Crucianelle

Crucianelle en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Crucianelle, Fausse valériane

  • Nom(s) latin(s)

    Phuopsis stylosa

  • Famille

    Rubiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    4-5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La crucianelle (Phuopsis stylosa) est originaire du Caucase, au nord-ouest de l'Iran et au sud de l'Azerbaïdjan, où elle peuple les forêts de feuillus.

Après avoir fait partie du genre Crucianella qui compte encore 30 espèces, la crucianelle se trouve désormais isolée dans le genre Phuopsis. Comme le gaillet et l'aspérule odorante, deux herbacées communes reconnaissables à leurs feuilles disposées en verticille, elle fait partie de la famille des Rubiacées.

La crucianelle est une vivace herbacée rhizomateuse, à vie brève, souvent cultivée en bisannuelle pour combler les trous dans un massif en raison de son effet couvre-sol.

La souche radiculaire est ramifiée et traçante formant des touffes étalées de 20 cm de haut. Les tiges souples, quadrangulaires, dressées puis retombantes portent des feuilles linéaires de 6 à 10 feuilles sessiles, offrant un aspect dentelé d'un beau vert clair.

La plante semi-persistante dégage l'odeur piquante du musc ou de la résine, comparée parfois à celle du cannabis lorsqu'on la frotte. Elle conserve son feuillage lorsque l'hiver est doux, sinon elle reparaît au printemps.

Entre mai et septembre, les tiges portent des inflorescences globuleuses rose vif, larges de 3 cm, composées de 30 à 50 fleurs légèrement parfumées. Chacune d'entre elles arbore un tube de 1 cm divisé en 5 lobes effilés au centre desquels surgit un style très saillant. Les styles créent un scintillement autour de l'inflorescence. Les fleurs portent 5 étamines incluses dans le tube et des glandes nectarifères qui attirent de nombreux papillons. Le calice court est formé de 5 lobes aigus verts.

Les fruits sont formés de 4 akènes qui dérivent de plusieurs carpelles soudés à l'origine. Les graines ellipsoïdes sont lisses à striées.

Bon à savoir : la crucianelle renferme des cristaux d'oxalate de calcium (raphides) qui la protègent du broutage.

Espèces et variétés de Phuopsis stylosa

Crucianelle, fausse valériane, lilas de terre, caucasian crosswort (Phuopsis stylosa, syn. Crucianella s., Asperula s.)

Espèce type

Crucianelle, fausse valériane, lilas de terre, caucasian crosswort (Phuopsis stylosa, syn. Crucianella s., Asperula s.) Espèce type
  • Végétation : Touffe semi-persistante de 15 à 20 cm de haut sur 30-50 cm de large. Feuilles rugueuses vert clair, en verticilles de 6-10 feuilles linéaires, à odeur piquante typique.
  • Fleurs et fruits : Fleurs légèrement parfumées, à 5 pétales soudés rose clair. Floraison entre mai et septembre. Fruits secs bruns en fin d’été.
  • Qualités : Vivace souvent cultivée en bisannuelle dans les jardins, à très bel effet couvre-sol. Se ressème facilement. Croissance rapide. Résiste à -20 °C.

'Red Ping-Pong'

Crucianelle 'Red Ping-Pong'
  • Végétation : Touffes de 20 cm de haut.
  • Fleurs et fruits : Inflorescences rose intense, de la grosseur d’une balle de ping-pong.
  • Qualités : Comme l'espèce type.

'Purpurea'

Crucianelle, fausse valériane, lilas de terre, caucasian crosswort (Phuopsis stylosa, syn. Crucianella s., Asperula s.) 'Purpurea'
  • Végétation : Touffes de 20 cm de haut.
  • Fleurs et fruits : Floraison rose pourpre.
  • Qualités : Comme l'espèce type.

Plantation de crucianelle

Plantation de crucianelle

Dinkum/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où la planter  ?

La crucianelle (Phuopsis stylosa) est une plante très rustique servant de couvre-sol ou de bordure basse dans les sols assez frais, humifères et sableux. Elle se plaît également en rocaille, exposée au soleil mais pas trop chaude en été ou bien mi-ombragée. Elle est capable d'étendre ses rhizomes sur 1 m de long sans toutefois devenir trop envahissante, et de garnir un mur végétal.

En réalité, tous sols drainés lui conviennent qu'ils soient acides, neutres ou calcaires.

Elle se plaît également en pot, dans une composition de vivaces ou d'annuelles.

Quand planter la crucianelle ?

Au printemps, voire à l'automne.

Comment la planter ?

Ameublissez la zone à planter et ajoutez du sable grossier et du compost si la terre n'est pas assez souple. Espacez les plants de 30 à 40 cm pour obtenir un effet couvrant. Tassez la terre autour de la motte avec la main puis arrosez.

En pot, plantez-la dans de la terre de jardin allégée, éventuellement de sable et du compost, ou dans un terreau bien drainé.

Culture et entretien de Phuopsis stylosa

Culture et entretien de <em>Phuopsis stylosa</em>

Meneerke bloem/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

En cours de saison, taillez les inflorescences desséchées pour encourager la remontée.

Arrosez en période sèche au cours de la première année qui suit la plantation. Par la suite, la crucianelle (Phuopsis stylosa) résiste assez bien à la sécheresse.

Dans les massifs d’annuelles, la plante est arrachée en même temps que les fleurs estivales, puis de nouveaux plants sont installés au printemps notamment pour combler l’espace entre les plantes à massifs.

Taille de la crucianelle

Taillez-la à la fin de l'été.

Rabattez les inflorescences avec un taille-haie de façon à redonner un aspect uniforme.

Maladies, nuisibles et parasites

La crucianelle (Phuopsis stylosa) n’est affectée par aucun parasite, pas même les limaces !

Multiplication de la crucianelle

Multiplication de la crucianelle

Jebulon/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Semis

Le semis se fait au printemps ou à l'automne.

Récoltez les fruits secs en taillant avec un sécateur puis secouez-les pour trier les graines.

Semez sous un châssis froid en septembre-octobre sur un lit de semis (terreau fin) puis saupoudrez d'une légère couche de sable. Maintenez le sol humide.

La levée requiert entre 5 et 6 semaines avec un taux de germination de 90 %.

Il est possible de réaliser le semis entre mars et mai lorsque la température dépasse 20 °C, directement en place ou dans un pot exposé à la lumière. Mais la floraison risque de n'intervenir que l'année suivante.

Division

La multiplication par division se fait au printemps.

Comme la plante est traçante, il est assez simple de séparer des éclats à l'aide d'une fourche-bêche bien aiguisée ou en extirpant la motte d'un couteau.

Bouturage

Le bouturage se fait en fin d'été.

Les boutures de tiges non fleuries peuvent se faire à l'étouffée dans un mélange sableux. Piquez les boutures dans le substrat après avoir ôté les feuilles du bas. Dès que de nouvelles feuilles apparaissent, aérez la culture en soulevant le toit de la mini-serre ou le sac plastique.

Pincez les tiges de temps à autre pour obtenir des plantes touffues, prêtes à planter au printemps. Conservez-les sous châssis froid durant l'hiver.

Conseils écologiques

L’effet couvrant de la crucianelle (Phuopsis stylosa) présente de nombreux avantages au niveau écologique. Le sol reste frais, ombragé, préservé de l’érosion et les mauvaises herbes sont rares. La floraison attire les papillons comme les abeilles.

Un peu d'histoire…

Le nom Phuopsis dérive du grec phu qui désigne une valériane turque portant aujourd'hui le nom de Valeriana phu et de opsis, signifiant « qui ressemble à ». Le terme phu fait primitivement référence à l'odeur désagréable qui se dégage de ses fleurs et racines séchées. Stylosa indique que les styles sont réunis en colonne. Crucianella fait référence à la disposition croisée des verticilles de feuilles.

Phuopsis présente un génome proche des Crucianella, de certains groupes d'Asperula et particulièrement du Sherardia arvensis, une annuelle très répandue à travers le monde, aux fleurs à seulement 4 pétales.

La plante fut nommée primitivement par le botaniste allemand Carl Bernhard von Trinius (1778-1844) sous le nom de Crucianella stylosa en 1818. Le grand systématicien britannique George Bentham (1800-1884) renomme la plante Phuopsis en 1873 dans sa grande œuvre Genera Plantarum, commencée en 1862 et achevée en 1883 par Joseph Dalton Hooker (1817-1911).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides