Chamaedorea elegans

Chamaedorea elegans en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Chamaedorea élevé, Palmier de montagne

  • Nom(s) latin(s)

    Chamaedorea elegans

  • Famille

    Arécacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Palmier

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le Chamaedorea elegans fait partie de la famille des Arécacées. Il appartient au genre Chamaedorea qui comprend environ 120 espèces, toutes originaires des régions tropicales d'Amérique. Certaines variétés de Chamaedorea poussent en plein soleil et d'autres à l'ombre d'arbres plus grands, ce qui est le cas du Chamaedorea elegans, l'espèce la plus courante sous nos latitudes.

Le Chamaedorea elegans est un palmier nain, à petit développement et à croissance lente. Les jeunes palmes sont de couleur vert pâle et foncent en grandissant, atteignant une couleur vert moyen à vert foncé. Ce palmier de montagne produit environ 2 à 3 nouvelles palmes par an. Elles vont ensuite s'agrandir et s'allonger au fur et à mesure des années.

Le Chamaedorea elegans fleurit assez tôt dans sa vie, généralement vers l'âge de 3 ans. Dans son milieu naturel, la floraison peut avoir lieu en toute saison. La plante produit alors une hampe à plusieurs rameaux couverts de petites fleurs jaunes, qui se transforment ensuite en petits fruits ovoïdes, ressemblant à des baies et qui virent au noir à maturité.

Dans son milieu naturel, il peut atteindre 2 à 3 m de hauteur. Il aime l'ombre, l'humidité et la chaleur (et craint le soleil direct). C'est pourquoi sous nos latitudes on le cultive en intérieur, où il atteint généralement entre 1 et 1,50 m de haut en pot.

Réclamant peu d'entretien, le Chamaedorea elegans est facile à cultiver. C'est une plante d'intérieur idéale pour les débutants ou les personnes qui n'ont pas trop de temps. Elle s'accommode à des emplacements divers, grandes comme petites pièces, tant qu'elle ne reçoit pas un fort soleil direct. De plus, elle assainit l'air ambiant, captant une partie des vapeurs de fumée et de produits chimiques.

Vous la trouverez facilement chez votre fleuriste. Les petits spécimens sont bon marché, mais les plus grands peuvent atteindre un prix élevé en raison de leur croissance lente.

Attention : les fruits sont toxiques, il ne faut pas les ingérer, car ils sont irritants et dangereux pour les parois digestives. Empêchez les jeunes enfants et les animaux domestiques d'en consommer et de les toucher. Le reste de la plante n'est pas toxique.

Espèces de Chamaedorea

Chamaedorea elegans est une variété du genre Chamaedorea. D’autres variétés se cultivent dans les mêmes conditions, à l’ombre et en intérieur. Nous vous en livrons deux ici.

Chamaedorea élevé ou palmier de montagne (Chamaedorea elegans)

Chamaedorea élevé ou palmier de montagne (Chamaedorea elegans)
  • Origine : Originaire du Mexique. Variété très courante chez nous, vous la trouverez chez de très nombreux fleuristes.
  • Fleurs et fruits : Petites fleurs jaunes. Petits fruits ronds et noirs à maturité.
  • Port et feuillage : Cultivé en pot chez nous, il atteint environ 1,20 m à taille adulte. Palmes vert brillant allant de vert pâle à vert foncé, de 0,30 à 0,60 m de long.
  • Qualités et usages : Plante très élégante. Peu rustique, fragile. Facile d’entretien. Variété peu exigeante.

Palmier cascade (Chamaedorea cataractarum)

Chamaedorea elegans Originaire des forêts humides du Mexique.
  • Origine : Originaire des forêts humides du Mexique.
  • Fleurs et fruits : Fruits de petite taille, ovales et luisants, de couleur vert foncé à noir à maturité.
  • Port et feuillage : Palmier de petite taille, il dépasse rarement 1 m de haut. Feuilles denses et retombantes en cascade, de couleur verte. Feuilles de couleur vert foncé, mesurant jusqu’à 1 m de long.
  • Qualités et usages : Facile à cultiver. Croissance lente. Rusticité moyenne : -4 °C s’il est couvert.

Chamaedorea fragrans (syn. Chamaedorea pavoniana)

Chamaedorea elegans Originaire des forêts montagneuses du Pérou et de Bolivie. Variété assez rare à trouver.
  • Origine : Originaire des forêts montagneuses du Pérou et de Bolivie. Variété assez rare à trouver.
  • Fleurs et fruits : Nombreuses fleurs de couleur orange vif et très parfumées.
  • Port et feuillage : Palmier de petite taille. Il mesure de 2 à 3 m de hauteur dans son milieu d’origine. Feuilles avec de très grandes folioles. Forme des touffes de tiges et des feuilles d’un beau vert clair à vert franc.
  • Qualités et usages : Plante très esthétique avec ses grandes folioles. Peu rustique, elle ne tolère pas bien le froid. Croissance lente.

Plantation de Chamaedorea elegans

Plantation de <em>Chamaedorea elegans</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Chamaedorea elegans aime la chaleur, l'ombre et l'humidité. Rappelez-vous que, dans son milieu naturel, il pousse dans les forêts tropicales chaudes et humides, à l'ombre des grands arbres.

Plantez votre Chamaedorea elegans en pot. Installez-le à un endroit lumineux, mais ombragé, sans soleil direct. L'hiver, si vous voyez qu'une palme apparaît, vous pouvez le placer près d'une fenêtre pour l'aider à bien la faire pousser.

Maintenez-le toute l'année dans une pièce chaude, où la température est comprise entre 12 et 20 °C, pour qu'il se porte bien.

Évitez-lui les courants d'air.

Plus la température ambiante et l'humidité sont constantes toute l'année, plus vous multipliez les chances d'obtenir une éventuelle floraison.

Astuce : afin d'avoir un pot d'où sort un ensemble touffu et étoffé, vous pouvez planter 3 Chamaedorea ensemble.

Quand planter le Chamaedorea elegans ?

Plantez-le au début du printemps, de préférence en mars. C'est l'époque de la reprise végétative, la lumière et le soleil qui reviennent lui apporteront de bonnes conditions pour repartir.

Comment le planter ?

Pour planter votre Chamaedorea elegans, voici quelques conseils :

  • Choisissez un pot pas trop grand par rapport à sa taille, il aime bien se sentir un peu à l'étroit. Vérifiez que le pot est bien percé en dessous pour laisser passer l'eau. Si ce n'est pas le cas, réalisez un trou.
  • Installez une bonne couche de drainage, avec des billes d'argile, des tessons de poterie ou encore des graviers.
  • Vous pouvez recouvrir la couche de drainage d'un film géotextile (feutre de jardin), mais ce n'est pas obligatoire. Cette action peut être intéressante, car le film va empêcher la terre mouillée de glisser au fond du pot ce qui pourrait finir par bloquer le trou d'évacuation de l'eau, au fur et à mesure des arrosages.
  • Installez ensuite une couche de votre mélange de terre, réalisé avec 1/3 de terreau pour rosiers, 1/3 de terreau pour plantes vertes et 1/3 de sable de taille moyenne. Le sable assurera un bon drainage au substrat du Chamaedorea elegans, qui est une plante aimant l'humidité, donc que vous allez arroser souvent pour lui offrir de bonnes conditions.
  • Installez votre plante puis complétez avec le reste du mélange.

Conseil : vous pouvez ajouter à votre terreau (mélange) un peu de tourbe noire si vous le souhaitez. Elle apportera des minéraux à votre plante sur le long terme et ses capacités de rétention d'eau sont intéressantes pour maintenir l'humidité du substrat.

Idées d'association

Asparagus

La compagnie de l'asparagus améliora l’humidité ambiante et vous permettra de réduire les arrosages et les bassinages.

Culture et entretien du Chamaedorea elegans

Culture et entretien du <em>Chamaedorea elegans</em>

Fanghong/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosage

Le Chamaedorea elegans a besoin d'une humidité soutenue toute l'année. La terre doit être humide, mais pas détrempée. Assurez donc un bon arrosage tout au long de l'année et assurez-vous que le drainage est efficace. Videz bien le surplus d'eau d'arrosage de la soucoupe (après que la plante ait bu), pour ne pas faire pourrir la plante.

En été, arrosez 2-3 fois par semaine. En hiver, arrosez 1 fois par semaine ou moins, en fonction de ses besoins.

Chaque semaine, vous pouvez bassiner le feuillage de votre plante pour améliorer son humidité. C'est-à-dire vaporiser légèrement le feuillage avec de l'eau à température ambiante. Car souvent, les modes de chauffage actuels rendent l'air intérieur des maisons trop sec pour les plantes.

Conseil : n'arrosez pas votre plante avec de l'eau froide juste tirée du robinet. Mettez de l'eau en bouteille ou dans votre arrosoir quelques jours avant l'arrosage, et laissez-la se réchauffer pour qu'elle soit à température ambiante. Cela évite un choc thermique à votre plante.

Températures

Maintenez votre plante dans une atmosphère chaude toute l'année.

En été, maintenez la plante a une température n'excédant pas 20 °C. Au besoin, déplacez-la si elle reçoit trop de lumière, surtout si elle reçoit les rayons directs du soleil.

En hiver, n'imposez pas à la plante moins de 12-13 °C pour qu'elle se porte bien. En dessous de cette température, votre Chamaedorea elegans va végéter.

Conseil : la plante se cultive en intérieur, mais apprécie une bonne ventilation.

Engrais

Pour booster la croissance de votre Chamaedorea elegans, vous pouvez lui faire des apports d'engrais.

En été, 1 fois tous les 15 jours, vous pouvez ajouter un peu d'engrais liquide à l'eau d'arrosage (la moitié de la dose recommandée, sinon une dose tous les mois). Utilisez un engrais liquide ordinaire.

Rempotage

Rempotez votre palmier de montagne quand la plante semble trop grande pour le pot et que les racines550345 sortent du fond du pot. Rempotez-le au printemps.

Lorsque vous enlevez la motte de l'ancien pot, grattez l'ancien terreau autour des racines avec un crayon pour dégager les racines. Grattez légèrement et doucement, pour ne pas abîmer les racines.

Une fois le rempotage effectué, laissez-le 2 jours à l'ombre sans l'arroser afin de favoriser l'enracinement.

Bon à savoir : les années où vous ne le rempotez pas, vous pouvez éventuellement renouveler la terre de surface (surfaçage).

Taille du Chamaedorea elegans

La plante ne nécessite aucune taille, il vous suffit juste de couper les palmes fanées au fur et à mesure.

Si les pointes des folioles ont séché et sont devenues brunes, vous pouvez tailler la partie abîmée en coupant au ras du tissu sain (sans l’abîmer, laissez un tout petit peu de brun).

Utilisez un sécateur ou des ciseaux pour effectuer la taille.

Maladies, nuisibles et parasites

Le Chamaedorea elegans tombe rarement malade. Il s'adapte assez bien et est assez facile à cultiver. Le point le plus important à faire attention est l'humidité, à bien maintenir toute l'année.

En revanche, comme toute plante d'intérieur, il peut être attaqué par des araignées rouges ou des cochenilles.

Multiplication du Chamaedorea elegans

Multiplication du <em>Chamaedorea elegans</em>

©Horticolor_Lyon

La plante se multiplie par semis.

Au printemps, vous pouvez réaliser des semis pour obtenir d'autres Chamaedorea elegans. Pour réussir les semis, il faut une humidité importante et une température élevée d'environ 27 °C.

Réalisez le semis comme suit :

  • Semez vos graines dans une véranda, une serre chauffée ou une pièce de la maison.
  • Évitez les courants d'air et les changements de température.
  • L'important est de bien conserver une température et une humidité élevée pendant toute la période de germination (12 semaines environ).

Conseil : un germoir chauffé par le bas peut permettre de maintenir ces conditions et peut donner de bons résultats.

Conseils écologiques

Le Chamaedorea elegans s’accorde bien avec la plupart des plantes vertes. Donc, étant sociable et ayant besoin d’une hygrométrie élevée, vous pouvez le placer à proximité de plantes créant naturellement un microclimat humide autour de leur feuillage.

Placez-le par exemple en compagnie d’un asparagus. Cela améliora l’humidité ambiante et vous permettra de réduire les arrosages et les bassinages.

Un peu d'histoire…

Le Chamaedorea elegans a été découvert au Mexique, au XIXe siècle. Il fut importé en Europe pour la première fois en 1873 et eut un grand succès, notamment dans les salons britanniques à l’époque victorienne. Il représentait l’exotisme et le Nouveau Monde, et surtout, d’un point de vue pratique, il tolérait les atmosphères sombres et peu chauffées.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides