Jiaogulan

Jiaogulan en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Jiaogulan, Herbe de l'immortalité

  • Nom(s) latin(s)

    Gynostemma pentaphyllum

  • Famille

    Cucurbitacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 10 m
  • Largeur à maturité

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le jiaogulan ressemble à de la vigne à feuilles miniatures. Sa croissance est rapide s'il est cultivé dans de bonnes conditions : sol riche, humidité et abrité des rayons directs du soleil. Cette plante rustique jusqu’à -1 °C est présente en Inde, Chine, Taïwan, Malaisie, Japon et Corée.

Sauvage à l’origine, cette plante herbacée est mise en culture depuis peu. Plante vivace, le Gynostemma pentaphyllum peut atteindre une hauteur de 4 à 8 m. Il présente des feuilles vert foncé, palmées et alternes. Les folioles sont lancéolées, pétiolées avec un bord crénelé, à nervure pennée. Son feuillage est caduc sauf s'il est protégé du gel en hiver. Le gel n’a d'ailleurs qu’une action défoliatrice, sans danger pour la plante elle-même.

La floraison du Gynostemma pentaphyllum a lieu de mars à octobre. Les plantes présentent des fleurs à 5 pétales de couleur jaune clair. Celles-ci s’organisent en panicules. Elles sont suivies de baies de couleur noire, insignifiantes pour une Cucurbitacée, sauf pour en extraire les graines puisque c’est son mode de reproduction.

Espèce de Gynostemma pentaphyllum

Seule l’espèce type est intéressante pour son port grimpant et très vert, ainsi que ses bienfaits.

Jiaogulan ou herbe de l’immortalité (Gynostemma pentaphyllum)

Jiaogulan ou herbe de l’immortalité (Gynostemma pentaphyllum)
  • Port : Grimpant jusqu’à 8 m adulte. Presque envahissante si elle n’est pas gérée.
  • Feuillage : Vert foncé, très dense, caduc en condition froide, semi-persistant si la plante est protégée l’hiver.
  • Qualités : Tout l’intérêt de cette plante réside dans ses feuilles utilisées en infusion. Leurs vertus sont nombreuses. Elle sera aussi une belle et vigoureuse grimpante de mi-ombre.

Plantation du jiaogulan

Plantation du jiaogulan

Maja Dumat/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

En pot ou en pleine terre. Évitez la culture en intérieur, cette plante ne supportera pas un univers confiné. Par contre, en jardinière sur un balcon, en potée sur une terrasse ou en plante isolée dans le jardin, elle saura vous dévoiler tout son charme et ses bienfaits.

Elle est particulièrement appropriée pour les pergolas et les pots suspendus. Le diamètre du pot peut varier de 3 à 5 ou 7, voire 10 l suivant l'usage prévu de la plante. Plus le pot sera gros, plus la plante en profitera et plus vous aurez de feuilles à ramasser.

À réserver pour la mi-ombre ou la pleine ombre.

Quand planter le Gynostemma pentaphyllum ?

La plantation se fait entre le mois d'avril et le mois de juin de préférence, dans les régions à climat tempéré, elle peut être effectuée toute l'année hors période de gel.

Comment le planter en pleine terre ?

Le substrat doit être limono-sableux ou limono-graveleux, et relativement riche. Faites un apport de fumier ou de compost décomposé à la plantation.

Pratiquez un trou de bon volume, 3 fois celui du pot d'origine, si le sol est un peu compact, drainez le fond avec des graviers, ou galets de faible diamètre. Après avoir préparé un substrat riche de type 25 % de compost, 50 % de terreau et 25 % de terre franche, placez votre jiaogulan à bonne hauteur, sans enterrer le collet et refermez à l'aide du mélange. Faites une cuvette de rétention d'eau, et mouillez abondamment.

Bon à savoir : la distance moyenne de plantation recommandée est de 60 cm entre chaque plant. Ces plantes vivaces ont un meilleur effet visuel plantées en groupes de 3 à 5 spécimens.

Comment planter le Gynostemma pentaphyllum ?

En pot, jardinière, suspension, préparez un mélange à base de 50 % de terreau universel enrichi et 50 % de perlite. Ce substrat très léger permettra à votre plante de s'enraciner rapidement. Par contre, surveillez régulièrement l'humidité. Cette plante n'aime pas sécher.

En région au climat doux, vous pouvez utiliser un mélange légèrement différent à base de 50 % de terreau, 25 % de perlite, 25 % de terre franche.

Assurez-vous que le pot est bien percé, drainez le fond avec des graviers et rempotez comme il est d'usage. Arrosez copieusement.

Culture et entretien du jiaogulan

Culture et entretien du jiaogulan

©Horticolor_Lyon

Palissez le jiaogulan dès son plus jeune âge. Sans palissage, il va courir au sol et grimpera à la première occasion. Si elle est maîtrisée, cette plante ne dépasse pas 2 m ; en lui laissant libre cours, elle peut atteindre de 4 à 8 m bien qu'elle ait tendance à s'enrouler sur elle même passé une certaine hauteur.

Un apport de fumier ou compost est à effectuer tous les ans au printemps.

En pot ou jardinière, l'utilisation d'un engrais liquide pour plantes vertes est à prévoir 4 mois après rempotage à raison d'un passage tous les 10 jours. Cette grimpante est une consommatrice de fertilisants de par sa vigueur. Arrêtez les arrosages fertilisants de novembre à mars.

Lorsque les premiers froids se font sentir, paillez le pied pour la protéger, cela lui évitera une perte totale du feuillage. Vous pouvez également la couvrir d'un voile d'hivernage. En cas de nécessité, paillez toute l'année contre les adventices.

Attention : les arrosages doivent êtres réguliers, sans séchage entre deux, que ce soit pour les potées ou pour la pleine terre.

Taille du Gynostemma pentaphyllum

Durant l’hiver, si la plante est en pleine terre, coupez toutes les tiges à 30-40 cm du sol et protégez le pied avec du paillage même si elle est rustique au froid. Cela aidera au démarrage de printemps.

En jardinière ou autre, positionnez-la juste à un endroit abrité, la taille sera alors facultative.

Maladies, nuisibles et parasites

Seuls indésirables à surveiller, les escargots et limaces, faciles à supprimer manuellement.

Récolte

Quand récolter ?

La cueillette des feuilles s’effectue au fur et à mesure des besoins, presque toute l’année, si le jiaogulan est protégé en hiver. Peu importe la quantité de feuilles prélevées, cela ne nuira pas à votre plante tant que ça reste raisonnable.

Conservation

Il existe plusieurs méthodes pour faire sécher les feuilles. La technique traditionnelle est de faire un bouquet de plusieurs tiges, de les nouer avec un lien quelconque et de suspendre ce bouquet, la tête en bas dans un endroit sec, aéré et à l’abri de la lumière. Le séchage peut également être fait au four à très faible température.

Multiplication du jiaogulan

Le Gynostemma pentaphyllum se multiplie par semis, grâce aux graines contenues dans les baies de couleur noire.

Quand semer ?

Effectuez les semis au printemps à une température avoisinant les 20 °C.

Comment semer ?

Il est fortement recommandé de stratifier vos graines de jiaogulan en les laissant 2 semaines dans un réfrigérateur réglé entre +4 °C et +7 °C. Ensuite, semez en terrine dans un mélange de terreau et de perlite. Recouvrez à peine les graines et gardez une humidité constante sans plus.

Les plantules lèvent en 2 à 6 semaines à température régulière de 20 °C. Quand elles atteignent 7 cm environ, empotez-les dans des pots de 1 l.

Conseils écologiques

Chaque année, utilisez un fumier de cheval pour fertiliser vos plantes en terre. Ce fumier est doux à l'usage, peu odorant, très efficace.

Les plantes en pots apprécieront un engrais liquide « maison » comme le purin d'ortie dilué.

Propriétés médicinales

Un peu d'histoire...

Le jiaogulan est connu depuis fort longtemps en Asie. Son utilisation comme complément alimentaire est déjà mentionnée sous la dynastie Ming dans un livre de médecine de 1406 traitant « des herbes pouvant aider les paysans à supporter la famine » !

Cependant, le jiaogulan attira l'attention à l'occasion du recensement chinois des années 1970. Une étonnante concentration de personnes centenaires fut découverte au sud de la Chine, dans les provinces de Guangxi et Sichuan, ayant consommé quotidiennement cette plante en tisane. Le matin pour augmenter l'endurance et la force, et le soir, pour atténuer la fatigue.

Bienfaits

La recherche pharmacologique a indiqué un certain nombre de qualités thérapeutiques du jiaogulan, comme l'abaissement du cholestérol, le renforcement immunitaire, et le ralentissement de la progression des cancers. Ceci n'étant qu'une partie des bienfaits de cette plante.

Consommation

Le jiaogulan pris en tisane, stimule et rééquilibre les défenses naturelles. Il contient des antioxydants et des saponines similaires à celles du ginseng, mais en plus grande quantité et plus variées. 28 saponines dans le ginseng, contre 82 dans le jiaogulan.

Les saponines sont des tensioactifs naturels que l'on retrouve en quantité variable dans de très nombreux végétaux.

Bon à savoir : les feuilles se consomment également vertes, en salade.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides