Cyclanthère

Cyclanthère en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cyclanthère

  • Nom(s) latin(s)

    Cyclanthera pedata

  • Famille

    Cucurbitacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    3 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Densité

    1-2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Haie Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Si la cyclanthère appartient à la bien connue famille des Cucurbitacées, elle y joue toutefois le rôle de cousine excentrique ! En effet, cette plante grimpante et annuelle possède une capacité d'expansion impressionnante : ses tiges peuvent facilement s'étaler sur plus de 3 m, rampant ou s'accrochant au moindre support grâce à ses nombreuses vrilles. Ses rameaux disparaissent sous la masse d'un feuillage ornemental, découpé comme celui de la vigne vierge. La cyclanthère peut donc couvrir esthétiquement les grillages, talus ou tas de compost ou encore couvrir les bâtiments disgracieux.

Ses fleurs, d'un blanc nuancé de vert, s'épanouissent tout au long de l'été, attirant les abeilles et d'autres insectes pollinisateurs. Cette floraison surprend autant par son abondance que par son parfum suave.

Les fruits de la cyclanthère se forment dès le solstice d'été, lorsque les jours commencent à raccourcir. Ces baies oblongues, à la peau lisse et vert clair lorsqu'elles sont jeunes se parent de faux piquants et jaunissent en vieillissant. Leur stratégie de dispersion des graines est détonnante. En effet, à la fin de leur maturation, les fruits de la cyclanthère explosent, expédiant leurs graines sur plusieurs mètres. D'ailleurs, dans les jardins où cette plante se plaît, elle peut devenir quelque peu envahissante.

Dans les pays où la cyclanthère pousse spontanément, elle est cultivée pour ses fruits qui sont consommés jeunes (crus ou confits dans le vinaigre) ou cuits, poêlés ou bien farcis. Sans en avoir le croquant (ils sont au contraire agréablement fondants), les fruits de cette drôle de plante développent la saveur du concombre.

Note : la cyclanthère est une vraie curiosité végétale. Même ses graines sont surprenantes. Jugez-en : les fruits de cette plante contiennent 8 à 10 graines. Celles-ci mesurent environ 1 cm de longueur, sont approximativement rectangulaires et dotées d'une extrémité un peu allongée. Une drôle de forme qui évoque celle de la tortue.

Espèces et variétés de cyclanthère

Le genre Cyclanthera comporte 40 espèces connues. C'est en général la cyclanthère pédiaire que l'on trouve commercialisée en France, sous forme de semences, mais il est également possible de trouver d'autres espèces de cette plante grimpante, notamment à l'étranger.

Cyclanthera pedata

 Cyclanthera pedata
  • Nom commun : Cyclanthère pédiaire.
  • Description : Plante grimpante aux feuilles larges. Fruits de 8 à 7 cm de longueur pour 2 à 4 cm de diamètre.

Cyclanthera pedata 'Lady's slipper'

Cyclanthère  Cyclanthera pedata  'Lady's slipper'
  • Nom commun : --
  • Description : Les fruits de cette variété, bien plus gros que ceux de l'espèce type sont surtout consommés mûrs dans une soupe.

Cyclanthera edulis

Cyclanthère  Cyclanthera edulis
  • Nom commun : Cyclanthère comestible.
  • Description : Les fruits de cette plante sont 6 à7 fois plus volumineux que ceux de la cyclanthère pédiaire. Ils sont traditionnellement consommés farcis de viande ou cuits dans la soupe. Originaire de Colombie, cette espèce est appelée « pepino de comer » en Amérique latine.

Cyclanthera explodens

Cyclanthère  Cyclanthera explodens
  • Nom commun : Cyclanthère explosif.
  • Description : Cette plante n'est pas cultivée dans les potagers, mais dans les jardins botaniques où l'on s'amuse à appuyer sur les fruits mûrs pour les voir projeter avec force leurs graines.

Semis et plantation de la cyclanthère

Semis et plantation de la cyclanthère

Andel Früh/CC BY-SA 2.5

Où la semer et la planter ?

Cette plante grimpante possède des exigences similaires à celles du concombre. Elle se cultive d'ailleurs approximativement comme ce légume. La cyclanthère pousse ainsi dans tout bon sol de jardin (avec une préférence bien sur pour les sols riches en humus), à exposition ensoleillée

Attention : n’oubliez pas la nature très expansive de la cyclanthère et installez les plants au pied d'un grillage suffisamment étendu ou bien sur un terrain qu'ils pourront coloniser à leur guise.

Quand et comment semer la cyclanthère ?

Les graines de ce légume se sèment au chaud, en godet, de mars à mai. Ou bien en pleine terre, dans les régions du midi de la France, lorsque le sol est suffisamment réchauffé.

La cyclanthère se repique ou se transplante dès que les derniers risques de gelée sont passés, c'est-à-dire en général vers la mi-mai.

Espacez les plants de 1 à 1,50 m. Veillez à ne pas enterrer le collet et arrosez abondamment les plants juste après leur plantation.

Culture et entretien de la cyclanthère

Culture et entretien de la cyclanthère

H.Zell/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Très simple à cultiver, cette plante ne réclame ni fertilisation, ni conduite (elle possède des vrilles qui lui permettent de s'accrocher toute seule sur son support), ni taille. Il suffit de lui assurer un arrosage assez suivi, de façon à ce que le sol reste frais à ses pieds.

Maladies, nuisibles et parasites

Tout comme les concombres, les cyclanthères peuvent être attaqués par l'oïdium, un champignon qui semble couvrir les feuilles d'une poudre blanche.

Si les attaques ont lieu au printemps, pulvérisez une solution de soufre sur le feuillage. En revanche, si l'oïdium affecte les feuilles en fin d'été… soyez tolérants et patients : la récolte des fruits n'est en rien affectée par le champignon à cette période de l'année.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Tout comme pour les cornichons, la cueillette des cyclanthères s'effectue tous les jours. En effet, à moins de vouloir obtenir des fruits mûrs, on récolte les baies encore toutes jeunes, lisses et vertes. Elles sont encore pleines et si les graines sont déjà formées, elles ne sont pas encore colorées.

La conservation de la cyclanthère

Les cyclanthères se conservent une semaine et plus dans le bac à légumes du réfrigérateur. Ces fruits doivent certainement pouvoir être stockés, après avoir été blanchis, au congélateur. Mais leur mode de conservation le plus courant est le confisage dans le vinaigre, à la façon des cornichons. Il ne faut toutefois pas attendre des cyclanthères qu'elles présentent le croquant des cornichons. Ces petites « éponges à vinaigre » ont toutefois une saveur subtile qui en fait des condiments originaux.

Multiplication de la cyclanthère

Multiplication de la cyclanthère

©Horticolor_Lyon

Cette plante se multiplie par semis et récolter ses graines est un jeu d'enfant. Laissez quelques fruits arriver à maturité. Récoltez-les dès que vous observez qu'ils sont sur le point d'exploser et conservez-les sur un tamis, dans un local sec et aéré. Ensachez les drôles de semences (en forme de petites tortues) dès qu'elles sont bien sèches. La durée germinative de ces graines est de 3 ans.

Conseils écologiques

Paillez le sol autour des pieds de cyclanthère afin de conserver au sol sa fraîcheur, mais aussi pour limiter la croissance des mauvaises herbes. Vous pouvez couvrir le sol avec de la paille (des tontes de gazon et d'autres sources de matière organique), mais aussi avec de larges pierres plates : la nuit, elles restitueront à la plante la chaleur emmagasinée durant la journée.

Un peu d'histoire…

On a longtemps dit que la cyclanthère pédiaire était originaire du Mexique, mais il semblerait qu'elle provienne du Pérou. En effet, des céramiques antiques représentant la plante, datant du IIIe siècle après Jésus Christ, ont été retrouvées dans ce pays. On consomme la plante dans son intégralité au Pérou à des fins culinaires : ses fruits sont dégustés bien sur, mais également ses jeunes pousses. Quant aux racines, elles sont mâchées afin de nettoyer les dents.

À noter que si la cyclanthère est cueillie dans tous les pays d'Amérique latine, elle est aussi cultivée dans toute l'Asie du Sud-est. Ses fruits coupés en deux et farcis de piments et de fromage local sont même une spécialité gastronomique du Bhoutan nommée « datsi ».

La cyclanthère a été utilisée dans plusieurs pharmacopées traditionnelles. Ses propriétés sont aujourd'hui à l'étude. La plante serait en effet un bon hypotenseur ; elle ferait baisser le taux de cholestérol. Et ce n'est pas tout : la cyclanthère aurait une action régulatrice sur le métabolisme des lipides et du sucre dans le sang qui pourrait indiquer son emploi dans le traitement du diabète.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides