Sarrasin

Sarrasin en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Sarrasin, Blé noir

  • Nom(s) latin(s)

    Fagopyrum esculentum

  • Famille

    Polygonacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,35 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol sec
  • Densité

    12 à 15 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Verger Prairie Couvre-sol Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le sarrasin (Fagopyrum esculentum) est une plante annuelle de la famille des Polygonacées, à tiges dressées et ramifiées, pourpres, de 40 à 90 cm de haut, portant des feuilles en forme de cœur à l’envers. Les feuilles supérieures sont sessiles tandis que les feuilles inférieures ont un pétiole assez long.

Les nombreuses fleurs miniatures, blanc rosé, sans pétales, portent huit étamines et trois styles. Elles sont groupées en grappes serrées, et s’épanouissent d’une façon échelonnée.

Les fruits sont des akènes gris à trois angles aigus, ne contenant chacun qu’une seule graine. Ils ne s’ouvrent pas et se détachent en entier de la plante. Comme la floraison, leur maturation a lieu sur une période très étalée, ce qui rend la récolte délicate. Cette plante, originaire du Nord-est asiatique, possède des racines fasciculées courant sous la surface du sol.

Espèce de sarrasin

Il n’existe qu’une espèce de sarrasin.

Fagopyrum esculentum

 Fagopyrum esculentum
  • Usages en cuisine : Réalisation de galettes, bouillies ou encore de nouilles. L’avantage de cette céréale est qu’elle ne contient pas de gluten.
  • Usages au jardin : S’utilise également en engrais vert, paillage, nourriture d’animaux d’élevages, etc.

Semis du sarrasin

Semis du sarrasin

Où semer le sarrasin ?

Au soleil, en tout sol, même pauvre.

Quand et comment semer le sarrasin ?

Semez de fin avril, après que tout risque de gelée soit passé, à fin juin.

  • Si le sarrasin se contente d'un sol pauvre, il aime une terre bien préparée, bien émiettée.
  • Tracez des sillons espacés de 15 cm, et distancez les graines tous les 5 cm, enfouies à 2 ou 3 cm.
  • Le sarrasin apprécie les sols compacts : tassez la terre, et arrosez abondamment.

Culture et entretien du sarrasin

Culture et entretien du sarrasin

La plante grandit vite, sans exigence particulière :

  • Arrosez s’il ne pleut pas.
  • Le désherbage n’est pas nécessaire, la plante étant très couvrante.

Maladies, nuisibles et parasites

On ne lui connaît pas d’ennemis. Simplement, les tiges sont cassantes et il faut désherber avec délicatesse.

Frileux, le sarrasin risque d’être sensible à une baisse de température.

Récolte

Quand et comment récolter le sarrasin ?

Si vous avez cultivé le sarrasin comme engrais vert, enfouissez-le dès qu'il fleurit, avant que n'apparaissent les graines. Il apporte du carbone à la terre. Vous pouvez aussi l'utiliser en paillage, juste après l'installation de jeunes plants divers, ou au pied des arbustes, toujours avant l'arrivée des graines.

En septembre, les grains de sarrasin arrivent à maturité, mais pas tous en même temps, ce qui demande beaucoup de patience pour récolter. Difficilement mécanisable, cette récolte explique en grande partie l'abandon de la culture du sarrasin. L'idéal, au jardin, est de faucher, et de laisser les plantes sécher au soleil, puis de les battre au-dessus d'une toile.

La conservation du sarrasin

Conservez les graines au sec dans des enveloppes en papier ou en toile.

Multiplication du sarrasin

Multiplication du sarrasin

Le sarrasin se multiplie par semis.

  • Récoltez les graines d'août à octobre, suivant leur maturité.
  • Choisissez un jour de beau temps, et battez-les au-dessus d'une toile dans des sachets en papier ou toile, et au sec, avant de les ressemer.

Conseils écologiques

Le sarrasin est une plante fort utile pour l'environnement.

  • Ses fleurs attirent de nombreux insectes pollinisateurs, ses grains servent de nourriture à une faune diversifiée.
  • Il est utilisé en engrais vert, c'est-à-dire qu'il occupe le sol afin de ne pas le laisser nu, exposé aux intempéries et à l'arrivée des herbes indésirables, il aère le sol en profondeur, et il le nourrit lors de l'enfouissage.
  • Au potager, il est parfait pour préparer le sol à l'arrivée des pommes de terre l'année suivante. Il éloigne les larves du hanneton qui attaquent les crosnes et autres légumes racines.
  • Ses cosses sont utilisées comme paillage pour les jardins.

Un peu d’histoire…

Renouée sarrasin, blé noir, blé de barbarie, bucail, carabin, bouquette, froment noir, blé de Turquie, voici les petits noms donnés au fil du temps au sarrasin, plante originaire de l'Asie du Nord-Est.

Domestiquée dans le sud-ouest de la Chine, introduite au Japon il y a plus de 3 000 ans, sa culture s'est répandue en Extrême-Orient, puis en Europe au XIVe siècle, en passant par la Russie, puis l'Europe de l'Est où il fait toujours partie de la tradition culinaire. Il figure régulièrement au menu, consommé bouilli, comme le riz.

En Amérique, les premiers immigrants le sèment en tête de rotation, car il prépare le sol et le nettoie des mauvaises herbes. Il est le grain le plus consommé par les paysans et les ouvriers pendant 200 ans, avant d'être remplacé par d'autres céréales.

En France, on le trouvait surtout en Bretagne, dans le Quercy, en Normandie, dans le Limousin, en Auvergne, dans les Pyrénées, dans des régions aux sols pauvres. Très cultivé par nos aïeux, il perdait un peu plus de terrain chaque année. Sa culture a failli disparaître (il couvrait 700 000 hectares en France au XIXe siècle et 160 000 hectares en Bretagne au milieu des années 1960), remplacée par l'orge, le blé et le maïs, plus rentables.

Un regain pour les produits bio –le sarrasin est surtout estimé car il ne contient pas de gluten- le fait redécouvrir. De plus, les agriculteurs apprécient son pouvoir couvrant et son apport en phosphore, comme interculture. Il sert à concocter les galettes bretonnes, à nourrir la volaille et à approvisionner les abeilles en nectar, pour l'apiculture.

30 000 hectares sont encore cultivés en France, dont 4 000 en Bretagne, parfois sous le patronage de l'« Association blé noir tradition Bretagne ».

Le sarrasin : céréale ou pseudo-céréale ?

Les céréales sont, principalement, des plantes de la famille des Poacées (que l'on appelait Graminées il y a peu de temps), comme le blé ou l'orge.

Mais d'autres plantes, dont on consomme les graines, sont assimilées aux céréales, tel le sarrasin ou blé noir, qui appartient à la famille des Polygonacées, l'amarante à celle des Amaranthacées, le quinoa aux Chenopodiacées, comme les épinards. On parle parfois de pseudo-céréale, pour les différencier des céréales classiques. Pour cette raison, la composition nutritionnelle du sarrasin diffère de celle de ces dernières, car il est exempt de gluten et plus riche en protéines. On le consomme toutefois comme une céréale.

S'il est peu exploité en Europe occidentale, où on le trouve surtout dans les boutiques bio et dans la farine qui sert à la confection des galettes, le sarrasin est populaire au Japon, en Russie et en Europe de l'Est et centrale. Les grains de sarrasin peuvent être consommés entiers, rôtis ou concassés, ou encore sous forme de farines, utilisées dans les crêpes, les pains et les nouilles, que l'on appelle « soba ».



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides