Lycaste

Lycaste en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lycaste

  • Nom(s) latin(s)

    Lycaste

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Considéré comme une orchidée relativement facile à cultiver en plante d'intérieur, le lycaste regroupe en fait plusieurs espèces dont les besoins sont assez différents, car poussant dans des milieux naturels très diversifiés. Ils proviennent des forêts tropicales humides d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, au Costa-Rica et au Panama en majorité, mais se répartissent entre le niveau de la mer et 2 500 m d'altitude. Certaines espèces ont donc moins besoin de chaleur que d'autres, même si toutes demandent une différence de température entre le jour et la nuit, et un minimum de 12 à 16 °C en hiver.

Ces espèces peuvent aussi pousser de façon différente, au sol (lycastes terrestres, les plus vendus), accrochées aux arbres (lycatses épiphytes) ou sur des pierres (lycastes lithophytes). Pour la culture d'intérieur, toutes sont proposées en pot.

Leur mode de croissance s'effectue en tiges multiples et dressées partant chacune d'un pseudo-bulbe. Ces derniers sont reliés entre eux par un rhizome sur lequel ils prennent naissance. Les lycastes font donc partie des orchidées à croissance « sympodiale ».

La floraison dure entre 3 et 5 semaines selon les espèces et leur adaptation aux conditions de culture. Certaines espèces fleurissent plutôt au printemps, d'autres en fin de printemps ou début d'été. Les fleurs sont solitaires sur leur tige. La particularité des fleurs de lycaste, c'est de présenter trois sépales de grande taille et lancéolés, disposés en triangle autour des pétales et du labelle. Le labelle étant le pétale médian, situé en partie inférieure, plus grand et de couleur plus vive que les autres et souvent renflé. C'est cette partie qui attire les insectes pollinisateurs.

La culture en serre tempérée donne d'excellents résultats, en maintenant une température hivernale au-dessus de 12 °C la nuit et une amplitude entre le jour et la nuit de 5 °C au minimum et 10 °C au maximum.

En intérieur, les lycastes seront mieux dans une pièce très lumineuse où l'on pourra jouer sur la différence des températures entre le jour et la nuit, et qui restera plus fraîche en hiver.

Espèces et variétés de Lycaste

Cette orchidée intéresse les collectionneurs, et des hybridations sont effectuées depuis quelques années dans le but de diversifier les offres commerciales. Il est donc possible de trouver plus de 15 espèces et variétés de lycaste dans le commerce, chez les pépiniéristes spécialisés et obtenteurs.

Lycaste angelae (syn. Lycaste brevispatha)

Lycaste angelae (syn. Lycaste brevispatha)
  • Floraison : Floraison printanière, rose tendre marginée d'ivoire ou de blanc. Sépales verts. Fleur de 5 cm environ.
  • Végétation : Cette espèce perd ses feuilles en hiver et se comporte comme une plante vivace.
  • Qualités : Cette espèce originaire du Costa-Rica attire par la couleur raffinée et douce de sa floraison.

Lycaste deppei

Lycaste deppei
  • Floraison : Fleurs ouvertes au printemps et en début d'été. Elles sont verdâtres maculées de pourpre (sépales), avec des pétales crème et un labelle orangé moucheté de rouge.
  • Végétation : Le feuillage disparaît en hiver quand l'orchidée est au repos.
  • Qualités : Une très jolie variété parmi les plus courantes et faciles à cultiver.

Lycaste skinneri

Lycaste skinneri
  • Floraison : Floraison rose vif en début de printemps. Les pétales et le labelle sont mouchetés de blanc et jaune. Fleurs de 10 à 15 cm.
  • Végétation : La plante préfère une température plus fraîche que d'autres lycastes, car elle pousse au naturel dans les forêts d'altitude, entre 1 500 et 2 000 m.
  • Qualités : Cette espèce est remarquable par sa couleur et la grandeur de ses fleurs.

Lycaste tricolor

Lycaste tricolor
  • Floraison : Floraison parfumée au printemps sur les pseudo-bulbes matures. Grands sépales couleur crème, pétales blancs mouchetés de rose.
  • Végétation : Développement du feuillage assez compact et bien dressé, les pseudo-bulbes arrivent plus lentement à maturité. Culture en serre tempérée ou intérieur à un minimum de 16 °C en hiver.
  • Qualités : Plante assez rare, mais dont la floraison est spectaculaire et bien parfumée. Pour les amateurs ayant déjà l'habitude des orchidées.

Plantation du lycaste

Plantation du lycaste

File Upload Bot (Magnus Manske)/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Les lycastes ont besoin de beaucoup de lumière pour fleurir et conserver un beau feuillage dressé. Mais ces orchidées ne supportent pas le soleil direct, comme la plupart d'entre elles. En culture sous serre, il leur faut donc une ombrière ou bien la protection des feuillages d'une plante verte assez touffue et qui elle supporte l'exposition directe. Dans un intérieur, les lycastes seront placées dans une pièce lumineuse, mais à l'écart des rayons directs du soleil provenant des fenêtres.

Bon à savoir : attention aux raccourcis qui sont faits dans les conseils de luminosité. Il est souvent indiqué « soleil ou mi-ombre », mais les lycastes ne vivent ni au soleil ni dans la mi-ombre trop sombre des pièces intérieures quand celles-ci sont exposées au nord ou n'ont pas de sources lumineuses suffisantes comme de grandes fenêtres. En règle générale, beaucoup de pièces des appartements ou des maisons sont trop sombres pour les plantes d'intérieur. Il faut donc rapprocher les plantes des fenêtres, tout en les protégeant des rayons directs du soleil, car la plupart d'entre elles ne supportent pas ces rayons qui peuvent brûler leurs feuillages.

La pièce de culture doit aussi pouvoir rester à une température minimale de 12 °C en hiver la nuit et 18 °C le jour, et bénéficier d'une variation de température entre le jour et la nuit l'été aussi. Des nuits plus fraîches (mais jamais en dessous de 12 °C) entre 12 et 16 °C en hiver induisent une meilleure floraison.

Quand planter le lycaste ?

Quand on les achète, les lycastes sont déjà dans un substrat spécifique qui leur convient. Il faut ensuite les rempoter tous les deux ans en fin d'hiver et avant la reprise de la croissance.

Comment le planter ?

Supprimez le vieux substrat et remplacez-le par un substrat spécial pour orchidées et ajoutez un peu de terreau et de la sphaigne, ou bien faites un mélange avec des écorces de pin, de la perlite, de la tourbe fibreuse ou des fibres de coco, de la sphaigne et du terreau léger (terreau de feuilles), et ajoutez un petit morceau de charbon de bois.

Démêlez les racines et coupez celles qui sont sèches ou pourries. Supprimez les pseudo-bulbes ridés, brunis ou secs. Placez la plante près du bord du pot du côté des anciens pseudobulbes, de façon à laisser le rhizome pousser et en produire de nouveaux.

Recommencez à arroser dix jours après le rempotage, mais vaporisez le substrat. Si vous avez trop attendu et que de jeunes pousses apparaissent déjà, arrosez 5 à 6 jours plus tard.

Culture et entretien du lycaste

Culture et entretien du lycaste

Dalton Holland Baptista/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosez avec de l'eau non calcaire une fois par semaine en période de végétation, de mars à octobre. Ne laissez pas sécher le substrat au printemps quand les jeunes pousses apparaissent. En fin d'été, réduisez peu à peu les arrosages jusqu'à une fois toutes les 3 semaines en fin d'automne et en hiver. C'est la période de repos de la plante, elle perd alors ses feuilles. Mais elle ne doit pas souffrir non plus de la sécheresse, car dans son milieu naturel l'air ambiant est toujours humide.

Apportez de l'engrais très dilué dans l'eau d'arrosage tous les 15 jours en période de croissance et environ une fois par mois jusqu'à la fin de la période de végétation.

Vaporisez (avec de l'eau non calcaire) uniquement le substrat, et faites-le le soir pour assurer une bonne humidité au lycaste pendant la nuit.

Si les feuilles poussent à l'horizontale, la plante cherche la lumière. Rapprochez-la des fenêtres.

Maladies, nuisibles et parasites

Les araignées rouges peuvent se développer si l'atmosphère est trop sèche. Vaporisez régulièrement le substrat.

Les cochenilles s'attaquent parfois aux orchidées, enlevez-les avec une éponge humide ou un coton humide. En cas d'invasion, traitez avec des produits biologiques et passez en revue les conditions de culture pour trouver ce qui ne va pas. Par exemple, vous avez peut-être près de votre orchidée une autre plante où se trouvent des cochenilles, ou bien la plante ne reçoit pas assez de lumière, ou n'a pas un substrat assez humide.

Multiplication du lycaste

Multiplication du lycaste

Dalton Holland Baptista/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Quand diviser ?

La division a lieu au moment du rempotage, tous les deux ans, en fin d'hiver et avant la reprise de la croissance. Si la plante pousse plus vite, rempotez et divisez tous les ans.

Comment diviser ?

La division des pseudobulbes s'effectue avec une lame bien affûtée et propre. Sectionnez le rhizome dans sa partie terminale, pour séparer les derniers pseudobulbes de la fin du rhizome. Ces pseudobulbes doivent être bien gonflés et munis de racines. Rempotez les deux parties dans des pots individuels de la même façon et avec le même substrat que celui employé pour le rempotage.

Reprenez les arrosages dix jours plus tard.

Conseils écologiques

Respectez bien les besoins en hygrométrie et en lumière du lycaste, et pour le conserver longtemps nourrissez-le : ce type d'orchidée terrestre a besoin de plus d'éléments nutritifs que la plupart des espèces épiphytes.

Un peu d'histoire…

Le genre a été découvert par le botaniste John Lindley en 1843 en Amérique centrale. Il comporte environ 50 espèces.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides