Goyavier

Goyavier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Goyavier, Goyavier-fraise

  • Nom(s) latin(s)

    Psidium

  • Famille

    Myrtacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs | Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,25/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Psidium guajava est l'espèce de goyave la plus commercialisée, mais il existe d'autres espèces à fruits plus petits et souvent naturalisés qui sont tout autant consommées par les populations locales comme à l'île de la Réunion. Ces espèces souvent plus rustiques possèdent malheureusement un caractère invasif souvent décrié.

Le genre Psidium englobe une centaine d'espèces de petits arbres de la famille des Myrtacées, toutes originaires des régions chaudes d'Amérique (du Mexique au Brésil), incluant les îles Galapagos et les Caraïbes. Sous nos climats, de façon générale, le goyavier supporte difficilement des gels prolongés ainsi que de longues périodes de sécheresse hivernale.

L'espèce Psidium guajava, la plus cultivée pour l'exportation, forme un arbre à couronne dense persistante ne dépassant guère 10 m de haut. Le goyavier est souvent conduit en buisson bas pour faciliter la récolte. Ses feuilles simples et opposées sont munies d'un court pétiole. Le limbe aromatique est assez coriace avec un revers duveteux et présente une forme ovale ou oblongue elliptique de 15 cm de long sur 5 cm de large.

Les fleurs verdâtres à blanc pur mesurant 2,5 cm de large dégagent un agréable parfum de miel. Elles portent 4-5 sépales persistants et 4-5 larges pétales chutant rapidement, surmontés d'un abondant bouquet d'étamines blanches (environ 250) mêlées aux pistils. Elles naissent sur les nouvelles pousses à l'aisselle des feuilles et sont pollinisées par les insectes notamment les abeilles. L'espèce est autofertile même si la présence d'un autre cultivar améliore la pollinisation.

Le fruit, la goyave, est une baie de taille et de forme variable, ronde à piriforme, jusqu'à 15 cm de diamètre chez l'espèce Psidium guajava, seulement 2 cm chez le goyavier-fraise (Psidium cattleianum). La peau lisse relativement épaisse, habituellement jaune, surnommée alors « goyave poire » ou verte, « goyave pomme », peut être rouge sombre chez certains cultivars et chez d'autres espèces comme Psidium cattleianum. L'apex du fruit présente les restes de sépales desséchés. La pulpe contenant de nombreux pépins durs, forme une gangue crémeuse très parfumée, blanche, rose ou saumon. Elle présente une saveur douce à acide, plus ou moins résineuse accompagné d'un parfum plus ou moins prononcé.

Bon à savoir : le goyavier-fraise (Psidium cattleianum) est une invasive à l'île Maurice, de la Réunion, à Hawaï, en Norfolk, en Polynésie française et aux Galapagos. Il s'installe très rapidement sur les coulées de lave récentes, empêchant la forêt indigène primitive de se reconstituer, mais aussi dans les pâturages et les sous-bois. À Hawaï, où sa présence menace de faire disparaître plus de 100 espèces endémiques, une lutte biologique est envisagée.

Espèces et variétés de Psidium

Un certain nombre de variétés chez l’espèce Psidium guajava existe, mais les traits distinctifs ne sont pas toujours évidents du fait de la propagation importante de la plante par semis. Elles sont pour la plupart originaires du Brésil, d’Hawaï et des États-Unis.

Goyavier, goyave pomme, prune de sable (Psidium guajava)

Espèce type

Goyavier, goyave pomme, prune de sable (Psidium guajava) Espèce type
  • Végétation : Arbre de 9-10 m à couronne dense et tronc légèrement noueux. Feuilles persistantes vert foncé, à nervures apparentes pennées jaunes et revers pubescent blanchâtre.
  • Fleurs et fruits : Floraison principalement au printemps à l’aisselle des feuilles. Fleurs blanches isolées ou par groupes. Fruits piriformes à rond jusqu’à 10 cm de diamètre.
  • Qualités : Résiste à -2 °C.

'Lucknow 49' (syn. 'Sardar')

Goyavier 'Lucknow 49' (syn. 'Sardar')
  • Végétation : Arbre vigoureux.
  • Fleurs et fruits : Gros fruits ovales à peau jaune-rose et pulpe blanche très sucrée et savoureuse.
  • Qualités : Très riche en sucres simples et en vitamine C.

'Red Indian'

Goyavier 'Red Indian'
  • Végétation : Comme l'espèce type.
  • Fleurs et fruits : Fruits jaunes parfois rosés, très savoureux à nombreuses petites graines.
  • Qualités : Bons rendements en automne et début d’hiver.

'Ruby Suprême'

Goyavier 'Ruby Suprême'
  • Végétation : Comme l'espèce type.
  • Fleurs et fruits : Gros fruits jaunes à chair rose, fortement aromatisés avec peu de graines.
  • Qualités : Assez productif en automne et début d’hiver. 60-90 jours entre la floraison et la récolte.

'Safeda' (syn. 'Allahabad Safeda')

Goyavier 'Safeda' (syn. 'Allahabad Safeda')
  • Végétation : Grand arbre vigoureux très ramifié, à large couronne.
  • Fleurs et fruits : Gros fruits ovales à peau douce jaune pâle et chair ferme blanche à saveur sucrée. Contient beaucoup de graines dures.
  • Qualités : Tolérant à la sécheresse. Cultivar assez polymorphe en raison de sa propagation par semis. Répandu en Inde (région d’Allahabad).

Goyavier de Chine, goyavier-fraise (Psidium cattleianum, syn. P. littorale)

Espèce type

Goyavier de Chine, goyavier-fraise (Psidium cattleianum, syn. P. littorale) Espèce type
  • Végétation : Petit arbre ou buisson de 3-5 m capable d’atteindre 12 m, à écorce lisse bariolée de brun et de gris. Feuilles ovales vert foncé luisant, de 3-12 cm de long sur 2-6 cm de large. Jeunes feuilles vert pourpre.
  • Fleurs et fruits : Fleurs parfumées blanches à 5 pétales de 2-3 cm de large en juin-juillet. Fruits rouge pourpre assez ronds de 2 cm. Maturité entre mars et août à la Réunion, en été-début d’automne chez nous.
  • Qualités : Originaire de la côte Est du Brésil. Apprécie les zones humides. Résiste à de brèves gelées jusqu’à -5 °C. Tolère bien la taille en haie, la culture en pot et les sols pauvres.

var. lucidum

Goyavier var. lucidum
  • Végétation : Comme l'espèce type.
  • Fleurs et fruits : Fruits jaunes un peu plus gros que le type à saveur plus douce évoquant la pomme. Graines dures de 2-3 mm.
  • Qualités : Variété bien plus rare que l'espèce type. Tolère la taille en haie.

Plantation du goyavier

Plantation du goyavier

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Les meilleures récoltes s'obtiennent dans les régions où les températures hivernales nocturnes avoisinent les 10 °C.

Une chaleur et sécheresse excessive durant l'été peuvent anéantir de jeunes plants. Psidium guajava a son feuillage abîmé à -2 °C et subit de graves dommages à -3 °C.

En climat méditerranéen, choisissez un emplacement bien ensoleillé ou légèrement ombragé, devant un mur orienté au sud.

La plante tolère tous types de sols lourds à légers, acides à basiques (pH entre 4,5 et 8,2) bien que les sols alluviaux assurent une meilleure qualité de ses fruits. Elle réclame un sol frais, mais bien drainé. Elle n'aime pas les sols salés, mais peut tolérer des engorgements temporaires.

Quand planter le goyavier ?

Au printemps (avril-mai) une fois que les risques de gelées sont passés.

Comment le planter en pleine terre ?

Creusez une fosse d'environ 0,60 m en tous sens. Cassez les parois de trou en donnant des coups de bêches. Apportez une couche de 0,20 m de graviers au fond. En sol acide, ajoutez au niveau des racines une fumure de fond minérale comme de la poudre d'os pour assurer ses besoins en phosphore. Puis enrichissez la terre de matières organiques sur les 25 premiers centimètres de profondeur, car la majorité de ses racines se situent à ce niveau.

En verger, la densité est de 150 arbres par hectare. Espacez les plants de 3 m.

Quand planter le goyavier en pot ?

Le goyavier tolère bien la culture en pot et produit des fruits de la même taille qu'un arbre en pleine terre, dès l'âge de 2 ans et jusqu'à ses 40 ans. La floraison et la fructification demeurent cependant aléatoires en régions tempérées.

Utilisez un pot en terre avec un terreau assez riche mélangé à du sable et du compost. Pensez à installer 0,20 m de billes d'argile dans le fond.

Culture et entretien du goyavier

Culture et entretien du goyavier

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Apportez tous les ans de la matière organique à l'automne afin de maintenir le niveau de fertilité du sol.

Fertilisez les plantes en pot avec un engrais pour arbres fruitiers durant le printemps et l'été, avec une fréquence de 1 fois par mois au printemps, 2 fois par mois en été.

Attendez que le sol sèche sur quelques centimètres avant d'arroser à nouveau. Continuez d'arroser les plantes en pot en hiver tous les 4-5 jours (tous les 2-3 jours en été), mais ne laissez pas stagner de l'eau dans la soucoupe.

Les jeunes plants sont plus sensibles au gel que les plantes adultes susceptibles de survivre à de brèves gelées à -4 °C. Protégez-les avec un cadre recouvert de voile d'hivernage avec éventuellement une lampe chauffante, et paillez le pied avec une épaisse couche de fougères sèches par exemple.

Conseil : vers l'automne, rentrez l'arbuste dans une véranda ou une serre chauffée afin que les fruits finissent de mûrir.

Taille du goyavier

Tailler le goyavier au printemps, environ tous les 2 ans.

Supprimez les rejets partant du tronc et maintenez l'arbuste dans le volume souhaité.

Maladies, nuisibles et parasites

Un manque d'eau peut retarder la floraison ou provoquer la chute des fruits.

Les pucerons, les cochenilles et les acariens constituent chez nous les attaques les plus courantes notamment en serre. Traitez au savon noir ou avec un insecticide. Brumisez souvent le feuillage avec de l'eau en présence d'acariens.

En culture, différentes mouches des fruits (Ceratis, Bactrocera, Anastrepha…) pondent leurs œufs dans les fruits et les asticots entraînent leur pourrissement. Peu de moyens de lutte sont efficaces une fois que la larve est à l'intérieur. Éliminez les fruits qui présentent une tache déprimée autour du trou de ponte afin d'empêcher la larve de se transformer en adulte (imago) et d'effectuer une seconde ponte. Les adultes parviennent rarement à survivre à nos hivers, mais proviennent souvent de fruits importés. Attachez des bandes de glu jaune dans les branches en été afin de piéger le maximum d'adultes.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Il est préférable de cueillir le fruit à maturité une fois que la peau a jauni ou rosi. Sa chair est alors douce et juteuse. La récolte a lieu toute l’année en région chaude sinon en fin d’automne-hiver.

Note : en culture, les rendements atteignent 30 à 40 t/ha.

La conservation de la goyave

Les fruits cueillis verts peuvent se conserver 2 à 5 semaines. Leur maturation peut être accélérée en enveloppant le fruit dans du papier brun avec une pomme ou une banane qui va libérer de l’éthylène, à 8-10 °C et 85-95 % d’humidité.

Le fruit mûr ayant changé de couleur se conserve ensuite peu de temps, pourrissant rapidement. Il se consomme frais ou sous forme de jus, de nectar contenant la pulpe ou en conserves, confiture, gelée, ou pâte de fruits. Les graines de petite taille peuvent également se consommer.

Multiplication du goyavier

Multiplication du goyavier

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Le bouturage et le greffage sont le plus souvent pratiqués en culture, notamment sur les variétés à gros fruits. Le marcottage aérien faisable par l'amateur conserve les caractères du plant mère sinon le semis reste un moyen facile de propager la plante. Il se pratique pour l'obtention du porte-greffe et se fait souvent naturellement grâce aux oiseaux qui disséminent les graines dans la nature.

Semis

Les graines restent viables de nombreux mois. Semez-les en tout début de printemps au chaud de manière à pouvoir éventuellement pratiquer la greffe.

Semez-les de façon individuelle en pot ou dans un sac de polyéthylène rempli de terreau drainant. Recouvrez les graines et tassez légèrement avant d'arroser. Placez le semis au-dessus de 20 °C.

Les graines germent entre 2 et 8 semaines.

Les plants issus de semis ont une croissance très lente pendant plusieurs mois puis connaissent une accélération fulgurante de leur développement.

Le plant est capable de produire au bout de 2 à 8 ans.

Greffe

Greffez par écussonnage lorsque la plantule issue de semis atteint la taille d'un crayon. Dans le sud de la France, cette greffe se pratique la première quinzaine de juin sur l'olivier, une fois que l'arbre est bien en sève afin que l'écorce ne soit plus adhérente.

La greffe n'est pas facile et reste une affaire de spécialiste. Plusieurs méthodes sont possibles comme la greffe par placage et la greffe par approche (à condition de disposer d'un pied greffé à proximité).

La méthode Forkert consiste à inciser l'écorce du porte-greffe en forme de U renversé, de soulever cette écorce qui va servir de clapet de protection pour le bourgeon du greffon. Ce clapet est ensuite retiré pour laisser la pousse se développer. Le prélèvement du greffon est similaire à une greffe par plaquage.

Le jeune plant greffé peut être planté en pleine terre dans les 2-3 mois qui suivent.

Un peu d'histoire…

Linné fait la description du genre Psidium en 1753.

Le nom Psidium vient du grec sidion qui désigne l'écorce de la grenade. Guajava est formé à partir de l'amérindien awarak guayabo devenu guayaba en espagnol qui a donné beaucoup d'appellations de même consonance. Plusieurs noms vernaculaires des rives de l'océan Indien dérivent plutôt du mot poire « peru » comme perala. Cattleiana vient de l'horticulteur anglais William Cattley (1788-1835) à qui l'on doit la culture des cattleyas.

Les fruits du goyavier sont une manne pour de nombreux animaux, oiseaux, singes qui contribuent d'ailleurs à la dispersion des graines. À la Réunion, cet « or rouge » fait même l'objet d'une fête traditionnelle, car il représente une source de revenus non négligeable. Des améliorations variétales sont même en cours malgré sa dangerosité notable pour l'environnement insulaire.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides