Ophrys

Ophrys en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Orchidée mouche, Orchidée abeille, Orchidée bourdon, Orchidée araignée

  • Nom(s) latin(s)

    Ophrys

  • Famille

    Orchidacée

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    6 à 8 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Ophrys (de la famille des Orchidacées) font partie d'un groupe d'orchidées dont les espèces ne sont pas faciles à déterminer. Les observations signalent cette plante un peu partout en France à l'état sauvage, mais elle est divisée en de nombreuses espèces et hybrides, ce qui ne facilite pas la reconnaissance. Ce sont des vivaces qui sont parmi les plantes les plus évoluées. Dans ce groupe très intéressant, une coévolution de la fleur et de son pollinisateur a poussé l'orchidée elle-même à ressembler à un insecte.

Cette orchidée terrestre possède un système d'ancrage au sol assez important sur lequel naissent des tiges aériennes. Les racines sont des rhizomes, tiges modifiées pour être souterraines et donc permettre une solide accroche au sol, elles forment des tubercules.

Les feuilles du genre Ophrys sont basales, de forme ovale, vert clair à foncé. Une unique tige florale bien dressée porte de 4 à 10 fleurons de 2 à 3 cm de large. Les fleurs sont complexes et assez variables. Chacune montre 3 grands sépales en forme de pétale, de blanc pur, à mauve foncé. Les 3 vrais pétales sont modifiés, les 2 latéraux sont petits et velus, tandis que le dernier est transformé en labelle. Ce labelle peut-être trilobé ou non, pourpre à brun et jaune, velu, ressemblant à l'abdomen d'un insecte hyménoptère. Il porte, suivant la variété, des macules colorées.

La plante attire l'insecte pollinisateur en produisant une odeur qui imite dans la plupart des cas celle de l'abeille femelle. Les fruits issus de la fécondation sont des gousses qui s'ouvrent en libérant de nombreuses graines fines comme de la poussière.

Attention : lors d'une promenade en campagne vous serez probablement amené à en rencontrer certaines. Il ne faut pas les couper ou les déterrer, car elles sont pour la plupart protégées au plan national.

Espèces et variétés d'Ophrys

Le genre Ophrys est le plus vaste des orchidées européennes avec plus de 200 variétés décrites et reconnues. Leur nom commun vient soit de l'insecte qui les pollinise, soit de leur apparence florale.

Ophrys occidentalis ou O. exaltata ou O. marzuola

Ophrys occidentalis ou O. exaltata ou O. marzuola
  • Nom commun : Ophrys occidental
  • Port : Port dressé vigoureux de 0,60 à 0,70 m de hauteur. Feuilles vertes oblongues et glabres.
  • Floraison : Floraison de mi-février à début avril. Labelle pourpre à brun, sépales verts pâles parfois finement veinés vert foncé.
  • Qualités : Variété la plus commune, rusticité -10 °C.

Ophrys insectifera

Ophrys insectifera
  • Nom commun : Orchidée mouche, ophrys mouche
  • Port : Élancé de 0,20 à 0,50 m de hauteur. Feuilles vertes oblongues glabres.
  • Floraison : Floraison de mai à juillet. Labelle brun noir, trilobé. Le lobe central est lui-même bifide. Macule brun-bleu au centre.
  • Qualités : Présent dans toutes les régions froides. Exempt à l'état sauvage des régions méditerranéennes. Rusticité -20 °C.

Ophrys panormitana

Ophrys de Palerme
  • Nom commun : Ophrys de Palerme
  • Port : Port élancé 0,60 m de haut. Feuilles vertes, oblongues glabres.
  • Floraison : Floraison de mi-février à début avril. Labelle pourpre, sépales blanc rosé veinés de vert, ou vert pâles veinés vert sombre.
  • Qualités : Variété méditerranéenne. Rusticité -5 °C.

Ophrys fuciflora, syn. O. arachnites

Ophrys fuciflora, syn. O. arachnites
  • Nom commun : Orchidée bourdon, ophrys bourdon
  • Port : Port dressé de 0,10 à 0,30 m de haut. Feuilles vertes, oblongues et glabres.
  • Floraison : Floraison en juin et juillet. Les sépales peuvent être roses, pourpres ou blanchâtres. Le labelle pourpre à brun foncé avec un motif violet ou bleu bordé de jaunâtre.
  • Qualités : Très belle variété à gros fleurons. Rusticité -13 °C.

Ophrys apifera

Ophrys apifera
  • Nom commun : Orchidée abeille, ophrys abeille
  • Port : Port dressé de 0,20 à 0,50 m de hauteur. Feuilles vertes oblongues glabres.
  • Floraison : Floraison d'avril à juillet. Grands sépales roses ou blancs avec nervure verte.
  • Qualités : Plante des régions tempérées de l'Atlantique jusqu'au Caucase. Rusticité -18 °C. Magnifique fleur. Le seul ophrys à pouvoir s'autoféconder.

Ophrys aranifera, syn. O. sphegodes

Ophrys aranifera, syn. O. sphegodes
  • Nom commun : Orchidée araignée, ophrys araignée
  • Port : Port dressé de 0,10 à 0,35 m de hauteur. Feuilles vertes elliptiques, oblongues et glabres.
  • Floraison : Floraison en avril-mai. Fleur à labelle brun, de plus de 1 cm trilobé, d'aspect velouté avec des marques bleutées ou violettes en forme de H, évoquant l'abdomen d'une araignée.
  • Qualités : Variété répartie sur toute la France, assez facile à se procurer. Rustique en toute zone sauf montagnarde.

Plantation d'Ophrys

Plantation d'<em>Ophrys</em>

Alastair Rae/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

La culture en pot de cette orchidée est délicate bien qu'elle soit possible, puisque les plants sont commercialisés en godets ou petits contenants. Cependant, leurs fines racines travaillent en coopération symbiotique avec des champignons microscopiques du sol, ce qui rend aléatoire ce mode de culture ou le substrat a toute son importance. Cette plante ne supporte pas la culture en intérieur.

Le réel bonheur des Ophrys est un emplacement au jardin à bonne luminosité. Vous avez la possibilité de les planter en massif, rocaille, isolé, même dans une prairie.

Quand planter l'Ophrys ?

Les Ophrys à floraison précoce (à partir de février) sont à planter en été pour un départ végétatif en automne. Plantez les plus tardives à l'automne pour voir leur rosette de feuilles sortir au printemps.

Comment le planter en pot ?

Avant tout rempotage, vérifiez que le volume racinaire arrive à saturation dans son pot. Si ce n'est pas le cas, patientez encore. Utilisez de préférence un pot en terre cuite de 14 cm. Comme toutes les orchidées, elle n'aime pas un trop grand volume. Le fond doit être bien percé et drainé à l'aide de billes d'argile.

Préparez un mélange composé de : 50 % de sable grossier, 25 % de terre végétale, 25 % de pouzzolane fine. Cette pierre poreuse constitue un bon support antibactérien. Le pH doit être alcalin. Rempotez délicatement en prenant soin de ne pas endommager le système racinaire, tassez doucement et humidifiez la motte sans la mouiller complètement.

Comment planter l'Ophrys en pleine terre ?

Votre sol doit être calcaire (évitez donc la tourbe, la terre de bruyère et les excès de matière organique) si ce n'est pas le cas, amendez à l'aide de lithothamne qui est une poudre d'algue calcifiée qui contient également des oligo-éléments et du magnésium.

La structure idéale pour une bonne terre de jardin est grumeleuse. Utilisez la terre en place, mélangée si besoin lors de la plantation à du sable grossier et/ou de la pouzzolane. Pratiquez un premier arrosage normal.

Culture et entretien d'Ophrys

Culture et entretien d'<em>Ophrys</em>

jacinta lluch valero/CC BY-SA 2.0/Flickr

Une fois établis, les plants en terre se satisfont de l'eau de pluie. Un petit apport printanier et estival leur donne un coup de pouce en cas de période sèche.

En pot, 2 petits arrosages par semaine sont suffisants. Stoppez en hiver ou les Ophrys sont au repos, même si vous les avez rempotés en été et que les feuilles sont développées. Elles se déshydratent, sans dégât pour les rhizomes.

Paillez copieusement les plants durant l'hiver, même si votre orchidée est très rustique. Un peu de protection permet une pousse plus hâtive. Faites-en de même pour les pots rentrés en serre froide ou sous abri.

La fertilisation est un élément marginal à la culture des Ophrys, éventuellement une légère pulvérisation du feuillage et de la hampe florale en formation est possible. Utilisez à cet effet un engrais biologique liquide pour orchidées (engrais à base de poisson) à faible dosage et à n'utiliser que tous les 20 jours jusqu'à ce que les fleurons soient formés.

Attention : pour une plantation en extérieur, tout désherbant chimique est à proscrire.

Maladies, nuisibles et parasites

Rien de particulier si ce n'est les incontournables escargots à enlever manuellement. Évitez les apports d'eau trop fréquents pour minimiser les attaques fongiques racinaires.

Multiplication d'Ophrys

Multiplication d'<em>Ophrys</em>

jacinta lluch valero/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le semis de cette orchidée, comme pratiquement toutes les autres, est à réserver aux spécialistes. Les minuscules graines doivent être obligatoirement infestées par un champignon, avec qui elles créent une symbiose avant de pouvoir se développer.

Quand et comment diviser ?

Pour diviser votre Ophrys, attendez la fin de la période de floraison puis dépotez-le et tapotez doucement la motte de façon à ôter un maximum de substrat. Vous pouvez passer la motte sous un robinet d'eau pour bien mettre à nu le système racinaire. Suivez le rhizome et sectionnez la racine au-dessus d'un des tubercules à l'aide d'un fin sécateur.

Une autre méthode de division consiste à séparer la plante mère des rejets qu'elle émet lorsqu'elle est adulte, bien formée et en végétation. Cela se pratique après la floraison.

Bon à savoir : vous pouvez vous procurer un rhizome d'Ophrys sur internet. Dans la nature, les arracher est interdit. Leur vente sous forme de racine est pratiquement nulle en jardinerie.

Conseils écologiques

N'arrachez jamais les Ophrys dans la nature, car en plus d'être un geste interdit, la reprise est vouée à l'échec.

En pot sur un balcon, brumisez occasionnellement votre orchidée à l'eau de robinet. Plutôt que de la pailler, quand elle est en repos végétatif, déposez en surface une mince couche de mousse naturelle ramassée dans les bois.

Un peu d'histoire…

Le nom Ophrys vient du grec ancien ophrûs qui veut dire « sourcil » car les labelles sont en partie poilus.

Le tout premier Ophrys décrit et dénommé fut l'ophrys mouche (Ophrys insectifera), en 1753 par Carl von Linné (1707-1778).

Ophrys arachnitiformis a été décrit pour la première fois dans le Var par Grenier et Philippe en 1859 et son nom signifie littéralement « de la forme d'une araignée »

Ophrys occidentalis a été décrit pour la première fois dans la vallée du Rhône par Scappaicci et Demange en 2005, bien que l'espèce était déjà bien connue des botanistes comme Ophrys marzuola.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides