Sorbaria sorbifolia

Sorbaria sorbifolia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fausse spirée à feuilles de sorbier, Sorbaire à feuilles de sorbier

  • Nom(s) latin(s)

    Sorbaria sorbifolia

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 2,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Couvre-sol Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Espèce type du genre, le Sorbaria sorbifolia (de la famille des Rosacées) est un arbuste vivace à feuillage caduc de 1,50 à 2,50 m de hauteur et d'envergure. Originaire de la Sibérie orientale, la Mandchourie, du nord de la Chine, la Corée, le Japon, la fausse spirée est franchement rustique (-25 °C et en dessous).

Avec une croissance proposant des tiges multiples, à peine retombantes, Sorbaria sorbifolia est aussi large que haute. Le feuillage est composé de 13 à 25 folioles, avec des feuilles pennées (imparipennées) longues de 10 cm et plus (20 cm n'est pas rare), évolutif en couleur au fil des saisons (de rose, rouge, vert, puis vert foncé). En revanche, l'écorce, de couleur brun verdâtre, n'est pas très ornementale.

Sorbaria sorbifolia est idéal pour la naturalisation d'emplacements spacieux où il peut se propager. Si vous aimez les plantes qui restent bien dans leur coin, ne le choisissez pas ! En produisant beaucoup de drageons, il forme assez rapidement de grandes masses de branches arquées pouvant devenir envahissantes.

La meilleure façon de décrire la fausse spirée consiste à exprimer qu'elle ressemble à un mélange de spirée, d'astilbe et de sorbier des oiseleurs, mais enveloppée dans un joli petit « paquet ». La fougère déploie un feuillage délicat au printemps, offrant un spectacle brillant de teintes rosées à rouge vif qui persistent sur l'arbuste pendant plusieurs semaines. En avançant dans les saisons, vers l'été, la couleur vire progressivement au vert avec des contours brillants qui montrent encore des notes de rouge. Les fleurs blanc crème éclatent vers le début-milieu de l'été, en panicules denses et pyramidales, longues de 25 cm, mises en valeur par le feuillage devenu alors vert sombre.

Les fleurs, hermaphrodites, sont pollinisées par les insectes. Les graines sont des follicules déhiscents issus des panicules florales.

Attention : les feuilles et les fleurs contiennent une toxine, le cyanure d'hydrogène. En petites quantités, cette substance permet de stimuler la respiration et d'améliorer la digestion, et elle est prétendument bénéfique dans le traitement du cancer. Au-delà, cependant, elle peut provoquer une insuffisance respiratoire et même la mort.

Espèces et variétés de Sorbaria sorbifolia

Le cultivar Sorbaria sorbifolia 'Sem' est originaire des montagnes de l’Oural, région difficile et inhospitalière de la Russie, dans le Kazakhstan, et d’autres régions plus à l’ouest à travers la Sibérie et en Asie du Nord. Les parents de ce cultivar proviennent ainsi de zones à climats très durs.

L’espèce type est trop grande et « indisciplinée » pour, parfois, être considérée digne d’un jardin paysager jusqu’à ce que le travail d’un horticulteur hollandais apporte cette sélection. Son apparence est beaucoup plus courte et beaucoup plus compacte avec de nouvelles croissances montrant les pointes bronze des tiges plus attrayantes par rapport à ses parents. Ses tolérances au froid, venant d’une région si difficile au niveau climatique permet au Sorbaria sorbifolia 'Sem' de croître en climat très rustique (-30 °C). En fait, l’Europe du Sud-Ouest, France incluse, dispose d’un climat qui semble doux en comparaison.

Fausse spirée (Sorbaria sorbifolia)

Fausse spirée (Sorbaria sorbifolia)
  • Fleurs et floraison : Floraison terminale en panicule blanche, de 25 cm de hauteur, avec de nombreuses petites fleurs de 0,8 à 1 cm. Floraison de juin à août.
  • Caractéristiques : Grande plante de 1,50 m et plus (2,50 m) de hauteur et d'étalement.
  • Qualités : Forme de grandes masses de branches arquées. Propagation rapide par drageons. Très facile, très rustique.

Sorbaria sorbifolia 'Sem'

Sorbaria sorbifolia 'Sem'
  • Fleurs et floraison : Cultivar à fleurs blanc crème. Floraison de juillet à août.
  • Caractéristiques : Apparence beaucoup plus courte et compacte, n’excède guère 1,50 m.
  • Qualités : N’est pas aussi invasive que l’espèce type. Plus grande tolérance au froid (-30 °C).

Plantation de Sorbaria sorbifolia

Plantation de <em>Sorbaria sorbifolia</em>

Fanghong/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

Une telle attitude obstinée à se développer dans les environnements les plus difficiles et cette étonnante tendance à la colonisation impliquent de planter la fausse spirée en espace dégagé, vers le centre de jardin.

Elle apprécie un sol meuble et beaucoup moins un sol argileux. Les meilleurs résultats de culture sont observés dans des sols bien drainés et en plein soleil, avec une humidité modérée. Préférez un sol organiquement riche.

Quand planter Sorbaria sorbifolia ?

Plantez-la de préférence au début du printemps, si les gelées diurnes sont passées. Vous pouvez également la planter en début d'automne, mais dans ce cas, le jeune plant devra être paillé pour son premier hiver.

Comment la planter ?

Un trou de dimension capable d'accueillir le système racinaire suffit. Plantez en laissant dépasser le collet hors du sol.

Culture et entretien de Sorbaria sorbifolia

Culture et entretien de <em>Sorbaria sorbifolia</em>

Wouter Hagens/Public Domain/Wikimedia

La fausse spirée peut se propager agressivement, en particulier dans les sols meubles (mais est moins invasive dans les sols argileux lourds). En effet, une fois établie, cette plante enverra des drageons qui peuvent contribuer à sa propagation. Si le Sorbaria sorbifolia sort de certaines limites, coupez et éliminez tout simplement les drageons dès leur apparition (avec une fourche bêche).

Sinon, aucun autre entretien n’est véritablement utile, des apports d’engrais peuvent être faits, mais ne sont normalement pas nécessaires si la terre est riche.

Conseil : éventuellement, en plein été, arrosez la base du pied le matin (mais surtout pas l’après-midi) si la terre est franchement desséchée.

Taille de Sorbaria sorbifolia

Taillez-le surtout en fin d'hiver (novembre-décembre) ou au début du printemps (mars-avril).

Une véritable décapitation annuelle (ou occasionnelle) au niveau du sol est intéressante, car cela permet de garder la plante sous contrôle. À défaut, un rabattage des rameaux au quart de leur longueur est un entretien annuel minimum, pour le rajeunissement du plant.

Après la floraison, taillez les tiges qui ont fleuri juste au-dessus de la ramification inférieure, au-dessous d'un œil.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun problème sérieux n’est vraiment connu.

Multiplication de Sorbaria sorbifolia

Multiplication de <em>Sorbaria sorbifolia</em>

Fanghong/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le semis n'est pas pratiqué.

En revanche, avec une telle capacité de drageonnement, la principale méthode de multiplication de Sorbaria sorbifolia est toute trouvée… Divisez les rejets à la fin de la saison de dormance, en tout début de printemps.

Potentiellement, des boutures des racines peuvent être prélevées en fin d'hiver.

Conseils écologiques

Laissez le feuillage tout l’hiver, il offre un paillis naturel à la plante.

Utilisez la fausse spirée pour le contrôle de l’érosion sur les pentes, sa croissance rapide et la production de nombreux drageons vont contribuer à stabiliser le terrain.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides