Ail triquètre

Ail triquètre en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Ail triquètre, Ail à 3 angles, Ail d'ornement

  • Nom(s) latin(s)

    Allium triquetrum

  • Famille

    Amaryllidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres légumes | Légume racine | Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec Sol frais
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Pucerons
  • Densité

    9 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Serre froide Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Potager Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Voici un petit ail printanier spontané en régions méditerranéennes, longtemps cultivé dans les vieux jardins du Midi. En France, cette Amaryllidacée est présente dans les départements du Var, des Alpes-Maritimes, en Corse, dans les Pyrénées-Orientales et naturalisée en Bretagne où elle est devenue invasive. Sa croissance rapide lui permet se propager assez rapidement, mais est facilement maîtrisable, car lorsque l'on tire sur la touffe de feuillage, les bulbes s'extraient du sol. Il s'agit d'un ail aux feuilles, fleurs et bulbes comestibles. La plante dégage naturellement une forte odeur d'ail.

L'ail triquètre est une plante bulbeuse hermaphrodite, à feuilles rubanées mesurant 35 à 45 cm de long pour 5 à 10 mm de large. La hampe florale est à section triangulaire aiguë (d'où le qualificatif de « triquètre »), haute de 30 à 45 cm, portant une quinzaine de belles fleurs blanches penchées unilatéralement, en ombelle lâche. Chaque pétale est longitudinalement parcouru d'une ligne verte centrale. La floraison de cette vivace varie de mars à juin. Les fleurs de l'Allium triquetrum donnent un fruit en akène (fruit sec et indéhiscent ne contenant qu'une graine).

Ce compagnon agréable au jardin se comporte parfaitement en pot et jardinières ; il sera un des premiers à fleurir en fin d'hiver. Sa culture ne représente aucune difficulté particulière, quelle que soit la situation. Il est fort bien adapté aux climats secs. Mais attention toutefois, l'ail triquètre ne supporte pas une température inférieure à -10 °C.

Espèce d'ail triquètre

Il est le seul représentant de son espèce.

Allium triquetrum

Allium triquetrum
  • Nom commun : Ail triquètre
  • Feuilles : Par groupe de 2 à 3, planes, rubanées, de couleur vert pâle à vert foncé, caduques.
  • Fleurs : Blanches à nervure centrale verte. Ce sont des clochettes de tailles variables en fonction de leur exposition et du sol.
  • Qualités : Ail très décoratif qui fleurit spontanément, toutes ses parties sont comestibles.

Semis et plantation de l'Allium triquetrum

Semis et plantation de l'<em>Allium triquetrum</em>

KENPEI/CC BU-SA 3.0/Wikimedia

Où l'installer ?

Plantez l'ail triquètre en pots de faible volume, jardinières ou en pleine terre, en situation de mi-ombre à plein soleil. La qualité du sol importe peu pourvu qu'il ne soit pas acide.

Quand planter ou semer l'ail triquètre ?

Plantez vos bulbes en début d'automne, période de repos végétatif de cette plante. Cette période de plantation est idéale pour des bulbes récoltés en août-septembre, qui fleuriront dès le printemps suivant. Toutefois, une plantation printanière est possible, mais il faudra patienter l'année suivante pour le voir fleurir.

Semez l'ail triquètre au printemps, en godets à une température minimale de 15 °C, ou directement en place.

Comment le planter ?

Dans votre jardin, plantez les bulbes dans un sol souple, légèrement travaillé sur 20 cm de profondeur, à une densité de 9 pieds/m². Pas d'apport nutritif à prévoir.

En pot ou jardinière, placez un lit de gravier, puis plantez vos bulbes dans un mélange composé de 50 % terre franche, 25 % terreau, 25 % sable.

Arrosez copieusement jusqu'au déploiement du feuillage.

Comment semer l'ail triquètre ?

Les semis en godets lèveront plus rapidement, mais seront à rempoter ou planter en pleine terre. Un semis en place demande plus de temps pour la levée, mais ne nécessite qu'une manipulation.

En godets, utilisez un terreau à semis, mélangé à 25 % de terre franche fine, puis recouvrez légèrement de sable.

En pleine terre, enfoncez les graines de 2 cm et délimitez les zones de plantations. Placez les graines en poquets de 3 ou 4, puis éclaircissez quelques semaines après germination.

Idées d'association

Pêcher

Les propriétés de l'ail triquètre en font un bon compagnon au verger puisqu'il évite l’apparition de la « cloque du pêcher ».

Culture et entretien de l'ail triquètre

Culture et entretien de l'ail triquètre

Franco Folini/CC BY-SA 2.0/Flickr

Apportez de l'eau régulièrement au printemps et en été jusqu'aux premiers signes de ralentissement végétatif (jaunissement des feuilles). Ensuite, modérez vraiment les arrosages sans laisser complètement sécher le sol : comptez environ 3 jours entre deux apports.

En fin d'hiver, épandez en surface un fertilisant pour plante à fleurs afin de stimuler la pousse et accroître la vigueur des plants. Un apport par an est suffisant. Ensuite, paillez les pieds de pleine terre pour éviter les mauvaises herbes et garder une certaine fraîcheur au sol. En cas d'adventices, n'utilisez jamais d'herbicide chimique. Désherbez à la main.

L'ail triquètre (Allium triquetrum) ne se taille pas, ôtez éventuellement les feuilles une fois jaunes ou sèches.

Maladies, nuisibles et parasites

Rien à signaler.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Après la floraison, l'Allium triquetrum reste vert quelques semaines puis se met à jaunir naturellement. À ce moment les bulbes entrent en période de dormance ; vous pouvez alors arracher les plants et récolter les bulbes.

La conservation de l'ail triquètre ?

Contrairement à ceux du commerce, cet ail se conserve peu de temps. Il est à consommer rapidement après récolte. Si vous devez le conserver, placez les bulbes sur un support aéré comme une caisse ou une grille, à température ambiante non chauffée et atmosphère sèche.

Multiplication de l'Allium triquetrum

Multiplication de l'<em>Allium triquetrum</em>

Michael Wunderli/CC BY 2.0/Flickr

La multiplication de l'Allium triquetrum se fait soit par semis de février à mai, en place ou en godets, soit par séparation des bulbes en automne.

Quand le diviser ?

Une fois les plants d'ail triquètre en période de dormance, c'est-à-dire à la fin de la floraison.

Comment diviser l'ail triquètre ?

Arrachez une touffe et séparez délicatement les bulbes. Gardez-en une partie si vous souhaitez les consommer, puis plantez le reste directement en terre ou en pots. Ceux de belle dimension fleuriront au printemps suivant, les petits l'année d'après. Utilisez pour les pots un mélange composé de 50 % terre franche, 25 % terreau, 25 % sable.

Conseils écologiques

L'ail triquètre (Allium triquetrum) est un précieux allié du jardinier, car il peut lutter contre certains parasites et maladies des végétaux. Par exemple, planté au pied d'un pêcher il peut éviter la « cloque du pêcher » ; il repousse également les fourmis et les pucerons.

L'ail, de quelque espèce dont il soit issu, est probablement le remède végétal ayant le plus de propriétés scientifiquement démontrées. Grâce à ses sulfoxydes, ses propriétés sont avant tout antiseptiques (antibiotique, nématicide, insecticide) et hypotensives. On peut également l'utiliser en cas de coupures, brûlures, piqûres.

Un peu d'histoire…

L'ail triquètre a été décrit et dénommé par Carl von Linné en 1753.

Son nom vient du Celte « all » qui signifie « brûlant », du fait de sa saveur et son odeur piquantes, attribuées à des substances soufrées qui se décomposent en libérant un composé irritant pour les yeux.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides