Aster maritime

Aster maritime en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aster maritime, Oreille de cochon, Épinard de mer

  • Nom(s) latin(s)

    Aster tripolium

  • Famille

    Asteracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    30 à 40cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Prairie Plantation isolée Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

On peut rencontrer l'aster maritime en France sur toutes les côtes du bord de mer et de l'océan, dans les marais salants et prairies salées. C'est une plante haute de 0,40 à 1 m, vivace et rustique jusqu'à -20 °C. On dit d'elle que c'est un végétal « halophile » car elle a besoin d'une certaine concentration en sel dans son milieu pour prospérer. Sans cela, son espérance de vie est fortement réduite, sauf au stade de plantule cultivée.

Cette Asteracée ne craint pratiquement rien des vents, embruns, fortes pluies et autres conditions généralement détestées par les autres plantes !

Ses feuilles caduques sont grandes et lisses, en forme de spatules, de couleur vert pâle à vert foncé. Elles sont alternes sur la tige, entières, linéaires à lancéolées, glabres. Seules les feuilles inférieures sont pétiolées.

La floraison s'étale de juillet jusqu'en octobre, novembre pour la variété 'Pannonicum' qui est plus tardive. Les fleurs en capitules, larges de 2 à 2,5 cm, sont dissemblables. La partie centrale est jaune, celle en languette, improprement appelée pétales, est lilas à blanche, ou bleue. L'inflorescence est un corymbe assez lâche de capitules. Elles donnent un fruit, akène brun jaunâtre, surmonté d'une aigrette à soies d'un blanc-roussâtre, au moins deux fois plus longue que le fruit.

L'aster maritime est comestible cru ou cuit surtout au stade juvénile (taille de la feuille de 1 à 2 cm). C'est à ce moment de croissance qu'il ressemble à une « oreille de cochon », d'où un de ses surnoms souvent employé. Il peut-être cuisiné à la manière des épinards – on l'appelle également l'« épinard de mer » – et, comme eux, c'est une plante riche en calcium et en fer.

Espèces et variétés d'aster maritime

Aster tripolium

 Aster tripolium
  • Feuillage : Vert très ramifié à forte nervure centrale.
  • Floraison : De juillet à septembre, fleurs à cœur jaune pétales lilas blanchâtres.
  • Qualités : Comestible crue ou cuite en période juvénile. Variété la plus répandue.

Aster pannonicum

 Aster pannonicum
  • Feuillage : Vert très ramifié à forte nervure centrale.
  • Floraison : De août à novembre, fleurs à cœur jaune et pétales bleus.
  • Qualités : Comestible crue ou cuite en période juvénile. Variété moins connue.

Plantation de l'aster maritime

Plantation de l'aster maritime

Krzysztof Ziarnek/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Plantez l'aster maritime (Aster tripolium) uniquement en terrains très humides et salés tels que les étangs, prairies, marais salants. Il tolère les terres pauvres et calcaires.

L'exposition la plus adaptée est le plein soleil, bien que cette plante tolère la mi-ombre.

Quand planter l'aster maritime ?

Si le plant est issu de godets ou pots, le meilleur moment pour sa plantation est l'automne. Après une division de touffe, repiquez l'aster maritime au printemps. Prévoyez 6 plants au mètre carré.

Comment le planter ?

En bordure d'eau, sur berge inondée, faites un trou gros comme le poing sous le niveau de l'eau, dans lequel vous placez votre aster maritime, les racines bien lâches.

Refermez ce trou à l'aide de terre extérieure ou provenant du fond vaseux, puis stabilisez votre plante à l'aide de pierres posées autour du collet pour qu'elle ne risque pas d'être soulevée si l'eau est sujette à mouvements. N'apportez strictement aucune amélioration au sol.

Culture et entretien d'aster maritime

Culture et entretien d'aster maritime

Nature Photos/CC BY 2.0/Flickr

Le seul entretien notable de cette plante est de ne pas la laisser se faire envahir par d'autres vigoureuses de berges comme l'obione ou la soude maritime qui peuvent venir la concurrencer horizontalement dans ses parties aériennes.

Aucune fertilisation n'est à apporter, l'aster maritime se nourrit des matières organiques naturellement contenues dans l'eau.

Nettoyez éventuellement le feuillage sec ou abîmé en cours de saison.

Maladies, nuisibles et parasites

Rien à signaler.

Récolte

Quand et comment récolter ?

De mars à octobre, prélevez régulièrement de jeunes feuilles ou jeunes branches fraîches pour une consommation rapide.

La conservation de l'aster maritime

Conservez l'aster maritime (Aster tripolium) de la même manière qu'un légume vert. Le bac du bas du frigo est idéal.

Multiplication d'aster maritime

Multiplication d'aster maritime

Banangraut/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le semis et la division de touffe sont ses deux modes de reproduction. La division est plus répandue, car plus simple et plus rapide de résultat.

Quand et comment diviser ?

Au printemps, arrachez un plant bien fourni en le tirant délicatement par la base, ou à l'aide d'un outil si le volume racinaire est très implanté. Secouez le afin de le débarrasser de l'excès de terre, puis divisez les différentes parties ramifiées, racinées, avec un sécateur.

La plantation des asters maritimes divisés doit être immédiate, ainsi que la replantation du plant mère. Profitez-en pour récolter une partie des jeunes pousses à des fins culinaires.

Quand et comment semer ?

Si vous cultivez déjà cette plante, la récolte des graines est facile et leur conservation dans un contenant hermétique est de 2 à 3 ans.

Semez l'aster maritime en godets au printemps, dans un mélange de 50 % terreau à semis et 50 % sable de mer. La germination en 3 semaines environ est suivie d'une croissance rapide qui permet une plantation dès la quasi-saturation du godet par les racines. Arrosez à l'eau douce avant la levée des graines, ensuite avec une eau très légèrement saumâtre pendant le temps de culture.

Conseils écologiques

Pincez les têtes de l'aster maritime (Aster tripolium) tout au long de la saison, cela vous permettra de savourer ces jeunes pousses et la plante aura un port plus compact.

En cas de cultures avoisinantes, ne traitez jamais à proximité d'un plan d'eau. C'est toxique pour tous les organismes vivants sur les berges, mais aussi pour les poissons venant se reproduire dans les branches et racines immergées des végétaux.

Un peu d'histoire…

Aster tripolium provient de toute l'Europe, du Caucase, de la Sibérie occidentale, la Sibérie orientale, l'Asie centrale, la Mongolie, la Chine, la Corée et le Japon.

Son nom est originaire du grec et du latin : aster, qui signifie « étoile ».

C'est une plante qui a été décrite et dénommée par Thomas Walter en 1788.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides