Glaïeul d'Abyssinie

Glaïeul d'Abyssinie en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Glaïeul d'Abyssinie, Acidanthère

  • Nom(s) latin(s)

    Gladiolus callianthus, Acidanthera bicolor var. murielae

  • Famille

    Iridacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,10 à 0,15 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    60 à 80 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille Muret Talus
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le glaïeul d'Abyssinie, couramment nommé Acidanthera bicolor var. murielae est classé dans le genre Gladiolus, autrement dit celui des glaïeuls, et fait partie de la famille des Iridacées. Sa véritable appellation scientifique est Gladiolus callianthus var murielae.

La végétation de ce petit glaïeul vivace évoque celle de ses grands cousins. Comme eux, elle se développe à la belle saison à partir d'un corme couvert d'une tunique brun cuivré. Ses feuilles linéaires et étroites, vert clair, aux nervures marquées sont en forme de glaive. Elles mesurent jusqu'à 50 cm de longueur lorsque les conditions de culture sont idéales.

C'est surtout en fin d'été quand l'Acidanthera est en fleurs qu'on le remarque. Il se hisse alors jusqu'à 1 m de haut. Au sommet de hautes et fines tiges s'épanouissent des épis légers composés de trois à huit fleurs blanc ivoire en forme d'entonnoir évasé, maculées de pourpre foncé à la base des tépales. Ces fleurs émettent un délicieux parfum sucré, évoquant certaines ambres solaires, perceptible des mètres à la ronde. Lorsque l'automne est doux, les fleurs sont remplacées par des fruits capsuleux, à trois loges, contenant les graines.

Le seul défaut de ce glaïeul botanique originaire des montagnes d'Éthiopie, l'ancienne Abyssinie, est sa faible rusticité. Il supporte jusqu'à -5 °C à condition que le sol soit bien drainé. Hors climat doux, méditerranéen ou littoral atlantique où les cormes peuvent rester en pleine terre, il faut les arracher avant les premiers gels.

Le faire refleurir semble aussi difficile pour les jardiniers amateurs qui rachètent chaque année une pochette de bulbes car l'essayer, c'est l'adopter. En plus, ça tombe bien : il fait partie des bulbes les moins chers du marché !

Espèce d'Acidenthera

Glaïeul d'Abyssinie ou Acidanthère (Acidanthera bicolor var. murielae ou Gladiolus callianthus var murielae)

Glaïeul d'Abyssinie ou Acidanthère (Acidanthera bicolor var. murielae ou Gladiolus callianthus var murielae)
  • Floraison : Fin d'été à début d'automne : août à octobre selon le climat. Fleurs tubulaires évasées regroupées en épis légers. Plus de 5 cm de diamètre. Blanc ivoire, gorge griffée de pourpre foncé.
  • Végétation : Caduque. Hauteur : 0,60 à 1 m (en fleurs) Étalement : 0,10 m. Port dressé. Feuilles alternes, étroites, aux nervures parallèles marquées, engainantes. Vert clair.
  • Qualités : Origine : Éthiopie. Rusticité : -5 °C. Floraison tardive, durable et intensément parfumée surtout le soir. Peu coûteux, facile à trouver et de culture facile. Bouquets.

Plantation du glaïeul d'Abyssinie

Plantation du glaïeul d'Abyssinie

Ton Rulkens/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Utilisez-le en pleine terre dans vos bordures et massifs ensoleillés, vos jardins de graviers ou en haut d'un talus ou d'un muret pour admirer la beauté de ses fleurs inclinées vers le bas. Un emplacement chaud est nécessaire pour une bonne floraison. La mi-ombre légère est possible en climat doux.

Offrez-lui un sol fertile, humifère, léger et surtout bien drainé en hiver.

Il se plaît aussi en pot sur la terrasse ou le balcon ce qui permet de profiter de ses exquises senteurs intensifiées en soirée.

Quand planter le glaïeul d'Abyssinie ?

Plantez-le au printemps, de mars à mai, quand le sol est réchauffé et que les gelées ne sont plus à craindre.

Comment le planter en pleine terre ?

Plantez-le en masse d'au moins 10 à 12 cormes. Vous pouvez planter les cormes en deux ou trois fois à 15 jours d'intervalle pour prolonger la période de floraison.

Préparez soigneusement le sol par un désherbage minutieux puis un amendement en sable grossier ou en graviers s'il est de nature compacte et argileuse. Ajoutez de l'engrais spécial bulbes si votre terre est pauvre.

Placez les cormes, partie creuse vers le bas, à 10-12 cm de profondeur, en les espaçant de 15 cm. Prévoyez un lit de sable en région humide. Ne les écartez pas plus : lorsqu'ils sont proches, leurs végétations se soutiennent mutuellement évitant le tuteurage.

Comment planter le glaïeul d'Abyssinie en pot ?

Utilisez un contenant en matériau drainant pour éviter les excès d'eau qui favorisent les maladies. Drainez le fond du pot avec une couche de billes d'argile et comblez avec un terreau spécial bulbes ou un terreau pour géraniums allégé avec du sable grossier, de la perlite ou de la vermiculite.

Enfoncez les cormes à 10 cm de profondeur en les espaçant de 5 à 10 cm.

Terminez par un arrosage copieux surtout si le terreau est un peu sec.

Culture et entretien du glaïeul d'Abyssinie

Culture et entretien du glaïeul d'Abyssinie

Patrick Standish/CC BY 2.0/Flickr

En pleine terre

Arrosez régulièrement pour soutenir le développement de la végétation surtout si le printemps est sec ou que l'emplacement ne bénéficie pas de l'eau de pluie (rebord de toit, proximité de mur).

Hors climat doux, peu humide en hiver, arrachez les cormes avant les premiers gels et conservez-les au sec (entre 5 et 15 °C) jusqu'au printemps. S'ils restent en terre, gagnez quelques degrés en couvrant l'emplacement avec un paillis de feuilles sèches ou de paillettes de lin.

Au printemps suivant, lors de la plantation, supprimez les restes de feuilles sèches et détachez le vieux corme situé sous le jeune à replanter.

En pot

Ne laissez pas le substrat se dessécher et arrosez régulièrement.

Apportez de l'engrais riche en potasse tous les 15 jours de juin à fin août pour encourager la floraison.

Hors climat doux, rentrez la potée à l'abri du gel en automne.

Maladies, nuisibles et parasites

Ce glaïeul botanique peut être sujet aux mêmes problématiques que les grands glaïeuls hybrides. Si l'humidité est trop forte, des maladies cryptogamiques comme le botrytis, la rouille et la fusariose entraînent un dessèchement du feuillage. Rectifiez les conditions de drainage et ne replantez pas les cormes à cet emplacement les années suivantes.

Côté parasites, les thrips, des petits insectes ravageurs aimant les glaïeuls, sont susceptibles de parasiter le feuillage et les fleurs. Ils prolifèrent quand l'atmosphère est très sèche.

Multiplication du glaïeul d'Abyssinie

Multiplication du glaïeul d'Abyssinie

Wylie/CC BY 2.0/Flickr

Profitez d'un arrachage pour diviser les petits caïeux qui se sont formés autour du corme mère. Mettez-les à grossir dans un bac pendant deux ou trois ans. Ils seront alors assez gros pour fleurir.

Le semis de graines mûres est aussi possible après les avoir laissées stratifier pendant plusieurs semaines au frigo. Semez au chaud au printemps dans une terrine remplie d'un terreau de semis léger et drainant.

Conseils écologiques

Les fleurs du glaïeul d'Abyssinie, particulièrement nectarifères, attirent de nombreux papillons nocturnes.

Les fleurs tiennent bien en bouquets frais.

Un peu d'histoire…

Le nom Acidanthera vient de la fusion du mot grec : « Akidis » qui signifie aiguille et du mot latin « Anthera » qui veut dire anthère (qui est la partie renflée de l'étamine où se trouve le pollen).

Le nom spécifique callianthus est la fusion de deux mots grecs : « Kallos » qui signifie beauté et « Anthus » qui veut dire fleur.

Le glaïeul d'Abyssinie faisait autrefois partie du genre Acidanthera avec une trentaine d'autres espèces botaniques originaires comme lui d'Afrique de l'Est. Ce genre a disparu pour venir compléter le genre Gladiolus qui comprend lui près de deux cents espèces.

Les cormes comestibles faisaient partie de l'alimentation traditionnelle des populations éthiopiennes.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides