Licuala

Licuala en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Licuale, Palmier-cuillère, Licuale épineux

  • Nom(s) latin(s)

    Licuala

  • Famille

    Arécacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Palmier

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaires des forêts tropicales humides ou des zones côtières d'Asie du Sud-Est, les palmiers du genre Licuala attirent par leurs feuilles amples de forme arrondie, entières ou découpées, portées par des pétioles dressés et rigides. Ces tiges partent d'un seul stipe (tronc) et l'ensemble donne une touffe assez régulière qui, dans son milieu naturel, atteint 4 à 5 m de haut. À maturité, les Licuala sont très étoffés et prennent 3 à 4 m d'envergure grâce à leurs palmes de 80 cm à 1 m de large.

En culture d'intérieur, les Licuala restent à 2,50 m de haut, ou un peu plus quand ils sont placés dans un jardin d'hiver sous serre, et leur envergure est moindre également. Mais même si les palmes sont moins nombreuses et moins développées, elles se déploient généreusement et demandent de l'espace pour une meilleure mise en valeur de la plante.

Les petites pièces sont donc déconseillées, les palmiers du genre Licuala sont plutôt à leur aise dans les grands salons, les lofts, les vastes pièces de vie réunissant cuisine, salle à manger et salon. Leur culture en jardin d'hiver sous serre permet de maintenir une bonne chaleur et une hygrométrie ambiante élevée qui leur convient très bien.

Les deux espèces vendues couramment sont Licuala grandis (appelé palmier-cuillère) aux palmes entières, et Licuala spinosa (licuale épineux) aux palmes découpées. Les deux ne supportent pas nos températures hivernales, et quand on les cultive en pot sur une terrasse extérieure ou dans un patio, on doit les rentrer en hiver. Licuala grandis accepte une baisse allant jusqu'à 12 °C, Licuala spinosa résiste à des températures comprises entre 0 et 10 °C, mais sans aller en dessous de zéro.

En été, et dans de bonnes conditions de culture et de chaleur, de longues inflorescences garnies de minuscules fleurs apparaissent à l'aisselle des feuilles. Elles se garnissent ensuite de fruits ovales verts puis orangés à rouges à maturité.

Attention : les Licuala ont tous des épines sur les tiges et pétioles, plus ou moins prononcées selon les espèces. Mettez des gants épais pour les rempoter et les déplacer, vous réduirez les risques de blessures.

Espèces et variétés de Licuala

Dans le commerce, deux espèces sont proposées de façon courante.

Palmier-cuillère (Licuala grandis)

Palmier-cuillère (Licuala grandis)
  • Taille : Hauteur de 2 à 3 m en pot pour une envergure de 1,50 à 2 m environ.
  • Végétation : Palmes entières, raides, à rainures saillantes et bord dentelé. Comme elles sont plissées, elles ressemblent aussi à de grands éventails.
  • Qualités : La forme des palmes est très originale en comparaison des autres palmiers cultivés en intérieur.

Licuale épineuse (Licuala spinosa)

Licuale épineuse (Licuala spinosa)
  • Taille : Hauteur de 2 à 3 m en pot.
  • Végétation : Palmes circulaires et découpées jusqu'au cœur, à bord dentelé, mais droit. Stipe et pétioles garnis de nombreuses épines épaisses.
  • Qualités : Plus touffu, avec des tiges de hauteurs très diverses. Moins frileux que L. grandis, il supporte des températures de zéro à 10 °C, donc peut s'utiliser en serre maintenue simplement hors gel.

Plantation de Licuala

Plantation de <em>Licuala</em>

Mokkie/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Choisissez un grand pot dans lequel la plante aura assez de terre pour étaler ses racines. La taille du pot doit aussi prendre en compte la hauteur et l'envergure du palmier : celui-ci doit rester stable, donc pousser dans un pot dont les dimensions et le poids permettent cette stabilité.

Préférez les grandes pièces ou une serre. Évitez les endroits en courant d'air, ventés (à l'extérieur), et placés près des sources de chaleur (en intérieur) pour que l'atmosphère ne soit pas trop sèche autour de la plante.

En été, les Licuala peuvent être mis dehors, ils seront rentrés à l'abri du froid dès le début de l'automne.

Licuala grandis doit rester à mi-ombre dehors, dans un endroit lumineux à l'intérieur, mais protégé des rayons directs du soleil. Licula spinosa supporte le soleil direct si son pied reste humide.

Quand planter le Licuala ?

Le rempotage a lieu dès l'achat, car les plantes sont en général vendues dans de trop petits contenants, qui ne contiennent pas assez de volume de substrat pour que la plante continue de vivre ainsi. Mais si vous l'achetez en hiver, attendez le printemps pour effectuer ce premier rempotage.

Le rempotage suivant aura lieu l'année d'après, au printemps.

Ensuite, comme la croissance est assez lente, prévoyez un rempotage tous les ans quand la plante est jeune, puis tous les deux ans et quand le palmier est grand et le pot trop lourd, surfacez au lieu de rempoter.

Comment le planter ?

Le substrat doit être aéré et bien drainé. Drainez le fond du pot avec des graviers. Plantez dans un terreau pour plantes vertes. Faites attention à laisser entre 2 et 3 cm d'espace libre entre le haut du substrat et le bord du pot, car les arrosages sont fréquents.

Culture et entretien du Licuala

Culture et entretien du <em>Licuala</em>

Mokkie/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosez régulièrement (avec de l'eau non calcaire) pour conserver le substrat frais à humide, mais sans l'engorger. Si vous arrosez en deux fois à 5 min d'intervalle entre les deux apports d'eau, le substrat aura davantage le temps de se gonfler et vous utiliserez moins d'eau. En été, ne laissez pas le substrat s'assécher, arrosez tous les deux jours quand il fait très chaud. En hiver, réduisez légèrement les arrosages, mais pas trop si la plante reste dans un intérieur chauffé entre 19 et 21 °C. Si la température de la pièce ou de la serre est fraîche, arrosez une fois par semaine en vérifiant que le substrat n'est pas engorgé (pas d'eau résiduelle dans la soucoupe).

Vaporisez le feuillage très fréquemment en été et en hiver dans une pièce chauffée. Utilisez de l'eau non calcaire pour ne pas laisser de traces sur le feuillage.

Le feuillage est persistant. Quand une palme sèche, coupez-la au ras du stipe sans abîmer celui-ci ni les autres tiges. Dans la nature, elles se renouvellent seules et finissent par tomber en laissant des filaments accrochés au stipe.

Nettoyez de temps en temps les feuilles avec une éponge humide. N'employez pas de produit lustrant.

Maladies, nuisibles et parasites

Comme pour tous les palmiers d'intérieur, et plus largement pour les plantes vertes cultivées en plantes d'intérieur, l'atmosphère sèche pose problème au Licuala. Elle peut engendrer l'apparition de parasites comme les mouches blanches (aleurodes), les cochenilles, les acariens (araignées rouges). Il est donc nécessaire de bien surveiller le degré hygrométrique de la pièce, ou du moins autour de la plante, pour éviter ce parasitage. La vaporisation du feuillage est une solution, accompagnée par un arrosage régulier.

Multiplication du Licuala

Multiplication du <em>Licuala</em>

Declangi/CC BY 2.0/Wikimedia

La multiplication des Licuala est assez difficile, elle peut être tentée par division des rejets si ces derniers apparaissent au pied de la plante. Dans ce cas, séparez ces derniers au moment du rempotage, en coupant la racine qui les relie au pied-mère, et transplantez-les dans des pots individuels.

La multiplication par semis est possible quand le Licuala est élevé en serre chaude, dans des conditions proches de celles qu'il a dans la nature. Il fleurit alors et produit ensuite des fruits que l'on récolte pour les semer dans un mélange de tourbe et de fibres de coco maintenu humide et placé sur chaleur de fond. Avant de les semer, on les fait tremper dans de l'eau chaude pendant 2 jours. Ces semis peuvent mettre plusieurs mois à germer, cette opération est donc réservée aux amateurs ayant le temps de s'en occuper.

Conseils écologiques

Utilisez de l'eau de pluie récupérée sur votre balcon ou votre terrasse pour l'arrosage de cette plante d'intérieur. Cette eau est plus pure que celle du robinet, et non calcaire. Il existe aujourd'hui des récupérateurs d'eau muraux ou colonnaires qui ne prennent pas de place, et d'aspect esthétique.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides