Groseillier à maquereau

Groseillier à maquereau en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Groseillier à maquereau, Groseillier épineux

  • Nom(s) latin(s)

    Ribes uva-crispa, Ribes grossularia, Grossularia uva crispa

  • Famille

    Grossulariacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol frais
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Massif ou bordure Haie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'espèce Ribes uva-crispa ou Ribes grossularia appartient au genre Ribes et à la famille des Grossulariacées, anciennement Saxifragacées. Originaire des régions tempérées d'Europe, elle est très prospère en France, en dehors des côtes et de la Corse. On la nomme couramment groseillier à maquereau ou groseillier épineux. Il ne faut pas la confondre avec le groseillier à grappes et le groseillier à fleurs.

C'est un arbuste buissonnant cultivé en touffes, souvent épineux et vigoureux, dont la hauteur atteint entre 0,50 et 1,50 m. Ses feuilles caduques, d'un vert plus ou moins foncé, dentées et recouvertes de duvet fin portent une épine à la base de leur pétiole. Il donne des fleurs discrètes blanc-vert, au début du printemps en mars-avril. Ses fruits ou baies, le plus souvent jaunes ou rouges, mais aussi verts et blancs, apparaissent de la fin du mois de mai jusqu'au mois d'août, sur des rameaux de 2 ans. Ils sont ovales, globuleux, translucides et mesurent entre 2 et 3 cm. Leur goût est à la fois légèrement sucré et acidulé.

Le groseillier à maquereau est très rustique. Il se cultive en pleine terre, en haies ou bordures, en treillage, en pergola, mais aussi en conteneurs. Il s'utilise pour ses fruits crus ou cuits, pour accompagner le poisson ou la viande, pour confectionner des tartes, des confitures, des marmelades, des gelées, des compotes, des conserves et fabriquer du sirop. Il est riche en vitamines C, A et B et en sels minéraux. On lui attribue des vertus digestives, diurétiques et laxatives.

Note : l'appellation commune groseillier à maquereau fait référence au fait qu'on utilise souvent les baies de cette espèce en cuisine pour accompagner le poisson, et notamment le maquereau.

Espèces et variétés de groseillier à maquereau

L'espèce Ribes uva-crispa a donné naissance à de très nombreuses variétés. Le tableau ci-dessous en présente quelques-unes, assez répandues.

Groseillier à maquereau (Ribes-uva crispa, syn. Grossularia uva-crispa ou Ribes grossularia)

Espèce type

Groseillier à maquereau (Ribes-uva crispa, syn. Grossularia uva-crispa ou Ribes grossularia) Espèce type
  • Couleurs des fruits : Fruits vert pâle qui deviennent généralement jaunes ou rouges.
  • Qualités : Les fruits sont à maturité entre mai et août.

'Captivator'

Groseillier à maquereau 'Captivator'
  • Couleurs des fruits : Petits fruits juteux rouge bordeaux. Saveur équilibrée et douce.
  • Qualités : Produit des fruits dès la première année. Variété précoce, résistante à l'oïdium, non épineuse.

'Careless'

Groseillier à maquereau 'Careless'
  • Couleurs des fruits : Gros fruits verts et ovales.
  • Qualités : Variété productive, de mi-saison, très rustique.

'Early Sulphur'

Groseillier à maquereau 'Early Sulphur'
  • Couleurs des fruits : Gros fruits jaunes.
  • Qualités : Variété précoce.

'Freedonia'

Groseillier à maquereau 'Freedonia'
  • Couleurs des fruits : Gros fruits rouge vin. Fruits d'une qualité excellente, à la saveur très équilibrée.
  • Qualités : Variété tardive, très productive et très peu épineuse.

'Monstrueuse d'Amérique'

Groseillier à maquereau 'Monstrueuse d'Amérique'
  • Couleurs des fruits : Très gros fruits verts.
  • Qualités : Variété sensible au mildiou.

'Prince Regent'

Groseillier à maquereau 'Prince Regent'
  • Couleurs des fruits : Gros fruits poilus rouges.
  • Qualités : Variété à maturité tardive.

'Queen Caroline'

Groseillier à maquereau 'Queen Caroline'
  • Couleurs des fruits : Fruits jaune pâle, ovales et lisses. Très savoureux.
  • Qualités : Variété souvent utilisée pour confectionner confitures, marmelades et gelées.

'Resistenta'

Groseillier à maquereau 'Resistenta'
  • Couleurs des fruits : Assez gros fruits ronds blanc ambré. Les fruits sont parfumés et sucrés.
  • Qualités : Variété très productive, tardive et résistante aux maladies.

'Spine Free'

Groseillier à maquereau 'Spine Free'
  • Couleurs des fruits : Fruits moyens, lisses et rouges. Les fruits ont une saveur acidulée.
  • Qualités : Variété très vigoureuse, résistante à l'oïdium, non épineuse.

'Varianta'

Groseillier à maquereau 'Varianta'
  • Couleurs des fruits : Gros fruits ronds blanc doré. Les fruits sont sucrés, très savoureux.
  • Qualités : Variété très productive, précoce et résistante à l'oïdium.

'White Smith'

Groseillier à maquereau 'White Smith'
  • Couleurs des fruits : Assez gros fruits blanc vert.
  • Qualités : Variété très productive et précoce.

'Winham's Industry'

Groseillier à maquereau 'Winham's Industry'
  • Couleurs des fruits : Gros fruits rouge foncé, ovales, duveteux et fermes. Très parfumés et plus sucrés, de grande qualité.
  • Qualités : Variété très productive, autofertile, précoce et résistante aux maladies.

Semis et plantation du groseillier à maquereau

Semis et plantation du groseillier à maquereau

Rillke/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le groseillier à maquereau apprécie les sols profonds, frais, légers et non calcaires. Il est important de faire en sorte que le terrain soit riche en humus et en matière organique. Cela favorise la production de fruits de qualité.

Il aime le soleil et la mi-ombre. Évitez le soleil brûlant des régions du sud de la France, car le groseillier à maquereau a besoin de fraîcheur en été. Il se plaît au nord de la France et dans les régions montagneuses. Il redoute les fortes chaleurs, la sécheresse, les vents violents et les gels tardifs.

Quand planter le groseillier à maquereau ?

Plantez d'octobre à décembre et de mars à mai.

Le groseillier à maquereau est proposé en racines nues. Il est préférable de le planter sous huit jours ou bien de le mettre à l'ombre dans un bac contenant un peu d'eau, en attendant sa mise en place.

Procurez-vous de préférence des sujets de 2 ou 3 ans.

Comment le planter en pleine terre ?

  • Creusez un trou de 0,50 m de profondeur et de largeur.
  • Ameublissez bien la terre et retirez tous les cailloux et mauvaises herbes. Mettez au fond du trou une couche de corne broyée.
  • Mélangez la terre de jardin avec du terreau de plantation si nécessaire, un peu d'engrais riche en potasse pour stimuler les racines et du compost de fumier. Comblez la moitié du trou avec le mélange.
  • Placez le plant, bien au centre, en étalant ses racines. Comblez avec le reste de terre. Le plant doit avoir le collet qui affleure la surface du sol.
  • >Tuteurez, si nécessaire.
  • Tassez bien la terre, formez une cuvette au pied du plant et arrosez abondamment.

Conseil : laissez 1 à 1,20 m de distance en tous sens, entre les pieds de plantation. Plantez le groseillier à maquereau au moins à 0,70 m d'un passage et d'une allée, pour éviter de vous accrocher à ses branches épineuses.

Comment planter le groseillier à maquereau en pot ?

Utilisez de préférence de grands pots.

  • Placez au fond du pot un lit de billes d'argile pour favoriser le drainage.
  • Remplissez le pot d'un mélange de terre de jardin et de terreau riche en humus.
  • Placez votre sujet bien au centre, comblez avec le reste de terre.
  • Tassez bien et arrosez copieusement.

Culture et entretien du groseillier à maquereau

Culture et entretien du groseillier à maquereau

mako/CC BY 2.0/Flickr

Arrosez copieusement la première année, au cours des épisodes de sécheresse et de chaleur. Maintenez un arrosage adapté l'été (1 fois par semaine le soir), notamment sur les sujets âgés, afin d'aider au développement des fruits. Ne laissez pas votre sol devenir sec.

En hiver, faites un apport d'engrais riche en potasse.

Au printemps, faites un apport de compost, de fumier décomposé ou de corne broyée qui évitera le dessèchement du sol, ainsi qu'un apport d'azote.

Pensez à pailler en été, afin d'éviter le dessèchement du sol et l'apparition de mauvaises herbes. Cela est préférable au binage.

Vous pouvez aussi recouvrir l'arbuste d'un filet en hiver, pour le protéger des oiseaux qui s'attaquent souvent aux bourgeons.

Taille du groseillier à maquereau

Taillez sévèrement en mars l'arbuste lorsqu'il a plusieurs années, afin de favoriser la fructification. Procédez à une taille en buisson qui respecte la forme initiale, établit la charpente, éclaircit la touffe et dégage les rameaux.

  • Gardez les rameaux de 2 à 3 ans et coupez les branches de l'année.
  • Éliminez les pousses chétives et celles qui sont trop lâches.
  • Rabattez d'un bon tiers les rameaux qui s'orientent vers l'extérieur.

Éliminez tous les gourmands qui apparaissent au pied de l'arbuste, grattez la mousse déposée sur l'écorce.

Bon à savoir : les branches qui se relâchent peuvent avoir leurs extrémités qui s'enracinent. Il est conseillé de prélever les nouveaux plants en les séparant du pied-mère.

Maladies, nuisibles et parasites

Attention aux larves de tenthrède qui peuvent ronger les feuilles et ne laisser que leurs nervures, au début de l'été et aux chenilles de la teigne du groseillier qui peuvent attaquer les fruits. En prévention, pulvérisez au mois de février un insecticide naturel à base de pyrèthre contre les cochenilles et les acariens. Binez au pied des plants à l'automne et au printemps ; cela éliminera les larves.

Le groseillier à maquereau est sensible à l'oïdium qui recouvre l'ensemble de l'arbuste d'un duvet blanc puis gris. En prévention, aérez bien les touffes. Traitez avec du soufre micronisé.

Par sécurité, traitez vos plants avec de la bouillie bordelaise.

Récolte

Pensez à soutenir les branches chargées de fruits pour éviter qu'elles se cassent.

Quand et comment récolter ?

La récolte peut se faire en deux temps :

Fin mai, vous pouvez réaliser une petite récolte de fruits suffisamment développés, visant à éclaircir l'ensemble et à garder la majorité des fruits en place. Les fruits récoltés sont utilisés pour des compotes ou des conserves.

La récolte proprement dite a lieu en juillet et en août, lorsque les fruits sont bien colorés et légèrement mous. Elle se fait à la main, en veillant à ne pas se blesser avec les épines de l'arbuste.

La conservation des groseilles à maquereau

Une fois cueillies, placez les groseilles que vous ne consommerez pas immédiatement dans le bac du réfrigérateur ; elles se conserveront quelques jours ou congelez-les.

Multiplication du groseillier à maquereau

Multiplication du groseillier à maquereau

Taco Witte/CC BY 2.0/Flickr

Le groseillier à maquereau se multiplie par bouturage, par division et par marcottage.

Marcottage

C'est la méthode la plus efficace et qui de plus est rapide. Procédez en mars.

  • Sélectionnez un rameau souple et suffisamment long de 2 ans.
  • Griffez le sol sous le rameau.
  • Ajoutez à la terre un peu d'engrais spécial semis ou bouturage pour favoriser la reprise.
  • Faites une petite incision verticale de 2 mm environ de profondeur en bas du rameau.
  • À l'aide d'un cavalier métallique par exemple, maintenez le rameau en contact avec le sol.
  • Recouvrez de terre jusqu'au-dessus de l'incision.
  • Des racines vont se former rapidement.
  • À l'automne, détachez la marcotte en la coupant du pied-mère.
  • Mettez en place et cultivez normalement.

Bouturage

Procédez au mois d'octobre ou au printemps :

  • Prélevez des morceaux de rameaux de 0,30 à 0,40 m de longueur, en coupant en biseau à l'aide d'un sécateur ou d'un couteau propre.
  • Gardez 4 ou 5 yeux supérieurs du rameau et supprimez tous les autres.
  • Badigeonnez légèrement la bouture avec de l'hormone de bouturage.
  • Préparez un endroit en mélangeant de la terre de jardin et du sable humide.
  • Enfoncez-la jusqu'au niveau des yeux gardés dans un endroit protégé à l'extérieur ou enfouissez-la à une profondeur de 15 cm environ.
  • Au bout d'un an, lorsqu'elle a émis des racines, mettez en place la bouture entre les mois de novembre et mars. Cultivez normalement.

Division de la touffe

Procédez entre novembre et mars :

  • À l'aide d'une fourche-bêche, déterrez la souche.
  • Divisez la touffe nettement en plusieurs éclats (2 à 4 parties), comportant chacune des tiges et des racines.
  • Remettez vite en terre la souche, après l'avoir arrosée.
  • Installez en pleine terre les éclats de touffes, dans des trous de 0,20 m de profondeur.
  • Mélangez la terre de jardin avec du compost ou du terreau, pour faciliter la reprise.
  • Arrosez copieusement et cultivez normalement.

Conseils écologiques

La culture du groseillier à maquereau en buissons aérés présente plusieurs avantages : une récolte plus facile à réaliser et une propagation limitée des maladies entre les sujets.

Associez le groseillier à maquereau à des cassissiers et plantez plusieurs variétés aux maturités différentes, afin de prolonger vos récoltes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides