Mangoustanier

Mangoustanier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Mangoustanier

  • Nom(s) latin(s)

    Garcinia mangostana

  • Famille

    Clusiacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Conique ou pyramidal
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le mangoustanier, Garcinia mangostana, pousse naturellement sous le climat chaud et humide d'Asie tropicale. Il appartient au genre Garcinia qui compte plusieurs dizaines (ou centaines ?) d'autres espèces, en Asie, Afrique, Polynésie, Amérique du Sud…, produisant des fruits comestibles à arilles (enveloppe charnue autour d'une graine comme, par exemple, chez l'if). Le mangoustanier en est la plus connue. Ces espèces font toutes partie de la famille des Clusiacées.

C'est souvent un arbuste de 7 à 15 m de haut au feuillage très dense et au port plus ou moins pyramidal, large et avec un tronc droit. Bien que de croissance peu rapide, il peut atteindre en Malaisie une hauteur d'environ 25 m.

Son feuillage persistant est composé de nombreuses feuilles opposées, coriaces et brillantes sur la face supérieure, de forme oblongue et aux nervures marquées. Grandes, elles peuvent atteindre 25 cm de longueur.

Apparaissant au printemps, les fleurs du mangoustanier (environ 5 cm) sont bicolores, avec du rouge et du jaune-vert. Ce sont de belles fleurs peu ordinaires à 4 sépales rouges et 4 grands pétales rosés en périphérie et jaune-vert au centre, entourant une capsule vert-jaune garnie d'une croix plus foncée à 5 à 7 branches en son sommet. Cet arbre est dioïque, mais à ce jour on ne connaît que des pieds femelles avec seulement des fleurs femelles.

Ces fleurs donnent des fruits plus ou moins sphériques de 4 à 7 cm de diamètre, les mangoustans ou mangoustes. Ils sont très appréciés et consommés dans leurs pays d'origine grâce aux 5 à 6 arilles de couleur blanche, au goût agréable et juteux, qu'ils referment sous une enveloppe résistante épaisse. Ces arilles sont insérés comme des gousses d'ail, mais ont un aspect un peu gluant. Ils ont une saveur complexe très agréable rappelant un peu la pêche ou la nectarine auquel s'ajoute un peu d'acidité genre ananas et framboise. Les plus gros arilles contiennent des noyaux que l'on peut semer ou dont on peut aussi extraire une huile.

Le mangoustanier a une croissance lente. Il lui faut 6 ans pour devenir adulte dans un emplacement idéal ensoleillé et 10 ans si sa croissance débute à mi-ombre, sous d'autres végétaux.

Heureusement, une fois adulte le mangoustanier est très productif, jusqu'à environ 2 000 fruits par arbre âgé d'une trentaine d'années.

Espèce de mangoustanier

Une seule espèce de mangoustanier est commercialisée sous forme de graines livrées dans un sachet rempli de mousse humide. Quelques autres espèces de Garcinia donnent des fruits comestibles, mais semble-t-il moins appréciés et de consommation moins répandue que les mangoustans.

Mangoustanier (Garcinia mangostana)

Mangoustanier (Garcinia mangostana)
  • Floraison : Belles fleurs à 4 sépales rouges et 4 pétales rosés en périphérie et jaune-vert au centre entourant une capsule vert-jaune.
  • Port et taille : Arbuste érigé semi-pyramidal et étalé, de 7 à 15 m jusqu'à 25 m de hauteur. Feuillage épais vert foncé, coriace et persistant.
  • Qualités et usages : Pour une culture en serre humide ou en climat chaud et humide. Plantation en isolé ou en alignement.

Semis et plantation du mangoustanier

Semis et plantation du mangoustanier

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Vous devrez planter le mangoustanier en potée dans un substrat ou dans un sol riche toujours humide, mais bien drainé, situé dans une serre tropicalisée. En métropole, en effet, seule une serre chauffée en hiver et humidifiée toute l'année peut lui offrir ces conditions de bonne croissance. Il ne supporte pas un sol à salinité élevée et n'aime pas trop le sable.

En potée, choisissez un pot assez profond (30 cm au moins) pour que sa racine pivotante puisse se développer.

Il a besoin de beaucoup de lumière et de soleil pour se développer. Cependant, tant qu'il est jeune vous devez le protéger d'un fort soleil direct.

Quand planter le mangoustanier ?

Vous pouvez le planter toute l'année dans une atmosphère suffisamment chaude, humide et ensoleillée. C'est-à-dire en climat tropical reconstitué.

L'ensoleillement naturel du printemps et de l'été facilitant la chose.

Comment le planter ?

Vous devrez planter vos noyaux achetés tant qu'ils sont encore humides. Comptez environ 6 noyaux par pot pour avoir assez de chance de réussite. Enfoncez chaque noyau de 4 à 5 cm dans le substrat. Paillez le substrat en surface pour limiter l'évaporation.

Arrosez et maintenez humide en permanence à une température moyenne comprise entre 20 et 30 °C.

Installez l'ensemble à un emplacement très lumineux. La germination se fera au bout de 2 à 4 semaines.

Les jeunes plants de mangoustanier qui vont lever sont fragiles. Abritez-les d'un soleil direct trop fort sous un autre arbuste par exemple.

Vous devrez attendre que les jeunes plants atteignent 60 cm environ avant de faire une transplantation définitive.

Bon à savoir : vous pouvez également placer ces noyaux dans un coton humide jusqu'à apparition des germes. Placez-les ensuite dans un pot recouvert d'un peu de terreau riche.

Culture et entretien du mangoustanier

Culture et entretien du mangoustanier

mauroguanandi/CC BY 2.0/Flickr

Le mangoustanier a besoin pour sa culture de beaucoup d'eau, ses racines devant être toujours humides. Soleil et chaleur humide sont également indispensables. La température de culture doit se situer toute l'année entre 25 et 32 °C. Non rustiques, ses parties aériennes sont endommagées en dessous de 10 °C et il meurt en dessous de 4 à 5 °C. Mais il ne supporte pas non plus des températures trop élevées, supérieures à 38 °C.

Les apports d'eau devront correspondre à ceux résultant d'une pluviométrie annuelle de 1267948 500 mm au moins.

Cultivé en potée, vous devrez faire un apport d'engrais complet en granulés a l'automne durant sa croissance. À partir de sa fructification ajoutez un engrais pour fructification au printemps.

Le mangoustanier ne poussant que d'une trentaine de centimètres tous les 3 ans, ne nécessite que peu de rempotages (tous les 3 à 4 ans ) durant sa croissance.

En revanche, le mangoustanier n'a pas besoin de taille régulière.

Maladies, nuisibles et parasites

Le mangoustanier semble assez résistant en général aux maladies et parasites, du fait de la lenteur de sa croissance et de la coriacité de ses feuilles. Toutefois, lors d'une culture sous serre sa santé dépendra bien évidemment de celle des autres cultures environnantes. La proximité et la densité de plantes présentes favorisant la diffusion de certains parasites et maladies cryptogamiques, bactériennes ou virales.

Par exemple des attaques d'aleurodes sont fréquentes dans les serres, celles de cochenilles et pucerons également.

Récolte du mangoustanier

Quand et comment le récolter ?

Le mangoustanier commence à produire des fruits au bout de 6 à 10 ans environ. Il donne alors 2 à 3 récoltes par an pendant l'été et ceci pendant environ 50 ans.

Récoltez les noyaux en les extrayant des plus gros arilles, après ouverture de l'enveloppe épaisse et colorante d'un mangoustan.

La conservation du mangoustan (ou mangouste)

Le mangoustan est un fruit fragile qui se conserve mal et doit-être consommé assez rapidement après sa récolte.

Les noyaux, qui ne sont pas de vraies graines issues d'une reproduction sexuée, perdent rapidement (au bout de quelques jours seulement) leur pouvoir germinatif après avoir été extraits d'un arille.

Note : conservés dans le fruit, ils gardent cette potentialité pendant 5 semaines.

Multiplication du mangoustanier

Multiplication du mangoustanier

Le moyen le plus facile pour multiplier un mangoustanier est de semer les noyaux retirés des arilles de fruits mûrs. On obtient ensuite des plants identiques au pied mère.

Mais il est également de tenter le bouturage, mais il s'agit d'une méthode difficile à réussir..

Semis

Pour un semis, les noyaux doivent être mis en terre rapidement après leur extraction du fruit.

Pour un semis de noyaux récoltés, procédez comme indiqué au chapitre plantation.

Bouturage

Le bouturage est plus facile à réussir en été.

Les boutures doivent être profondément enfoncées dans un substrat léger de terreau et sable. Ce substrat doit être chaud (20 °C au moins) et humide.

Une fois la reprise amorcée, faites un apport d'engrais pour stimuler la croissance de la bouture.

Conseils écologiques

La culture d'un arbuste exotique dans une serre peut être un défi et un passe-temps original. Cependant, elle ne suit pas l'ordre naturel des choses et nécessite, outre beaucoup de soins, une production de lumière et de chaleur humide consommatrices de pas mal d'énergie.

Usages du mangoustanier

Le mangoustanier est cultivé pour ses fruits dans des zones humides de divers pays tropicaux d'Asie (Malaisie, Inde, Sri Lanka, Thaïlande, Cambodge… et d'Afrique). Son fruit se consomme cru, préparé (en sorbet par exemple) ou en jus de fruits. De plus, ce fruit au goût exotique agréable et à qui l'on attribut de nombreuses vertus est de plus en plus apprécié et demandé.

Son bois rouge et résistant est recherché pour l'ébénisterie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides