Wollemia nobilis

Wollemia nobilis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pin de Wollemi, Wollemia noble

  • Nom(s) latin(s)

    Wollemia nobilis

  • Famille

    Araucariacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu | Conifère ou résineux

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    Jusqu'à 8-10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1/3 m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Wollemia fait partie de la très ancienne famille des Araucariacées, bien représentée au Jurassique, qui comporte deux autres genres encore vivants : Araucaria et Agathis. Ce genre très récent comprend une seule espèce Wollemi nobilis, couramment appelée pin de Wollemi. Ce conifère, considéré comme l'une des plantes les plus rares du monde, est originaire du parc Wollemi qui se situe dans la région des Montagnes Bleues dans le Sud-est australien.

Les spécimens adultes peuvent s'élever jusqu'à 30-40 m de hauteur. Le Wollemia se développe au fil du temps sur plusieurs troncs, qui est une défense naturelle contre les feux de forêt. Le diamètre du tronc principal fait entre 1 et 1,20 m.

Son écorce boursouflée s'exfolie en écailles brun foncé évoquant du chocolat au riz soufflé, caractéristique unique spécifique du Wollemia. Le feuillage du pin de Wollemi est persistant et offre une teinte vert foncé, tandis que les jeunes pousses sont vert clair. Les feuilles du bas de l'arbre, longues, étroites et souples forment deux rangées régulières. En s'élevant vers la cime, elles raccourcissent, deviennent plus rigides et sont disposées sur quatre rangées qui se dressent vers le ciel. Le feuillage rappelle les frondes d'une fougère. Le Wollemia renouvelle son feuillage en perdant des branches entières comme les autres membres de la famille des Araucariacées. Ses bourgeons sont protégés tout l'hiver par une épaisse couche cireuse.

Wollemia nobilis produit des cônes des deux sexes à proximité de l'apex et en bout de branches. Les cônes femelles, qui contiennent les graines, ont une forme globuleuse et sont couverts d'écailles. Situés plus bas, les cônes mâles sont plus longs et libèrent le pollen.

Dans son habitat naturel, le pin de Wollemi est soumis à des températures comprises entre -5 et 45 °C. Son implantation dans des zones variées du globe (États-Unis, Europe, Japon) a permis de constater qu'il résiste jusqu'à -12 °C. Les observations de rusticité peuvent encore évoluer.

Espèces et variétés de Wollemia

Pin de Wollemi, Wollemia noble (Wollemia nobilis)

 Pin de Wollemi, Wollemia noble (Wollemia nobilis)
  • Floraison : Cônes mâles et femelles au bout des branches des sujets adultes. Cônes femelles globuleux et écailleux qui libèrent les graines. Cônes mâles plus allongés qui libèrent le pollen.
  • Végétation : Persistante. H : 35 à 40 m dans son habitat naturel. Port élancé. Feuillage soyeux, vert foncé. Jeunes pousses vert clair évoquant des moustaches ! Feuilles longues, souples, recourbées disposées sur deux rangs. Feuilles du haut de l'arbre érigées et disposées sur 4 rangs.
  • Qualités : Arbre « fossile » australien. Précieux car encore rare dans les jardins. Rusticité : -12 °C. Pleine terre et bac sur la terrasse. Croissance rapide en conditions idéales.

Plantation du Wollemia nobilis

<h2 >Plantation du <em>Wollemia nobilis</em></h2>

John Dalton/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Installez le Wollemia nobilis au soleil ou à mi-ombre, en pleine terre, en climat plutôt doux (méditerranéen, océanique ou semi-océanique).

Ailleurs, cultivez-le en bac à hiverner hors gel en hiver, dans une pièce claire de la maison ou dans la véranda.

Offrez au Wollemia nobilis un substrat riche, humifère et bien drainé, plutôt acide ou neutre.

Quand planter le Wollemia nobilis ?

Plantez-le au printemps ou en début d'automne. Préférez la plantation printanière en sol lourd retenant l'eau.

Comment le planter en pleine terre ?

Ameublissez le sol et amendez-le avec du terreau de feuilles, du compost et du sable grossier afin que le mélange soit parfaitement filtrant, gage du bon développement et de la survie.

Ménagez un trou d'au moins deux fois le volume de la motte. En sol lourd ou en climat humide, installez-le au sommet d'une butte afin que l'eau s'écoule facilement car ses racines craignent l'excès d'humidité.

Comment planter le Wollemia nobilis en pot ?

Utilisez un contenant de belle taille dans un matériau drainant. Placez au fond du pot une couche de billes d'argile et comblez avec un terreau de bonne qualité, enrichi en engrais à libération lente. N'utilisez pas de soucoupe.

Culture et entretien du Wollemia nobilis

<h2 >Culture et entretien du <em>Wollemia nobilis</em></h2>

John Dalton/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

En pleine terre

Arrosez régulièrement, mais sans excès le Wollemia nobilis durant les premiers étés pour assurer la reprise.

Apportez une poignée de compost mûr en automne et au début du printemps pour soutenir la croissance.

En pot

Arrosez régulièrement sans excès toute l'année. Attendez que la surface du terreau soit sèche au toucher. Au printemps, apportez un engrais à libération lente peu dosé en phosphore. Complétez par un apport d'engrais liquide une à deux fois par mois de mai à septembre.

Rentrez le pot dès que les températures nocturnes passent sous les 2 °C.

Tous les 2 à 3 printemps selon la croissance, rempotez-le dans un nouveau substrat et un contenant légèrement plus grand. Surfacez, les printemps où vous ne rempotez pas.

Taille du Wollemia nobilis

Le pin de Wollemi supporte bien la taille (jusqu'à deux tiers de sa ramure), ce qui rend sa culture en pot possible.

Intervenez, seulement si nécessaire, en fin d'hiver, pour rectifier la silhouette et l'envergure. La taille peut se faire à la fois sur l'apex et les branches.

La croissance est de 50 à 100 cm par an pour les sujets en pleine terre et 20 à 30 cm lorsqu'on les cultive en pot.

Maladies, nuisibles et parasites

Un excès d'arrosage ou un mauvais drainage entraîne un développement de champignons et de bactéries du système racinaire.

Au printemps, le feuillage du Wollemia peut abriter quelques pucerons mais pas de quoi intervenir ! Les auxiliaires vont rapidement réguler l'invasion.

Multiplication du Wollemia nobilis

<h2 >Multiplication du <em>Wollemia nobilis</em></h2>

John Dalton/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le semis et le bouturage peuvent être pratiqués pour le multiplier. Mais le mieux est d'acheter des spécimens commercialisés afin de soutenir financièrement la préservation du Wollemia.

Conseils écologiques

Le pin de Wollemi peut se cultiver comme une plante d'intérieur à condition de lui offrir un emplacement très lumineux et de l'installer dehors à ombre tamisée toute la belle saison. À l'instar des autres Araucariacées, il est très efficace pour dépolluer l'air des appartements.

Un peu d'histoire…

L'histoire du pin de Wollemi remonte à l'ère des dinosaures. Aujourd'hui, moins d'une centaine d'arbres adultes pousse de façon sauvage dans la nature. Ce conifère est donc au cœur d'un vaste programme de recherche et de conservation pour assurer sa survie. D'après les paléontologues, on sait que Wollemia nobilis est apparu depuis au moins 90 millions d'années, et on le pensait disparu il y a deux millions d'années, son existence se limitant à des traces fossiles. La découverte d'exemplaires vivants dans la nature justifie son appellation de « fossile vivant » puisqu'il a survécu aux feux de brousse, aux âges glaciaires, à la dent des dinosaures et aux mouvements des plaques continentales !

Si le nom générique « Wollemia » fait référence à son habitat, le nom spécifique « nobilis » rend hommage à son découvreur David Noble, un officier de la gestion du parc National du New South Wales, un état situé à l'est de l'Australie, dont la capitale est Sydney. Lors d'une excursion, ce randonneur passionné a découvert le Wollemia dans une gorge de la forêt tropicale au sein du parc national de Wollemia situé dans les Montagnes Bleues, à 200 km de Sydney. Les spécialistes de la flore aussitôt consultés ont pensé à une fougère en voyant le feuillage, mais sur un arbre de 40 m, l'hypothèse ne tenait pas. Un genre nouveau était né !

En 2005, les premiers exemplaires ont été proposés au public. Une vente aux enchères chez Sothebys de 300 plants a même permis de recueillir 1 million de dollars australiens.

Depuis 2006, de nombreux spécimens issus de la culture in vitro des spécimens sauvages ont été donnés à des jardins et parcs du monde entier. Ils sont aussi commercialisés pour les particuliers : les frais de licence sur leurs ventes sont reversés pour la sauvegarde du pin de Wollemi et d'autres espèces végétales rares et menacées.

Où le voir en France ? Au parc de la Tête d'Or à Lyon, au Museum national d'Histoire naturelle de Paris, dans différents jardins botaniques (Bordeaux, Nancy, St Jean-Cap-Ferrat), à l’École du Breuil, au Conservatoire National de Brest, aux Jardins de Valloires…



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides