Rheum alexandrae

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Rheum alexandrae en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Rhubarbe Alexander

  • Nom(s) latin(s)

    Rheum alexandrae

  • Famille

    Polygonacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Rheum alexandrae, ou rhubarbe Alexander, de la famille des Polygonacées, est une magnifique vivace de haute altitude, originaire des prairies marécageuses luxuriantes sur les pentes du Tibet et de la Chine occidentale. Cette plante se démarque dans un jardin, en début d'été, montrant une sorte de tour vêtue de bractées jaunes crémeuses qui se chevauchent, pouvant être de la taille d'une main. Ces bractées voilent des fleurs insignifiantes et des graines.

Sa rusticité est excellente, jusque -20 °C si le sol est paillé. C'est à partir des racines profondes que pousse une rosette, de petite taille, formée par des feuilles lancéolées, de couleur blanche veinée, très distinctives. Les bractées en forme de grandes écailles, de longue durée, deviennent striées de rouge, tandis que l'automne apporte des nuances feu et orange sur le feuillage.

Pas forcément fréquent, Rheum alexandrae offre un extraordinaire panache architectural ! La floraison, mesurant plus de 0,80 m, et jusque 1,50 m, intervient durablement, de mai à juillet, ou plus souvent de juin à août. La fructification intervient 2 mois après le début de la floraison.

Contrairement à la rhubarbe officinale Rheum palmatum, la rhubarbe Alexander n'a pas d'utilisation médicinale.

Cette plante vivace ornementale peut être utilisée comme séparateur visuel entre divers groupes de plantes dans un paysage de bord de l'eau.

Attention : ne mangez pas les feuilles, elles peuvent être toxiques en cas d'ingestion.

Espèce Rheum alexandrae

Rhubarbe Alexander (Rheum alexandrae)

Rheum alexandrae Grande inflorescence jaune pâle, de 0,80 à 1,50 m de haut.
  • Floraison : Grande inflorescence jaune pâle, de 0,80 à 1,50 m de haut.
  • Feuillage : Feuillage assez limité pour une rhubarbe.
  • Usages : Plante de zone humide à installer dans un sol riche en humus. Très ornementale en bordure de petit cours d'eau.
  • Qualités : Entretien limité, culture facile. Très décorative en été.

Plantation de Rheum alexandrae

Où le planter ?

La rhubarbe Alexander (Rheum alexandrae) apprécie les terrains frais, riches en humus, humides, dans un endroit ensoleillé. Si vous plantez à proximité d'une habitation, optez pour les zones sur les côtés sud et ouest de bâtiments, qui sont généralement les plus ensoleillées.

Elle a besoin d'un sol profond, à pH acide, et elle apprécie le paillage en été pour garder ses racines au frais, car cette rhubarbe déteste les grosses chaleurs, ce qui est logique en raison de son origine géographique.

Les rhubarbes de zones humides peuvent pousser dans des conditions humides et marécageuses, avec parfois leurs racines recouvertes par l'eau. Mais ces conditions doivent être permanentes : de trop fréquentes modifications avec un sol tantôt sec, tantôt trop humide, ne sont pas bonnes. Une attention particulière sera portée à l'ensoleillement, qui ne doit pas être ombragé. Une zone un peu fraîche, comme des berges refroidies par un petit cours d'eau, est idéale.

Quand planter le Rheum alexandrae ?

Plantez le Rheum alexandrae en début d'automne ou au début du printemps, en évitant toute période de gelée.

Comment le planter ?

Constituez une véritable prairie pour un effet visuel impactant ! Enfoncez le rhizome de 20 cm dans le substrat, si possible sous quelques centimètres d'eau ou en zone toujours humide, qui ne sèche jamais.

Idées d'association

Primevère

Associez cette rhubarbe à des primevères candélabres comme Primula bulleyana en bordure de petits cours d'eau.

Culture et entretien de Rheum alexandrae

Un arrosage normal doit maintenir le sol uniformément humide, avec des arrosages réguliers, selon les conditions climatiques, en prenant soin de ne pas arroser le feuillage, juste le sol au pied de la plante. La plupart des plantes aiment recevoir une bonne dose d'eau pendant la saison de croissance, mais il faut limiter la fréquence en saison hivernale. Durant les 2 premières années après la plantation, un arrosage régulier est important pour son établissement. La première année est critique et il est préférable d'arroser 1 fois par semaine assez abondamment.

Rheum alexandrae apprécie les sols riches et acides : une fertilisation annuelle est la bienvenue au printemps. Les engrais qui sont riches en azote N vont favoriser la croissance des feuilles vertes.

Attention : l'excès d'azote dans le sol peut provoquer une croissance végétative excessive sur les plantes au détriment du développement des boutons floraux.

Taille de Rheum alexandrae

Taillez en fin d'automne, rabattez les rhubarbes de zone humide avant l'hiver, en coupant les feuilles et pétioles.

Maladies, nuisibles et parasites

Le Rheum alexandrae redoute plus particulièrement la rouille. Des taches brunes surgissent sur le feuillage. Cette maladie cryptogamique n'est pas dangereuse, mais peut entraîner un ralentissement de la croissance.

Aux premiers symptômes, supprimez et brûlez les plants atteints puis pulvérisez un purin d'ortie ou de prêle.

Important : en prévention, prenez garde à ne pas arroser le feuillage en été.

Multiplication de Rheum alexandrae

La rhubarbe Alexander (Rheum alexandrae) se multiplie par semis, mais aussi par division des touffes.

Semis

Le semis peut se réaliser à l'aide de graines prélevées directement sur votre plant en fin d'été ou tout début d'automne. Attendez que les graines soient bien sèches pour les récolter. Semez-les en avril-mai en pleine terre et prévoyez un paillage pour l'hiver.

Vous pouvez également semer en septembre en terrine sous châssis froid. Mettez en place en mars-avril.

Bon à savoir : le semis ne permet pas de reproduire fidèlement une variété contrairement à la division des touffes.

Division

Les touffes à diviser doivent être âgées de 3 ou 4 ans. Divisez les touffes au printemps, la structure racinaire peut être dense et assez difficile à extraire…

Conseils écologiques

Pensez à récupérer l'eau de pluie dans des récupérateurs pour pouvoir arroser copieusement en été.

Un peu d'histoire…

Certaines sources expliquent que le nom tire son origine du grec Rheon, cependant les Grecs appelaient aussi la rhubarbe Rha. Néanmoins, l'étymologie peut également d'origine russe, indiquant la rivière Volga, d'où la rhubarbe est probablement native !

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides