Myrtillocactus geometrizans

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Myrtillocactus geometrizans en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Chandelle bleue

  • Nom(s) latin(s)

    Myrtillocactus geometrizans, Cereus geometrizans

  • Famille

    Cactacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Myrtillocactus fait partie de la famille des Cactacées. Il comporte quatre espèces de cactus arborescents originaires des zones arides d'Amérique centrale essentiellement du Mexique.

Les myrtillocactus se caractérisent par des branches épaisses, vert vif ou bleuté, et érigées. Celles-ci sont pourvues de cinq à huit côtes saillantes et ponctuées d'aréoles (petites excroissances) duveteuses et aiguillonnées d'où émergent des fleurs en entonnoir. Les myrtillocactus fructifient ensuite sous forme de baies bleu foncé comestibles et appréciées dans leurs pays d'origine. Frileux, ces cactus supportent mal des températures descendant sous les 8-10 °C et craignent surtout l'humidité pendant leur repos végétatif hivernal. On les cultive donc généralement à l'intérieur (serre, véranda, pièce claire non chauffée). La culture en pleine terre est réservée au climat méditerranéen.

L'espèce Myrtillocactus geometrizans est la plus commercialisée et cultivée par les amateurs de cactées. Dans son habitat naturel, ce cactus « cierge » ou arborescent mexicain, couramment nommé chandelle bleue, peut atteindre 4 à 6 m de haut avec un tronc court de 50 cm de circonférence et une couronne de 5 m d'envergure. Il se caractérise par une grande longévité, pouvant vivre plus d'un siècle. Il se ramifie près du sol en de nombreuses branches vert bleuté. Présentant cinq à six côtes saillantes, elles sont parsemées d'aréoles d'où partent en faisceau plusieurs aiguillons gris foncé. À la fin du printemps, le myrtillocactus cultivé en pleine terre produit des fleurs translucides et cireuses, odorantes, blanches ou jaune pâle, de 2 à 3 cm de diamètre qui naissent au niveau des aréoles. La floraison est rare pour les sujets cultivés en pot et/ou ne dépassant pas 60 cm de hauteur.

Espèces de Myrtillocactus

Chandelle bleue (Myrtillocactus geometrizans, syn. Cereus geometrizans)

Chandelle bleue (Myrtillocactus geometrizans, syn. Cereus geometrizans)
  • Hauteur : Hauteur : 4 à 5 m. Étalement : 5 m (habitat naturel).
  • Floraison : Printanière ou estivale. Fleurs blanchâtres ou jaune pâle de 2 à 3 cm de diamètre. Groupées au niveau des aréoles.
  • Végétation : Persistante. Présence d'un tronc. Silhouette en candélabre. Tiges érigées, ramifiées et épineuses. Épiderme vert bleuté et pruineux.
  • Qualités : Mexique. Croissance rapide. Entretien facile. Supporte de très courtes gelées, mais préfère des températures > 10 °C. Pour intérieur, serre, véranda. Fruits comestibles.

Myrtillocactus cochal (syn. Cereus cochal)

Myrtillocactus cochal (syn. Cereus cochal)
  • Hauteur : Hauteur : 1 à 3 m. Étalement : 1 à 4 m.
  • Floraison : Printanière, début d'été (toute l'année habitat naturel). Fleurs vert pâle teinté de pourpre sur l'extérieur de 2 à 3 cm de diamètre.
  • Végétation : Persistante. Colonnaire, très ramifié. Tiges vert vif plus ou moins bleuté (moins bleuté que geometrizans toutefois). 6 à 8 côtes obtuses. 1 longue épine centrale noire et 5 épines radiales grises.
  • Qualités : Mexique, Basse-Californie. Pour intérieur, serre, véranda. Entretien facile. Fruits comestibles.

Plantation du Myrtillocactus geometrizans

Plantation du <em>Myrtillocactus geometrizans</em>

Amante Darmanin/CC BY 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Installez-le en pleine lumière ou à mi-ombre très légère (exposition qu'il apprécie surtout quand il est jeune) dans une serre froide, dans une pièce non chauffée de la maison ou dans la véranda. En été, sortez la potée dans le jardin ou sur le rebord de la fenêtre, à luminosité tamisée pour éviter les brûlures des rayons de soleil directs.

Le milieu ambiant doit être sec (faible hygrométrie).

En climat doux aux gelées rares et de courte durée, plantez-le en pleine terre dans le coin le mieux drainé du jardin (sommet d'une butte, talus, muret, rebord de toit).

Offrez-lui un substrat sablonneux, léger et surtout parfaitement drainant lui rappelant ses conditions originelles.

Quand planter le myrtillocactus ?

Toute l'année puisqu'il est principalement réservé à la culture intérieure en serre froide ou en véranda pendant la mauvaise saison.

Si vous l'installez en pleine terre, préférez la saison printanière quand le sol est bien réchauffé. Attendez quelques jours sans pluie pour éviter une reprise dans un sol mouillé qui favoriserait la pourriture racinaire.

Comment le planter en pleine terre ?

Ameublissez le sol et amendez-le avec beaucoup de sable grossier afin que le mélange soit parfaitement filtrant, gage du bon développement et de la survie du myrtillocactus.

Pas la peine d'enrichir le sol : le myrtillocactus est sobre.

Comment planter le myrtillocactus en pot ?

Utilisez un contenant aussi large que haut pour assurer une bonne stabilité à la plante et en matériau drainant pour éviter les excès d'eau qui nuisent à la survie. Inutile de prévoir une soucoupe. Drainez le fond du pot avec une couche de billes d'argile et comblez avec un terreau léger et drainant « spécial cactées » ou un mélange maison composé à parts égales de terre de jardin, de sable grossier et de débris de pouzzolane, de granite ou de quartz.

Paillez la surface avec du quartz d'aquarium pour drainer le collet et mettre en valeur la silhouette du cactus. Vous pouvez aussi pailler avec de gros galets qui contribueront à garantir la stabilité du myrtillocactus dépassant 40 à 50 cm.

Culture et entretien du myrtillocactus

Culture et entretien du <em>myrtillocactus</em>

Amante Darmanin/CC BY 2.0/Wikimedia

En pleine terre

Pour assurer la survie hivernale du myrtillocactus cultivé en pleine terre, aménagez un « parapluie » au-dessus de la plante pour éviter au sol d'être détrempé et protéger le cactus de l'humidité hivernale.

En pot

Arrosez modérément et régulièrement (deux fois/mois) pendant la période de croissance, d'avril à octobre. Arrosez par immersion de la potée pour éviter de mouiller les branches.

Apportez un engrais spécial cactées ou pauvre en azote (N), mais riche en phosphore et en potasse, une fois par mois pendant la période de croissance, pour encourager le développement et la floraison.

Le reste de l'année (novembre à mars), réduisez les arrosages en veillant que le substrat ne sèche pas complètement sous peine de voir les tiges se ratatiner. Un à deux arrosages pendant tout l'hiver suffisent. Placez la potée à la lumière et au frais (entre 8 et 10 °C). S'il est placé trop au froid, il présente des taches rouge-violet.

Rempotez tous les deux à trois ans pour que les racines aient suffisamment d'espace et pour assurer une croissance rapide. Attendez 15 jours après le rempotage pour arroser : les racines doivent avoir cicatrisé.

Maladies, nuisibles et parasites

Lorsque les conditions de culture ne sont pas adaptées, le myrtillocactus peut être victime de pourriture ou être parasité par des cochenilles.

Multiplication du Myrtillocactus geometrizans

Multiplication du <em>Myrtillocactus geometrizans</em>

Amante Darmanin/CC BY 2.0/Wikimedia

Semis

La méthode la plus facile est de semer des graines au chaud (21 à 25 °C), au printemps ou en été, à la surface d'un substrat composé de terreau de semis et de terreau pour cactées.

Couvrez les graines avec un à deux millimètres de sable ou de vermiculite, et brumisez. Placez dans un sachet plastique transparent ou une mini-serre pour éviter le dessèchement du terreau, et à luminosité diffuse et constante sous néon.

La germination dans des conditions idéales intervient en deux ou trois semaines (mais peuvent mettre jusqu'à 5 mois !).

Veillez à rapidement aérer les petits plants pour que l'humidité ne fasse pas pourrir les racines. Lorsque les jeunes plants sont assez vigoureux pour être manipulables, repiquez-les dans des pots individuels.

Bouturage

Le bouturage de tiges est possible, mais plus aléatoire que le semis. Les myrtillocactus issus de boutures ne forment pas de tronc.

Conseils écologiques

Si vous trouvez votre cactus chlorosé (jauni) à la sortie de l'hiver, donnez-lui une dose de séquestrène (chélate de fer) qui va booster la reprise de végétation et l'aider à reverdir.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Myrtillocactus fait référence à la ressemblance des fruits ovoïdes et comestibles de ces cactus qui ressemblent aux myrtilles ou fruits des myrtes.

Le Myrtillocactus geometrizans est couramment utilisé par les amateurs de cactées, comme porte-greffe, pour des cactus à croissance plus lente, car il est suffisamment vigoureux pour accueillir un greffon. Ses aiguillons dispersés facilitent la manipulation.

Au Mexique, les « garambullos », c'est le nom qu'on donne aux fruits de Myrtillocactus geometrizans, sont appréciés pour leur chair juteuse et sucrée, proche gustativement du kiwi, et leur richesse en antioxydants notamment en bétalaïne, le pigment rouge que l'on retrouve aussi dans la betterave. Ils sont aussi séchés et consommés comme des raisins secs ou transformés en confitures.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides