Nashi

Nashi en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Nashi

  • Nom(s) latin(s)

    Pyrus pyrifolia

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    4 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Mouches

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Verger Prairie Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cet arbre fruitier, originaire de Chine, où il pousse jusqu'en moyenne montagne, est cultivé principalement dans son pays de naissance, mais aussi au Japon et en Corée du Sud depuis longtemps. Les variétés les plus courantes ont été créées au Japon.

Contrairement à l'un de ses surnoms – pomme poire –, le nashi est vraiment une poire, originaire de Chine, et non un croisement entre une pomme (du genre Malus) et une poire, du genre Pyrus.

Le nashi (Pyrus pyrifolia), de la famille des Rosacées, est un arbre fruitier de petite taille ne dépassant pas 5 m de haut. Il donne des fruits qui portent aussi le nom de nashi. Les fleurs blanc rosé, en avril, ressemblent à celles du poirier commun, simples à 5 pétales.

Les feuilles sont un peu plus grandes : elles peuvent atteindre 10 cm de long ! Oblongues, pétiolées, vert foncé au revers plus clair, elles sont caduques et prennent une belle couleur automnale.

Les fruits sauvages sont petits et bruns, tachetés de blanc. Ils sont durs et granuleux. Mais de nombreux cultivars, souvent sélectionnés par croisement avec des variétés de Pyrus communis, donnent des fruits de la dimension et de la forme d'une grosse pomme.

Grâce à se petite taille, le nashi peut être adopté dans de nombreux jardins, si le sol n'est pas calcaire. Il a un joli port, légèrement pleureur, très décoratif. La floraison et les superbes couleurs d'automne le prédisposent aussi bien au jardin d'ornement qu'au verger. De plus, les fleurs attirent et nourrissent de nombreux insectes pollinisateurs.

Espèces et variétés de nashi

Il en existe de nombreuses variétés, dont la plupart nécessitent une pollinisation croisée (avec un poirier 'Williams' par exemple ou un autre nashi).

Nashi (Pyrus pyrifolia)

'Chojuro'

Nashi (Pyrus pyrifolia) 'Chojuro'
  • Fruits : Rond légèrement aplati. À maturité en septembre.
  • Qualités : Fruit très aromatique. Rustique, bonne résistance à la maladie de la tavelure.

'Hosui'

Nashi (Pyrus pyrifolia) 'Hosui'
  • Fruits : De couleur bronze tacheté de blanc. À maturité de mi-août à début septembre.
  • Qualités : Texture très juteuse.

'Kikusui'

Nashi 'Kikusui'
  • Fruits : Bien rond, de taille moyenne.
  • Qualités : Fruit croquant et juteux. Très productif, avec une bonne conservation.

'Kosui'

Nashi 'Kosui'
  • Fruits : De couleur ocre roux. À maturité fin août.
  • Qualités : Le plus répandu au Japon.

'Kumoi'

Nashi (Pyrus pyrifolia) 'Kumoi'
  • Fruits : Rond, ocre brun doré, pointillé de blanc.
  • Qualités : Chair croquante, bien sucrée. Il est interdit de culture en France, car trop sensible au feu bactérien. Se trouve dans les rayons des fruits exotiques.

‘Nijisseiki’

Nashi ‘Nijisseiki’
  • Fruits : Peau et chair jaune. À maturité fin août.
  • Qualités : Sucré. Autofertile

'Shinseiki'

Nashi 'Shinseiki'
  • Fruits : Bien rond, peau lisse vert-jaune À maturité début août.
  • Qualités : Chair juteuse moyennement sucrée. Autofertile. Est souvent utilisé comme pollinisateur. Assez résistant à la tavelure.

'Shunsui'

Nashi 'Shunsui'
  • Fruits : Couleur bronze À maturité en septembre.
  • Qualités : Une des meilleures variétés de nashi, juteux, mais moyennement productif.

'Tsu Li'

Nashi 'Tsu Li'
  • Fruits : Gros fruits. Avez-vous des précisions sur la couleur ?
  • Qualités : Arbre vigoureux et productif, à planter en compagnie de 'Tsu Li' pour une pollinisation croisée.

Plantation de nashi

Plantation de nashi

Free Software Foundation/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Plantez-le au soleil, dans un sol drainé, non calcaire, en isolé, fond de massif ou au verger.

L'arbre est assez rustique et peut résister à des froids allant jusqu'à -20 °C lorsqu'il est bien installé.

Conseil : l'idéal est de le placer près de poiriers et d'un autre nashi, pour une bonne pollinisation, donc une bonne fructification.

Quand planter le nashi ?

À l'automne s'il est à racines nues, à l'automne ou au printemps s'il est cultivé en conteneur.

Comment le planter ?

Faites un grand trou de 50 à 60 cm en tout sens. Mélangez du compost à la terre. Positionnez l'arbre, en plaçant un tuteur qui restera en place pendant 3 ou 4 ans. Rebouchez. Arrosez. Tassez, arrosez à nouveau, puis paillez.

Culture et entretien du nashi

Culture et entretien du nashi

Qwert1234/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosez l'année qui suit la plantation, en cas de sécheresse. En général, les premiers fruits arrivent 2 ou 3 ans après la plantation. En juillet, éclaircissez les fruits trop serrés. Conservez 1 ou 2 fruits par bouquet.

Chaque année, en mars griffez le sol en surface et apportez du compost.

Attention : si les branches sont trop chargées en fruits, un étayage évitera qu'elles ne cèdent sous le poids.

Taille du nashi

Taillez-le entre octobre et mars.

Le nashi peut être mené comme un pommier de plein vent : une taille pour le faire se ramifier en plusieurs grosses branches au départ, la suppression des branches sises au cœur, pour une bonne aération.

Une fois formé, l'arbre ne nécessite plus réellement de taille si ce n'est pour limiter son encombrement et supprimer les branches mal placées, mortes ou trop vieilles.

Maladies, nuisibles et parasites

La tavelure et le carpocapse, comme pour nos poiriers, sont les principaux ennuis que peut avoir le nashi. Certaines variétés sont sensibles au feu bactérien, aussi elles ne sont pas commercialisées dans nos pépinières, sinon, gare à la dissémination…

Récolte du nashi

Quand et comment le récolter ?

Les premiers fruits font leur apparition en général 2 ans après la plantation. Suivant la variété et les régions où est planté l’arbre, la récolte se fait de juillet à fin septembre, en cueillant les fruits un à un.

Attention : cueillez les fruits impérativement à maturité, car ils ne mûrissent plus une fois détachés de l’arbre.

La conservation du nashi

Le nashi se conserve 2 à 3 semaines à température ambiante, 1 mois au réfrigérateur dans le bac à légumes, et 2 à 3 mois au cellier, bien rangé en clayettes.

Attention : évitez les chocs, les nashis sont aussi sensibles que nos poires.

Multiplication du nashi

Multiplication du nashi

bastus917/CC BY-SA 2.0/Flickr

Les variétés de nashi sont greffées soit sur Pyrus communis, comme c'est souvent le cas en Europe, soit sur Pyrus pyrifolia, comme en Asie ou en Amérique.

La greffe sur un franc de nashi (Pyrus pyrifolia) a l'avantage de donner peu de rejets. La plante est alors de grande vigueur, mais avec une sensibilité à l'humidité, aux sols lourds et aux fortes températures.

La greffe sur un franc de poirier (Pyrus communis) donne des plantes de grande vigueur, par contre les fruits sont plus petits que ceux des plants issus de la greffe sur nashi.

Quand greffer le nashi ?

Pour pratiquer la greffe en fente, prélevez vos greffons en hiver, quelques mois avant d'effectuer la greffe et maintenez-les en repos de végétation.

Pour la greffe, opérez en avril ou début mai dans les régions montagneuses.

Comment greffer le nashi ?

Pour réaliser une greffe en fente double, choisissez un porte-greffe dont le diamètre est supérieur à 6 ou 8 cm.

Étêtez le sujet porte-greffe en le coupant avec une scie d'élagage à la hauteur que vous désirez pour le greffage. Affinez cette coupe à l'aide d'une serpette, afin qu'elle soit nette.

Avec la serpette, fendez le porte-greffe dans son diamètre. La profondeur de l'entaille ne doit pas dépasser 6 à 8 cm. Pour maintenir la fente ouverte, placez et calez un petit coin en bois. Surtout, faites attention de ne pas blesser le porte-greffe.

Préparez les greffons prélevés sur le sujet à reproduire, en les coupant en long sur 6 à 8 cm, la partie supérieure étant coupée juste au-dessus d'un bourgeon. Taillez le bas des greffons pour former un biseau de 3 à 4 cm de longueur, en partant de chaque côté d'un œil.

Glissez un greffon à chaque bout de la fente, en dirigeant l'œil vers l'extérieur. Le biseau doit être en contact avec le porte-greffe sur toute sa longueur. Maintenez en place les greffons en les ligaturant avec un lien en raphia. Recouvrez le tout avec du mastic à greffer.

Conseils écologiques

Les fleurs nourrissent de nombreux insectes pollinisateurs, aussi plantez 1 ou 2 nashis pour les affriander.

Pour lutter naturellement contre les carpocapses, soyez prévoyant :

  • Attirez les chauves-souris et les oiseaux insectivores, par exemple les mésanges. Installez et entretenez quelques nichoirs.
  • Ramassez les fruits véreux tombés ainsi que ceux restés dans l'arbre pour éliminer le ver avant qu'il ne sorte du fruit et se reproduise.
  • Disposez une bande-piège en carton ondulé autour du tronc, en juin ; en novembre, il ne reste qu'à le retirer et à le brûler, avec les chenilles.
  • Vous pouvez aussi enduire le tronc avec le traditionnel badigeon à la chaux à l'automne. C'est un bon moyen d'éliminer les parasites qui se cachent sous l'écorce.
  • Placez des pièges à phéromones, à suspendre au cœur du verger. Si vous n'avez que 2 ou 3 arbres à protéger, 1 piège par arbre suffit.

Utilisations

En cuisine

Le nashi se consomme cru ou cuit. Le goût n’est guère marqué – on y trouve de légères notes d’ananas, de poire et de miel –, mais la texture croquante et juteuse en fait un bel élément pour les salades de fruits, et même pour des entrées rafraîchissantes en salades mélangées, avec des carottes, du céleri, des endives.

Propriétés médicinales

Riche en eau (88g/100 g), donc désaltérant, il favorise le transit. Riche en fibres, il favorise la digestion. Mais attention à la surconsommation de fruits crus, car elle provoque des désagréments intestinaux !

Riche en antioxydants, il est à consommer en prévention des cancers, et notamment celui du colon. Il aurait aussi un pouvoir contre le cholestérol, l’hypertension, les hémorroïdes.

Le nashi contient également :

  • du potassium, réduisant ainsi les risques d’accident et de maladies cardiovasculaires ;
  • du magnésium, diminuant le stress ;
  • de la vitamine C, apportant de l’énergie et prévenant les petits rhumes de l’hiver ;
  • du cuivre et du calcium.

En médecine chinoise, il est utilisé pour apaiser la toux et soigner un mal de gorge, reposer les yeux et diminuer les cernes, conserver la solidité des os, améliorer la circulation sanguine…

Un peu d'histoire…

Nashi est un mot japonais que l’on peut traduire par « poire ». La poire commune (Pyrus communis) est appelée Yōnashi, la « poire d’outre-mer ».

Sa culture aurait commencé en Chine plus de 4 000 ans avant notre ère. Au Japon et en Corée du Sud, on trouve des traces de sa culture dès le VIIe siècle.

Le nashi est aussi appelé « pomme poire », « poire asiatique », « poire japonaise », « poire cristal » ou « poire des sables ».

Il est cultivé depuis plus de 100 ans en Amérique du Nord, où il est appelé poire des sables.

Introduit en France seulement en 1980, le nashi (Pyrus pyrifolia) est encore un arbre fruitier peu connu.

Utilisations

En cuisine

Le nashi se consomme cru ou cuit. Le goût n’est guère marqué – on y trouve de légères notes d’ananas, de poire et de miel –, mais la texture croquante et juteuse en fait un bel élément pour les salades de fruits, et même pour des entrées rafraîchissantes en salades mélangées, avec des carottes, du céleri, des endives.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides