Hélianthi

Hélianthi en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Hélianthi, Héliantis, Hélianthe scrofuleux

  • Nom(s) latin(s)

    Helianthus hirsutus

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Légume racine

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2 à 4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L’hélianthi, Helianthus hirsutus (Helianthus strumosus), est une espèce vivace du genre, originaire d’Amérique du Nord, très répandue dans le centre-sud du Canada, l’est et le centre des États-Unis, ainsi que le nord du Mexique. L’espèce a été introduite en Europe au début du XXe siècle. L’hélianthi pousse dans les bois ouverts, le long des routes et des prairies où le sol est plus sec et surtout, en plein soleil.

Haut et érigé à près de 2 m, l’hélianthi se propage naturellement par son système racinaire, un rhizome souterrain. Cette espèce est très variable en forme, tant pour la morphologie de la feuille que la quantité de poils sur les feuilles.

Les tiges de l'hélianthi ont des poils courts et raides, souvent avec une couleur rougeâtre profonde. Les feuilles, de couleur vert foncé à vert pâle, sont pour la plupart toutes des feuilles opposées à pétioles courts. Elles sont rugueuses et velues dessus et dessous. Leur forme va de lancéolée à ovale. Les bases sont tronquées ou arrondies. Les marges (bords) des feuilles les plus grandes présentent des dents grossières. Le dessous peut être de couleur plus pâle avec des poils plus fins.

L’inflorescence estivale est composée de quelques têtes de fleurs en bractées (de 5 à 15 fleurs) sur des tiges épaisses et peu nombreuses, la fleur étant au sommet de la tige. Les fleurs présentent un disque central avec plus de 40 fleurons en forme de tube, avec une corolle jaune. Ces fleurs fertiles comptent 5 étamines à appendices jaunes et des anthères brun foncé ou noires qui entourent un style unique (jaune le plus fréquemment). Elles sont entourées par 10 à 15 grands fleurons en rayon (typique des Astéracées) en corolle jaune. Ces fleurons ne sont pas fertiles. La fleur entière est d’un diamètre de 6 à 10 cm.

Les fleurs fertiles produisent un akène sec, brun en forme d’œuf, de près de 3-4 cm de long qui a 2 petites barbes. Les graines des akènes sont disséminées par une chute après surmaturation ou par le vent.

Bon à savoir : l’hélianthi fait partie des légumes anciens, qui sont remis au goût du jour.

Espèce Helianthus hirsutus

Hélianthi ou héliantis (Helianthus hirsutus)

Hélianthi ou héliantis (Helianthus hirsutus)
  • Fleurs et floraison : Période de floraison étendue, de juillet à octobre, voire novembre en fonction des conditions d’ensoleillement et de chaleur. Fleurs de 6 à 10 cm de diamètre.
  • Caractéristiques : Jusqu'à 2 m de hauteur. Croissance rapide. Feuilles d’une dizaine de centimètres. Tiges et feuilles velues.
  • Qualités : Mellifère, la fleur attire nombre d’animaux (insectes, oiseaux, cervidés). Vivace rustique jusqu'à -15 /-20 °C. Culture très facile et décorative. Belle fleur coupée en bouquet.

Semis et plantation de l’hélianthi

Semis et plantation de l’hélianthi

Joshua Mayer/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Présent naturellement dans les bois ouverts, humides ou secs, dans des prairies et le long des routes, l'hélianthi préfère le plein soleil, mais tolère une légère ombre passagère dans la journée.

Il s'adapte à quasiment tous les types de sols, pauvres ou riches, voire perturbés, tolérant même des sécheresses assez longues en été. Toutefois, préférez les sols argileux, limoneux, ou avec du matériel rocheux ou du sable. Helianthus hirsutus est facile à cultiver, mais il peut se propager de manière agressive dans certaines situations.

Bon à savoir : en raison de la hauteur des tiges, il faudra parfois tuteurer pour prévenir de coups de vent violent.

Quand planter l'hélianthi ?

En milieu de printemps, à partir de mi-avril et jusqu'en juin : échelonnez éventuellement plusieurs semis pour augmenter la période de floraison.

Les plants en godet sont à repiquer préférentiellement au milieu du printemps (comme le semis).

Comment le planter ?

Pour les plants en godet, plantez-les en massif, l'effet sera plus intéressant, en espaçant de 50 cm chaque pied.

Pour le semis, semez directement à l'emplacement définitif et préparant le sol pour le nettoyer des mauvaises herbes. Insérez des groupes de 2 à 3 graines dans le substrat à 1 cm de profondeur. Lorsque les plants lèvent (1 à 2 semaines de délai), éliminez les plus chétifs pour ne conserver que le plus fort.

La culture est préférable en pleine terre, mais peut toujours s'envisager en grand pot (au moins 40 cm de haut) : la technique de semis est identique, mais en serrant plus les plantations pour obtenir un petit massif de 6 à 10 plantes.

Idées d'association

Topinambour

Les rhizomes tuberculeux de l'hélianthe scrofuleux sont employés comme le topinambour, qui revient en force dans nos assiettes.

Chêne

En milieu naturel, dans les zones de montagne avec une végétation ligneuse, l’hélianthi sauvage est souvent associé avec des chênes.

Culture et entretien de l’hélianthi

Culture et entretien de l’hélianthi

Joshua Mayer/CC BY-SA 2.0/Flickr

De nature vivace et plutôt rustique (jusque -15 /-20 °C), l’hélianthi demande peu de soins. Il se contente de peu d’eau, mais souffre en cas de sécheresse prolongée. 
En revanche, il ne doit pas être trop arrosé, surtout lorsque les plants sont jeunes.


Note : pour un usage en bouquet de fleurs coupées, coupez (sécateur, couteau…) les fleurs à la fraîcheur du matin, juste après leur ouverture. Ne coupez jamais aux périodes les plus chaudes, le flétrissement serait rapide.

Taille de l’hélianthi

Coupez les hampes florales fanées pour prolonger les floraisons.

Rabattez la touffe sèche au niveau du sol après la floraison et paillez avec un compost humifère pour le passage de l'hiver.

Divisez les touffes tous les 3 ou 4 ans pour les régénérer.

Maladies, nuisibles et parasites

Les jeunes plants sont souvent la proie des limaces et des escargots. Ces derniers se nourrissent de toutes les parties aériennes des hélianthi et peuvent inhiber la floraison. De plus, les petites limaces noires s'attaquent aux parties souterraines des plantes. Installez des pièges autour de vos cultures.

En revanche, l'hélianthi est peu sensible à l'oïdium.

Attention cependant aux cervidés, qui apprécient notablement les têtes d'hélianthi.

Récolte

Récoltez les tubercules dès la fin de l'hiver, au tout début du printemps. Attention, ces tubercules perdent rapidement leur eau, il faut donc mieux les laisser dans le sol et les récolter juste au moment de leur utilisation.

La conservation n'est pas conseillée.

Multiplication de l’hélianthi

Multiplication de l’hélianthi

Joshua Mayer/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'hélianthe scrofuleux peut se multiplier soit par semis soit par division.

Semis

Les graines se récoltent manuellement à la fin de l'automne, lorsque les akènes sont brun foncé à noir.

Coupez les têtes entières pour les laisser flétrir dans un lieu abrité. Les akènes tombent alors presque seuls après quelques jours, mais lorsqu'ils sonnent creux, vous pouvez anticiper en les frottant, ils se détacheront. Conservez-les en pratiquant une stratification à froid pour le printemps suivant.

Division

L'Helianthus hirsutus étant une vivace (contrairement au tournesol qui est une plante annuelle), il peut aussi se multiplier par division des touffes et du rhizome au printemps, au moment de la reprise végétative.

Avec une fourche-bêche, soulevez la touffe en bêchant tout autour puis divisez-la en plusieurs éclats munis de racines et de bourgeons. Conservez les éclats du pourtour, plus vigoureux, et replantez aussitôt dans un terrain préparé.

Espèce tubéreuse, l'hélianthi se multiplie aussi en automne en prélevant des tubercules et en les replantant immédiatement.

Conseils écologiques

La fleur voyante de l’hélianthi est une source de nourriture pour les papillons et les oiseaux, et de nombreux insectes volants (abeilles). Les graines nutritives sont mangées par de nombreux oiseaux et certains mammifères (écureuil par exemple). Les lapins s’intéressent aussi aux feuilles.

Il offre aussi un bon abri au sol pour de nombreuses espèces animales.

Conseil : profitez de la présence de l’hélianthi pour attirer une belle richesse faunistique. Récupérez les graines pour alimenter les oiseaux durant l’hiver (comme pour le tournesol).

Un peu d'histoire…

Le genre Helianthus est composé de deux mots grecs : hélios, le « soleil », et anthos, « fleur ». L’épithète spécifique hirsutus signifie « poilu ».

La description initiale émane de Constantine Samuel Rafinesque (1783-1840), grand penseur européen qui a voyagé aux États-Unis, y a vécu de nombreuses années, y prélevant d’innombrables échantillons, et publié plus de 6 700 noms binomiaux pour les plantes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides