Combava

Combava en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Combava, Combawa

  • Nom(s) latin(s)

    Citrus hystrix

  • Famille

    Rutacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Citrus hystrix, dit combava ou combawa, originaire d’Asie, appartient à la famille des Rutacées, comme tous les agrumes. Ce petit arbre, qui mesure 4 m s’il est cultivé en pleine terre, mais ne dépasse pas 2 m en bac, possède des branches épineuses.

Les feuilles ailées car rétrécies en leur centre sont persistantes, luisantes, odorantes et d'un vert franc. En avril-mai (on observe une légère remontée en juin) éclosent des fleurs blanches parfumées parfois teintées de rose. À la fin de l'automne, ces fleurs donnent naissance à de petits fruits vert sombre n'excédant pas 6 cm de diamètre.

En pleine terre, le combava, planté à l’abri des vents dans un sol bien drainé, supporte, sur de très courtes périodes, des températures atteignant -5 °C.

Il vit en pot jusqu'à 8 ans, à condition que vous pratiquiez au printemps un surfaçage ou rempotage agrémenté d'un engrais spécial agrumes.

Feuillage, fleurs, parfum, fruits… Pour égayer la grisaille de l'hiver, adoptez un combava !

Bon à savoir : le nom combava s'applique aussi bien au fruit qu'à l'arbre.

Espèces de combava

Seule l'espèce type est cultivée.

Citrus hystrix

Citrus hystrix
  • Nom commun : Combava, combawa
  • Végétation : Jusqu'à 4 m de haut sur autant de large. Feuillage vernissé.
  • Floraison : Floraison blanche odorante. Petits fruits vert sombre.
  • Qualités : Source de vitamine C, antioxydant, aide à absorber le fer. Anti-inflammatoire, antirhumatismal.

Plantation du combava

Plantation du combava

David Rofas/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Dans les régions où les hivers sont très doux, plantez-le en pleine terre dans un endroit ensoleillé, à l'abri du vent, en sol humifère, bien drainé et surtout non calcaire.

Dans les régions où les températures peuvent atteindre -5 °C, même une seule nuit, cultivez-le en pot de 50 cm de diamètre minimum, dans un terreau spécial agrumes. Il peut alors vivre de mai à octobre à l'extérieur et doit être rentré en hiver dans un local lumineux, hors gel.

Voici quelques régions à micro-climat où le combava fleurit : Paris intra-muros, Provence, Côte d'Azur, côtes atlantiques et côtes de la Manche. Il s'épanouira peut-être aussi dans votre jardin, à l'angle de hauts murs par exemple…

Quand planter le combava ?

En pleine terre, plantez-le au printemps, afin qu'il ait le temps de prendre racine avant l'arrivée du froid.

La plantation en pot s'effectue en toute saison.

Comment le planter ?

Creusez un trou d'au minimum 80 cm de largeur et de profondeur. Ajoutez deux pelletées de compost à la terre.

Positionnez l'arbre en veillant à ce que le point de greffe ne soit pas enterré ; il doit affleurer le sol. Installez un tuteur qui l'aidera à raciner.

Rebouchez, tassez, arrosez abondamment et paillez.

Comment planter le combava en pot ?

Drainez le contenant en plaçant une couche de substrat en fond. Positionnez la plante sans enterrer le point de greffe, comblez avec le substrat, tassez, arrosez.

Culture et entretien du combava

Culture et entretien du combava

Yosri/GFDL/Wikimedia

En pleine terre

Arrosez régulièrement l'été qui suit la plantation.

Dès novembre, soyez prêt à protéger la ramure avec du voile d'hivernage si une petite gelée est annoncée, et le pied avec une bonne couche de paille.

Surfacez avec du compost au printemps.

En pot

Arrosez dès que la terre sèche en surface et ne laissez pas d'eau stagnante dans la soucoupe. De mars à octobre, l'arrosage doit être abondant et quotidien s'il fait chaud. De juin à septembre, versez tous les dix jours de l'engrais liquide spécial agrumes.

Fin octobre, rentrez votre plante en véranda non chauffée ou en serre hors gel (T° comprise entre 2 et 10 °C). Laissez alors sécher la terre entre deux arrosages.

Ressortez votre plante dès que tout risque de gelée est passé, en la plaçant à mi-ombre pendant 15 jours puis au soleil.

Rempotez tous les 2 ou 3 ans, dans un substrat spécial agrumes, ou un mélange composé de 70 % de terreau, 20 % de terre de jardin et 10 % de sable. Lorsque les plantes sont très grandes, contentez-vous de surfacer avec du compost chaque année à la fin de l'été.

Taille du combava

Fin novembre, en pleine terre et en pot, supprimez le bois mort et dégagez le centre de la plante.

Maladies, nuisibles et parasites

Les combavas cultivés en véranda, en serre ou en jardin d'hiver peuvent être la proie des cochenilles, pucerons, araignées rouges, aleurodes ou autres indésirables.

Veillez à aérer régulièrement dès que les températures le permettent et à sortir votre plante dès que la météo le permet.

Récolte du combava

Quand et comment récolter ?

Les fruits arrivent à maturité entre octobre et novembre, lorsqu'ils sont vert foncé.

Les feuilles se récoltent de préférence de mai à septembre. Ne cueillez que ce dont vous avez besoin, surtout en hiver, au risque d'affaiblir la plante, surtout si elle est cultivée en pot.

La conservation du combava

Les fruits et les feuilles se conservent 10 jours au réfrigérateur. Vous pouvez congeler les feuilles, les faire sécher ou les entreposer au frais entre deux feuilles humides de papier essuie-tout.

Multiplication du combava

Multiplication du combava

Katja Schulz/CC BY 2.0/Flickr

Bouturage

Bouturez d'avril à septembre. Prenez des jeunes tiges terminales de 10 à 15 cm, mettez-les dans un mélange moitié terreau moitié sable. Arrosez régulièrement, en laissant le pot à mi-ombre jusqu'en octobre, moment où vous devrez le rentrer en serre hors gel.

Marcottage

Il existe différentes techniques de marcottage. Le combava ayant des branches raides, il est plus simple d'avoir recours au marcottage aérien. Cependant, si une branche basse peut être guidée jusqu'au sol, maintenue puis enterrée, vous pouvez pratiquer le marcottage par couchage.

Marcottez en avril-mai.

Greffage

Le greffage est la technique la plus utilisée pour multiplier les agrumes, la greffe en écusson étant la plus courante. Il se pratique en début d'été sur un combava d'au minimum 2 ans.

Utilisez un porte-greffe vigoureux pour assurer la soudure avec le greffon. Pour obtenir des fruits rapidement, effectuez le greffage sur Poncirus trifoliata. Citrus limonia 'Volkameriana' est à privilégier en cas de sol calcaire.

Semis

Récoltez les graines en hiver, à semer aussitôt sous abri.

Propriétés et usages

En cuisine

Il fait le bonheur des fins cuisiniers qui utilisent son écorce : un zeste et le plat sucré ou salé est sublimé. On l’utilise beaucoup en cuisine exotique, mais il tend à se démocratiser. En dessert, le combava se marie au chocolat, aux fruits…

Attention, ne râpez que la couche verte du zeste, en évitant soigneusement la sous-couche blanche, amère. Pour en révéler la délicatesse, faites blanchir les zestes quelques secondes dans l’eau bouillante.

Le jus et les feuilles du combava – à récolter toute l’année – sont également appréciés. Leur arôme, intense, évoque la citronnelle rehaussée d'un soupçon de gingembre et de coriandre. Les feuilles sont utilisées entières ou finement ciselées pour relever soupes et currys. Le jus, employé avec parcimonie parfumera boissons rafraîchissantes et rhums arrangés.

Propriétés médicinales

Comme tous les agrumes, le combava est source de vitamine C et antioxydant. Il améliore également l'absorption du fer par l'organisme.

En aromathérapie

Le combava est utilisé avant maturité, lorsque la concentration d'huile dans l’écorce est à son apogée. Son huile essentielle est utilisée, entre autres, pour ses propriétés anti-inflammatoires et anti-rhumatismales.

Un peu d'histoire…

Originaire d’Asie, le combava a été introduit sur l'île Maurice à la fin du XVIIIe siècle, mais n'arrive en France qu'au XIXe siècle.

La Thaïlande et l’Inde sont les premiers producteurs et exportateurs de combavas. La Réunion et le sud du Portugal se lancent sur le marché. En France, quelques rares pépiniéristes collectionneurs proposent l’arbuste à la vente et produisent les fruits pour la restauration. Il est cultivé et utilisé en cuisine depuis une vingtaine d'années seulement.

Si combava ou combava sont les noms communément employés, on rencontre parfois les appellations cumbaba, makrut, citron combera, lime kaffir, citronnier vert de la Réunion, limettier hérissé ou papeda de Maurice.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides