Andropogon gerardii

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Andropogon gerardii en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Baron de Gérard

  • Nom(s) latin(s)

    Andropogon gerardii

  • Famille

    Poacées (ex Graminées)

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Andropogon gerardii appartient au genre Andropogon, qui compte une centaine d'espèces par le monde et fait partie de la vaste famille des Poacées (ex Graminées). Seules deux espèces originaires d'Amérique du Nord, Andropogon gerardii et Andropogon virginnii, sont cultivées chez nous pour un usage décoratif. Elles apprécient les climats secs et froids. On les appelle aussi barbons de Gérard.

Vivaces par leur système racinaire rhizomateux, ces Andropogon gerardii forment de grandes touffes épaisses de feuilles et tiges légères, souples et érigées (jusqu'à 1,50 m de haut sur 1 m de large environ).

Les feuilles sont plates, engainantes et forment des arcs linéaires. Elles sont moins longues que les tiges florales (de 30 à 60 cm). De couleur verte bleutée au départ, elles virent au pourpre en automne.

Les hampes florales s'élevant au-dessus des feuilles jusqu'à 1,50 m forment un chaume aux tons rosâtres. Parfois ramifiées, elles portent en été et en automne des grappes de petits épillets d'abord jaune orangé puis virant au pourpre.

On emploie essentiellement Andropogon gerardii et A. virginicus en plantations décoratives, le plus souvent en isolé dans les jardins. Installées en arrière-plan d'un massif de vivaces, leur feuillage vert bleuté se marie bien avec d'autres plantes fleurissant durant l'été.

Note : d'autres Andropogon, africains par exemple, également appelés Barbons, sont utilisés pour fixer des terrains instables ou cultivés pour un usage médicinal. La vraie citronnelle, autre Poacée cultivée pour en extraire sa fameuse huile essentielle, était autrefois classée dans le genre Andropogon, elle appartient désormais au genre Cymbopogon.

Variétés d’Andropogon gerardii

Vous trouverez dans le commerce principalement des plants d'Andropogon gerardii et d'une de ses variétés. Il y a également une espèce de taille inférieure, Andropogon virginicus. Ces plants sont disponibles en godets de 9 cm jusqu'à 1 litre ou en mottes.

Grandes variétés

Andropogon gerardii

Grandes variétés Andropogon gerardii
  • Floraison et feuillage : Hampes florales et feuillage vert-gris en été devenant rouge-cuivré en automne.
  • Végétation : Touffe verte bleutée herbacée érigée d'environ 1,5 à 1,8 m de haut sur 1 m de large.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. Pour sols pauvres et drainants.

Andropogon gerardii 'Prairie Sommer'

 Andropogon gerardii  'Prairie Sommer'
  • Floraison et feuillage : Cultivar plus coloré que l'espèce type. Feuillage bleu vert virant au rose pourpre. Épillets de fleurs jaune-orangé virant ensuite au pourpre.
  • Végétation : Touffe vert bleuté herbacée érigée d'environ 1,50 m à 1,80 m de haut sur 1 m de large.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. Pour sols pauvres et drainants.

Petite variété

Barbon de Virginie (Andropogon virginicus)

Petite variété Barbon de Virginie (Andropogon virginicus)
  • Floraison et feuillage : Hampes florales lumineuses et légères, argentées puis rouge orangé. Environ 60 cm de haut et feuilles de 30 cm.
  • Végétation : Touffe verte bleutée plus petite d'environ 60 cm de haut sur 40 cm de large.
  • Qualités et usages : Touffe verte bleutée plus petite d'environ 60 cm de haut sur 40 cm de large.

Plantation d'un Andropogon gerardii

<h2>Plantation d'un <em>Andropogon gerardii</em></h2>

Matt Lavin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Choisissez un sol plutôt ingrat ou seulement ordinaire, bien drainé, plutôt sec à légèrement frais. Un sol sablonneux pauvre lui conviendra parfaitement.

Installez-le en plein soleil.

Quand planter un Andropogon gerardii ?

Installez vos plants achetés en pot ou en touffe de préférence à l'automne. Mais vous pouvez aussi les planter au printemps.

Comment le planter ?

Un trou de plantation de 40 cm en tous sens suffira. Pensez à le positionner à distance suffisante d'autres plantes ou d'un mur/clôture, étant donné son développement important et rapide.

Culture et entretien d'un Andropogon gerardii

<h2>Culture et entretien d'un <em>Andropogon gerardii</em></h2>

Matt Lavin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Plante rustique et vigoureuse, Andropogon gerardii ne demande que très peu de soins une fois planté. Il ne craint pas le froid jusqu'à -20, -25 °C. Mais il doit pouvoir profiter du plein soleil pour que ses couleurs automnales se développent bien.

Évitez de faire des apports d'eau surtout en hiver,le barbon de Gérard résiste bien à la sécheresse.

Évitez également de faire des apports d'engrais qui lui seraient néfastes.

Rabattez les tiges fanées au maximum chaque année au printemps pour faire place aux nouvelles pousses.

Taille d'un Andropogon gerardii

Quand tailler ?

Rabattez-le au début du printemps avant la reprise de végétation (c'est-à-dire à l'apparition de nouvelles pousses florales).

Comment tailler ?

Rabattez jusqu'au niveau du sol les hampes florales de l'année précédente. Utilisez pour cela une cisaille ou un taille-haie.

Maladies, nuisibles et parasites de l’Andropogon gerardii

Rustique et vigoureux, résistant à la sécheresse, Andropogon gerardii n'est sujet ni aux maladies ni aux attaques de ravageurs.

Seul un excès d'eau dû à la nature non drainante du sol et à des arrosages intempestifs peut entraîner le pourrissement des racines et du pied.

La solution à ce problème n'est pas de traiter, mais de ne plus arroser et, si ce n'est pas suffisant, de le déplacer dans un sol adapté à ses exigences.

Multiplication d'un Andropogon gerardii

<h2>Multiplication d'un <em>Andropogon gerardii</em></h2>

NRCS Plant Materials Center/PublicDomain/Wikimedia

Le barbon de Gérard peut se reproduire spontanément par semis naturel de ses graines en fin d'automne.

Pour une multiplication plus rapide ou à un emplacement éloigné, faites une division de sa touffe.

Quand diviser ?

Divisez-le de préférence au printemps, mais assez tôt avant le départ des nouvelles pousses. À défaut, faites-le en fin d'automne, mais dans ce cas vous ne pouvez profiter pleinement des couleurs d'automne.

Comment le diviser ?

Après avoir rabattu au maximum votre touffe de l'Andropogon gerardii, détachez-en avec une pelle-bêche 1/3 à 1/4de façon à prélever une portion suffisante de rhizome avec suffisamment de petites racines.

Enlevez presque tout ce qui reste de partie aérienne avant de replanter rapidement votre prélèvement à l'emplacement que vous avez prévu.

Arrosez une fois pour tasser la terre autour du rhizome.

Conseils écologiques

Cette plante ne demande ni arrosage ni apport d'engrais et résiste à la sécheresse, elle n'en est pas moins spectaculairement décorative. Elle a toute sa place dans un jardin cultivé en respectant son environnement.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides