de s'agripper en s'enroulant autour de supports.

La floraison intervient 35 jours après le semis chez les variétés précoces qui achèvent leur cycle au bout de 100 jours en moyenne. Les grappes de fleurs émergent à l'aisselle des feuilles portées par un pédoncule d'une longueur variant entre 1,5 et 30 cm. La fleur est relativement petite par rapport à la taille des gousses et ne comporte par vraiment d'intérêt ornemental, contrairement au haricot d'Espagne. Les pétales blancs, rose pâle ou jaunâtres, au nombre de 5, présentent le schéma typique d'une Papilionacée, avec l'étendard de 5-7 mm, les 2 ailes latérales et la carène constituée de 2 pétales doubles de 10-14 mm perpendiculaires à l'étendard. Le calice vert et pubescent présente 5 dents de 5-8 mm. La fleur comporte 10 étamines dont 9 sont soudés le long d'un tube. L'ovaire de 3 mm est couvert de poils courts. Il se prolonge par un style portant un collier de poils sous le stigmate.

Après fécondation, les gousses oblongues plus ou moins arquées grandissent jusqu'à mesurer 5 à 13 cm de long sur 1,2 à 2,5 cm de large. Elles renferment 2 à 4 graines en forme de rein plutôt aplati qui présentent une taille variable selon la variété, de 8-10 mm de long chez les variétés sauvages à petits grains et de 20-25 mm chez celles à gros grains. La couleur de la graine varie du blanc au noir en passant par le vert, l'orange, le rouge, le brun et par diverses formes mouchetées notamment de rouge bordeaux. L'une des moitiés du grain est presque toujours un peu plus développée que l'autre et la peau marquée de rides ou de stries se dirigeant de l'ombilic vers le bord externe.

Variétés de haricot de Lima

Parmi les variétés cultivées, comme chez le haricot vert, on distingue les variétés à rames atteignant 3 m de long, et les variétés naines buissonnantes, de 50-60 cm de haut. Ces dernières produisent plus précocement, mais avec moins de rendement au mètre carré. Elles n'ont pas besoin d'être tuteurées. Il n'existe pas de variété sans parchemin et sans fil.

Haricots de Lima à rames

Haricot de Lima, pois du Cap, haricot du Cap, pois souche (Phaseolus lunatus)

Pois du Cap Haricot de Lima, pois du Cap, haricot du Cap, pois souche ( Phaseolus lunatus )
  • Végétation : Annuelle ou vivace à vie brève, à port grimpant, à tige assez grosse et très vigoureuse, atteignant 4,50 à 8 m de long. Feuilles trifoliées à folioles triangulaires de 3 à 15 cm de long.
  • Fleurs et fruits : Floraison en racèmes ou panicules axillaires de juin à septembre. Fleurs de pois de 1 cm blanc jaunâtre, parfois rose violet ou vert pâle. Cosses larges, plates, rudes extérieurement.
  • Qualités : Originaire d'Amérique du Sud et Centrale. Introduit en Europe, Asie puis Afrique à l'époque du commerce triangulaire. Récolte en sec 4 mois après le semis. Les gros grains réclament beaucoup de chaleur pour mûrir.

'Panach'

Pois du Cap 'Panach'
  • Végétation : Plants vigoureux, de 3 m de haut.
  • Fleurs et fruits : Cosses de 15 cm de long contenant 3-4 grains de 2,5 cm, blanc irrégulièrement strié de rouge bordeaux.
  • Qualités : Récolte débutant environ 3 mois après le semis.

'King of the Garden'

Pois du Cap 'King of the Garden'
  • Végétation : Plante de plus de 3 m.
  • Fleurs et fruits : Abondante production de gousses de 18-20 cm contenant 4 à 6 gros grains blanc crème à saveur de miel.
  • Qualités : Récolte au bout de 85 jours. Variété la plus répandue, introduite en 1883. 

'Garrofon' (syn. 'Garrofo')

Pois du Cap 'Garrofon' (syn. 'Garrofo')
  • Végétation : Grimpante de 3 m.
  • Fleurs et fruits : Gousse de 10 cm à 2-4 gros grains blancs à peau fine et consistance crémeuse. Il existe un clone à grains blancs tachés de noir.
  • Qualités : Mûrs en juillet-août, au bout de 65 à 115 jours selon le climat et l'exacte variété. Cultivée autour de Valencienne (Espagne). Sert notamment d'ingrédient à la paella valencienne. Se présente en frais, en conserves, congelés ou bien en sec.

'Christmas Lima' (syn. 'Giant Butter', 'Giant Florida Pole', 'Large Speckled Calico')

Pois du Cap 'Christmas Lima' (syn. 'Giant Butter', 'Giant Florida Pole', 'Large Speckled Calico')
  • Végétation : Grimpe jusqu'à 4 m.
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanches. Gousses de 12-15 cm à 3 gros grains plats blancs marbrés de rouge brun. Texture fondante à saveur de châtaigne.
  • Qualités : Date de 1840. Très décorative et productive en conditions très chaudes et sèches. Produit en 90 jours. À consommer en frais.

'Sieva' (syn. 'Carolina')

Pois du Cap 'Sieva' (syn. 'Carolina')
  • Végétation : Grimpante à tiges minces vertes.
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanches. Nombreuses petites gousses de 10 cm contenant 3-4 petites fèves de 15 mm de long sur 8-9 de large et 4 d'épaisseur.
  • Qualités : Variété très ancienne d'origine amérindienne. Précoce et productive. Récolte au bout de 78 jours. Recommandée au nord de la Loire.

'Indian Red vine Butterbean'

Pois du Cap 'Indian Red vine Butterbean'
  • Végétation : Plantes de 2,30 m.
  • Fleurs et fruits : Gousse de 2-3 grains rose clair à rouge noir.
  • Qualités : Variété amérindienne très productive et résistante à la sécheresse.

Haricots de Lima nains

'Fordhook'

Pois du Cap 'Fordhook'
  • Végétation : Plante très érigée, jusqu'à 60 cm.
  • Fleurs et fruits : Gousses de 10-12 cm, à gros grains rebondis blanc lavé de vert pâle, à texture tendre et « noisetée ».
  • Qualités : Variété très répandue, introduite en 1907 aux États-Unis, très résistante à la sécheresse et de forte productivité. Récolte au bout de 74 jours.

'Henderson'

Pois du Cap 'Henderson'
  • Végétation : Plante de 30 cm.
  • Fleurs et fruits : Gousses vert foncé à 3-4 grains blancs.
  • Qualités : Récolte en 65 jours. Variété précoce idéale pour la conserve, très savoureuse.

'Estland'

Pois du Cap 'Estland'
  • Végétation : Plante buissonnante de 45-60 cm de haut.
  • Fleurs et fruits : Gousses vert gris de 7,5 cm contenant des grains plats blanc verdâtre.
  • Qualités : Résiste au mildiou et au froid. Récolte en 70 jours.

Semis du pois du Cap

Semis du pois du Cap

Scot Nelson/CC BY 2.0/Flickr

Où le semer ?

Le pois du Cap (Phaseolus lunatus) tolère tout type de sol, mais préfère les sols bien drainés comme les sols sableux et profonds afin d'étendre son système racinaire. Différentes souches de Rhizobium, ces bactéries fixatrices d'azote produisant des nodules racinaires, peuvent se lier au haricot de Lima, contrairement au haricot vert (Phaseolus vulgaris) beaucoup plus sélectif.

La plante est assez rustique, mais a une préférence pour les climats secs et chauds dont les températures varient entre 18 et 30 °C. En zone trop fraîche et au-delà de 30 °C, les gousses ont parfois du mal à se développer.

Les haricots de Lima nains nécessitent une saison sèche pour récolter les grains mâtures.

Quand semer le pois du Cap ?

Les semis en place sont réalisés à partir d'avril ou mai selon la région, une fois que tous les risques de gelée sont écartés. Ils peuvent se poursuivre jusqu'en juillet pour une consommation en frais, jusqu'à la mi-juin pour une consommation en sec. La température minimale doit être de 18 °C pour que la graine germe.

Il est possible de débuter le semis à l'intérieur avec 3 semaines d'avance (mars-avril) de façon à effectuer le repiquage en pleine terre une fois le sol réchauffé. Ceci permet de gagner du temps si l'on souhaite récolter les grains à maturité.

Comment le semer ?

Ces haricots se cultivent soit dans un carré de potager, soit le long d'une clôture.

Semez les haricots sur un terrain amendé au cours de la saison précédente, ayant accueilli une culture gourmande de pommes de terre, tomates ou courgettes suivie d'une culture automnale de Liliacées (poireau, oignon, ail) par exemple. Dans le cas contraire, réalisez éventuellement un apport de compost ou de fumier à l'automne lors de la préparation du terrain. Évitez dans tous les cas d'apporter de la fumure non décomposée au printemps, un engrais pauvre en azote de type 5-10-10 est alors préférable.

Au moment du semis, aérez le sol en profondeur avec une grelinette ou une fourche-bêche, ratissez puis formez des sillons ou des poquets.

L'espacement entre les graines dépend du type de haricot :

  • Pour les variétés naines, espacez les lignes de 40 cm et semez tous les 5-8 cm ou bien réalisez des poquets de 4 à 6 graines tous les 40 cm. Les plants adultes doivent être distants d'environ 10 cm, éclaircissez si nécessaire.
  • Pour les variétés à rames, espacez les lignes de 70-90 cm et semez tous 8-13 cm ou réalisez des poquets de 6 à 8 graines tous les 60 cm. Éclaircissez les plantules en rang à 15-25 cm une fois la levée effectuée, ou ne laissez que 3-4 plants par poquets.

Enterrez les graines de 3 cm de profondeur dans le cas de sillons et de 6-7 cm dans le cas des poquets. Procurez-vous des piquets d'au moins 2 m de long et adaptez le tuteurage à la disposition du semis (tipis ou piquets reliés par du filet à rames).

Idées d'association

Sarriette

La proximité de sarriette prévient l'apparition de pucerons sur le haricot.

Culture et entretien du haricot de Lima

Culture et entretien du haricot de Lima

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Réalisez un premier buttage des plantules à la levée puis un deuxième environ 3 semaines après lorsque les plants atteignent 15 cm de haut.

Binez et sarclez régulièrement autour des pieds par temps sec pour éviter le développement de mauvaises herbes et de maladies. En climat sec, il est conseillé d'étaler un paillis entre les rangs pour garder la fraîcheur du sol.

Lors de périodes de grosses chaleurs, arrosez au pied de préférence le matin, surtout lorsque les plants sont encore jeunes et n'ont pas encore développé leurs racines profondes. Évitez de mouiller le feuillage pour éviter la propagation des maladies.

Maladies, nuisibles et parasites

Nuisibles

Surveillez les escargots et limaces lors de la germination.

Parasites

Les pucerons verts et les thrips peuvent aussi attaquer la plante, notamment si les apports azotés sont excessifs.

La bruche est un petit coléoptère qui pond ses œufs dans les gousses à partir de juillet-août et dont les larves parasitent les graines. Les larves hivernent dans la graine conservée à l'abri et se nymphosent en fin d'hiver.

Pour éviter le développement des larves dans les haricots destinés au semis, il suffit de congeler les graines bien sèches mises dans un récipient étanche durant 1 ou 2 jours à -35 °C ou de les entreposer au réfrigérateur, car elles sont sensibles au froid.

Sinon, en cours de culture, appliquez un traitement insecticide comme de la pyréthrine (molécule naturelle) sur la plante lorsque les gousses changent de couleur, soit 2-3 semaines avant la récolte.

Maladies

Les haricots de Lima sont aussi sensibles au mildiou et aux autres maladies du haricot telles que l'anthracnose, la fonte des semis, la graisse du haricot, la pourriture grise ou la rouille, surtout en périodes humides. Veillez à ne pas trop arroser, à biner superficiellement et par temps sec et à ne pas éclabousser le feuillage et à fertiliser modérément.

Arrachez rapidement les plants qui présentent des taches et pulvérisez toutes les 2-3 semaines de la décoction de prêle à titre préventif ou de la bouillie bordelaise. Évitez de toucher aux haricots en période pluvieuse pour éviter de disséminer les spores.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Pour les grains frais, la récolte s'effectue avant la totale maturité, soit lorsque la cosse est ronde et ferme et que la forme des grains apparaît. Ceux-ci présentent une couleur vert pâle uniforme.

Les haricots secs sont récoltés sur des gousses sèches juste avant qu'elles ne s'ouvrent pour l'expulsion des graines. Elles sont ensuite écossées manuellement ou par battage.

Les rendements varient de 2,9 à 5 tonnes de grains par hectare avec une biomasse de 3 à 8 tonnes par hectare.

La conservation du pois du Cap

Contrairement aux haricots à écosser, le pois du Cap (ou haricot de Lima) frais se conserve mal et doit être consommé rapidement après avoir été écossé, comme chez le petit pois. Faites bouillir le grain un minimum de 10-15 min pour ôter toute toxicité.

Les grains secs sont stérilisés à four très doux pendant une heure pour une conservation de plusieurs mois dans un bocal étanche. N'oubliez pas de faire tremper les haricots pendant une nuit avant de les faire cuire. Les grains sont goûteux avec une texture un peu farineuse.

Ces haricots se caractérisent généralement par une peau épaisse renfermant une chair fondante délicate, d'où son surnom de « pois savon ».

Attention : les grains colorés ne se consomment pas à l'état sec, car ils renferment un glucoside cyanhydrique très toxique qui demeure s'il n'est pas cuisiné correctement. Seules les variétés à peau blanche sont vendues comme aliment sec.

Multiplication du pois du Cap

En climat doux, la plante peut repousser de souche pendant 4 ans, sachant que son développement devient de moins en moins important au fil des ans. Les souches peuvent aussi être déterrées pour être remisées à l'abri, plongées dans de la tourbe sèche, dans un endroit hors gel.

Quand semer ?

Dès mars-avril, sous abri chauffé. À partir d'avril en extérieur.

Comment semer ?

Les graines peuvent provenir de votre propre récolte, car les fleurs s'autofécondent, mais les insectes peuvent malgré tout engendrer des croisements. Pour conserver la pureté variétale, il est recommandé d'entourer les inflorescences de voile tissé, de tulle ou de moustiquaire jusqu'à ce que toutes les fleurs se soient autofécondées. Ne pas oublier d'étiqueter les bouquets ayant bénéficié de ce traitement pour la semence.

Récoltez les gousses un peu avant leur ouverture (les gousses doivent « sonner ») et finissez le séchage des grains dans un endroit sec et ventilé. Pour vérifier le séchage, mordez dans quelques grains. Si la dent ne laisse pas de marque, la dessiccation est suffisante. Passez les grains au congélateur dans un récipient étanche, pendant 1 à 2 jours pour éliminer les larves de bruche.

La capacité germinative des graines est de 3-4 ans.

Semez les graines dans une terrine profonde en recouvrant de terreau léger sur 3 cm d'épaisseur. Placez la culture à au moins 18 °C dans un endroit ensoleillé.

Repiquez les plantules germées au bout de 3 semaines, en pleine terre.

Note : contrairement aux autres haricots du genre Phaseolus, la graine déploie ses cotylédons au-dessus de la surface du sol. On parle de germination épigée. Plus d'informations dans la partie « Semis du pois du Cap »

Conseils écologiques

Il est conseillé de pratiquer des rotations de 3-4 ans avant de cultiver des haricots sur une même parcelle, notamment si les maladies y sont fréquentes. Beaucoup de variétés de haricots modernes sont cependant résistantes aux maladies les plus fréquentes telles que l'anthracnose ou la graisse du haricot.

En vue des conséquences du changement climatique, la Banque de Semences du Millénaire (MSBP) et la Global Crop Diversity Trust (GCDT) se sont engagées à conserver les parents sauvages des 29 principales cultures vivrières, qui incluent le haricot de Lima. Ces semences sont à la disposition des hybrideurs pour le développement de nouvelles variétés.

Propriétés et usages

Enrichissement du sol

Comme la plupart des plantes de la famille des Fabacées, le pois du Cap (ou haricot de Lima) enrichit le sol en azote grâce à son association avec une bactérie du genre Rhizobium capable de capter l'azote de l'air. Les nodosités visibles au niveau des racines libèrent de l'azote dans le sol tout au long de la vie de la plante et la plante peut aussi servir d'engrais verts après la récolte des gousses.

Au Pérou, un assolement sur 3 ans comprenant la culture du maïs, du coton et du haricot de Lima est souvent réalisé. Ce dernier est en compétition avec le haricot commun qui présente l'inconvénient d'être moins adapté aux conditions climatiques du lieu. La culture du haricot de Lima est bien connue de l'agriculteur péruvien et les rendements sont plus élevés que celle du Phaseolus vulgaris en conditions optimales. Son prix de vente est généralement plus élevé. Sa place dans le système est importante, vu ses complémentarités avec les autres composantes (rotation, alimentation, revenus).

Usages culinaires

Ce haricot entre dans de nombreuses recettes des Andes. En Occident, il est fréquent de le trouver dans les paellas typiques de la région de Valence en Espagne sous le nom de garrofó. Sa teneur en protéines à l'état sec varie de 19 à 25 %, il est aussi riche en glucides (21 %), en fibres (7 %) et sels minéraux tels que le fer et le manganèse.

Le pois du Cap est cultivé principalement pour ses graines immatures ou sèches qui sont consommées bouillies, frites ou cuites au four. Les Nigériens en font des soupes, des ragoûts ou les ajoutent à la cuisson du maïs, du riz ou de l'igname. Le peuple Yoruba le consomme en porridge ou dans les gâteaux. Les jeunes gousses et feuilles, voire les jeunes plants, sont appréciées comme légume au Ghana et au Malawi et dans de nombreux pays asiatiques. La partie végétative est donnée comme fourrage aux animaux.

Propriétés médicinales

La plante sert de médicaments en Afrique et en Asie, comme le jus des feuilles utilisé en instillations nasales contre les maux de tête et les écoulements des oreilles au Sénégal et en République Démocratique du Congo. Au Nigéria, les graines sont pilées et frottées sur les petites coupures ou sur les abcès pour favoriser l'écoulement du pus. Les graines et les feuilles sont employées dans la médecine traditionnelle asiatique pour leurs propriétés astringentes et sont consommées pour soulager la fièvre.

Un peu d'histoire…

Les fouilles archéologiques réalisées au Pérou nous apprennent des choses intéressantes sur l'origine des plantes cultivées. Le haricot de Lima serait issu de 2 souches morphologiquement très différentes :

  • Une à gros grains (20-25 mm), cultivée depuis plus de 8 000 ans, comme en témoigne le site d'Ancash au Pérou, puis domestiquée dans le nord du Pérou par les Mochicans (100-700 ans) ainsi que dans le sud du pays par le peuple de Nazca qui vivait à la même époque. La plante pousse entre 320 et 2 030 m d'altitude.

  • Une à petits grains (8-10 mm de long) surnommée « pois savon » ou « pois souche », domestiquée depuis 1 200 ans dans la Méso-Amérique (région, partant du nord du Mexique jusqu'au Costa-Rica, occupée par les Aztèques, Mayas et Tarasques au XVIe siècle). La plante pousse en général en dessous de 1 600 m d'altitude.

Les Espagnols rapportèrent ce haricot découvert à Lima vers le Vieux Continent au début du XVIe siècle, peu après la conquête de l'Amérique. Cependant, son acclimatation en climat tempéré a connu des vicissitudes en raison de sa sensibilité à la longueur du jour. C'est une plante de jours courts qui avait du mal à fleurir en raison de journées d'été trop longues et dont la germination épigée le rendait plus sensible aux gelées de printemps. Elle fut introduite en France au début du XIXe siècle, mais sans succès, car rendue responsable d'empoisonnement à l'acide cyanhydrique.

En zone tropicale, la culture de ce haricot tend aujourd'hui à diminuer au profit d'autres légumineuses telles que le soja (Glycine soja), le pois d'Angole (plus tolérant à la sécheresse), le pois Boucoussou (Dolichos lablab résistant à la bruche).

Les pois du Cap sont cultivés à grande échelle aux États-Unis pour la mise en conserve et la congélation.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides