Deuterocohnia

Deuterocohnia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Deuterocohnia

  • Nom(s) latin(s)

    Deuterocohnia, Abromeitiella

  • Famille

    Broméliacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,90 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Ces plantes rases rencontrées dans les Andes du Pérou jusqu'au Chili, en Argentine et à l'ouest du Brésil, ont un caractère xérophyte plus que succulent. Elles sont constituées de rosettes de feuilles rigides et pointues réunies jusqu'à former de grands tapis serrés ou des colonies en forme de coussin. Ces plantes vivent dans les déserts ou en haute montagne.

Les feuilles coriaces et légèrement succulentes, de quelques centimètres de long, sont disposées en spirale comme chez l'Aloe, et souvent bordées de petites dents acérées. La pellicule cireuse qui les recouvre leur donne un aspect argenté tout en les protégeant du rayonnement intense du soleil. Des trichomes, ces excroissances de cellules épidermiques en forme d'écaille capables d'absorber l'humidité de l'air, recouvrent partiellement le limbe. L'eau retenue migre ensuite dans les parties profondes de la plante non soumises à l'évapotranspiration. Les feuilles profondes sont souvent marron et ridées. L'enracinement est assez peu profond, mais permet d'ancrer efficacement la colonie et de la nourrir.

Les fleurs solitaires ou par petits groupes des Deuterocohnia naissent au sein des feuilles, mais sont assez clairsemées et rares. Elles sont remarquables par leur taille de 2,5-4 cm de long, leur coloris jaune vert lumineux et leur texture veloutée. Trois tépales courts entourent 3 tépales longs enroulés en cigare au bout duquel pointe un épais pistil vert clair ou crème à 3 stigmates. Les 6 étamines sortent à peine de la corolle.

Les fruits sont des capsules déhiscentes qui libèrent des graines ailées entourées d'une membrane facilitant leur envol.

Ces Broméliacées ne semblent pas présenter de toxicité. Elles sont appréciées par les amateurs de plantes grasses et cactées pour le graphisme créé par l'accumulation des petites rosettes et pour leur facilité de culture.

Espèces et variétés de Deuterocohnia

Certains botanistes distinguent 2 sous-espèces chez Deuterocohnia brevifolia qui diffèrent par la quantité d’épines bordant les feuilles.

Deuterocohnia brevifolia (syn. Abromeitiella brevifolia, Navia brevifolia)

Deuterocohnia Nord-ouest de l’Argentine (région de Tucuman) et de la Bolivie à 3 000 m d’altitude, souvent sur les escarpements rocheux.
  • Origine : Nord-ouest de l’Argentine (région de Tucuman) et de la Bolivie à 3 000 m d’altitude, souvent sur les escarpements rocheux.
  • Végétation : Rosette de 3 à 5 cm de diamètre. Feuilles triangulaires aiguës, teintées de vert clair tacheté de blanc. La touffe peut atteindre 90 cm de diamètre.
  • Fleurs et fruits : Floraison assez insignifiante, tout au long de l’hiver et au début du printemps parfois jusqu’en début d’été, assez rare en culture. Petites grappes de fleurs tubulaires de 2,5 cm long, vert à jaune-vert.
  • Qualités : Tolère -4 °C.

Deuterocohnia brevifolia var. chlorantha, (syn. Abromeitiella chlorantha, tillandsia chlorantha)

Deuterocohnia Amérique du Sud.
  • Origine : Amérique du Sud.
  • Végétation : Feuilles plus épineuses que chez la variété brevifolia. Rosettes denses de 3,5 à 6,5 cm de diamètre.
  • Fleurs et fruits : Fleurs solitaires d’un vert intense. Floraison assez insignifiante, en début d’hiver.
  • Qualités : Très joli graphisme chez la touffe âgée. Tolère -2 °C.

Deuterocohnia lorentziana (syn. Pitcairnia lorentziana)

Deuterocohnia Argentine.
  • Origine : Argentine.
  • Végétation : Forme des rosettes de feuilles grises, triangulaires sans épines sur les bords, mais terminées par un aiguillon marron. Touffes de 30-60 cm de haut.
  • Fleurs et fruits : Fleurs allongées de 2,5 cm, jaune vert au pistil saillant.
  • Qualités : Tolère -4 °C.

Deuterocohnia longipetala (syn. Abromeitiella longipetala)

Deuterocohnia Déserts du Pérou au nord-ouest de l’Argentine.
  • Origine : Déserts du Pérou au nord-ouest de l’Argentine.
  • Végétation : Touffes formées de plusieurs rosettes de 60 cm de haut, à feuilles bleu grisâtre et bords dentés.
  • Fleurs et fruits : Longue inflorescence jusqu’à 120 cm portant des épis de fleurs tubulaires jaune citron au-dessus des rosettes en automne.
  • Qualités : Résiste à -6 °C en sol bien drainé.

Deuterocohnia chrysantha

Deuterocohnia Nord du désert du Chili, entre 0 et 2 000 m d’altitude.
  • Origine : Nord du désert du Chili, entre 0 et 2 000 m d’altitude.
  • Végétation : Grosses rosettes de 20 cm de feuilles grossièrement épineuses sur les bords, prenant une coloration rose rouge très originale.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence de 120 cm portant des épis courts de fleurs fusiformes jaune citron.
  • Qualités : Dans son milieu d'origine, ses besoins en eau sont satisfaits grâce au brouillard.

Plantation de Deuterocohnia

Plantation de <em>Deuterocohnia</em>

Frank Vincentz/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

Cette plante lithophyte s'adapte à tous sols bien drainés même très caillouteux en tenant compte du fait que les racines sont très sensibles à l'excès d'eau. Elles sont capables de recouvrir complètement un gros rocher en formant un décor au graphisme régulier spectaculaire. On les associe souvent aux cactées et autres plantes grasses.

Elle a besoin d'un maximum d'ensoleillement derrière une fenêtre, au sud, ou du moins de beaucoup de lumière comme dans une serre pour cactées. Elle tolère malgré tout une ombre légère.

Cultivez-la de préférence dans une serre où la température ne descend pas au-dessous de 10 °C en hiver. Cependant, cette plante résisterait jusqu'à -8 °C à condition que ses racines soient relativement au sec, sous un avant-toit ou sur un rocher. Souvent le froid entraîne la mort de seulement quelques rosettes.

Quand planter la Deuterocohnia ?

Au printemps ou en été.

Comment la planter ?

Dans la région des orangers comme au Jardin botanique de Monaco, la Deuterocohnia pousse à l'extérieur, agrippée à son rocher.

Sinon pour une plantation hors-sol, choisissez une terrine pas très profonde en terre cuite. Utilisez un terreau légèrement acide mélangé à du gros sable, additionné éventuellement de pouzzolane ou de granit décomposé.

Culture et entretien de la Deuterocohnia

Culture et entretien de la <em>Deuterocohnia</em>

User BotBln/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La croissance est assez lente.

Pendant l'été, arrosez régulièrement la Deuterocohnia par petites doses, à l'eau de pluie de préférence. Elle tolère cependant des périodes de sécheresse. En hiver, contentez-vous de la brumiser s'il fait chaud, en veillant à bien aérer la pièce.

Fertilisez au printemps avec un engrais complet, tous les ans.

Déplacez la plante en pot à l'extérieur entre mai et octobre dans un endroit ensoleillé.

Rempotez la plante dès que les rosettes produites sortent du pot.

Bon à savoir : les Deuterocohnia brevifolia et lorentziana sont des plantes particulièrement robustes, faciles à vivre, peu gourmandes en eau comme en nourriture. Veillez cependant à leur épargner l'excès d'eau combiné au gel.

Maladies, nuisibles et parasites

La pourriture des racines est due à un sol qui ne draine pas assez.

Attention à ne pas exposer les plantes à un soleil brûlant lorsque vous venez de sortir la plante. Ses tissus tendres risquent de roussir irrémédiablement.

Multiplication de la Deuterocohnia

La fructification étant rare, c'est la division des rosettes qui est privilégiée. Mais vous pouvez tout de même multiplier la Deuterocohnia par semis.

Division

La division des rosettes peut être effectuée toute l'année sauf en hiver.

Séparez les rosettes déjà adultes avec des ébauches de racines visibles, en sectionnant les rhizomes.

Semis

Le semis se réalise en début d'été de préférence.

Semez les graines dans une terrine ou un godet rempli d'un mélange de terreau et de sable juste humide. Placez à 25-30 °C.

Lorsque les plantules peuvent être manipulées, repiquez-les dans des pots individuels sans trop enfoncer la rosette.

Un peu d'histoire…

La classification des Broméliacées donne du fil à retordre aux systématiciens si bien que l’on observe pas mal de mouvements au cours de l’histoire comme en témoigne l’espèce brevifolia. Décrite et nommée Navia brevifolia par August Heinrich Rudolf Grisebach (1814-1879) en 1879, elle ne tarde pas, 10 ans plus tard, à revêtir l’appellation Dyckia grisebachia donnée par John Gilbert Baker (1834-1920) pour être remplacée en 1931 par Abromeitiella brevifolia, avant d’être finalement reclassée en 1993 dans le genre Deuterocohnia. La clé de détermination de la famille des Broméliacées établie par Derek Butcher en 2004 met l’accent sur différents critères morphologiques du genre Deuterocohnia comme :

  • la présence d’un appendice sur les graines ;
  • la formation de capsules déhiscentes et non de baies ;
  • un ovaire entièrement supère ;
  • des poils finement ou presque pas divisés ;
  • un cotylédon qui sort de la graine lors de sa germination ;
  • des fleurs dont les pétales deviennent légèrement spiralés à la fin de la floraison ;
  • une fleur régulière et non zygomorphe ;
  • des pétales qui portent chacun un appendice basal unique.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides