Salsifis

Salsifis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Salsifis

  • Nom(s) latin(s)

    Tragopogon porrifolius

  • Famille

    Asteracées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Légume ancien | Légume racine

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,25 à 0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    9 à 12 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plante herbacée bisannuelle, de la famille des Astéracées (anciennement Composées) le salsifis porte comme nom latin : Tragopogon porrifolius.

La tige florale apparaît la deuxième année de culture et mesure jusqu'à 1 m de haut. Elle est ramifiée, lisse, droite. Les feuilles sont longues, étroites, gris vert. Celles du centre sont dressées et celles du pourtour, semi-étalées, semblent partir du collet. Les fleurs violettes, en capitules terminales, fleurissent de mai à juillet, l'année qui suit le semis. Les fruits, des akènes rugueux, sont prolongés par un bec qui porte une aigrette de poils plumeux. La racine comestible est blanc ivoire, charnue, lisse, en forme de fuseau pivotant. Elle peut atteindre 20, voire 25 cm de long.

Cette espèce est originaire d'Afrique du Nord, d'Europe méridionale et d'Asie Mineure. Elle s'est naturalisée dans toutes les régions tempérées.

Ne confondez pas salsifis et scorsonère. Le premier est blanc, la seconde est noire. Le salsifis est bisannuel, la scorsonère est vivace, bien que souvent cultivée en annuelle ou bisannuelle. Leur goût est très proche.

Variétés de salsifis

Salsifis (Tragopogon porrifolius)

'Blanc amélioré'

Salsifis (Tragopogon porrifolius) 'Blanc amélioré'
  • Qualités : Précoce : ses racines sont à maturité dès octobre.

'Mammouth à grosse racine'

Salsifis (Tragopogon porrifolius) 'Mammouth à grosse racine'
  • Qualités : Les racines sont larges.

'Blanc géant de Russie'

Salsifis 'Blanc géant de Russie'
  • Qualités : Les racines dépassent parfois 20 cm de long.

Semis du salsifis

Semis du salsifis

Où le semer ?

Semez le salsifis au soleil, en sol frais, profond, légèrement acide, ameubli, léger, sableux, riche en humus.

Quand et comment semer le salsifis ?

Semez entre mars et mai. Les salsifis poussent bien dans les sols sableux et frais.

  • Si le vôtre est plutôt lourd, incorporez lors du labour un peu de sable pour l'alléger.
  • Le sol doit être exempt de cailloux et bien travaillé, sinon, gare aux racines fourchues !
  • Enfouissez un engrais organique ou du compost.
  • Nivelez avec le râteau, tracez des sillons profonds de 3 à 4 cm, espacés de 25 cm.
  • Humidifiez le fond du sillon s'il est sec.
  • Semez assez clair et recouvrez le sillon.
  • Tassez la terre avec le dos du râteau.
  • Arrosez en pluie fine.

Culture et entretien du salsifis

Culture et entretien du salsifis

  • Maintenez le sol humide le temps de la levée qui a lieu environ 15 jours plus tard.
  • Si la température est encore très froide la nuit, couvrez le sol avec un voile de protection.
  • Éclaircissez lorsque les plantules ont 4 ou 5 feuilles, à 8 ou 10 cm. N'essayez pas de repiquer les plantules que vous avez éradiquées lors de l'éclaircissage, vous ne récupéreriez, en automne, que des racines tordues.
  • Arrosez, paillez pour maintenir la fraîcheur et tenir éloignées les herbes indésirables.
  • Supprimez les hampes de fleurs qui apparaissent parfois dès la première année, sinon les racines ne seront pas charnues.

Maladies, nuisibles et parasites

Le salsifis est un légume assez facile à cultiver et rarement malade.

Si la culture est attaquée par les limaces, ce qui peu fréquent, éloignez-les en faisant des barrières de sciure, de marc de café ou de cendres. Ou bien placez des bols de bière, où elles iront se noyer, car elles sont folles de cette boisson.

S'il y a des traces d'oïdium, ayez recours au célèbre purin d'orties. À utiliser au printemps, lorsque les plantules sont bien fortes, et en août.

Récolte

Quand et comment récolter le salsifis ?

Comptez 7 à 8 mois entre le semis et la récolte.

D’octobre à mars, arrachez les racines suivant les besoins, à l’aide d’une fourche-bêche, en prenant soin de ne pas endommager les racines. Enfoncez profondément votre outil, car les salsifis peuvent mesurer entre 20 et 30 cm de longueur.

Les autres peuvent rester sur place tout l’hiver. S’il fait très froid dans votre région, si le sol gelé risque de vous empêcher de récolter, arrachez toutes les racines d’un coup.

La conservation du salsifis

Après l’arrachage, nettoyez les racines de la terre qui y adhère. S’il ne fait pas trop froid et s’il ne pleut pas, laissez-les ressuyer quelques heures sur le sol.

À l’aide d’un couteau, coupez le feuillage juste au-dessus des racines et consommez-les dans les trois ou quatre jours qui suivent, en les gardant au cellier. Vous pouvez aussi les cuisiner, et les mettre au congélateur, pour six à huit mois.

Protégez des gelées les salsifis restant en terre avec une couche de paille ou de feuilles sèches. Si vous ramassez tout à l’automne, placez le surplus à la cave, dans du sable maintenu légèrement humide.

Multiplication du salsifis

Multiplication du salsifis

E salsifis se multiplie par semis. Les graines se récoltent en juillet-août de la deuxième année de culture, lorsqu'elles brunissent.

  • Sur les pieds tuteurés que vous avez laissé monter à graines, coupez les capitules, un jour de beau temps sec, lorsqu'elles brunissent.
  • Séchez-les à l'ombre, sur une toile, débarrassez-les de leurs aigrettes.
  • Conservez-les dans une enveloppe, au sec et au frais.

Conseils écologiques

Adeptes des mariages au potager, cultivez le salsifis avec plaisir : il n'y a pas meilleur voisin ! Aucune querelle, aucune antipathie. Cultivez-le à côté du panais, ils aiment les mêmes conditions de culture. Il se plaît particulièrement à côté des cucurbitacées, appréciant la fraîcheur et l'ombre qu'elles lui procurent.

Un peu d’histoire…

Salsifis blanc, barbe de bouc, barberon, cerifix, salsifie, doigts de mort… Que de petits surnoms, pour ce légume racine ! Son nom français vient du latin : la fleur de cette plante se tournant vers le soleil tout au long de la journée, on l’a appelée « solsequium » qui signifie suivre le soleil, devenu, en italien « salsefica » puis « sercifi » en vieux français, puis « salsifis » dès le milieu du XVIIe siècle.

Connu depuis l’antiquité, ce légume a longtemps été récolté à l’état sauvage, considéré même comme plante médicinale, grâce à sas propriétés améliorant le transit intestinal.

De nos jours, on oublie souvent le salsifis en culture maraîchère, pour la scorsonère, vivace donc pouvant rester en place plusieurs années. L’un et l’autre sont produits majoritairement aux Pays-Bas et en Belgique, et dans les sols sableux de nord de la Picardie et du Loiret.

Heureusement, les jardiniers particuliers sont là pour pérenniser la culture du salsifis !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides