Elaeagnus angustifolia

Elaeagnus angustifolia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Olivier de Bohême, Chalef à feuilles étroites, Arbre d'argent

  • Nom(s) latin(s)

    Elaeagnus angustifolia

  • Famille

    Eléagnacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu | Arbre fruitier

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales | Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol sec
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Verger Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'olivier de Bohème ou chalef à feuilles étroites (Elaeagnus angustifolia) possède une vaste aire de répartition à travers le continent eurasiatique qui s'étend de l'Europe méridionale jusqu'en Chine.

Il s'agit d'un petit arbre caduc de 3 à 12 m de hauteur, doté d'une croissance rapide, à la fois très rustique et adapté aux conditions d'un été chaud et sec de type continental. Son système racinaire est très développé en profondeur comme en largeur. Le tronc rugueux brun rougeâtre devient tortueux et lacéré avec l'âge. Les rameaux portent des épines très dures et acérées de 1 à 3 cm de long. Comme chez tout le genre Elaeagnus, les rameaux, les feuilles, les boutons et les fruits portent des écailles translucides qui donnent un éclat métallique particulier à la plante surtout au printemps.

Le feuillage linéaire argenté et la forme ovoïde des fruits de cet arbre font bien entendu penser à l'olivier (famille des Oléacées) d'où son nom familier d'olivier de Bohême (mais appartenant à la famille des Éléagnacées). Les feuilles lancéolées à ovales, de teinte vert mat à leur naissance, deviennent argentées surtout au revers.

La floraison au parfum sucré a lieu en fin de printemps. Les fleurs jaune vif ne dépassent pas 1 cm en tous sens et sont formées d'un calice en cloche terminé par 4 sépales pointus, 4 étamines courtes et 1 pistil dépassant à peine des étamines. Les pétales sont absents. La pollinisation s'effectue par les insectes attirés par le nectar et l'odeur de miel de la floraison.

Les fruits charnus ressemblent à des drupes allongées de 0,7-2,5 cm de long sur 0,5-1,3 cm de large, contenant un petit noyau dur. En réalité, il s'agit d'un akène entouré du tube de la fleur (ou hypanthe), devenu charnu. La chair sucrée et assez farineuse se prépare en sorbet en Asie.

Espèces et variétés d'Elaeagnus angustifolia

D'autres espèces du genre Elaeagnus sont employées à la fois pour l'ornement et pour la production de fruits. Elles se plantent en isolé ou pour former des haies fruitières qui servent aussi de brise-vent. L'Elaeagnus hybride à larges feuilles, vendu communément pour former des haies est également traité dans la fiche Elaeagnus.

Olivier de Bohème (Elaeagnus angustifolia)

Espèce type, syn. chalef à feuilles étroites ou Russian olive.

Olivier de Bohème (Elaeagnus angustifolia) Espèce type, syn. chalef à feuilles étroites ou Russian olive.
  • Végétation : Arbre touffu de 3-12 m de haut sur 4 m de large, à tronc court et tortueux d'où partent de long rameaux grisâtres. Feuilles alternes, caduques, argentées au printemps puis gris-vert.
  • Fleurs et fruits : Floraison parfumée entre avril et juillet. Fleurs pédonculées de 1 cm de large, jaune vif. Fleurs isolées ou en groupe de 1 à 3. Fruits de 1-1,7 cm orangés, mûrs en fin d'été-automne.
  • Qualités : Originaire d'Asie méridionale et centrale, naturalisé en Méditerranée et en Amérique du Nord. Résiste à -45 °C et à des étés très chauds. Convient à tous les sols, en zone ensoleillée et même en bord de mer.

'Quicksilver'

Olivier de Bohème (Elaeagnus angustifolia) 'Quicksilver'
  • Végétation : Cultivar à feuilles plus argentées.
  • Fleurs et fruits : Produit moins de fruits.
  • Qualités : Comme l'espèce type.

'Cookes'

Elaeagnus angustifolia 'Cookes'
  • Végétation : Feuilles plus grandes, veloutées grises au printemps. Mesure jusqu'à 7 m de haut.
  • Fleurs et fruits : Comme l'espèce type.
  • Qualités : Sélection comportant peu d'épines.

Plantation de l'Elaeagnus angustifolia

Plantation de l'<em>Elaeagnus angustifolia</em>

Stan Shebs/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

L'olivier de Bohême (Elaeagnus angustifolia) se plaît dans les régions recevant entre 300 et 1 000 mm de pluie, dans des milieux secs ou humides et des sols profonds assez grossiers plutôt caillouteux et calcaires ou salins. Le pH doit être compris entre 6 et 9,5.

Sa résistance au froid est de -45 °C, mais il craint les gelées tardives. Il apprécie un fort contraste de température entre l'hiver et l'été, mais supporte bien le climat doux de bord de mer.

Plantez-le au soleil même si à l'état jeune, l'arbuste est moins exigeant.

L'olivier de Bohême peut être planté en isolé comme en haie sachant qu'il forme un écran beaucoup plus léger que les haies strictes constituées de Elaeagnus xebbingei ou pungens. Il convient mieux à une haie libre en mélange même s'il accepte la taille. Il ajoute un caractère défensif grâce à ses longues épines.

Bon à savoir : l'association de cet arbre fruitier avec d'autres essences au sein d'un verger a pour avantage d'enrichir le sol en azote comme cela se pratique avec des légumineuses au sein du potager.

Quand planter l'olivier de Bohème ?

À l'automne ou au printemps.

Comment le planter ?

Plantez des sujets assez jeunes élevés en conteneur, car l'Elaeagnus angustifolia n'aime pas que ses racines soient perturbées.

Creusez une grande fosse et allégez le sol si nécessaire avec du sable et du compost. Pour une plantation en isolé, tuteurez l'arbre en enfonçant un ou deux tuteurs à distance du tronc puis positionnez-le de manière à ne pas enterrer le collet.

Rebouchez le trou en formant une cuvette et en tassant légèrement avec le pied. Attachez le tronc au(x) tuteur(s) avec un lien souple. Arrosez copieusement et paillez.

Bon à savoir : pour former un verger, la densité de plantation varie de 300 à 1 200 arbres par hectare.

Culture et entretien de l'Elaeagnus angustifolia

Culture et entretien de l'<em>Elaeagnus angustifolia</em>

Sten/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosez correctement pendant l'année de reprise afin d'inciter les racines à s'enfoncer.

Ce petit arbre n'est pas exigeant et requiert peu de soins une fois qu'il est bien implanté. Apportez du compost au pied de temps à autre à l'automne.

Taille de l'Elaeagnus angustifolia

Quand tailler ?

De mars à juin ou après la floraison.

Comment tailler ?

Supprimez les rameaux secs ou qui se croisent.

Pour donner une forme compacte, effectuez une taille légère en rabattant les pousses du tiers ou de moitié chaque année. Si vous souhaitez garder les fruits, évitez de tailler après la floraison.

Éliminez de temps à autre quelques vieilles branches à leur base afin de renouveler la ramure.

Un rabattage du plant reste possible si vous souhaitez rajeunir le plant ou redonner une forme à un sujet qui a souffert du gel, mais elle n'est pas toujours bien acceptée.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite sévère n'affecte l'olivier de Bohème hormis la maladie du corail. Ce champignon forme des pustules orange corail sur l'écorce de l'arbre. Les spores se transmettent par l'eau et le contaminent à l'occasion de blessures ou fissures de l'écorce. Le champignon réside sur les déchets de taille et sur le bois mort aussi il est important d'effectuer un nettoyage méticuleux de l'arbre et du sol.

Taillez les branches contaminées jusqu'au bois sain (la coupe doit laisser une tranche de bois de couleur uniforme) et mastiquez les grosses plaies. Après cela, effectuez un traitement à base de cuivre (type bouillie bordelaise) pour inhiber la germination de spores.

Le feuillage a tendance à se chloroser (jaunir) en terrain crayeux superficiel. Creusez une fosse large et profonde et apportez du terreau, de la tourbe ou des aiguilles de pin au pied afin d'acidifier le sol.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Récoltez les fruits un peu mous lorsqu'ils sont colorés en fin d'été et en automne.

La conservation des fruits de l'olivier de Bohême

Ils se conservent peu de temps à l'état frais, mais se congèlent facilement. Pensez à les étaler pendant le processus de congélation avant de les mettre en sac.

Transformez les fruits comme ceux du goumi (Elaeagnus multiflora) en confiture, gelées, sirop, sorbet.

Multiplication de l'Elaeagnus angustifolia

Multiplication de l'<em>Elaeagnus angustifolia</em>

Andrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

Le semis est plus facile que le bouturage, mais ce dernier s'applique lorsque l'on souhaite préserver les caractères d'une variété.

Semis

En automne, semez les graines du fruit sous châssis froid contre un mur orienté au nord ou à l'est afin que le froid agisse sur les semences (vernalisation).

La levée prend généralement 3-4 mois, mais réclame parfois plus de 18 mois si les graines n'ont pas été semées aussitôt après la récolte des fruits mûrs. Une période de 4 semaines au chaud suivie de 12 semaines de froid est alors conseillée.

Repiquez les plantules dès qu'elles peuvent être manipulées dans des godets individuels. Les plants seront rempotés ou placés en pleine terre lorsqu'ils mesurent 15 cm de hauteur.

La fructification intervient 4 à 5 ans après le semis.

Bon à savoir : il est fréquent de trouver des semis spontanés d'Elaeagnus angustifolia. Il suffit de les prélever avec leur motte puis de les élever en pot.

Bouturage

En été, réalisez des boutures de bois semi-aoûté. Prélevez des boutures à talon de 7-10 cm et placez-les sous châssis dans un terreau sableux.

En octobre-novembre, faites un bouturage de bois aoûté avec des boutures à talon.

L'enracinement est très lent et peut prendre plus de 12 mois. Il est important de ne pas toucher aux boutures.

Marcottage

Réalisez un marcottage par couchage.

Couchez une tige dont vous avez gratté l'écorce dans le sol en octobre-novembre et patientez au moins de 12 mois.

Conseils écologiques

L'olivier de Bohême (Elaeagnus angustifolia) vit dans des milieux divers souvent près de l'eau, que ce soit sur les berges de lacs ou rivières, dans les zones marécageuses ou temporairement inondées, dans le lit de rivières asséchées ou bien en bord de mer. Il résiste bien à la pollution et à la sécheresse, mais assez mal au feu.

Par ailleurs, cette espèce se dissémine aisément par graines et vit de nombreuses années même si elle se multiplie rarement de façon végétative. En France, sa présence affecte essentiellement la Camargue et les bords des étangs languedociens où elle forme un couvert dense sur des milieux qui restent habituellement ouverts sous forme de dunes, arrières-dunes, prés salés ou prairies humides.

Propriétés et usages de l'Elaeagnus angustifolia

Les fruits des Elaeagnus représentent une source intéressante de vitamines A, C et E, de flavonoïdes, de minéraux et autres composés bioactifs ainsi que d'acides gras essentiels. Leur consommation pourrait avoir une incidence positive sur la réduction des cancers, notamment E. multiflora sur le cancer du colon. Ces fruits sucrés, secs et assez farineux peuvent se mélanger crus ou cuits aux soupes ou se consommer en gelée voire en sorbet pour l'olivier de Bohême. Le « noyau » fibreux est aussi comestible. Le fruit cueilli avant maturité est astringent.

Une gomme est tirée de Elaeagnus angustifolia pour l'impression du calicot, un tissu grossier de coton. Son bois dur à grains fins s'utilise pour faire des poteaux, des poutres ou pour la sculpture et constitue un excellent combustible.

Un peu d'histoire…

Le nom de genre Elaeagnus est formé de l'association des deux mots grecs elaea et gnos qui signifient « olivier sacré ». « Chalef » est un terme arabe qui désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté.

La culture de l'Elaeagnus angustifolia débute en Allemagne en 1736 avant de gagner le reste de l'Europe et l'Amérique du Nord. En France, il s'est naturalisé en Méditerranée et sur la bordure Atlantique.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides