Dryopteris

Dryopteris en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Dryoptère

  • Nom(s) latin(s)

    Dryopteris

  • Famille

    Dryoptéridacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 1,20 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Dryopteris représentent le genre de fougères le plus répandu dans l'hémisphère Nord. Ils font partie de la famille des Dryoptéridacées comme les Athyrium, Onoclea ouPolystichum. On compte près de 250 espèces peuplant les sous-bois et les zones fraîches à proximité d'un point d'eau.

Les frondes caduques ou semi-persistantes forment une touffe robuste entre 0,60 et 1,20 m de haut selon l'espèce. Elles se répartissent autour d'un cœur où naissent de nouvelles frondes qui forment des crosses avant de se déployer. Cette fougère s'étend lentement grâce à ses rhizomes et se ressème aussi grâce aux spores. La plupart des feuilles présentent une forme de plume d'autruche, deux fois pennées et effilées vers le sommet. Le stipe ou pétiole de la fronde porte des écailles proéminentes assez décoratives au printemps.

Les frondes de cette fougère sont d'un seul type et portent donc les spores sur le revers à maturité. Les spores formées par les amas de sporanges sont de forme circulaire et se situent de part et d'autre de la nervure des pinnules.

Les espèces les plus communes au jardin sont Dryopteris filix-mas (fougère mâle) et Dryopteris pseudomonas (syn. affinis) avec leurs nombreux cultivars à frondes crispées ou cristées ainsi que l'espèce persistante Dryopteris erythrosora. Cette dernière offre de très belles colorations cuivrées au printemps et à l'automne.

Dryopteris filix-mas fut longtemps utilisé comme vermifuge contre le ténia et contre la douve du mouton. Elle est la seule fougère listée dans la pharmacopée américaine. Cependant, on relève des cas d'empoisonnement de chevaux l'ayant consommé du fait de la présence de thiaminase.

Espèces et variétés de Dryopteris

Fougère mâle (Dryopteris filix-mas)

Espèce type

Fougère mâle (Dryopteris filix-mas) Espèce type
  • Végétation : Touffe de 1 -1,30 m de haut sur 0,80-1 m de large. Pétiole et rachis couverts d’écailles brunes. Rhizome court et vigoureux.
  • Feuilles : Frondes arquées à pinnules larges, crénelées et arrondies au sommet, vert foncé jaunissant à l’automne. Frondes persistantes sous climat doux.
  • Qualités : Très répandu dans tout l’hémisphère Nord (Europe, Asie et Amérique du Nord). Absente en Méditerranée et Sud-Ouest de la France. Tolère tous les sols. Résiste à la sécheresse, au soleil et au calcaire . Très rustique (-45 °C).

'Linearis Polydactyla'

Fougère mâle (Dryopteris filix-mas) 'Linearis Polydactyla'
  • Végétation : Touffe de 0,70 m en tous sens.
  • Feuilles : Frondes vert sombre luisant en lanières étroites à pinnules irrégulières terminées par des fourches multiples.
  • Qualités : Forme originale pour petits emplacements à mettre en valeur près de larges feuillages, à l’ombre ou à mi-ombre.

Dryopteris pseudomonas (syn. D. affinis, D. borreri)

Espèce type

Dryopteris Espèce type
  • Végétation : Rhizome court et dressé émettant un bouquet régulier de frondes d’environ 1 -1,20 m de haut.
  • Feuilles : Frondes dont le rachis et le pétiole sont couverts d’écailles brun doré qui offrent un aspect très décoratif au printemps.
  • Qualités : Originaire d’une majeure partie de l’Europe et d’Asie dans les bois et sur les talus ombragés. Apprécie les bonnes terres de jardin. Très rustique (-34 °C). A donné de nombreux cultivars.

'Cristata The King'

Dryopteris pseudomonas (syn. D. affinis, D. borreri) 'Cristata The King'
  • Végétation : Touffe vigoureuse dense persistante de 0,50-1 m de haut.
  • Feuilles : Frondes très effilées au sommet, à crêtes en bout de pennes bien symétriques.
  • Qualités : Fait partie du groupe des Cristata, cultivar très répandu. Convient en isolé ou en potée sous une ombre légère. Très rustique (-24 °C).

'Crispa Congesta'

Dryopteris 'Crispa Congesta'
  • Végétation : Fougère naine persistante de 0,20 m en tous sens.
  • Feuilles : Frondes torturées et crispées.
  • Qualités : Idéale en potée ou rocaille ombragée ou mi-ombragée.

'Cristata Angustata'

Dryopteris 'Cristata Angustata'
  • Végétation : Touffe peu dense de 0,40 m de haut.
  • Feuilles : Fronde vert sombre à extrémités de pennes bifurquées.
  • Qualités : Plante de collection. Pour marais. Exige un peu d´acidité. Sol léger, humide. À placer à ombre ou mi-ombre.

Dryopteris erythrosora

Espèce type

Dryopteris erythrosora Espèce type
  • Végétation : Touffe de 0,60-0,70 m de haut sur 0,60-0,80 m de large.
  • Feuilles : Jeunes frondes cuivrées virant au rose puis au jaune pâle pour finir vert intense.
  • Qualités : Du nord-est de l’Asie. À mi-ombre, dans bois, talus et jardins de faible altitude, se naturalise facilement. Très rustique (-25 °C).

Fougère trompe d’éléphant, dryoptéris noir (Dryopteris cycadina, syn. D. atrata, hort. Aspidium cycadinum)

Espèce type

Fougère trompe d’éléphant, dryoptéris noir (Dryopteris cycadina, syn. D. atrata, hort. Aspidium cycadinum) Espèce type
  • Végétation : Touffe de plus de 0,60 m en tous sens semi-persistante. Jeunes frondes se déroulant à la façon d’une trompe d’éléphant.
  • Feuilles : Fronde luisante, vert sombre à rachis noir et pennes grossièrement dentées.
  • Qualités : Occupe les milieux forestiers montagnards de Chine, d’Inde et du Japon. Très facile à cultiver sur sol riche et humifère, à l’ombre ou à mi-ombre.

Dryopteris wallichiana

Espèce type

Dryopteris wallichiana Espèce type
  • Végétation : Touffe de 1 m de haut sur 1-1,20 m de large à frondes inclinées ou étalées, semi-persistantes vert foncé.
  • Feuilles : Frondes de plus de 0,30 m de large de couleur cannelle avant de virer au vert clair. Veines visibles au revers.
  • Qualités : Se trouve au Mexique, en Argentine, au Zimbabwe, à Madagascar et de la Turquie à l’est de l’Asie. Doit être protégée en climat froid. Une des plus belles espèces.

Dryoptéris de Chartreuse (Dryopteris carthusiana, syn. D. spinulosa)

Espèce type

Dryoptéris de Chartreuse (Dryopteris carthusiana, syn. D. spinulosa) Espèce type
  • Végétation : Touffe dense semi-persistante, de 1 m de haut sur 0,80-1 m de large.
  • Feuilles : Frondes vert clair à pinnules pointues, couvertes de petites épines. Long pétiole portant des écailles rousses ou noires sur le stipe. Sores noirs de juin à septembre.
  • Qualités : Espèce répandue dans tout l’hémisphère Nord. Se trouve dans les bois humides ou sur des rochers ombragés, dans presque toute la France et en Corse. À protéger du vent en zone mi-ombragée. Tolère le soleil, un sol acide sec à très humide.

Dryopteris lepidopoda

Espèce type

Dryopteris lepidopoda Espèce type
  • Végétation : Touffe persistante de 0,60 à 0,75 m.
  • Feuilles : Jeunes frondes aux couleurs saumon, orange, rose virant ensuite au vert lumineux lustré.
  • Qualités : Peuple les zones montagneuses de l’Himalaya, de Chine et Taïwan. Pousse en sol acide ou calcaire, à l’ombre ou à mi-ombre. Très rustique (-20 °C).

Plantation du Dryopteris

Plantation du <em>Dryopteris</em>

harum.koh/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Plantez le Dryopteris en sous-bois ou dans une rocaille ombragée à mi-ombragée parmi des vivaces d'ombre. Ces fougères peuvent également former de belles touffes retombantes au-dessus d'un muret, sur un talus ombragé voire dans un mur végétal ou bien garnir une auge en pierre.

Un sol frais, humifère et de pH acide à neutre convient à tous les Dryopteris, mais certaines espèces moins exigeantes tolèrent un sol calcaire, lourd et relativement sec (voir le détail par espèce ci-dessus).

Les Dryopteris peuvent également se cultiver en pot.

Quand planter le Dryopteris ?

À l'automne ou au printemps de préférence.

Comment le planter ?

Creusez une fosse entre les racines des arbres, au pied d'un mur ombragé ou remplissez une vieille souche de compost, du terreau tourbeux ou de tourbe.

Pour cultiver le Dryopteris en pot, utilisez un conteneur de gros volume comme une auge en pierre que vous remplissez d'une terre humifère ou de terreau sablonneux. Paillez le substrat avec des débris de fougères ou des aiguilles de pin pour maintenir la fraîcheur.

Idées d'association

Phlox

Il sera d'un bel effet auprès de vivaces d'ombre comme le Phlox divaricata.

Epimedium

Le Dryopteris peut servir à créer des tapis à l'ombre en compagnie d’Epimedium.

Tricyrtis

Il peut servir d'écrin aux Tricyrtis, ces vivaces d'ombre à la floraison si exotique.

Kirengeshoma palmata

Le Dryopteris accompagnera parfaitement les Kirengeshoma qui demandent de la mi-ombre pour s'épanouir.

Culture et entretien du Dryopteris

Culture et entretien du <em>Dryopteris</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

N'hésitez pas à pailler la fougère avec des frondes desséchées pour maintenir la fertilité et fraîcheur du sol.

Arrosez régulièrement pendant les 2 premières années afin que le rhizome s'implante bien.

Les fougères en pot exigent un contrôle rigoureux de l'humidité du substrat. Veillez à arroser souvent, mais sans laisser stagner l'eau dans la soucoupe. Aspergez le feuillage après une journée chaude. Apportez un peu de compost en surface au printemps ou à l'automne.

Ôtez les vieilles frondes au printemps pour donner un meilleur aspect à la touffe puis étalez les déchets de taille broyés à son pied.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun nuisible sérieux ne touche ce genre de fougères.

Multiplication du Dryopteris

Multiplication du <em>Dryopteris</em>

Megan Hansen/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le cultivar 'Cristata The King' est un des rares à reproduire les caractères du plant mère à partir des spores. Pour les autres cultivars, pratiquez la division de touffes.

Division

Pratiquez la division de touffes en automne-hiver.

Les plantes bien établies produisent parfois des rejets. Appliquez un coup de bêche aiguisée profond pour sectionner le rhizome.

Il n'est pas toujours aisé de séparer des rosettes comme chez Dryopteris erythrosora qui s'étend lentement.

Semis

Réalisez un semis en été-automne.

Attendez que les spores se détachent de la fronde pour exécuter le semis. Procédez comme suit :

  • Remplissez une terrine d'un terreau bien fin et humidifié.
  • Semez les spores et maintenez la culture humide et à l'ombre.
  • La germination requiert environ 2 semaines.
  • Repiquez les plantules en godets lorsque les premières frondes sont formées.
  • Attendez le printemps ou l'automne pour planter la fougère bien étoffée à son endroit définitif.

Conseils écologiques

Le Dryopteris cristata est une espèce en régression en France. Il ne réside désormais plus dans l’Est et le Nord et se trouve intégralement protégé en France métropolitaine par l’arrêté du 20 janvier 1982.

Certains Dryopteris servent de nourriture aux chenilles de papillons comme le Batrachedra sophroniella inféodé à l’espèce Dryopteris cycadina.

Un peu d'histoire…

Le nom Dryopteris dérive du grec drus, qui signifie « chêne » et de pteris, « fougère ». Le médecin grec Dioscoride désigna ces fougères en ces termes pour signaler le lieu dans lequel elles poussaient : les bois de chêne.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides