Grande camomille

Grande camomille en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Grande camomille, Partenelle, Chrysanthème matricaire, Pyrèthre doré

  • Nom(s) latin(s)

    Tanacetum parthenium, Chrysanthemum parthenium

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 0,70 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La grande camomille ou partenelle (Tanacetum parthenium) pousse spontanément, principalement au sud de la Loire sur des terrains incultes, talus et rocailles. Appartenant au genre Tanacetum, cette plante se rattache à la famille des Astéracées comme les autres camomilles, les marguerites et les chrysanthèmes auxquelles elle ressemble.

Plante herbacée vivace par ses racines (ses parties aériennes disparaissent en hiver), elle forme des touffes de 0,50 à 0,70 m de haut sur autant de large, avec des tiges rigides dressées, ramifiées au sommet et au feuillage épais. Elle ne vit pas longtemps, mais se ressème spontanément et abondamment.

Les feuilles vert foncé sont très découpées avec 3 à 6 paires de folioles elles-mêmes découpées, attachées sur un long pétiole, ressemblant à celles du chrysanthème. Ces feuilles sont fortement aromatiques.

En extrémité, de fins et nombreux rameaux dénudés, situés en haut des tiges et se détachant au-dessus du feuillage, apparaissent dès le mois de juin avec de très nombreux capitules blanc et jaune au centre, groupés en larges corymbes, semblables à ceux d'une petite marguerite. La longue floraison persiste jusqu'aux mois d'août-septembre. Ces fleurs donnent de nombreux tout petits akènes (fruits secs) cannelés d'environ 1 mm.

La grande camomille est traditionnellement et principalement cultivée dans les jardins du Midi pour sa longue floraison décorative, mais aussi pour usage médicinal.

Son emploi médicinal sous forme d'infusions ou de gélules de poudre commercialisées sous le nom de partenelle est surtout indiqué pour combattre les maux de tête ainsi qu'en cas de règles douloureuses. On lui attribue plus généralement des propriétés anti-inflammatoires, antispasmodiques et sédatives favorisant entre autres les digestions difficiles. On utilise pour cela aussi bien les feuilles que les sommités fleuries.

Note : la grande camomille ne doit pas être confondue avec la camomille romaine (plus petite et aux feuilles plus étroites) utilisée pour traiter l'irritation des yeux ni avec la matricaire ou camomille allemande (aux tout petits capitules) employée surtout pour éclaircir la chevelure.

Espèces et variétés de Tanacetum parthenium

Vous trouverez dans le commerce essentiellement des graines de l'espèce type Tanacetum parthenium. Les 3 autres cultivars sont plus difficiles à se procurer.

Grande camomille (Tanacetum parthenium)

Espèce type

Grande camomille (Tanacetum parthenium) Espèce type
  • Floraison : Nombreux capitules blanc et jaune semblables à ceux d'une marguerite.
  • Végétation : Plante herbacée à port en touffe, feuilles découpées. Jusqu'à 0,70 m de hauteur.
  • Qualités : Rustique et résistante, jusqu'à -20 °C au moins. Pousse sur tous les sols. Usage décoratif ou médicinal.

'Aureum'

Grande camomille (Tanacetum parthenium) 'Aureum'
  • Floraison : Capitules aux ligules blanches teintées de jaune.
  • Végétation : Feuilles légèrement dorées.
  • Qualités : Pousse sur tous les sols à mi-ombre. Rustique et résistante, jusqu'à -20 °C au moins. Usage décoratif ou médicinal.

'Golden Moss'

Grande camomille 'Golden Moss'
  • Floraison : Capitules avec volumineux centre jaune et bombé.
  • Végétation : Feuilles jaune chartreux.
  • Qualités : Rustique et résistante, jusqu'à -20 °C au moins. Pousse sur tous les sols. Usage décoratif.

'Sissinghurst White'

Grande camomille 'Sissinghurst White'
  • Floraison : Capitules doubles et entièrement blancs.
  • Végétation : Comme l'espèce type.
  • Qualités : Rustique et résistante, jusqu'à -20 °C au moins. Pousse sur tous les sols. Usage décoratif.

Semis de la grande camomille

Semis de la grande camomille

Andrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

Où la semer ?

La grande camomille est vivace et s'adapte facilement aux divers sols et climats. Vous pouvez la cultiver aussi bien dans un coin de bonne terre de votre jardin que dans une rocaille ou sur un talus au sol ingrat.

Assurez-vous simplement qu'à cet emplacement le sol soit suffisamment drainé et plutôt sec, car elle supporte mal l'excès d'humidité alors qu'elle résiste bien à la sécheresse.

Dans tous les cas, choisissez un emplacement en plein soleil.

Vous pourrez également la cultiver dans un pot ou un bac.

Quand semer la grande camomille ?

Semez-la au printemps, à partir de mars.

Comment la semer ?

  • Semez vos graines de grande camomille (Tanacetum parthenium) à l'abri du vent dans une caissette remplis de terreau pour semis ou directement en place en pleine terre après avoir préparé le sol (désherbé, biné et humidifié). Dispersez vos graines en surface sans les recouvrir de terre ou de substrat.
  • Arrosez en pluie sans faire ruisseler. Maintenez de la même façon le substrat humide les jours suivants.
  • Au bout de 2 à 4 semaines selon la température (il faut de 15 à 20 °C), les plantules lèveront.
  • Éclaircissez vos jeunes plants s'ils sont trop serrés (il faut un espacement d'environ 0,50 m).

Pour une culture en pot, utilisez un mélange de terreau et de sable. Placez au fond du pot une bonne couche de graviers ou de billes d'argile comme drain.

Conseil : ne conservez qu'un seul jeune plant par pot, le plus vigoureux.

Culture et entretien de la grande camomille

Culture et entretien de la grande camomille

chipmunk_1/CC BY-SA 2.0/Flickr

  • La grande camomille est rustique au moins jusqu'à -20 °C et résiste bien à la sécheresse.
  • Sa partie aérienne disparaît en hiver, mais soit le plant repousse à partir de ses racines, soit de nouveaux pieds apparaissent grâce au semis spontané de ses graines.
  • C'est pour cela qu'elle peut devenir envahissante si le climat et le terrain lui conviennent parfaitement. Pour l'éviter, enlevez les fleurs qui fanent au fur et à mesure. Cela aura comme effet secondaire de stimuler la floraison restante.
  • Désherbez les massifs ou bordures de grande camomille de façon à ce que leur floraison soit bien visible et qu'elle se développe bien.
  • En culture en pleine terre, l'apport d'engrais n'est pas nécessaire. Lors d'une culture en pot par contre, faites un apport mensuel d'engrais liquide pendant la période végétative.
  • Sauf sécheresse exceptionnelle, il n'est pas nécessaire de faire des apports d'eau à la grande camomille poussant en pleine terre sauf pendant les semis.

Maladies, nuisibles et parasites

  • La grande camomille n'a pas de maladies spécifiques reconnues. Mais elle peut bien sûr être sujette à des maladies ou ravageurs présents dans son environnement proche, tels que des pucerons.
  • Dans ce cas, faites le plus tôt possible 2 à 3 pulvérisations consécutives d'eau savonneuse à 2 à 3 jours d'intervalle. Cela devrait régler le problème.

Récolte d'une grande camomille

Quand et comment récolter ?

  • Vous pourrez récolter les feuilles pendant toute la période de reprise de la végétation.
  • Pour les fleurs, attendez une journée bien ensoleillée et chaude où toutes les fleurs épanouies seront bien ouvertes et où elles contiendront un maximum de principes actifs.

La conservation de la grande camomille

  • Installez cette cueillette sur des draps à un emplacement bien aéré et à l'abri du soleil direct.
  • Une fois bien séchée, conservez votre récolte à l'abri de la lumière et de l'humidité dans un endroit sec dans des sacs en papier bien fermés par exemple ou dans des boîtes plastiques à fermeture étanche.

Multiplication d'une grande camomille

Multiplication d'une grande camomille

chipmunk_1/CC BY-SA 2.0/Flickr

Multipliez la grande camomille en début de printemps, en semant des graines (voir partie Semis).

Vous pourrez également diviser sa touffe en prenant soin de ne pas abîmer son système racinaire.

Conseils écologiques

La culture de la grande camomille est écologique, car elle ne demande pas de traitements contre les maladies ni d'arrosage.

Un peu d'histoire…

  • Connue des Grecs et des Romains qui lui attribuaient de nombreuses propriétés médicinales, son usage a continué jusqu'au Moyen Âge.
  • Tombée ensuite dans l'oubli, elle a retrouvé un usage en phytothérapie dans les années 1990.
  • De nos jours, elle est utilisée sous forme de gélules de partenelle ou d'infusion de feuilles ou de sommités pour combattre migraines et règles douloureuses.


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides