Colza

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Colza en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Colza

  • Nom(s) latin(s)

    Brassica napus

  • Famille

    Brassicacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    6 à 9 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Couvre-sol Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le colza (Brassica napus) est une plante annuelle originaire d'Europe, à fleurs jaunes, de la famille des Brassicacées, famille que l'on appelait il y a encore peu de temps Crucifères. C'est un hybride naturel du chou (Brassica oleracea) et de la navette (Brassica campestris).

Cette grande plante ramifiée mesure entre 60 et 90 cm et s'enracine profondément dans le sol. Le feuillage est vert sombre. Les boutons s'épanouissent en grappes, du bas vers le haut des ramifications de la plante. Les fleurs sont constituées de 4 pétales disposés en croix, d'un pistil et de six étamines qui produisent le pollen. La floraison dure plusieurs semaines, attirant d'innombrables insectes. Les fleurs, ainsi fécondées, donnent naissance à de petites gousses qui contiennent les graines de colza.

Le colza est généralement pressé pour fabriquer de l'huile de colza, huile alimentaire excellente pour la santé. Les résidus de l'extraction d'huile sont appelés les tourteaux. Riches en protéines, ils servent à nourrir le bétail.

Récemment, le colza a donné lieu à une nouvelle utilisation : les biocarburants, ou plus précisément, les agrocarburants.

Enfin, le colza est employé comme engrais vert pour couvrir le sol durant la mauvaise saison et l'ameublir grâce à sa puissante racine. Son feuillage maintient le sol frais et empêche la venue des mauvaises herbes et ses racines vont chercher en profondeur des éléments minéraux qu'elles libèrent en surface, en se décomposant : c'est cette qualité qui intéresse en priorité les jardiniers, ajoutée à celle de sa consommation en légume.

Espèce de colza

Brassica napus

Brassica napus
  • Nom commun : Colza
  • Qualités : Il n’existe qu’une variété de colza.

Semis du colza

Semis du colza

Où semer le colza ?

Au soleil, dans tout bon sol pas détrempé.

Quand semer le colza ?

Semez en mars avril et mai ou en août, septembre et octobre.

Comment le semer ?

  • Semez les graines de colza à la volée dès qu'il y a une parcelle libérée de cultures ou encore entre les rangs prêts à récolter, dans un sol juste griffé.
  • Ou bien semez en rangs, espacés de 30 cm, en enterrant une graine à environ 2 cm de profondeur, tous les 10 cm environ.

Culture et entretien du colza

Culture et entretien du colza

Pour le colza d'hiver, semé en automne, les graines de colza ont le temps de germer et de développer un système racinaire suffisant pour passer la mauvaise saison. Un désherbage rapide en début de croissance suffit pour limiter la concurrence des mauvaises herbes, car ces dernières sont en dormance dès novembre. Dans le même temps, une touffe de feuilles se développe en surface. Nul besoin d'arrosage, les pluies hivernales étant suffisantes.

Pour un semis de printemps :

  • Tenez le sol frais et exempt de mauvaises herbes tant que le feuillage ample ne s'est pas développé.
  • Un paillage dès que les plantules ont une dizaine de centimètres est le bienvenu.

Maladies, nuisibles et parasites

Au jardin, il faut craindre les limaces, à la levée des plantules. Faites des remparts de sciure, de cendres ou de marc de café, pour les empêcher d’avancer, ou placez des bols de bière. Elles sont si friandes de ce liquide qu’elles viennent s’y noyer.

Pour plus de radicalité, vous pouvez employer des granulés, mais attention : optez obligatoirement pour un anti limaces utilisable en culture bio. Le Ferramol agit comme un coupe-faim. Les limaces l’ayant ingéré vont dormir, rassasiées, dans un coin, et y mourir de faim. Ce produit n’est pas nocif pour les autres animaux, tels les hérissons. Toutes les enseignes de produits pour le jardin le diffusent.

Récolte

Quand et comment récolter le colza ?

Pour réaliser un engrais vert, pour enrichir le sol et le préparer à recevoir une autre culture, les légumes du potager, plantés à la suite, en tirant un grand bénéfice :

  • Coupez les plantes avant la montée à graines.
  • Laissez sécher sur place, puis enfouissez-les dans le sol. Elles libèrent, au fur et à mesure de leur décomposition, des éléments nécessaires à la bonne croissance des légumes.
  • Si la culture est tardive, et le feuillage détruit par le gel, laissez-le sur le sol. Au printemps, il ne restera qu'à ôter les tiges restantes et à donner un coup de râteau.

Pour la cuisine :

  • Cueillez les feuilles dès qu'elles atteignent une belle taille, et avant qu'elles ne soient trop dures.
  • Cueillez les boutons floraux et les fleurs dès leur apparition.

La conservation du colza

En cuisine, utilisez les feuilles le plus vite possible, 3 jours maximum après les avoir lavées, roulées dans un torchon humide et conservées au réfrigérateur.

Vous pouvez aussi les ébouillanter, et les congeler.

Quant aux fleurs, consommez-les dans les heures qui suivent la cueillette.

Multiplication du colza

Multiplication du colza

Quand récolter les graines ?

Laissez monter un pied ou deux à graines, puis ramassez ces semences dès qu’elles sont mûres, en juin, juillet, août, septembre ou octobre, suivant la date du semis.

Comment récolter les graines ?

Récupérez les graines un jour de beau temps sec, laissez-les à l’air libre pendant une heure puis conservez-les dans une enveloppe en papier.

Conseils écologiques

Cultiver le colza en engrais vert est une méthode biologique qui présente de multiples avantages. Dans la nature, le sol n'est jamais nu. Imitez-la, pour le soustraire à l'érosion et aux lessivages dus aux intempéries. Les engrais verts, dont le colza, protègent et enrichissent la terre. Les racines aèrent le sol et régularisent les nutriments en excédent. C'est un excellent moyen de lutter contre les nitrates.

  • Le colza fait partie des grands classiques, surtout qu'il se sème aussi bien au printemps, qu'à l'automne, en culture d'hiver.
  • Il est parfait pour participer à l'alternance des cultures, ce qui facilite le désherbage. L'alternance des cultures permet de mieux lutter contre les mauvaises herbes, la pratique d'une seule culture favorisant les adventices dont le cycle coïncide avec le sien et qui appartient à la même classe. Il freine ainsi la reproduction des mauvaises herbes en occupant le sol.
  • Enfoui, il améliore la porosité du sol et lui apporte humus et azote.
  • En tant que couverture végétale, cette culture temporaire permet de limiter l'érosion, la dégradation du sol et le lessivage du jardin.
  • Chaque année, alternez les engrais vert, pour optimiser leur efficacité :
    • au printemps, semez colza, moutarde, féverole, vesce, pois, haricots, sarrasin et phacélie ;
    • en été, moutarde et phacélie ;
    • de l'automne à l'hiver, semez colza d'hiver, seigle, moutarde, phacélie, vesce d'hiver, fève, féverole d'hiver, navette, céréales, trèfle…

Le colza est un bon moyen de lutte contre certains indésirables.

  • Des légumes, comme les crosnes, sont attaqués parfois par les larves de hanneton : semez du colza autour de ces cultures, car ces larves détestent ses racines.
  • Pour éradiquer les pucerons, les aleurodes, les cochenilles et les araignées rouges, pulvérisez 50 g de savon noir dilué dans 1,5 l d'infusion de colza chaude.

Un peu d’histoire…

Le colza est cultivé depuis l'Antiquité, mais l'on ne sait pas exactement l'origine de ce croisement entre le chou et une navette. La navette est plante fourragère de la même famille, de moins en moins cultivée, car moins productive que son descendant.

L'huile de colza servait à nos aïeux aussi bien à l'alimentation qu'à de multiples usages : lubrification, éclairage et savonnerie.

En France, la production d'huile de colza a pris une grande importance dans les années 1750-1850 dans les départements du nord de la France et notamment en Flandre. Son nom vient du néerlandais « koolzaad » qui signifie « graine de chou ».

Aujourd'hui, le colza est cultivé sous les climats tempérés dans de très nombreux pays pour des usages surtout alimentaires et industriels mais aussi comme engrais vert. C'est pour cette qualité que les jardiniers particuliers l'adoptent de plus en plus, le jardinage bio étant devenu un besoin, voire une nécessité.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides