Iochroma

Iochroma en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Iochrome

  • Nom(s) latin(s)

    Iochroma

  • Famille

    Solanacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/ m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Iochroma se compose d'une vingtaine d'espèces arbustives ou arborescentes originaires des zones boisées et humides d'Amérique centrale et du Sud. Ce genre fait partie de la famille des Solanacées, qui comporte les genres Brugmansia, Datura, Solanum (aubergine, pomme de terre, tomate…) pour les plus connus.

Les Iochroma se caractérisent par une croissance rapide et une faible rusticité due à leur origine tropicale. Les feuilles, persistantes ou caduques selon l'espèce, sont simples, entières et disposées de façon alterne sur les rameaux. La floraison estivale prend la forme de fleurs tubulaires et pendantes, solitaires ou en bouquets, déclinant une large palette de coloris allant du blanc au pourpre foncé en passant par le jaune, le rouge et le bleu. Les fleurs sont suivies de baies globuleuses et pulpeuses très décoratives.

Iochroma cynaea, l'iochroma à fleurs bleues, est l'espèce la plus couramment commercialisée et présente dans les jardins bénéficiant d'un climat doux. En effet, ce grand arbuste dressé d'origine sud-américaine (Colombie, Équateur, Pérou) supporte difficilement des températures négatives, surtout ses premières années de vie. La partie aérienne est grillée par le gel. La souche, surtout des sujets adultes, résiste à des températures autour de -5 °C.

Le feuillage de l'Iochroma cyanea est persistant, ovale et étroit. Les feuilles gris-vert, de 10 à 15 cm de longueur, sont pubescentes. Les rameaux plutôt cassants sont également duveteux.

À la fin du printemps et jusqu'en automne, l'arbuste produit de nombreux bouquets terminaux de fleurs bleu foncé à bleu pourpré, évoquant des ombelles. Les fleurs pendantes forment un long tube, de 3 à 5 cm de long, terminé par une corolle évasée formée de 5 lobes.

Attention : toutes les parties (hormis les baies) de la plante sont toxiques par ingestion.

Espèces d’Iochroma

Iochroma à fleurs bleues (Iochroma cyanea)

Iochroma à fleurs bleues (Iochroma cyanea)
  • Floraison : Estivale et automnale : juin à octobre. Nombreux bouquets de fleurs (10 à 20) pendantes, tubulaires bleu foncé à bleu pourpré.
  • Végétation : Persistante. 2 à 3 m de hauteur et 1 à 2 m d'étalement. Arbuste érigé à étalé. Rameaux duveteux et cassants. Feuilles longues, étroites, pubescentes gris-vert.
  • Qualités : Rusticité : 0 °C (-5 °C pour la souche). Florifère. Pleine terre ou véranda.
  • Origine : Amérique du Sud.

Iochroma à fleurs écarlates (Iochroma coccinea)

Iochroma Estivale et automnale. Bouquets terminaux de 6 à 8 fleurs tubulaires rouge écarlate à gorge plus pâle.
  • Floraison : Estivale et automnale. Bouquets terminaux de 6 à 8 fleurs tubulaires rouge écarlate à gorge plus pâle.
  • Végétation : Ressemble à Iochroma cyaneus.
  • Qualités : Rusticité : 0 °C (-5 °C pour la souche). Florifère. Pleine terre ou véranda.
  • Origine : Amérique du Sud.

Iochroma à grandes fleurs (Iochroma grandiflorum)

Iochroma à grandes fleurs (Iochroma grandiflorum)
  • Floraison : Grandes fleurs bleu vif (10 cm de longueur). Baies pourpres.
  • Végétation : Ressemble à Iochroma cyaneus.
  • Qualités : Rusticité : 0 °C (-5 °C pour la souche). Florifère. Les plus grandes fleurs du genre !
  • Origine : Équateur.

Iochroma australe (syn. Acnistus ou Dunalia autralis)

Iochroma australe (syn. Acnistus ou Dunalia autralis)
  • Floraison : Printanière et estivale. Abondante surtout au printemps. Bouquets de fleurs pendantes (groupées par 2 à 5), campanulées, bleu soutenu. Baies jaune clair de 2 cm de diamètre.
  • Végétation : Caduque. 2 à 6 m de hauteur, 2 à 4 m d'étalement. Arbuste buissonnant et étalé. Écorce gris argenté. Jeunes rameaux et jeune feuillage duveteux. Feuilles lancéolées, vert mat à revers clair.
  • Qualités : Le plus rustique. Rusticité : -10 °C (sujet adulte). Évoque un datura (Brugmansia) bleu ! Cultivar blanc ('Andean Snow' ou 'Alba') plus rare.
  • Origine : Amérique du Sud (Argentine, Bolivie).

Plantation de l’Iochroma

Plantation de l’<em>Iochroma</em>

Alejandro Bayer Tamayo/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Installez-le au soleil ou à mi-ombre dans un sol fertile, léger, frais en été, mais parfaitement bien drainé en hiver. Préférez une situation abritée et chaude, profitant des précipitations, car l'Iochroma supporte mal la sécheresse estivale.

Cultivez-le en pleine terre seulement si votre région bénéficie d'un climat doux (méditerranéen ou océanique) aux gels rares et de courte durée.

Ailleurs, plantez-le en pot à hiverner dans la véranda, la serre froide ou dans une pièce claire et non chauffée de la maison.

Au fil des années, la souche de l'arbuste est moins sensible au gel et peut résister à des températures autour de -5 °C (voire en dessous), à condition que le sol soit parfaitement drainé.

Bon à savoir : l'espèce caduque Iochroma australe est plus rustique qu'Iochroma cyanea.

Quand planter l'Iochroma ?

Plantez-le au printemps lorsque le risque de gels est écarté. La plantation estivale est possible si la reprise est assurée par des apports d'eau copieux et réguliers.

Comment le planter en pleine terre ?

Prévoyez son développement adulte et réservez-lui un espace vital d'au moins 1,50 à 2 m.

Amendez la terre avec du sable grossier et du compost. Creusez un trou d'au moins 2 à 3 fois le volume de la motte. Hydratez cette dernière et positionnez l'arbuste. Comblez, arrosez copieusement et paillez pour limiter les arrosages et la pousse de mauvaises herbes concurrentielles.

Comment planter l'Iochroma en pot ?

Offrez-lui un contenant large et profond (40 cm de diamètre, ou de côté, au minimum), percé de trous de drainage. Placez une couche de billes d'argile au fond du pot.

Utilisez un terreau fertile et drainant que vous pouvez enrichir avec de l'engrais à libération lente pour éviter les apports d'engrais pendant l'été.

Paillez la surface ou installez des annuelles estivales pour fleurir la base du jeune Iochroma.

Culture et entretien de l’Iochroma

Culture et entretien de l’<em>Iochroma</em>

Manuel/CC BY 2.0/Flickr

En pleine terre

Arrosez copieusement toute la belle saison. Diminuez les arrosages en automne et en hiver.

Un coup de froid intense peut faire chuter le feuillage. Paillez la souche avec des feuilles mortes pour la préserver du gel.

Au printemps, apportez une fumure organique de fond (type corne broyée, fumiers compostés, algues, guano) pour booster la croissance de cet arbuste gourmand qui peut atteindre en quelques années 3 à 4 m de hauteur (dimensions réduites de moitié en pot).

En pot

L'Iochroma cultivé en pot est plus sensible à la sécheresse qu'un sujet de pleine terre. Arrosez-le très régulièrement et copieusement à la belle saison. Le substrat ne doit jamais sécher sous peine de perdre ses feuilles (premier signe visible d'un Iochroma qui a soif). Préservez-le des situations trop cuisantes et soumises à des courants d'air desséchants.

Si vous n'avez pas prévu d'engrais à libération progressive, ajoutez de l'engrais liquide pour arbustes à fleurs à l'eau d'arrosage, tous les 15 jours, de mai à fin août.

En automne, avant les premiers gels, rentrez-le dans un local hors gel, lumineux pour ne pas qu'il perde ses feuilles. Si la chaleur et la lumière sont suffisantes, il peut continuer de fleurir. Réduisez les apports d'eau et cessez la fertilisation pour marquer un temps de repos nécessaire à une bonne floraison.

Rempotez-le au début du printemps ou tous les deux ans si la potée est de belle taille.

Taille de l’Iochroma cyanea

Contentez-vous de nettoyer le bois mort d'un sujet installé en pleine terre. Éventuellement, densifiez la ramure en pinçant quelques pousses trop longues après la floraison.

Si l'arbuste a subi un gel important, attendez la reprise de végétation printanière pour rabattre les parties gelées (parfois jusqu'à la souche).

Réduisez le volume, si besoin, d'un Iochroma cultivé en pot avant de le rentrer à l'intérieur pour l'hiver. L'Iochroma fleurit sur les pousses de l'année.

Maladies, nuisibles et parasites

Cultivée en pleine terre, l'Iochroma se montre particulièrement résistant aux maladies et aux parasites.

Cultivé en pot, l'arbuste peut être parasité par des mouches blanches et des cochenilles surtout si l'atmosphère est sèche.

Multiplication de l’Iochroma

Multiplication de l’<em>Iochroma</em>

yves Tennevin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Bouturage

La méthode la plus simple est le bouturage de rameaux au printemps ou au cours de l'été. Offrez aux boutures un bon terreau de bouturage et une température d'au moins 22-23 °C. Maintenez une bonne humidité en plaçant les pots à l'étouffée.

Dans ces conditions, l'enracinement met 3 à 4 semaines. Attendez encore 1 mois pour rempoter en pot individuel.

Semis

Le semis est aussi possible et donne de bons résultats.

Hydratez les graines 24 h avant de les semer au début du printemps sur un terreau de semis. Maintenez la terrine à une température comprise entre 15 et 20 °C. Les plants obtenus ne donnent pas forcément des fleurs de couleur identique à celles du pied mère.

Conseils écologiques

Les fleurs de l’Iochroma sont mellifères et attirent les abeilles et les bourdons. Ces derniers ne peuvent souvent pas accéder au nectar, car le tube de certaines fleurs notamment chez Iochroma cyanea est trop étroit.

En Amérique du Sud, c’est le colibri qui se charge de la pollinisation, car son bec long et fin lui permet d’accéder sans problème au nectar.

Les baies des Iochroma sont comestibles même si tout le reste de la plante est toxique. Évitez tout de même de les consommer et laissez-les aux oiseaux qui en sont friands. Elles auraient une saveur de melon.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Iochroma est un mot grec iochroma qui signifie « fleur pourpre ».

Dans ses contrées d’origine, l’Iochroma, notamment l'Iochroma fuchsioides, était utilisé dans la pharmacopée traditionnelle des Indiens pour ses propriétés hallucinogènes (comme ses cousins Brugmansia et Datura).

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides