Belamcanda chinensis

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Belamcanda chinensis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Iris tigré, fleur léopard

  • Nom(s) latin(s)

    Belamcanda chinensis, Iris domestica

  • Famille

    Iridacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'iris tigré, Belamcanda chinensis ou Iris domestica, est une espèce vivace rattachée au genre Iris qui appartient à la famille des Iridacées. Originaire du nord de l'Inde, de l'est de la Russie, des régions fraîches de Chine et du Japon où il pousse jusqu'à 2 000 m d'altitude, il est rustique jusque vers -15 °C.

Plante herbacée à rhizomes, le Belamcanda chinensis dresse ses feuilles d'un vert foncé à glauque en éventail jusqu'à 35 cm de hauteur environ. De cette touffe s'élèvent en été, jusqu'à 0,90 m pour les plus hautes, des hampes florales creuses ramifiées en ombelle vers leur extrémité. Les boutons floraux situés sur ces hampes s'ouvriront progressivement les uns après les autres, tandis que les premières fleurs se faneront, offrant ainsi une longue floraison de juin à début septembre.

Ces jolies fleurs, d'environ 5 cm de diamètre, sont régulières avec 6 tépales obovales orangés le plus souvent (parfois rosés ou jaunes), bien séparés et mouchetés de taches rouges, ce qui lui doit son nom d'iris tigré. Au centre se trouvent 3 grosses étamines jaunes et un long pistil à trois têtes (aux stigmates orangés).

Note : on parle de tépales lorsque pétales et sépales, ayant la même apparence, ne peuvent être distingués.

Après avoir fané, ces fleurs laissent place à de grosses gousses vertes piriformes à trois loges qui deviennent beiges envieillissant. Une fois mûres, ces gousses s'ouvrent pour laisser échapper de grosses graines noires et brillantes qui sont également décoratives.

Dans le sol, le système racinaire qui permet à l'iris tigré d'être vivace malgré la disparition des parties aériennes en hiver est formé de rhizomes assez courts.

Le Belamcanda chinensis est cultivé en France pour son usage ornemental et pour composer des bouquets. En Chine, ses racines sont également employées traditionnellement comme plante médicinale pour lutter principalement contre les affections pulmonaires et ORL, mais aussi pour combattre la fièvre et le paludisme.

Espèces et variétés de Belamcandra chinensis

Vous trouverez dans le commerce principalement des graines de Belamcanda chinensis. Il existe aussi au moins un cultivar et un hybride : Belamcanda 'Hello Yellow', et Pardancanda norrisii x (hybride d'Iris dichotoma).

Espèce type

Iris tigré (Belamcanda chinensis)

Espèce type Iris tigré (Belamcanda chinensis)
  • Floraison : Belles fleurs d'environ 5 cm de diamètre, orange tachées de rouge sur tiges ramifiées, de juin à septembre.
  • Caractéristiques : Feuilles vert foncé de 0,30 à 0,35 m de haut en éventail, et tiges florales de 0,60 à 0,90 m de haut.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -10 à -15 °C environ. Tout type de sol bien drainé. Pour massifs, bordures rocailles. Également potées et fleurs coupées.

Cultivar

Belamcanda flabellata 'Hello yellow'

 Belamcanda flabellata  'Hello yellow'
  • Floraison : Petites fleurs jaune lumineux de juillet à septembre.
  • Caractéristiques : Variété plus petite très florifère. Environ 0,40 m de haut, avec feuilles de 0,25 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -10 à -15 °C environ. Tout type de sol bien drainé. Pour potées, massifs, bordures et rocailles.

Hybride

Pardacanda norrisii x 'Candi lily'

 Pardacanda norrisii  x 'Candi lily'
  • Floraison : Belles fleurs de coloris variés différents selon les plants : pourpre, orange, jaune, rose de juillet à septembre.
  • Caractéristiques : Hybride de 0,60 à 0,90 m de haut sur 0,45 m de large.
  • Qualités et usages : Rustique jusque vers -10 à -15 °C. Pour fleurs coupées, massifs.

Semis du Belamcanda chinensis

<h2>Semis du <em>Belamcanda chinensis</em></h2>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le semer ?

Positionnez l'iris tigré en plein soleil, ou en mi-ombre lumineuse d'un sous-bois par exemple. Vous pouvez l'installer dans pratiquement tout type de sol pourvu qu'il soit bien drainé, mais il se développe au mieux dans un sol frais et humifère. Il ne supportera pas un sol saturé d'eau, surtout en hiver.

Rustique jusqu'à -10 à -15 °C, le Belamcanda chinensis peut pousser dans pratiquement toutes les régions de métropole et jusqu'à 2 000 m.

Quand semer un Belamcanda chinensis ?

Semez-le de préférence au printemps.

Comment le semer ?

Faites vos semis de Belamcanda chinensis entre mars et avril sous abri en terrine. Enfouissez les graines de 5 cm environ. Elles lèveront au bout de 6 à 8 semaines.

Repiquez les plantules en place définitive au bout de 15 jours environ en les espaçant de 20 à 30 cm.

Dans des conditions de culture favorables, vos iris tigrés donneront des fleurs dès la première année.

Culture et entretien du Belamcanda chinensis

<h2>Culture et entretien du <em>Belamcanda chinensis</em></h2>

Felix/CC BY-SA 2.0/Flickr

La culture d'un iris tigré ne demande aucun soin particulier.

Une fois adulte, il n'est pas indispensable de faire des apports d'eau ni d'engrais même si l'iris tigré préfère un sol frais et humifère. Les précipitations naturelles suffisent et il tolère un épisode de sécheresse.

Supprimez les mauvaises herbes au printemps pour faire ressortir l'aspect ornemental de vos plants.

Les Belamcanda chinensis ne vivent pas longtemps mais ils ont tendance à se multiplier par semis spontanés pour former un couvre-sol efficace. Vous pouvez également les diviser tous les 2 ou 3 ans pour les renouveler.

Maladies, nuisibles et parasites du Belamcandra chinensis

L'iris tigré cultivé dans un sol adéquat est naturellement peu sujet aux maladies. Si votre terrain est trop humide, il peut apparaître des pourritures dues à des champignons microscopiques tels que l'hétérosporiose ou la pourriture molle et les Belamcandra chinensis peuvent être attaqués par des limaces et gros escargots.

Hétérosporiose

L'hétérosporiose apparaît au printemps sous forme de petites taches rondes sur le dessus des feuilles, qui se déforment en grossissant. Les feuilles se dessèchent ensuite complètement et les hampes florales sont atteintes. Sans traitement, ce champignon hiverne dans les feuilles malades de Belamcandra chinensis pour réapparaître au printemps suivant. L'iris tigré finit par mourir par épuisement de ses réserves.

Contre l'hétérosporiose, en début d'attaque, coupez les feuilles atteintes puis brûlez-les. Vous pouvez également pulvériser les autres plants avec de la bouillie bordelaise deux fois à un mois d'intervalle.

N'arrosez pas le feuillage des iris tigrés et ramassez soigneusement les feuilles mortes dès la fin de végétation pour éviter une ré-infestation l'année suivante.

Enfin, évitez les blessures de rhizome et nettoyez bien vos outils de coupe ou de binage avant et après leur emploi. Vous pouvez les désinfecter avec de l'eau de Javel qui est fongicide.

Pourriture molle

Sa présence ne passe pas inaperçue tant l'odeur nauséabonde dégagée par la pourriture des rhizomes est forte. L'ensemble des racines est progressivement atteint, entraînant le jaunissement puis le dessèchement des feuilles.

Essayez de supprimer les plants atteints. Mais si ce n'est pas suffisant, il vaut mieux envisager de déménager vos Belamcandra chinensis à un emplacement au sol plus drainant.

Gastéropodes

Un moyen naturel et efficace pour repousser les limaces et escargots consiste à répandre une couche de cendres sèches autour des iris tigrés. Renouvelez l'opération dès que la cendre et humide.

Multiplication du Belamcandra chinensis

<h2>Multiplication du <em>Belamcandra chinensis</em></h2>

Raphael Silveira/CC BY 2.0/Flickr

Vous pouvez multiplier un iris tigré soit par division de souche, soit par semis (sauf pour le cultivar ou l'hybride), les deux méthodes étant faciles à pratiquer.

Semis

Récoltez les graines en fin d'automne dès que les « sacs » grisâtres qui les enserrent sèchent et se déchirent. Si vous ne les semez pas aussitôt en place, vous pouvez conserver vos graines jusqu'au printemps au sec et à l'abri de la l'humidité et de la chaleur.

Division

Attendez la fin de l'automne ou le printemps.

Choisissez une grosse souche d'iris tigré qui fleurit moins. Déterrez-la délicatement, avec une fourche-bêche par exemple, en conservant au maximum ses racines. Rabattez de moitié les feuilles restantes avec un sécateur.

Puis séparez avec un outil coupant la touffe en deux ou trois parties avec leur portion de rhizome correspondante.

Réinstallez-les ensuite rapidement à leur nouvel emplacement, le rhizome affleurant presque et plutôt légèrement au-dessus du niveau du sol que dans un creux.

Arrosez ensuite pour tasser la terre et humidifier les racines.

Conseils écologiques

Pour éviter les maladies de vos iris tigrés, respectez le choix d'un sol bien drainé et évitez l'arrosage comme les apports d'engrais.

Prélevez les hampes florales de préférence lors de l'éclosion des premières fleurs. D'autres fleurs s'ouvriront plus tard dans le vase.

Placez vos tiges florales d'iris tigré dans un vase avec seulement du sable humide au fond.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides