Jicama

Jicama en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Jicama, Pois manioc, Pois patate, patate cochon, Igname Haricot

  • Nom(s) latin(s)

    Pachyrhizus

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    5-6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2-3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Pois manioc, patate cochon, pois patate, igname haricot… le jicama porte divers noms communs qui allient souvent bizarrement les fruits des légumineuses et divers tubercules. Rien d'étonnant : cette plante grimpante appartient comme les haricots ou petits pois à la famille des Fabacées, offrant le même type de végétation et de floraison, mais elle est cultivée pour ses racines bulbeuses.

Le jicama est une plante vivace. Gélive, elle est cultivée comme annuelle sous nos climats. Ses longs rameaux (ils peuvent atteindre 5 à 6 m) sont volubiles et partent à l'assaut du moindre treillage, tuteur, support qu'ils couvrent de leur joli feuillage trifolié.

En été, une multitude fleurs apparaissent blanches et/ou violettes qui seront bientôt suivies de gousses brun rouge, longues de 5 à 15 cm et contenant 4 à 12 graines.

En fin d'été, lorsque la durée du jour diminue, la plante commence à « tubériser » : des tubercules se forment sur les racines qui ressemblent à des navets ronds, marron clair. Ce sont eux que l'on trouve couramment sur les étals des marchés sud-américains. Ou dans les boutiques de produits asiatiques.

Attention : les feuilles, les tiges, les gousses, les graines… toutes les parties du jicama (à l'exception des tubercules) sont toxiques : elles contiennent de la roténone un puissant biocide. Les semences donnent d'ailleurs une infusion qui est utilisée comme insecticide dans les pays où cette plante pousse spontanément.

Espèces et variétés de jicama

Le genre Pachyrhizus comprend 6 espèces de plantes grimpantes dont deux sont plus fréquemment cultivées.

Pachyrhizus erosus

 Pachyrhizus erosus
  • Nom commun : Jicama, pois patate mexicain
  • Description : Originaire du Mexique, il s'agit du jicama le plus commercialisé.

Pachyrhizus tuberosus

Jicama  Pachyrhizus tuberosus
  • Nom commun : Jicama, jacatupe, chuin, pois patate d'Amazonie
  • Description : Originaire des plaines tropicales au pied des Andes, cette espèce se distingue par la précédente par le fait que ses tubercules doivent être récoltés avant maturité, car ils peuvent alors devenir toxiques.

Semis et plantation du jicama

Semis et plantation du jicama

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où la semer et la planter ?

Cette plante peut pousser dans tous les sols de jardin même si elle préfère les terrains riches, frais, profonds, et surtout, bien drainés. Le jicama peut pousser au soleil bien sur, mais il supporte également la mi-ombre.

Quand et comment semer le jicama ?

Cette plante est une frileuse que l'on ne pourra installer dans le jardin que lorsque que tout risque de gelée sera passé, c'est-à-dire après la mi-mai dans la plupart des régions françaises. En ce sens, sa culture ressemble à celle des Cucurbitacées. Semez donc les graines en avril, en caissette et au chaud.

Quand et comment le planter ?

Installez les plants de jicama en mai en les espaçant de 30 à 40 cm, au pied d'un tuteur afin qu'ils puissent s'y enrouler dès le début de leur croissance. Arrosez copieusement juste après la plantation.

Culture et entretien du jicama

Culture et entretien du jicama

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Cette plante ne demande pas de soins particuliers. Elle ne nécessite pas de fertilisation et ne demande d'arrosage qu'en cas de sécheresse.

À tester : il est parfois conseillé de tailler l'extrémité des tiges lorsqu'elles atteignent 90 cm de hauteur. Cette opération favoriserait la tubérisation des racines.

Maladies, nuisibles et parasites

Le jicama n'est la proie d'aucun parasite ou maladie.

Récolte

Quand et comment récolter ?

On estime que la récolte des tubercules jeunes de jicama peut débuter environ 4 mois après le semis. Pour récolter des racines matures, il faudra attendre 8 à 9 mois. Dans ce cas-là, vous devrez certainement recouvrir la base des plants d'un à deux voiles d'hivernage.

La conservation du jicama

Ces drôles de navets se conservent en l'état (c'est à dire non pelés) à température ambiante, durant un mois. Évitez de les placer au réfrigérateur : ils n'apprécient pas l'humidité qui y règne.

Multiplication du jicama

Multiplication du jicama

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

N'hésitez pas à « faire » vos graines de jicama en récoltant des gousses sèches en octobre. Écossez-les et faites sécher les semences pendant une semaine avant de les ensacher et de les conserver au sec et au frais.

Conseils écologiques

Étendez à la base des jicamas une couverture organique : tontes de gazon, foins, feuilles de consoude, paille… Ce paillage conservera la fraîcheur du sol, limitera la croissance des mauvaises herbes et participera au maintien de son taux d'humus.

Usage culinaire

La peau du jicama doit être retirée (simplement au couteau économe), car elle n'est pas digeste. Les tubercules peuvent alors être consommés crus, émincés et glissés dans des crudités, servis avec des fruits de mer ou un plateau de charcuterie ou encore faire partie d'une salade de fruits ! Cuits, les jicamas se préparent en ragoût, en soupe, purée ou gratin.

Salade de jicama à la mexicaine :

  • 2 piments frais épépinés et émincés
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron vert
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • un bouquet de coriandre fraîche hachée
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 pincées de poivre noir concassé
  • 25 cl de verre d'huile d'olive
  • 1/2 ananas frais pelé, détaillé en morceaux
  • 1 jicana, épluché et coupé en julienne
  • feuilles de laitue ou d'une autre salade
  • 1 avocat, épluché, dénoyauté et coupé en dés.

Dans une jatte, mêlez les piments, le jus de citron vert, le vinaigre de riz, la coriandre, le sel et le poivre. Ajoutez lentement l'huile d'olive tout en tournant. Versez le jicama et l'ananas. Mélangez à la sauce et laissez mariner 45 minutes.

Tapissez le fond d'un saladier de feuilles de laitue. Placez-y l'avocat coupé en dés puis l'ananas et le jicama mariné et versez le reste de sauce. Servez immédiatement.

Un peu d'histoire…

Les jicamas semblent avoir été consommés de tout temps dans les pays d'Amérique latine. En effet, son nom dérive de l'aztèque xicamatl qui signifie « qui a du goût ». Ces peuples appréciaient les vertus médicinales de ses pousses. Et il semble que son feuillage, une fois détoxifié par le séchage, servait de fourrages aux animaux domestiques.

Les explorateurs espagnols découvrirent ces drôles de tubercules et les emportèrent dans les cales de leurs bateaux jusque dans les Philippines. La culture du jicama se développa alors dans toute l'Asie où le tubercule y est devenu une denrée traditionnelle.

Aujourd'hui le jicama, très riche en éléments minéraux et en vitamine, est apprécié aux Usa et au Canada dans la « raw food », l'alimentation vivante (une diète composée d'aliments crus et/ou germés).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides