Aubépine

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Aubépine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aubépine, Épine à fleurs, Épine blanche

  • Nom(s) latin(s)

    Crataegus

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 7 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Impossible
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Arbuste ou petit arbre épineux de la famille des Rosacées et du genre Crataegus, l’aubépine, encore appelée épine à fleurs, est présente depuis toujours en France, où elle colonise les terrains en friche exposés au soleil. Elle atteint généralement 2 à 6 m de hauteur.

À la fois rustique jusqu’à -20 °C et peu exigeante, elle adopte spontanément une silhouette arrondie, lorsqu’elle pousse isolée.

On estime sa durée de vie à 400 ans environ, le plus vieux spécimen connu dans notre pays se situant dans la Mayenne, à Saint-Mars-sur-la-Futaie. Il mesure 9 m de haut et serait âgé de plus de 1 500 ans !

Sa croissance lente et son port très ramifié la font souvent utiliser au jardin pour constituer de belles haies vives infranchissables, surtout avec les espèces aux longues épines. En milieu urbain, pour les espaces verts, on emploie plutôt les nouveaux cultivars sans épine, moins dangereux pour les passants et les enfants.

Au printemps, de fin mai à début juin, son intense floraison la transforme en véritable boule de neige au parfum entêtant pour la majorité des espèces à fleurs blanches en corymbe.

À partir de fin août, l’aubépine se couvre de nombreux petits fruits rouges comestibles (des drupes appelées cenelles, pommettes…) qui persistent en hiver après la chute des feuilles et sont très appréciés des oiseaux.

On utilise traditionnellement les fruits, et surtout les fleurs et les feuilles de Crataegus monogyna en phytothérapie sous forme de tisanes, de gélules, de poudre ou même de comprimés (associée à d’autres plantes) pour réduire la nervosité des adultes.

Espèces et variétés d’aubépine

Le genre Crataegus compte de par le monde plus de 200 espèces botaniques sans tenir compte des très nombreux hybrides spontanés.

En France, les espèces les plus fréquentes sont Crataegus monogyna ou épine blanche et Crataegus laevigata. Ces deux espèces s’hybrident spontanément, donnant naissance à de nombreuses variétés.

De nombreux cultivars créés par les professionnels sont commercialisés. Ils offrent un grand choix de couleurs allant du blanc au rouge ou multicolore, de fleurs simples ou composées, de plans épineux ou non, à la mise en fleur précoce ou non…

Paradoxalement, c’est l’espèce ayant les épines les plus grandes (jusqu’à 10 cm), Crataegus crus-galli, l’ergot de coq, qui a donné un cultivar sans épines.

Note : l’aubépine étant une essence sensible au feu bactérien, seules les variétés horticoles (cultivars), très nombreuses, sont autorisées à la vente afin d’éviter la propagation de la maladie.

Aubépines à fleurs blanches

Crataegus monogyna

Aubépines à fleurs blanches Crataegus monogyna
  • Caractère de la floraison : En mai, fleurs parfumées à un style (un ovaire), anthères roses.
  • Caractère de la plante : Petit arbre très épineux, jusqu’à 10 m de haut. Feuilles petites, nettement et profondément lobées. Fruits rouge foncé brillant à un seul noyau, qui ressemblent à de petites pommes.
  • Qualités : Idéale pour les haies grâce à ses épines. Espèce pionnière, parfois utilisée comme porte-greffe du néflier et du poirier.

Crataegus monogyna 'Stricta'

Aubépines à fleurs blanches Crataegus monogyna 'Stricta'
  • Caractère de la floraison : Idem que l’espèce type (ci-dessus).
  • Caractère de la plante : Forme colonnaire (10 m × 3 m).
  • Qualités : Convient aux petits jardins.

Crataegus monogyna 'Compacta'

Aubépines à fleurs blanches Crataegus monogyna 'Compacta'
  • Caractère de la floraison : Idem que l’espèce type (ci-dessus).
  • Caractère de la plante : Forme naine (4 à 5 m de haut). Feuille très découpée un peu plus grande que celle de l’espèce.
  • Qualités : Variété sans épines.

Crataegus laevigata 'Plena'

Aubépines à fleurs blanches Crataegus laevigata 'Plena'
  • Caractère de la floraison : Fleurs doubles, parfumées, blanches, en mai-juin.
  • Caractère de la plante : Jusqu’à 10 m de hauteur. Feuilles vert très foncé peu découpées. Variété stérile, qui ne porte pas de fruits.
  • Qualités : Croissance rapide. Se cultive en arbre d’ombrage ou en haie défensive.

Crataegus azarolus (azérolier ou épine d’Espagne)

Aubépines à fleurs blanches Crataegus azarolus (azérolier ou épine d’Espagne)
  • Caractère de la floraison : Petites fleurs regroupées en corymbes.
  • Caractère de la plante : Arbuste peu épineux, de 4 à 6 m, aux feuilles vert clair, en forme de patte d’oie. Fruits rouges ou jaunes, appelés aussi azéroles, comestibles, à la saveur légèrement acidulée sont rouge.
  • Qualités : Présent surtout en région méditerranéenne. Utilisé comme porte-greffe nanifiant pour poiriers et pommiers. Jeunes feuilles et fleurs comestibles.

Crataegus crus-galli var. inermis

Aubépines à fleurs blanches Crataegus crus-galli var. inermis
  • Caractère de la floraison : Mi-mai, fleurs blanches au parfum désagréable.
  • Caractère de la plante : Petit arbre de 4 à 8 m, à croissance relativement lente. Feuilles non lobées qui virent au rouge à l’automne. Gros fruits rouge orangé, semblables à de petites pommes sauvages.
  • Qualités : Cette variété est sans épines et idéale pour massifs accessibles aux enfants.

Aubépines à fleurs colorées

Crataegus laevigata 'Paul’s Scarlett'

Aubépines à fleurs colorées Crataegus laevigata 'Paul’s Scarlett'
  • Caractère de la floraison : Fleurs doubles rose vif en mai.
  • Caractère de la plante : Jusqu’à 6 m. Petites feuilles alternes, à 5 lobes peu profonds, dentés. Fruits comme un pois rouge contenant 2 à 3 graines.
  • Qualités : Idéale pour les haies grâce à ses épines.

Crataegus laevigata 'Crimson Cloud'

Aubépines à fleurs colorées Crataegus laevigata 'Crimson Cloud'
  • Caractère de la floraison : Fleurs rouges à centre blanc.
  • Caractère de la plante : Idem que Crataegus laevigata 'Paul’s Scarlett'.
  • Qualités : Idem que Crataegus laevigata 'Paul’s Scarlett'.

Semis et plantation de l’aubépine

Semis et plantation de l’aubépine

Important : rappelons que pour protéger certains végétaux du feu bactérien, maladie très contagieuse et sans traitement à ce jour, la plantation et la multiplication de l'aubépine ne sont pas libres. Seules la production et la vente de variétés indemnes ou résistantes par des professionnels sont autorisées.

Où la planter ?

L'aubépine se plante dans à peu près tous les types de sol, à condition qu'ils soient profonds et bien drainés.

Vous choisirez d'autre part une exposition au soleil ou à la mi-ombre.

Quand et comment planter l'aubépine ?

Plantez-la en conteneur en automne ou à défaut, au printemps.

  • Pour constituer une haie robuste et décorative, vous pouvez ne planter que des aubépines ou bien les alterner avec d'autres espèces d'arbustes telles que des prunelliers, des cornouillers, etc.
  • La plantation se fera assez serrée (entre 0,50 et 0,60 m) pour que les branches s'entremêlent rapidement formant un rideau impénétrable.

Culture et entretien de l’aubépine

Culture et entretien de l’aubépine

Pour une haie, l’entretien se limite à une taille de fin d’hiver et à la surveillance de l’apparition éventuelle de maladies, sur lesquelles il faudra intervenir sans tarder pour éviter la propagation à toute la haie.

Il n’est pas nécessaire d’arroser ni de fertiliser.

Taille de l’aubépine

Aubépine isolée

Conduite en arbre :

  • Pour une plantation en isolé, achetez un sujet greffé sur tronc.
  • Effectuez chaque année une taille de maintien de la forme à la sortie de l’hiver ou après la floraison.
  • Une fois l’arbuste adulte, la taille est inutile.

En buisson, la taille n’est pas nécessaire.

Aubépine plantée en haie

Une taille de maintien de la forme est nécessaire chaque année en sortie d’hiver ou à défaut après la floraison.

Maladies, nuisibles et parasites

Principaux parasites, nuisibles ou maladies connus

Bien que cet arbuste soit assez rustique, il peut, comme la plupart des rosacées, être atteint par diverses maladies cryptogamiques telles que :

  • l'oïdium : feutrage blanc sur les feuilles. Sulfatez avec du soufre en poudre dès les premières manifestations.
  • la tavelure du pommier : taches brunes et crevasses sur l'ensemble des feuilles, des fleurs et des fruits. Traitement préventif (voir § suivant).
  • la rouille : évitez de planter une aubépine à côté d'un genévrier, car la maladie a besoin de ces deux hôtes pour se développer.
  • et enfin par le redoutable feu bactérien qui a détruit tant de haies :
    • Cette maladie qui peut atteindre divers fruitiers (pommiers, poiriers, cognassiers…) et arbres d'ornement est due au développement d'une bactérie qui pénètre par les fleurs et peut ensuite se développer dans tout l'arbre. Les branches se dessèchent comme si elles avaient été brûlées. Elle finit par le tuer.
    • Elle est grave car très contagieuse et sans traitement autre que prophylactique.
    • Si vous constatez son apparition, au printemps ou en été, coupez l'arbre sans tarder et brûlez-le aussitôt.
    • Supprimez préventivement les chancres éventuels car ils servent de refuge à la bactérie pendant l'hiver.

L'aubépine peut également être attaquée par des nuisibles tels que :

  • les pucerons  : une pulvérisation d'eau savonneuse ou d'un purin végétal devrait régler le problème.
  • la piéride de l'aubépine : essayez des pulvérisations d'infusion de pyrèthre, de verveine, d'absinthe. En cas d'échec, pulvérisez une solution de Bacillus thuringiensis du commerce.

Attention : évitez autant que possible l'emploi de tous les autres fongicides plus ou moins nocifs pour l'homme et l'environnement.

Récolte

Quand et comment récolter l’aubépine ?

Cueillez les fleurs au début de la floraison ou même en boutons, avec le moins possible de feuilles ou de brindilles.

Faits-les ensuite sécher étalées en faible épaisseur, dans un endroit sec et ventilé, à l’abri du soleil et de la lumière.

Les feuilles peuvent se récolter également au printemps et les baies en automne ou en hiver.

La conservation de l’aubépine

Une fois séchées, conservez les fleurs ou les feuilles dans des sacs en papier ou des boîtes en carton bien fermés, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Renouvelez votre stock chaque année.

Multiplication de l’aubépine

Multiplication de l’aubépine

Comme indiqué plus haut, la multiplication de l’aubépine est interdite en dehors des établissements agréés.

Conseils écologiques

Pour le traitement des maladies :

  • Privilégiez toujours les solutions préventives qui doivent faire partie de l’entretien. En automne, ramassez les feuilles mortes (ainsi que les brindilles, les fruits…) tombées au sol et brûlez-les, surtout si l’arbre a été malade pendant la saison.
  • Pulvérisez une solution de bouillie bordelaise à la chute des feuilles, puis avant le débourrement des bourgeons. N’en pulvérisez plus ensuite car l’aubépine ne supporte pas le cuivre.

Ce n’est qu’en cas d’échec que vous devrez choisir entre l’utilisation de produits certes efficaces, mais toxiques ou la destruction pure et simple du ou des arbustes atteints par le feu.

L’autre intérêt de ces haies :

En installant une haie d’aubépines pour clôturer votre jardin, vous créerez un excellent refuge pour de nombreux animaux :

  • pour les oiseaux qui se nourriront aussi de leurs baies rouges en hiver ;
  • mais aussi pour les hérissons et autres animaux ou insectes utiles.

Un peu d’histoire…

Les Chinois ont utilisé l’aubépine dès 650 avant notre ère pour ses propriétés médicinales, en traitement des troubles cardiovasculaires.

En Europe, son usage est signalé dès le début de notre ère dans la Grèce antique pour traiter des maladies comparables. Mais ce n’est qu’au début du XXe siècle que ses propriétés thérapeutiques ont fait l’objet d’études sérieuses.

Depuis les années 1980, des extraits normalisés ont fait l’objet d’essais cliniques auprès de personnes souffrant notamment d’insuffisance cardiaque congestive. Leur prescription par des médecins étant nécessaire.

De nos jours, son usage en tant que plante médicinale est à la mode en Europe, principalement en Allemagne, Autriche et Suisse où elle entre dans la composition de nombreuses préparations à usage médicinal.

En France, des gélules de poudre de plante titrée sont commercialisées en vente libre en pharmacies et herboristeries. Leur usage étant toutefois destiné au traitement de troubles mineurs : palpitations d’origine nerveuse, nervosité, etc.

L’usage principal actuel des diverses espèces d’aubépine que l’on trouve aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord est bien évidemment l’établissement de jolies clôtures naturelles et infranchissables, que ce soit en usage agricole, pour délimiter les pâtures du bétail ou en usage domestique, pour enclore les jardins.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides