Millet

Millet en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Millet

  • Nom(s) latin(s)

    Panicum miliaceum

  • Famille

    Poacées, ex Graminées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,25 à 0,35 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    15 à 20 par m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le millet commun, Panicum miliaceum, de la famille des Poacées, anciennement Graminées, est une plante annuelle herbacée cultivée pour ses graines. Il mesure de 0,30 à 1 m de haut, voire 1,50 m. Les tiges sont rudes, ligneuses et velues. L’inflorescence, panicule assez dense, très ramifiée, est retombante à maturité. Selon le cultivar – il se décline en de nombreuses variétés –, la panicule peut être penchée ou dressée.

Le fruit mesure 3 mm de long sur 2 mm de large. La graine peut être blanche, jaune, ocre, crème, vermillon, olive, grise, brun foncé avec son enveloppe, et blanc crème sans enveloppe.

Le millet a de nombreuses vertus en termes de santé. En effet, c'est un aliment énergétique, nutritif, riche en fibres, recommandé pour les enfants et les personnes âgées ou en convalescence, surtout qu’il contient des vitamines B1 et B6, nécessaires pour lutter contre la fatigue. Riche en minéraux – potassium, zinc, cuivre, manganèse et magnésium – , le millet reminéralise les os, régule le rythme cardiaque, agit sur le stress.

Comme il ne contient pas de gluten, de plus en plus de personnes deviennent des adeptes de cette céréale qui, en plus, agit sur l’augmentation du « bon » cholestérol. Peu allergène et facile à digérer, il a le vent en poupe.

En Europe, la plupart des variétés servent de nourriture pour les oiseaux de volière et de basse-cour. Aux États-Unis, le millet est utilisé comme plante fourragère. Les tiges et les feuilles sont distribuées pour nourrir les animaux de ferme.

Attention à ne pas confondre le millet avec le sorgho. Le sorgho, graminée céréalière et fourragère, est appelé aussi « gros millet » ou « millet indien ». Le millet demande moins d’entretien que le sorgho.

Espèces et variétés de millet

Botaniquement, il est difficile de s'y retrouver parmi les millets. Ils se déclinent en de nombreuses variétés. D’autres espèces de céréales vivrières à très petites graines, cultivées principalement dans les zones sèches, comme en Afrique et en Asie, sont appelées aussi millet, ou mil.

Millet sans autre précision désigne souvent le millet commun (Panicum miliaceum, dont nous parlons ici). Mais le millet le plus cultivé à travers le monde est le millet perle. (Pennisetum glaucum) qui représente la moitié de la production mondiale.

Millet commun (Panicum miliaceum)

Millet commun (Panicum miliaceum)
  • Taille : 0,30 à 1 m de haut, voire 1,50 m
  • Type : Graminée céréalière annuelle.
  • Qualités : Supporte la sécheresse.

Semis du millet

Semis du millet

Matt Lavin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le semer ?

Si vous souhaitez cultiver du millet, votre jardin doit être bien exposé, en plein soleil, avec un sol sableux, soit léger et bien drainé. Il déteste les sols lourds ou trop riches.

Semez-le dans un endroit sec, à l'abri des dernières gelées.

Conseil : la récolte, sur une petite surface, n'est pas énorme : ne soyez pas trop gourmand !

Quand semer le millet ?

De fin avril à mi-juin, lorsque la terre est bien réchauffée.

Comment le semer ?

Préparez parfaitement le sol. Il ne doit rester aucune herbe, aucune racine, car le millet n'aime pas la concurrence. Et, à la levée, il est impossible de reconnaître le « bon grain de l'ivraie » !

Semez en ligne écartée de 15 à 20 cm, en sillons de 1 ou 2 cm de profondeur. Tassez légèrement le sol avant d'arroser.

Le millet germe vite. Durant les premières semaines, il forme de jolies petites touffes qui ressemblent beaucoup au chiendent, avec des feuilles effilées, velues et d'un beau vert.

Culture et entretien du millet

Culture et entretien du millet

Markus Hagenlocher/CC BY-SA 3.0/WikimediaCop

Arrosez à la levée, puis pendant le mois qui suit s'il ne pleut pas.

Ensuite, le millet n'a plus besoin de vos soins, si ce n'est un désherbage afin qu'il pousse dans de bonnes conditions.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de prédateurs ni de maladies… si ce n'est la gourmandise des oiseaux !!!

Récolte du millet

Quand et comment récolter le millet ?

Le millet se récolte entre le 15 août et le 15 septembre. En fin d’été, les tiges sèchent sur pied et brunissent. Pour savoir si vos graines sont arrivées à maturité, prenez un épi et tapez-le dans vos mains. Si les grains se détachent facilement, ils sont mûrs. Secs, ils sortent facilement de leur capsule.

Lorsque les grains sont mûrs, coupez les tiges à la base, et faites-en des fagots. Mettez ces fagots au centre d’un drap, et refermez le drap. Battez les épis, secouez. Les grains vont s’accumuler au fond du drap.

La conservation du millet

Les grains se conservent bien dans des boites hermétiques. Pour les manger, certaines personnes enlèvent la pellicule. Les oiseaux se nourrissent du grain complet.

Multiplication du millet

Multiplication du millet

Matt Lavin/CC BY-SA 2.0/Flickr

La seule méthode de multiplication du millet est le semis.

Conseils écologiques

Vous cultivez le millet pour vous, mais aussi pour les oiseaux qui ne quitteront plus votre jardin s'ils trouvent des graines. « Oubliez » des épis au moment de la récolte. Même en plein hiver, ces auxiliaires, bien utiles au jardin, trouveront encore de quoi se nourrir.

Vous pouvez aussi préparer des boules pour nourrir les oiseaux, que vous accrocherez dans les arbres ou près de vos fenêtres, lors de grands froids. Ils viendront les grignoter avec gourmandise.

Formez des boules avec de la margarine laissée à température ambiante pour plus de facilité, ajoutez des graines de millet – et de maïs, de tournesol si vous en avez sous la main –, malaxez bien. Mettez ces boules au réfrigérateur. Le lendemain, entourez-les d'un filet, celui qui sert à transporter légumes et carottes, par exemple. Attachez avec une ficelle. Conservez ces boules au réfrigérateur, et piochez dans la réserve quand vous souhaitez en accrocher une dehors.

Utilisations en cuisine

Si vous ne le cultivez pas, vous pouvez acheter le millet dans les magasins bio et même en grandes surfaces, dans les rayons spécialisés, en vrac ou conditionnés en sachets. Malheureusement, souvent, il est importé. Depuis quelques années, on le cultive un peu en France, notamment en Poitou-Charentes. Dans la mesure du possible, préférez celui-ci.

Le millet n’est pas panifiable, ce qui signifie qu’il ne gonfle pas, mais on ajoute ses graines dans les pâtes à pain, décortiqué. Dans ces pains multicéréales, il donne une exquise saveur de noisette torréfiée.

Ajoutez-le à des légumineuses – lentilles, haricots, pois chiches –, à des salades. Parsemez-en vos plats, poissons, légumes (sur des épinards, c’est délicieux) ou viandes.

Ajoutez-le au muesli du petit déjeuner, transformez-le en bouillies, en galettes.

Un peu d'histoire…

Cultivé en Chine depuis plus de 5 000 ans, le millet s’est peu à peu répandu dans le reste du monde, notamment en Afrique. Il occupe encore une place importante dans l’alimentation asiatique, et surtout africaine, car il supporte bien la sécheresse. En Europe méditerranéenne, le millet a été cultivé et consommé de l’Antiquité au XVIe siècle.

Puis cette céréale fut remplacée par le maïs, venu d’Amérique. Mais le millet n’a pas dit son dernier mot ! La farine fait partie de l’alimentation de base en Asie et en Afrique, c’est le fameux « mil ».

Dans le calendrier républicain français, le 2jour du mois de Fructidor est dénommé jour du Millet.

Dans les pays développés, le millet occupe aujourd'hui une place très marginale, principalement comme aliment des oiseaux de volière. Mais de plus en plus, grâce au marché bio en extension, cette culture gagne les pays occidentaux.

La production mondiale actuelle est estimée à 28 millions de tonnes (soit moins de 2 % du total céréalier), dont 95 % viennent d’Afrique et d’Asie. Ceci englobe toutes les cultures, toutes les variétés.

D’autres plantes appelées millet

Setaria italica : millet des oiseaux, millet à grappes. Noms communs : « petit mil » ou « miliade ». Plante de 1 à 1,5 m environ, à inflorescences longues, cylindriques, assez compactes, autrefois semée dans les prairies temporaires. Cultivé à nouveau dans toute l’Europe grâce aux nouvelles normes qui favorisent la biodiversité aux abords des champs. Le premier pays producteur est la Chine. C’est une espèce cultivée également en Inde, en Indonésie, en Corée, dans le Sud de l’Europe et en Afrique orientale.

Eleusine coracana : appelé « ragi » en Inde. Ses graines très petites se trouvent sur plusieurs épis regroupés au sommet de la tige. C’est une culture vivrière importante en Afrique orientale et en Asie.

Fonio ou « mil africain » : ce terme regroupe plusieurs espèces de céréales cultivées en Afrique de l’Ouest dans les régions sèches subsahéliennes. Fonio blanc (Digitaria exilis), Fonio noir (Digitaria iburua), Fonio à grosses graines (Brachiaria deflexa).

Panicum sumatrense : millet indien. Culture répandue en Inde, au Népal, au Pakistan, au Sri Lanka, dans l’est de l’Indonésie et l’ouest de la Birmanie.

Echinochloa frumentacea : millet japonais. Culture importante dans les régions subtropicales de l’Inde.

Pennisetum glaucum : millet perle, petit mil, mil à chandelle, mil pénicillaire ou mil. C’est la plus cultivée de toutes les espèces de mil. Il pousse sur des sols sableux et pauvres, là où on ne peut presque rien cultiver. Culture traditionnelle en Afrique, surtout au Sahel, en Asie [Inde, Pakistan]. Depuis peu, on le cultive aux États-Unis, pour le fourrage d’été.

Eragrostis tef : céréale à graines très petites, cultivée dans les régions montagneuses de l’Éthiopie, où sa production dépasse celle de la plupart des autres céréales. Elle a un gros avantage : elle supporte les sols lourds et mal drainés.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides