Camélia

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Camélia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Camélia

  • Nom(s) latin(s)

    Camellia spp

  • Famille

    Théacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les camélias appartiennent à la famille des Théacées et sont originaires d’Asie de l’Est, du Japon et d’Océanie, où ils sont cultivés dans les jardins depuis toujours. Popularisés en France par l’impératrice Joséphine, ces arbustes à feuillage persistant aiment les climats doux et humides, mais on peut aussi les cultiver en région parisienne.

Ils font partie des plus beaux arbustes à fleurs et s’épanouissent de l’automne au printemps selon les variétés. D’autre part, leur croissance assez lente fait qu’ils se cultivent parfaitement en bac, jardinière ou pot.

Leur hauteur habituelle est de 1 à 4 m, mais ils peuvent, dans leur pays d’origine, former des arbres atteignant 10 m de haut.

Leurs feuilles persistantes sont le plus souvent de couleur vert foncé, alternes, ovales, coriaces et vernissées et les camélias peuvent présenter un port et une ramure intéressants.

Mais leur intérêt principal réside dans leur floraison remarquable. Leurs fleurs, de teintes variables, du blanc au rouge en passant par le rose et, plus rarement, le jaune, seront plus ou moins grandes, simples ou doubles et plus ou moins parfumés, mais toujours du plus bel effet.

Étant donné la grande diversité de variétés proposée dans le commerce, achetez de préférence un plant en fleur pour être certain de faire le bon choix.

Les prix des plants peuvent vous paraître élevés, mais n’oubliez pas que du fait d’une croissance lente, le plant qui vous sera proposé en conteneur de 2 litres aura déjà 3 ans.

Grâce aux périodes de floraisons échelonnées, de l’automne jusqu’en mai, selon les variétés, vous pouvez, en regroupant plusieurs camélias, réaliser un massif fleuri environ 6 mois par an.

Espèces et variétés de camélias

Les camélias sont toutes originaires d’Asie, où les 250 espèces sauvages ont engendré plus de 28 000 variétés.

En France, on trouve surtout C. japonica et ses nombreux hybrides, le plus cultivé, qui fleurit en hiver et au printemps, et C. sasanqua qui fleurit en automne jusqu’au début de l’hiver, et supporte le soleil, contrairement aux autres espèces. Son port est plus souple que celui du camélia du Japon et ses fleurs plus petites, mais sa floraison est très longue, abondante et exhale souvent un parfum mélangé de thé et de jasmin.

On classe généralement les camélias d’après la forme (simple, double, semi-double, d’anémone ou de pivoine) et la taille des fleurs.

Camélias d’automne issus de C. sasanqua

Camellia hiemalis 'Bonanza'

Camélias d’automne issus de C. sasanqua Camellia hiemalis 'Bonanza'
  • Caractères de la fleur : Petites et doubles, rouge foncé. Pétales irréguliers et quelques étamines visibles. D’octobre à janvier.
  • Caractères de la plante : Feuillage dense et vert foncé. Hauteur 1 m.
  • Qualités et usage : En isolé ou associé avec d’autres plantes de terre de bruyère au jardin. En pot ou bac, sur balcon ou terrasse. Peut se palisser sur un treillage.

Camellia hiemalis 'Shôwa-no-sakae'

Camélias d’automne issus de C. sasanqua Camellia hiemalis 'Shôwa-no-sakae'
  • Caractères de la fleur : Rose fuchsia, semi-doubles à doubles, odorantes, de septembre à décembre.
  • Caractères de la plante : Port plus horizontal que vertical. Hauteur 1 m.
  • Qualités et usage : À utiliser en couvre-sol ou en pot.

Camellia sasanqua 'Versicolor'

Camélias d’automne issus de C. sasanqua Camellia sasanqua 'Versicolor'
  • Caractères de la fleur : Petites fleurs simples, aux pétales blancs marginés de rose vif, étamines jaunes. Parfumées, de septembre à novembre.
  • Caractères de la plante : Port buissonnant, dense et érigé. Feuillage vert mat.
  • Qualités et usage : Convient bien pour de petites haies.

Camélias japonica et hybrides

Nobilissima

Camélias japonica et hybrides Nobilissima
  • Caractères de la fleur : Premier camélia blanc à fleurir après les sasanqua. Fleurs très doubles, blanches aux reflets jaunes. de novembre à février.
  • Caractères de la plante : Arbuste très vigoureux, aussi large que haut. Feuilles vert foncé brillantes.
  • Qualités et usage : En isolé ou associé avec d’autres plantes de terre de bruyère au jardin.

'Lily Pons'

Camélia 'Lily Pons'
  • Caractères de la fleur : Grandes fleurs, simples ou semi-doubles d’un blanc très pur. Pétales incurvés autour d’étamines jaune d’or. De janvier à avril.
  • Caractères de la plante : Port plutôt érigé. Hauteur 1 m.
  • Qualités et usage : À cultiver en isolé ou avec d’autres plantes de terre de bruyère. Également en pot ou en bac sur balcon et terrasses. Ou palissé contre un mur.

C. x williamsii 'Anticipation'

Camélias japonica et hybrides C. x williamsii 'Anticipation'
  • Caractères de la fleur : Grandes, d’un rose soutenu, semblables à celles de pivoine. De février à avril.
  • Caractères de la plante : Hybride compact, port fastigié. Croissance lente. Hauteur 1,20 m.
  • Qualités et usage : Convient bien pour petit jardin ou bac.

C. x williamsii 'Jury' s Yellow'

Camélias japonica et hybrides C. x williamsii 'Jury' s Yellow'
  • Caractères de la fleur : Fleurs semi-doubles, blanc crème ornées de pétales chiffonnés, jaune pâle bordé de crème au cœur. De février à avril.
  • Caractères de la plante : Érigé et compact. Hauteur 1,30 m.
  • Qualités et usage : À planter plutôt à l’ombre ou à la mi-ombre. À cultiver en isolé ou avec d’autres plantes de terre de bruyère dans le jardin. Également en pot ou en bac sur balcon et terrasses. Ou palissé contre un mur.

'Gloire de Nantes'

Camélias japonica et hybrides 'Gloire de Nantes'
  • Caractères de la fleur : Champion de la durée de floraison : de décembre à mars. Grandes fleurs semi-doubles, rose vif.
  • Caractères de la plante : Variété ancienne. Port plutôt divergent.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu’à -17 °C. À cultiver en isolé au jardin ou avec d’autres plantes de terre de bruyère. Également en pot ou en bac sur balcon et terrasses. Ou palissé contre un mur.

'Robert Lasson'

Camélias japonica et hybrides 'Robert Lasson'
  • Caractères de la fleur : Fleurs moyennes semi-doubles, bicolores, rouges panachées irrégulièrement de blanc, avec un bouquet d’étamines dorées au centre. De janvier à avril.
  • Caractères de la plante : Arbuste vigoureux au port érigé buissonnant. Feuillage vert foncé brillant. 1 à 2 m de haut.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu’à -17 °C. Pour massif, haie, isolé, bac.

Camélias à floraison printanière

'Quintessence'

Camélias à floraison printanière 'Quintessence'
  • Caractères de la fleur : Petites fleurs simples, blanc rosé, avec un bouquet d’étamines jaune paille, et parfumées. De février à avril.
  • Caractères de la plante : Hybride au port étalé, presque retombant. Hauteur 50 cm. Croissance lente.
  • Qualités et usage : Variété idéale pour culture en pot. Rustique jusqu’à -15 °C.

Camellia japonica 'Manuroa Road'

Camélias à floraison printanière Camellia japonica 'Manuroa Road'
  • Caractères de la fleur : Grandes fleurs de dahlia rouge velouté intense. De mars à mai.
  • Caractères de la plante : Variété récente. Forme buissonnante régulière à port érigé. 1,50 m de haut. Feuillage vert foncé brillant.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu’à -15 °C. Pour massif, haie, isolé, bac.

'Désire'

Camélias à floraison printanière 'Désire'
  • Caractères de la fleur : Fleur classique imbriquée telle une rose. Rose foncé en bouton, rose pâle au cœur, entouré de pétales plus foncés. De février à avril.
  • Caractères de la plante : Variété vigoureuse. Beau feuillage vert clair.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu’à -14 °C. À cultiver en isolé au jardin ou avec d’autres plantes de terre de bruyère. Également en pot ou en bac sur balcon et terrasses. Ou palissé contre un mur.

'Margaret Davis'

Camélias à floraison printanière 'Margaret Davis'
  • Caractères de la fleur : Fleurs de pivoine bicolores, blanches ourlées de rose vif et de carmin. De février à avril.
  • Caractères de la plante : Vigoureux, de 1 à 1,50 m de haut. Beau feuillage vert foncé luisant.
  • Qualités et usage : Une des variétés les plus demandées. Rustique jusqu’à -14 °C. À cultiver en isolé au jardin ou avec d’autres plantes de terre de bruyère. Ou palissé contre un mur.

Plantation du camélia

Plantation du camélia

Où le planter ?

Le camélia est réputé ne pousser bien que dans les terrains acides (pH inférieur à 7), mais bien drainés. Il est classé dans les plantes de terre de bruyère comme les hortensias ou les rhododendrons. En réalité, il est bien plus tolérant qu'il n'y paraît, et la plupart des espèces s'accommodent d'un pH compris entre 6,5 et 7,5. Camellia sansaqua et ses cultivars tolèrent un sol légèrement calcaire.

Une terre de jardin pas trop compacte, additionnée de terre de bruyère, de compost, de terreau de feuilles, etc. convient très bien. Le sol doit être riche et frais. En terrain vraiment calcaire, cultivez les camélias en bac.

Choisissez une exposition à l'ombre ou la mi-ombre, le camélia ne supportant pas les fortes chaleurs avec un soleil direct en permanence. Utilisez au maximum les ombres portées (grands arbres, haies, murs).

Dans les régions ventées choisissez un emplacement abrité des vents dominants, car sinon la floraison fragile ne durera pas ou même risque d'avorter.

Dans le Sud-Ouest et l'Ouest, ainsi qu'en Île-de-France, vous pouvez palisser contre un mur au nord des variétés comme 'Gloire de Nantes' ou 'Robert Lasson'.

Camellia sasanqua, qui demande une forte luminosité pour bien fleurir peut être installé en plein soleil, mais pas en plein sud.

Quand planter le camélia ?

Les camélias vendus en conteneurs peuvent donc en théorie être plantés toute l'année. Cependant, évitez la période de fortes chaleurs du plein été et préférez une plantation en hiver (mais hors des périodes de gelées) comme pour tous les arbustes ou, à défaut, en automne. La meilleure époque va d'octobre à avril.

Les sujets vendus en motte se plantent pendant la période de dormance, entre novembre et mars.

En attendant une période favorable, conservez votre plant acheté à l'abri du gel.

Comment le planter ?

En pleine terre :

  • En isolé, creusez un trou nettement plus large que profond (environ 1 m par 0,50 à 0,60 m de profondeur) pour permettre aux racines de s'étaler.
  • Faites tremper le pot dans un seau d'eau jusqu'à ce que la motte soit bien imbibée.
  • Dépotez et, s'il y a lieu, démêlez délicatement les racines qui se seraient enroulées au fond du pot. Supprimez-les au besoin.
  • Plantez en veillant à ne recouvrir la motte que de 2 ou 3 cm de terre, juste afin qu'elle ne sèche pas. Pour les sujets vendus en motte, veillez à ce que le collet ne soit pas enterré.
  • Rebouchez en tassant bien la terre avec le pied au fur et mesure du remplissage.
  • Arrosez.
  • Étalez un paillage avec des écorces de pin de gros diamètre ou des feuilles mortes à la surface.
  • En massif, espacez suffisamment vos plants, en tenant compte de la vigueur des variétés plantées. Le plus souvent, 1 m en tous sens convient.
  • Si votre sol ne convient pas (trop calcaire ou trop lourd), réalisez l'équivalent d'un bac en pleine terre en tapissant les parois et le fond du trou avec un feutre spécial imputrescible et laissant passer l'eau. Déposez au fond une bonne couche de drainage, puis remplissez la fosse avec le substrat adéquat.

En bac ou en pot :

  • Installez-le dans un substrat composé d'un mélange de terre de bruyère (2/3) et de terreau de feuilles ou de compost décomposé (1/3). Vous pouvez remplacer le terreau par de la terre si elle est assez riche et n'est pas trop lourde et compacte.
  • N'oubliez pas de tapisser le fond du récipient avec du gravier ou tout autre matériau drainant pour que l'eau ne stagne pas au niveau des racines.
  • Étalez un paillage à la surface du pot (billes d'argile, écorces, feuilles…).
  • Pour l'exposition, prenez les mêmes précautions que pour la plantation en pleine terre et évitez les emplacements exposés aux fortes chaleurs.

Culture et entretien du camélia

Culture et entretien du camélia

La présence de boutons floraux est signe de bonne santé. Si leur croissance est régulière et si leur nombre augmente avec l'âge de votre camélia, c'est qu'il se porte bien.

En revanche, si elle est anormalement lente ou si leur nombre diminue ou s'ils tombent, il faut intervenir après avoir déterminé la cause.

Note : pensez à supprimer régulièrement les fleurs fanées afin de stimuler la floraison.

Exposition

Un manque de soleil ou une exposition au soleil matinal en hiver peut nuire à la croissance de votre camélia.

À l'inverse, un excès de soleil direct entraîne des taches brunes sur les feuilles qui pâlissent ou jaunissent (exposition à modifier).

Arrosage

  • Un apport d'eau insuffisant pendant la belle saison entraînera chute des feuilles et des boutons.
  • Un apport d'eau massif après une période de sécheresse du sol entraîne un choc hydrique qui fait tomber les boutons. Arrosez progressivement après une sécheresse et préférez un arrosage régulier automatique en permanence.
  • Un excès d'eau peut tuer un camélia, surtout s'il est cultivé en pot ou si le sol n'est pas assez drainant (transplanter).
  • En été les soirs de chaleur, douchez les feuilles de votre camélia une fois qu'il n'est plus exposé au soleil direct.

Engrais

  • Faites un apport limité d'engrais spécial pour camélia, ou de sang séché, lorsque la floraison est terminée. Mais attention, n'utilisez pas d'engrais inadapté et ne faites pas d'apport trop important (surtout en pot), cela se traduirait par l'apparition de grosses taches brunes sur les feuilles qui paraissent brûlées.
  • Pour un camélia cultivé en pot et qui paraît chétif, vous pouvez pulvériser un peu d'engrais foliaire durant la floraison pour différer un rempotage.
  • Un manque d'engrais ou un substrat trop pauvre peut nuire à la croissance de votre camélia. À corriger par des apports ou un rempotage.

Paillage et protection hivernale

  • Dans les régions aux hivers marqués, paillez les pieds de vos camélias en pleine terre avec une bonne couche de feuilles mortes par exemple pour protéger les racines. Car les camélias ont des racines superficielles sensibles aux gelées.
  • Paillez également au pied en été avec des écorces de pin par exemple pour garder le sol frais sans trop arroser.

Abritez soigneusement du froid vos plants cultivés en bac ou en pot qui sont beaucoup plus sensibles au gel, ou rentrez-les dans une pièce lumineuse. Mais attention la mise en place d'un voile d'hivernage peut faire chuter les feuilles.

Rempotage

  • Le rempotage d'un camélia qui semble végéter se fait au printemps dans un pot plus grand et un substrat renouvelé et enrichi.
  • Lors d'un rempotage, ne changez que pour un pot dont le diamètre n'est pas supérieur de plus de 2 cm à celui du pot d'origine. Une taille supérieure entraîne une stagnation de l'eau d'arrosage et un pourrissement des racines.

Taille du camélia

La taille régulière du camélia n'est pas nécessaire, mais vous pouvez le tailler occasionnellement pour rectifier son port. Opérez dans ce cas juste après la floraison.

Le camélia peut aussi se tailler en topiaire, c'est un des végétaux qui supporte le mieux cette opération.

Maladies, nuisibles et parasites

Le camélia est assez robuste et résiste bien aux maladies et ravageurs. Toutefois, vous pouvez constater quelques dégâts parfois :

  • La fumagine se manifeste par une poussière noire, comme de la suie, sur les feuilles. Elle est due à un champignon qui se développe sur le miellat sécrété par des pucerons ou des Lutter contre les cochenilles.
  • La chlorose se manifeste par une décoloration des feuilles, dont seules les nervures restent vertes. Elle est provoquée par une mauvaise assimilation du fer. Un substrat ou une eau d'arrosage trop calcaires en sont la cause.
  • Les otiorrhynques sont de petits coléoptères qui dévorent le bord des feuilles, les rendant dentelées. C'est un insecte qui n'est actif que la nuit. Les premiers froids de l'automne le font disparaître. En cas d'attaque massive, vous pouvez appliquer un traitement spécifique.

Multiplication du camélia

Multiplication du camélia

Vous pouvez multiplier les camélias par semis, par bouturage, par marcottage aérien et par greffe. Sachez cependant que :

  • la reproduction par semis donne le plus souvent une plante différente du pied mère et que d'autre part, il faut environ 5 ans pour voir fleurir le plant semé ;
  • le greffage est réservé aux professionnels.

Préférez donc le bouturage et, en cas d'échec, car cette opération est un peu délicate, le marcottage aérien qui donne plus rapidement un clone à l'identique de la plante mère.

Multiplication par bouturage

Effectuez le bouturage en été (août-septembre) :

  • Prélevez des extrémités de rameaux aoûtés à 3 feuilles.
  • Supprimez la feuille du bas et coupez la moitié du limbe des deux autres.
  • Taillez la base en biseau en ôtant l'écorce sur 2 cm.
  • Vous pouvez tremper cette base dans de la poudre d'hormone de bouturage, en veillant à ne pas en mettre trop, mais ce n'est pas indispensable.
  • Après avoir rempli un pot de 7-8 cm de diamètre d'un mélange à parts égales de sable et de tourbe bien tassé, creusez un petit trou avec un crayon et enfoncez-y la bouture.
  • Tassez avec les mains et arrosez par pulvérisation.
  • Pour augmenter vos chances de réussite, faites simultanément au moins 3 boutures.
  • Les boutures devant être maintenues dans une atmosphère humide et chaude, à moins que vous ne possédiez une mini-serre, confectionnez-en une avec la moitié haute d'une bouteille d'eau minérale en plastique.
  • Couvrez-en les boutures et pulvérisez de temps en temps de l'eau à l'intérieur de la bouteille pour maintenir une atmosphère humide afin d'éviter le dessèchement des feuilles.
  • Placez l'ensemble à l'ombre et à l'abri et laissez-les jusqu'au printemps suivant.
  • Repiquez alors les boutures enracinées dans un pot plus grand rempli de substrat pour culture du camélia.
  • Effectuez la mise en place définitive des nouveaux plants au bout de 2 ou 3 ans selon la taille obtenue.

Multiplication par marcottage aérien

Pratiquez le marcottage aérien au printemps (de mars à mai). Cette méthode, un peu plus compliquée à mettre en œuvre, est en revanche presque toujours couronnée de succès. N'hésitez pas à y recourir en cas d'échec de votre bouturage.

  • Choisissez une branche grosse comme un gros crayon, située sur le côté nord de la plante, sur un arbuste déjà adulte.
  • La marcotte n'est pas sevrée avant l'automne ou le printemps suivant (au plus tôt) selon le développement racinaire.
  • N'oubliez pas en la repiquant dans un substrat de culture, de réduire la partie aérienne pour l'équilibrer avec le volume racinaire.

Conseils écologiques

Pour lutter contre toutes sortes de nuisibles, vous pouvez utiliser une macération de feuilles de tabac qui peut se révéler être une solution à la fois naturelle et efficace :

  • Mélangez 50 g de tabac dans un litre d’eau.
  • Laissez macérer 15 jours.
  • Filtrez.
  • Diluez la macération à raison d’un litre pour dix litres d’eau.

Par ailleurs, un arrosage automatique et la mise en place d’un paillage vous permettront de mieux gérer et d’économiser les apports d’eau.

Un peu d’histoire...

Le nom botanique de camellia apparaît pour la première fois en 1753 et est attribué par le célèbre botaniste Linné en hommage posthume au jésuite G-J. Kamel pour son œuvre de botaniste.

Au XVIIe siècle, la Compagnie des Indes orientales voulut introduire le thé en Europe. Or, les premiers plants qui arrivèrent à Londres étaient des Camellia japonica. Erreur involontaire ou protectionnisme ?

Longtemps considéré comme une plante d’orangeraie, le camélia ne fut planté en pleine terre dans les parcs du littoral atlantique qu’au début du XXe siècle.

De nos jours, ses nombreuses variétés, tout aussi décoratives, séduisent de nombreux jardiniers amateurs.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
PG
pierre guillaume

conseil - etude - formation - assistance | gpconseil

Expert

EB
eric bigot

expert bâtiment

Expert

christian lawatsch

spécialiste en arrosage automatique urbain | hydro konzept sas

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides