Palmier bouteille

Palmier bouteille en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Palmier bouteille

  • Nom(s) latin(s)

    Hyophorbe

  • Famille

    Arécacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Palmier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,5 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Palmier tropical par excellence (de la famille des Arécacées), le palmier bouteille (Hyophorbe) doit se cultiver en intérieur très lumineux, il se contente de peu en matière d’hygrométrie et, une fois installé, tolère bien la sécheresse. Assez simple à cultiver en France malgré ses origines mauriciennes, c’est un extraordinaire palmier au look unique. Son stipe (tronc) court, enflé à la base, grandit en grossissant, pour atteindre 0,60 à 0,80 m de diamètre. Il est d’un gris mat, à cicatrices foliaires faiblement marquées, l’engainement des palmes reste d’un beau vert clair. Sa hauteur à maturité sera de 1,80 à 2 m et son étalement de 1 à 1,50 m.

Sa croissance est lente lorsqu’il est jeune, pour devenir rapide par la suite. Les Hyophorbe sont classés parmi les palmiers nains, même si dans leur milieu tropical ils atteignent généralement 4 m de hauteur. Les palmes pennées sont très rigides, arquées, de couleur vert foncé à nervures pourpres. Elles sont en nombre de 6 à 8, portant des folioles larges, orientées en accent circonflexe.

Les premières fleurs apparaissent vers l’âge de 10 ans, en juillet-août. Elles sont blanches, mâles et femelles, groupées en inflorescences sortant de l’engainement foliaire. Les fruits orange de 2 cm deviennent noirs une fois matures, bien souvent 18 mois au moins après la floraison.

Attention : la pulpe contient des cristaux d’oxalate, irritants pour la peau.

Espèces de palmier bouteille

Hyophorbe lagenicaulis

 Hyophorbe lagenicaulis
  • Palmes : Palmes très arquées de 2 m de long, la nervure centrale très rigide est de couleur orangée à pourpre vers l’extrémité.
  • Stipe : Gris ciment, très large à la base, massif, rappelant la forme d’une bouteille de soda à l'orange bien connue.
  • Qualités : Un aspect incomparable, palmier de port et de forme unique dans la famille des Arécacées.

Hyophorbe verschaffeltii

 Hyophorbe verschaffeltii
  • Palmes : Port plus dressé que H. lagenicaulis, palmes moins arquées aussi, folioles plus fines. La nervure centrale est très marquée vers le bas.
  • Stipe : Gris ciment large et massif, se rétrécissant au niveau des palmes. Forme atypique rappelant une bouteille de vin de Bordeaux.
  • Qualités : Un aspect incomparable, palmier de port et de forme unique dans la famille des Arécacées. Moins cultivé que H. lagenicaulis.

Plantation du palmier bouteille

Plantation du palmier bouteille

mwanasimba/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Plantez-le en pot de bonne profondeur, la terre cuite est plus décorative que le plastique pour ces deux spécimens à stipe gris ciment. Ils sont à placer en situation très lumineuse, voir ensoleillée pourvu qu'ils soient éloignés d'un vitrage risquant de brûler leurs palmes.

Ce palmier ne doit pas être exposé à une température inférieure à 5 °C.

Les Hyophorbe aiment un sol neutre à acide, d'où l'usage de terre de bruyère, que vous pouvez avantageusement remplacer par un bon compost.

Quand planter le palmier bouteille ?

Plantez-le d'avril à juin, très bon moment de l'année pour que votre plante profite de l'augmentation de la longueur du jour et aussi des températures.

Comment le planter ?

En pot ou bac, après avoir vérifié le bon drainage. Déposez quelques poignées de graviers dans le fond. La taille du contenant peut varier de 5 à 35 l suivant l'âge et le diamètre du pot initial.

Le substrat doit être composé ainsi : 50 % de terre de bruyère, 25 % de compost ou terreau, 25 % de perlite. Ajoutez un engrais à libération lente à la dose de 3 g/l de terre. Malaxez bien puis rempotez comme à l'habituée. Tassez fermement, arrosez copieusement.

Culture et entretien du palmier bouteille

Culture et entretien du palmier bouteille

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Soyez généreux sur les arrosages de juin à août, réduisez peu à peu en prévision de l'hiver où il ne demande que très peu d'eau. Surtout pas d'excès d'eau en période plus fraîche.

Pensez à brumiser occasionnellement ses palmes, cela augmente l'hygrométrie, même s'il en a peu besoin et ôte la poussière qui se dépose rapidement en intérieur. Dans son habitat naturel, il supporte les embruns maritimes salés et résiste aux cyclones.

Peu gourmand, le palmier bouteille apprécie cependant les apports d'engrais de mai à septembre, lors de sa deuxième année de culture. Utilisez un fertilisant pour plantes vertes ajouté à l'eau une fois par semaine. Veillez à ce que cet engrais soit complet en oligo-éléments. Suivez les instructions d'usage.

Il peut-être sorti les doux mois d'été et habitué progressivement au soleil. À partir d'une dizaine d'années, il se mettra à fleurir les mois chauds, la récolte des graines se fait 18 mois plus tard. Paillez votre Hyophorbe si vous le sortez en été, ses racines seront plus au frais et la motte se déshydratera moins vite.

Pour une croissance harmonieuse, il est conseillé de rempoter votre palmier bouteille tous les 2 ans, jusqu'à atteindre une taille maximale pour votre intérieur. Passé cette limite, fertilisez du printemps à l'automne inclus, chaque semaine.

Taille du palmier bouteille

Ce palmier ne perd pas ses palmes fanées, naturellement elles sèchent le long du stipe ce qui n’est pas esthétique. Coupez les palmes basses dès qu’elles commencent à jaunir, à l’aide d’un sécateur solide, car le pétiole est coriace.

Lorsque le stipe est bien sorti de terre, formé correctement, vous pouvez, après avoir laissé sécher le bout de pétiole restant, le découper lentement au ras du tronc de manière circulaire en prenant garde de ne pas blesser le stipe. Cela met le tronc en évidence.

Maladies, nuisibles et parasites

Cochenilles et acariens sont de possibles sujets d'infestations. Les Hyophorbe, de par leur rusticité foliaire, tolèrent bien les insecticides. En cas de nécessité, utilisez un produit spécifique à heures fraîches.

Multiplication du palmier bouteille

Multiplication du palmier bouteille

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Le semis est sa seule forme de reproduction. Les graines sont disponibles sur Internet, voire en jardineries. Les plants d'Hyophorbe sont vendus jeunes en petits pots.

Effectuez une scarification des graines pour une germination accélérée en faisant tremper les graines 24 h dans de l'eau tiède. Les graines de cette espèce sont faciles à faire germer, cela prend de 1 à 3 mois.

Semez de préférence au printemps, en pots, car la première racine à se développer est un pivot. En caissette cette racine aura du mal à croître en profondeur. Utilisez un mélange de 50 % de terre de bruyère, 25 % de perlite et 25 % de sable. Enfoncez les graines une à une à l'aide du doigt sur 1 cm de profondeur. Quand la plantule est bien racinée, sans risque d'effondrement de la motte lors de la manipulation, il est temps de rempoter le palmier. Les palmiers développent d'abord une racine, suivie de feuilles.

Conseil : ne séparez jamais manuellement la graine du plant, cela se fait de façon naturelle.

Conseils écologiques

La fertilisation est possible et conseillée avec un engrais liquide organique. Utilisez largement le compost lors du rempotage, rien de mieux pour nourrir votre palmier.

Vous pouvez nettoyer doucement les palmes avec une éponge humide afin de favoriser la photosynthèse ralentie par un dépôt de poussières.

Un peu d'histoire…

Hyophorbe verschaffeltii est originaire de l’île Rodrigues qui est la plus petite des trois îles de l’archipel des Mascareignes. (République de Maurice). Cette espèce endémique de Rodrigues a été décrite par le botaniste allemand Hermann Wendland (1825-1903) en 1866. En 1998, elle a été déclarée comme étant en danger d’extinction dans son habitat d’origine par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Hyophorbe lagenicaulis est quant à lui originaire de l’île Ronde, îlot dépendant de Maurice. Cette espèce menacée dans son habitat d'origine est replantée au nord de l'île Maurice, dans une réserve botanique naturelle où elle est protégée.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides