Carpentaria acuminata

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Carpentaria acuminata en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Palmier de Darwin

  • Nom(s) latin(s)

    Carpentaria acuminata

  • Famille

    Arécacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Palmier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le Carpentaria acuminata, appelé communément palmier de Darwin (Darwin palm), est un palmier à stipe unique, seul représentant de l'espèce, classé dans la famille des Arécacées. Il pousse sur la côte nord-ouest du nord de l'Australie, baignant dans un climat tropical humide. On le trouve essentiellement près des estuaires saumâtres et le long des cours d'eau des forêts pluviales jusqu'à 200 m d'altitude, sur des sols sableux ou limono-argileux. La couronne de ce palmier se situe au niveau de la canopée ou en sous-étage, dans les forêts d'Allosyncarpia ternata (cousin des eucalyptus) ou les forêts de marécage.

Son stipe mince et gris, légèrement plus large à la base, présente des cicatrices annulaires blanchâtres caractéristiques. Il s'élève jusqu'à 15-20 m de haut, voire jusqu'à 30 m dans sa région d'origine. La couronne est formée de 10 à 12 palmes gracieusement arquées de 1,50 à 2 m de long, vert à blanc grisâtre. Les pinnules (folioles) disposées en arêtes de poisson comme chez le Phœnix ont une nervure centrale proéminente, une pliure en V tournée vers le ciel et croissent sur un même plan tout le long du rachis. Leur longueur varie de 0,40 à 0,60 m de long sur 1,2 à 1,5 cm de large. Elles donnent un aspect souple et désordonné à la palme comparable à celle du Roystonea regia ou du Veitchia merrillii. Leur face inférieure, davantage bleutée que le dessus, est parsemée d'écailles brunes. Leur bout est tronqué et ciselé ou bien lancéolé.

Les inflorescences forment de grosses hampes ramifiées ocre de 1 à 1,50 m de long sous la couronne de palmes. Les fleurs mâles et femelles de 1 cm paraissent au sein de la même inflorescence dans les tons blancs à jaune crème. Les fleurs mâles s'ouvrent largement livrant 30 à 40 étamines autour d'un pistil stérile, tandis que les fleurs femelles restent en bouton laissant sortir juste 3 stigmates. Sous nos climats, la floraison intervient généralement en été.

La fructification qui suit arbore de vives couleurs rouge orangé. Les fruits de 1 à 1,5 cm de long sont riches en cristaux d'oxalate de calcium irritants pour la gorge.

Attention : ne pas confondre le Carpentaria avec le Carpenteria qui est un arbre de la famille des hortensias. Il pourrait également être confondu avec Archontophoenix cunninghamiana, mais les fleurs de ce dernier sont rose lavande et la totalité des pinnules est linéaire.

Espèces de Carpentaria

L’autre espèce du genre, Carpentaria bleeseri fut rebaptisée Ptychosperma bleeseri en 1928. Cette espèce à troncs multiples et gravement menacée de disparition vit aussi dans les forêts pluviales aux côtés de Carpentaria acuminata et de Livistona benthamii.

Palmier de Darwin (Carpentaria acuminata, syn. Kentia acuminata)

Palmier de Darwin (Carpentaria acuminata, syn. Kentia acuminata)
  • Végétation : Palmier à stipe unique. Couronne de 1,50 à 3 m de large. Palmes pennées, arquées de 1,50 à 2 m de long. Feuilles pliées en V vers le haut.
  • Fleurs et fruits : Inflorescences très ramifiées à fleurs mâles et femelles, ocre. Fleurs à 3 sépales, 3 pétales, groupées par 3 avec une femelle entourée de 2 mâles. Fruits ovoïdes orangés non comestibles.
  • Qualités : Palmier tropical très ornemental. Croissance très rapide. Peu sensible aux parasites. Nécessite une atmosphère humide.

Plantation du Carpentaria acuminata

Plantation du <em>Carpentaria acuminata</em>

Où le planter ?

Fragile, ce palmier ne tolère guère des températures en dessous de -1 °C. Le froid induit des fissures dans le stipe qui provoquent son pourrissement. Cependant, il peut se cultiver en pot dans une serre, une véranda ou dans une galerie marchande.

Placez-le en plein soleil ou à mi-ombre dans une terre humifère, riche, mais drainante, par groupe de 3 pour un effet spectaculaire.

Conseil : cultivez le Carpentaria en intérieur comme le Kentia. Il se contente d'assez peu de lumière et peut être installé à l'extérieur à mi-ombre durant la belle saison.

Quand planter le Carpentaria acuminata ?

En été de préférence.

Comment le planter ?

En pleine terre, enrichissez le sol avec du fumier, du compost, du limon ou du terreau contenant de l'argile. Ce palmier se remet assez facilement de la plantation que ce soit avec des sujets de 2 ans ou bien plus âgés. Selon la taille du spécimen, prévoyez de le tuteurer pour maintenir le stipe bien droit. Arrosez copieusement puis paillez la base du tronc pour maintenir la fraîcheur du sol.

En pot, choisissez un bac ou un gros conteneur qui draine bien et placez une couche de billes d'argile ou de tessons de poterie dans le fond. Remplissez avec un terreau riche en argile mélangé à du sable grossier. Défaites délicatement la motte en surface pour démêler les racines et placez le sujet de manière à ne pas enterrer le collet.

Culture et entretien du Carpentaria acuminata

Culture et entretien du <em>Carpentaria acuminata</em>

Le maintien constant d'un sol frais est nécessaire, car le Carpentaria ne tolère pas de sécheresse. En été, il est nécessaire d'arroser tous les jours les sujets en pot. N'hésitez pas à vaporiser souvent le feuillage.

Fertilisez avec un engrais à libération lente 2 fois par an pendant la période de croissance.

Protégez le stipe avec un voile d'hivernage ou du jute dès que des gelées sont à craindre.

Maladies, nuisibles et parasites

Ce palmier est peu sensible aux maladies et aux ravageurs.

Multiplication du Carpentaria acuminata

Multiplication du <em>Carpentaria acuminata</em>

David Martin/CC BY 2.0/Flickr

Quand semer ?

La production de fruits intervient au bout de 5-6 années. Il est bon de semer les graines aussi vite que possible après la maturation du fruit, car elles se conservent mal. Munissez-vous de gants pour manipuler les fruits afin d'éviter les irritations.

Comment semer ?

Ôtez éventuellement la chair qui entoure les graines, soit en faisant tremper le fruit pendant quelques jours soit mécaniquement. Munissez-vous toujours de gants.

Semez les graines dans un grand conteneur profond rempli de 50 % de tourbe et 50 % de perlite. Les graines doivent être à peine couvertes. Placez la culture au chaud, autour de 20 °C, et veillez à bien humecter tout le substrat.

La germination prend de 2 mois à 1 an si les températures ne sont pas assez élevées.

Les jeunes palmiers préfèrent un ombrage de 30 à 50 % pour bien pousser. Ils produisent alors de longs pétioles rouges portant des feuilles bifides vert sombre pendant 1,5 an. Ensuite les feuilles matures apparaissent.

Repiquez les plantules lorsqu'elles mesurent 12-15 cm de haut dans des pots individuels de 10-15 cm de diamètre contenant un mélange drainant. Débutez immédiatement la fertilisation avec un engrais à libération lente ou de l'engrais organique riche en azote et en oligoéléments.

Rempotez vos plants dans un pot plus grand dès que les racines remplissent la motte. Rapprochez-les du plein soleil au fur et à mesure qu'ils grandissent.

Bon à savoir : le palmier, capable de mesurer 2 m de haut à l'âge de 2 ans, est planté en pleine terre généralement à cette période-là. Ses palmes sont encore planes et rectilignes et les pinnules ne forment pas de V. Les caractéristiques des palmes et la gaine foliaire apparaissent à un âge plus avancé.

Conseils écologiques

Carpentaria acuminata est un palmier à croissance rapide qui forme des ensembles harmonieux en plantation d’avenues uniformément ensoleillées. La taille des palmes est inutile sauf en cas de danger de chute sur les passants. Le climat doit être malgré tout suffisamment humide et doux.

Un peu d'histoire…

Ce palmier fut décrit dans un premier temps par les botanistes allemands Heinrich Ludolph Wendland (1791-1869) et Carl Georg Oscar Drude (1852-1933) en 1875 sous le nom de Kentia acuminata.

Il sera renommé Carpentaria par l’Italien Odoardo Beccari (1843-1920) en 1885 dans les Annales du Jardin botanique de Bogor, pour faire référence à son aire d’origine Arnhem Land sur les rives du golfe de Carpentarie. En 1974, l’Américain Harold Emery Moore Jr. (1917-1980), partit en Australie en quête de nouveaux palmiers, et fit parvenir ses graines au Fairchild Tropical Garden de Miami. Ces arbres fructifièrent 9 ans plus tard et furent distribués avec d’autres introductions à différentes pépinières. Il poussait aussi bien dans les sols sableux du comté de Palm Beach que dans les sols rocheux calcaires des comtés de Broward et de Dade.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides