Erica carnea

Erica carnea en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bruyère d'hiver, Bruyère des neiges, Bruyère des Alpes, Bruyère carnée

  • Nom(s) latin(s)

    Erica carnea

  • Famille

    Ericacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    8 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Malgré sa petite taille, Erica carnea se fait remarquer pratiquement toute l'année, que ce soit par la couleur de ses fleurs ou de ses feuilles. Parfaite en pot ou en jardinière, elle est au jardin un élément décoratif pour emplacement dégagé, au soleil ou à mi-ombre. Un sol léger, frais en été, mais bien drainé en hiver lui convient parfaitement. Contrairement à la majorité des bruyères, Erica carnea tolère une terre légèrement calcaire. Robuste, elle se plaît en toute région.

Devenue rare en France à l'état sauvage, elle est protégée au niveau national depuis 1990.

Son feuillage fin est glabre, vert tendre, vert foncé, bronze ou jaune selon les variétés. Les feuilles linéaires sont verticillées par 4.

C'est un arbuste nain d'à peu près 25 cm de haut étalé. Disposées en grappes, les fleurs sont le plus souvent roses, rouges ou blanches avec des cultivars aux délicieux dégradés. La corolle urcéolée (enveloppes florales soudées en forme d'urne) à 4 dents et à étamines libres est entourée à sa base par un calice vert. Les anthères pourpres protubérantes donnent un aspect élégant aux fleurs.

Bon à savoir : les fleurs rouges ou rose chair ont donné le nom carnea à l'espèce. Cette bruyère d'hiver est originaire des Alpes.

Variétés d'Erica carnea

Erica carnea

'Snow Queen'

Erica carnea 'Snow Queen'
  • Végétation : Hauteur 15 cm. Feuillage vert moyen.
  • Floraison : Fleurs blanches de novembre à mars/avril.
  • Qualités : Fleurs un peu plus grosses que la moyenne.

'Pink Sangles'

Erica carnea 'Pink Sangles'
  • Végétation : Port prostré, hauteur 40 cm. Feuilles vert foncé.
  • Floraison : De couleur rose clair, en fleurs de décembre à avril.
  • Qualités : Beau rose tendre, à placer en arrière de massif pour sa hauteur.

'Ann Sparks'

Erica carnea 'Ann Sparks'
  • Végétation : 30 cm de hauteur. Feuillage doré à bronze.
  • Floraison : Fleurs rose foncé dégradé rouge, ouvertes de janvier à mai.
  • Qualités : Fort beau coloris dégradé.

'Kramer's Rote'

Erica carnea 'Kramer's Rote'
  • Végétation : Hauteur 40/45 cm. Feuillage vert bronze.
  • Floraison : Fleurs roses de décembre à mai.
  • Qualités : Port plus étalé que haut.

'December Red'

Erica carnea 'December Red'
  • Végétation : Hauteur de plante 40 cm. Feuillage vert foncé.
  • Floraison : Floraison de février à avril d'un rose foncé/rouge.
  • Qualités : Cultivar de couleur éclatante.

'Springwood White'

Erica carnea 'Springwood White'
  • Végétation : Port rampant, hauteur maximale 25 à 30 cm. Feuillage vert.
  • Floraison : Fleurs blanches de novembre à février.
  • Qualités : Anthères fortement marquées pourpre à brun.

Plantation d'Erica carnea

Plantation d'<em>Erica carnea</em>

H.Zell/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

Grâce à sa croissance relativement lente, cette bruyère d'hiver s'adapte très bien à la culture en pot. Un pot de 30 cm de profondeur peut contenter les variétés d'Erica carnea plusieurs années.

Au jardin, elles ne demandent que très peu d'entretien pour une floraison éclatante d'année en année. Profitez de leur effet couvre-sol efficace, peu utilisé. En quelques saisons, pour un entretien minime, vous serez débarrassé des mauvaises herbes.

Quand planter la bruyère d'hiver ?

La plantation s'effectue en automne de mi-septembre à fin novembre ou à partir de février jusqu'en avril.

Présentées en godet ou en conteneur, choisissez-les en fleurs pour être sûr du coloris.

Comment la planter ?

Les Erica carnea doivent être plantées en touffes afin d'obtenir un effet de masse esthétiquement réussi. Espacez-les de 30 cm pour créer une couverture complète une fois établies. En jardinière, elles retomberont, ce qui apportera un bel effet visuel toute l'année.

Les rares échecs de culture viennent d'une plantation ratée. Trempez la motte dans un seau d'eau afin de bien l'hydrater avant plantation. Prenez soin de ne pas la briser. Si elle est pourvue d'un chignon compact de racine, démêlez superficiellement celui-ci pour favoriser la reprise.

Par nature, les bruyères préfèrent un sol acide, mais cette espèce tolère un pH légèrement calcaire. Prévoyez un substrat à base de 50 % de terre de bruyère, 25 % de terre végétale, 25 % de pouzzolane ou perlite. Il leur faut un sol drainant. Ce mélange est à utiliser pour une plantation en pots ou en pleine terre, comme amélioration du sol existant.

Culture et entretien d'Erica carnea

Culture et entretien d'<em>Erica carnea</em>

Susanne Tofern/CC BY-SA 2.0/Flickr

En pots, jardinières ou au jardin, arrosez un peu tout le printemps sans excès, beaucoup l'été et en période de reprise.

Les variétés à feuillage doré sont à réserver aux endroits ombragés et abrités des gelées trop intenses qui peuvent causer des dégâts aux feuilles. Arrosez quotidiennement le feuillage des bruyères jaunes par temps très chaud et sec.

Cultivées en pots, un rempotage tous les deux ans après floraison est conseillé afin de renouveler la terre qui se compacte peu à peu.

Au printemps, apportez un engrais pour plantes de sol acide, type rhododendron ou hortensia. Suivez les instructions d'usage, et dans le cas de fertilisant en granulés, prenez garde de ne pas en laisser sur la végétation, ce qui cause brûlures et chutes de feuilles. Erica carnea n'est pas une plante gourmande, une bonne fertilisation annuelle suffit.

Paillez les pieds en abondance tant que les plantes ne recouvrent pas la surface au sol. Les mois chauds d'été seront plus agréables si vos bruyères ont les racines au frais.

Taille d'Erica carnea

Après la floraison, égalisez les touffes et supprimez les fleurs fanées. Les jeunes pousses doivent être rabattues à moitié de leur longueur. Ne coupez pas trop court, car cette plante émet assez difficilement de nouvelles tiges à partir du vieux bois.

Maladies, nuisibles et parasites

Les risques fongiques sont nuls tant que les bruyères d'hiver ne sont pas arrosées en excès ou cultivées en sol asphyxiant.

Elles sont rarement attaquées par des parasites, seules quelques cochenilles à bouclier peuvent leur nuire. Pulvérisez un traitement à base d'huile blanche en hiver en prévention. Pour éviter cela, cultivez-les en conditions optimales, elles seront moins sensibles aux parasites.

Vérifiez la présence d'amas blanchâtres gluants qui traduisent la présence de cicadelles. Pulvérisez du purin d'ortie au printemps et en été, elles détestent ça.

Multiplication d'Erica carnea

Multiplication d'<em>Erica carnea</em>

Nemo5576/GFDL/Wikimedia

Plusieurs méthodes de multiplication sont possibles, cependant le bouturage et le marcottage donnant de très bons résultats, ils sont les plus pratiqués.

Division

Les touffes âgées peuvent être divisées en fin d'hiver.

Arrachez les plus grosses plantes, sectionnez franchement la motte en plusieurs morceaux que vous replantez immédiatement après avoir rabattu le feuillage de moitié. Arrosez modérément les 3 premières semaines.

Semis

Le semis est possible, mais il vous faudra longtemps avant d'obtenir des plants formés.

Les bruyères se ressèment librement au pied, ce qui densifie les massifs.

Bouturage

Au début du printemps, choisissez une plante vigoureuse, exempte de maladies ou parasites. Procédez de préférence à heures fraîches pour éviter la déshydratation des bois tendres. Coupez à l'aide d'un sécateur des petits rameaux secondaires possédant une nouvelle pousse. Taillez-les afin de conserver un centimètre de vieux bois au bas du rameau puis supprimez les fleurs ainsi que les feuilles basales.

Préparez une caissette contenant un mélange composé pour moitié de tourbe et de sable de rivière. Le mélange doit être drainant, léger pour éviter le pourrissement. Faites un trou à l'aide d'un crayon par exemple, insérez une tige tous les 5/7 cm. Tassez légèrement.

Placez les boutures à l'ombre bien lumineuse. Vérifiez régulièrement l'humidité du mélange jusqu'à l'apparition des signes de démarrage végétatifs. Le substrat ne doit pas sécher entre deux arrosages. Une reprise de la végétation indique que la plantule a émis des racines, 4 semaines après, il sera temps de les repiquer en godets ou pots de faible volume.

Marcottage

Le marcottage est une solution couramment pratiquée, car aisée. Ainsi, vous pouvez obtenir une nouvelle plante à partir d'un rameau. Au printemps, creusez une petite tranchée autour du pied mère, sélectionnez sur la plante de belles branches près du sol. Couchez-les après avoir incisé la tige sur la face inférieure puis maintenez-les au sol par un crochet métallique en U. Recouvrez de terre la partie incisée. Gardez humide jusqu'au sevrage à l'automne suivant.

Séparez délicatement les plants enracinés, rabattez un peu les tiges et cultivez-les en petits pots pendant 12 semaines avant de les replanter en pleine terre.

Conseils écologiques

Si votre eau est calcaire, arrosez à l'eau de pluie ou ajoutez une goutte de vinaigre blanc dans votre eau pour le neutraliser, car le calcaire peut faire jaunir le feuillage à la longue.

Examinez souvent les parties aoûtées de la plante, c'est là que logent les cochenilles.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides