Erica tetralix

Erica tetralix en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bruyère des marais, Bruyère à quatre angles, Bruyère quaternée

  • Nom(s) latin(s)

    Erica tetralix

  • Famille

    Éricacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    1 tous les 20 à 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La bruyère des marais, Erica tetralix, de la famille des Éricacées, forme un arbuste nain ou sous-arbrisseau, mesurant jusqu'à 30 cm de hauteur, généralement à port tombant, semi-prostré, mais quelquefois érigé, avec de nombreuses tiges ramifiées et tortueuses. La croissance est lente, demandant 5 à 10 ans pour atteindre son maximum ! Les branches présentent de courtes pousses auxiliaires et les rameaux sont pubescents et de couleur violacée. Les feuilles sont grisâtres et les bords sont roulés par le dessous, avec un dessus duveteux.

Erica tetralix et ses variétés sont originaires d'Europe occidentale, du cercle polaire nord à l'Espagne. L'espèce constitue probablement un vestige d'une époque où le climat était plus favorable : la bruyère des marais aime l'humidité et les hivers doux, ce qui caractérise le climat marin. Les changements climatiques risquent d'affecter cette plante protégée.

Les fleurs, à texture cireuse, apparaissent en grappes ou panicules, en forme de cloche ou tubulaires, ressemblant un peu aux campanules, sont de couleur rose ou parfois très pâle ou blanche, et sont assez grandes. Erica tetralix est soit autofertile ou à pollinisation croisée, ou peut-être pollinisée (à un moindre degré) par de petits insectes. Les fleurs ont une texture cireuse, avec une saison de floraison de juin à octobre. Cette plante est mellifère, le nectar de ses fleurs attirant la faune volante.

Note : les tiges sont utilisées pour la fabrication de balais, brosses, etc., et un colorant jaune est obtenu à partir de la plante.

Espèces et variétés d’Erica tetralix

Erica tetralix est commercialisée sous d’innombrables cultivars : les conditions de culture sont toujours identiques à l’espèce type, seuls les coloris des feuillages et fleurs varient. Nous ne citons que quelques cultivars à titre d’exemple, dont les qualificatifs sont explicites sur la couleur des fleurs.

Bruyère des marais, bruyère à quatre angles, bruyère tétragone (Erica tetralix)

Espèce type

Bruyère des marais, bruyère à quatre angles, bruyère tétragone (Erica tetralix) Espèce type
  • Floraison : Fleurs en forme de cruche (urcéolées) rose, de 5 à 9 mm de long. Inflorescence terminale groupée en ombelle, à fleurs penchées, parfois légèrement parfumées. Floraison de juin à octobre.
  • Végétation : Jusqu'à 30 cm de haut. Feuillage gris-vert persistant.
  • Qualités : Plante très rustique, jusque -30 °C.

'Pink Star'

Erica tetralix 'Pink Star'
  • Floraison : Fleurs roses. Floraison de juin à octobre.
  • Végétation : À peine plus petit que l’espèce type.
  • Qualités : Fleurs en forme d’étoiles.

'Rosea'

Erica tetralix 'Rosea'
  • Floraison : Fleurs rose lilas. Floraison de juin à octobre.
  • Végétation : À peine plus petit que l’espèce type.
  • Qualités : Belle couleur des fleurs.

Erica tetralix f. alba

'Alba Mollis'

Erica tetralix 'Alba Mollis'
  • Floraison : Ombelles terminales en forme de hocher à cloches blanches. Floraison de juin à septembre.
  • Végétation : Arbuste compact, nain, à feuilles persistantes.
  • Qualités : Plante frappante avec son feuillage argenté.

Plantation d’Erica tetralix

Plantation d’<em>Erica tetralix</em>

Joan Simon/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Erica tetralix est une plante touffue extrêmement rustique qui a une meilleure croissance dans un sol acide (jusque neutre, elle est calcifuge !), mais peut aussi pousser dans des sols très acides (pH < 5,5). On trouve souvent les bruyères des marais dans les zones marécageuses, mais elles peuvent tolérer des conditions plus sèches. Un sol léger (pour permettre aux racines de s'étendre), limoneux ou sableux, convient bien et les bruyères sont capables de croître dans des sols pauvres nutritionnellement.

Dans tous les cas, le substrat doit offrir une bonne humidité, mais doit aussi être bien drainé pour éviter toute stagnation d'eau. La plante peut tolérer des vents forts, mais pas l'exposition maritime.

Exposez ces bruyères au plein soleil du sud si possible, car elles aiment la lumière, mais les autres orientations conviennent, la croissance sera un peu moins développée.

Si une culture en jardinière ou grand pot est envisageable sur un balcon ou une terrasse, cette plante finissant par recouvrir un sol au fil des ans devrait surtout être plantée en extérieur, ne serait-ce qu'en raison de sa rusticité.

Conseil : évitez d'associer les bruyères à des herbacées aux exigences d'entretien très différentes (engrais en particulier). Les bruyères aiment des sols plutôt pauvres. Associez-les plutôt à de petits conifères ou des vivaces tels les asters, le thym, les potentilles

Quand planter l'Erica tetralix ?

Les bruyères des marais se trouvent surtout en jardinerie de septembre à avril : c'est la saison pour les planter.

Comment le planter ?

Outre des sols limoneux ou sableux, il est possible d'ameublir le substrat avec de la tourbe (qui va valablement acidifier le sol) ou du terreau horticole léger. Des sols sableux qui auraient tendance à accumuler la chaleur doivent aussi être protégés de ces excès de chaleur par de la sphaigne par exemple.

Plantez simplement la motte du plant complète, en espaçant chaque plant de 20-30 cm. Lors de la constitution d'un massif, plantez du centre vers l'extérieur afin de ne pas piétiner le substrat qui doit rester meuble.

Bon à savoir : arrosez immédiatement si le sol est plutôt sec, mais attention de ne pas tasser le substrat lors des arrosages !

Culture et entretien d’Erica tetralix

Culture et entretien d’<em>Erica tetralix</em>

Willow/CC BY 2.5/Wikimedia

Il est judicieux d’éliminer toute trace de floraison de l’année précédente pour obtenir une bonne croissance. Les tiges florales persistantes durant l’hiver seront coupées au tout début du printemps.

Si le sol et l’humidité conviennent, les bruyères des marais ne nécessitent pas d’entretien.

Taille d’Erica tetralix

Si l'ensemble du massif paraît esthétiquement peu satisfaisant, vous pouvez rabattre les plants trop hauts pour égaliser les hauteurs : profitez-en pour bouturer dans ce cas et étendre la zone plantée.

Maladies, nuisibles et parasites

Généralement exemptes de parasites, les maladies racinaires peuvent apparaître avec de mauvaises conditions de culture (sol mal drainé).

Multiplication de l’Erica tetralix

Multiplication de l’<em>Erica tetralix</em>

Lindy Buckley/CC BY 2.0/Flickr

La multiplication des bruyères des marais peut s'effectuer par semis et bouturage. La division des mottes est possible, mais donne régulièrement de mauvais résultats…

Semis

Récoltez les graines juste en fin d'hiver ou au début du printemps et semez-les dans un châssis froid aussitôt. Semez les graines dans un compost de sable en surface, et maintenez le sol humide.

Repiquez les plants en pot individuel dès qu'ils sont assez grands pour être manipulés et les planter dans leurs emplacements permanents quand ils atteignent 5-8 cm de hauteur.

Bouturage

La technique de bouturage de bois mi-mûrs (aoûtés) fonctionne très bien. Prélevez des excroissances latérales au pied d'un plant (près de sa base) d'une longueur de 3 cm au moins en juillet-août. Retirez les feuilles de la partie inférieure de la tige sans causer de dommages à l'écorce.

Plantez dans un cadre avec un compost de sable et humidifiez. Les boutures s'enracinent en quelques semaines si on leur donne un peu de chaleur par le fond du cadre.

Plantez au printemps, quand le plant mesure 7-8 cm.

Un peu d'histoire…

La bruyère des marais est une plante extrêmement menacée qui est protégée mondialement, y compris en France où l’espèce est réglementée dans plusieurs régions.

Cet arbuste présente une particularité botanique : la petite surface des feuilles régule efficacement la perte d’eau par transpiration et ces types de feuilles sont connues comme éricoïdes (avec des nœuds courts, les feuilles devenant enveloppantes des minces rameaux). Les parois cellulaires sont épaissies avec de la lignine ou de la silice et peuvent contenir des quantités appréciables de tanins, des résines et des huiles essentielles. Ceux-ci rendent les feuilles désagréables et indigestes aux herbivores et aussi hautement inflammables dans des conditions de sécheresse. Lorsque la plante est brûlée par un incendie, elle se régénère à partir du porte-greffe. Ces caractéristiques sont des réponses évolutives à de faibles niveaux de nutriments, par exemple de faibles niveaux de phosphore sur les sols de type lande.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides