Lespedeza

Lespedeza en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lespedeza, Trèfle en arbre, Trèfle arbustif

  • Nom(s) latin(s)

    Lespedeza

  • Famille

    Fabacées, Légumineuses

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille Muret
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Peut-être vous a-t-il séduit sous son autre nom de trèfle en arbre ? Ses feuilles sont en effet composées de trois folioles, comme le trèfle et ils appartiennent tout deux à l'immense famille des légumineuses (Fabacées). Mais la ressemblance s'arrête là ! Le lespedeza est un sous-arbrisseau ornemental caduc, apprécié des jardiniers pour sa floraison tardive et généreuse en fin d'été et début d'automne.

Lespedeza est un genre végétal qui compte une quarantaine d'espèces d'annuelles, de vivaces, d'arbustes et de sous-arbrisseaux caducs qui croissent dans l'hémisphère nord (notamment Chine, Japon et Corée) mais aussi dans l'hémisphère sud (on en trouve en Australie). Il est parfois cultivé comme plante fourragère. Chez nous, on cultive uniquement le lespedeza de Thunberg (Lespedeza thunbergii) et le plus souvent uniquement l'espèce type qui offre de très jolies fleurs roses.

Ces fleurs, qui font penser à celles des pois de senteur, forment de longues grappes qui font s'arquer les rameaux fins et très élégants. La floraison est suivie de gousses qui tombent avant de s'ouvrir. Elle débute en fin d'été, se poursuit dans les premières semaines de l'automne. Pour mettre en valeur la floraison, n'hésitez pas à le planter au-dessus d'un muret ou dans une rocaille et surtout donnez-lui soleil et chaleur. Spectacle assuré !

Bon à savoir : vous pourrez lire ici ou là qu'on trouve le lespedeza également sous le nom de Desmodium penduliflorum. C'est vrai qu'ils se ressemblent beaucoup et que la confusion peut être facile. Pour les différencier à coup sûr, ouvrez une gousse. Celle du Desmodium contiendra plusieurs graines, celle du lespedeza une graine unique.

Espèces et variétés de lespedeza

Lespedeza thunbergii

Espèce type

Lespedeza thunbergii Espèce type
  • Feuillage : Trifolié, vert clair, caduc.
  • Floraison : Petites fleurs roses assemblées en longs racèmes (grappes). La floraison est suivie de gousses aplaties.
  • Qualités : Sa rusticité est bonne (-15 °C). Dans les régions où il ne gèle pas, il pourra atteindre 2 m de hauteur et 3 m d’étalement. Son port est bien retombant. Idéal donc pour garnir le haut d’un mur ou d’un muret.

'Alba'

Lespedeza thunbergii 'Alba'
  • Feuillage : Trifolié, vert clair, caduc.
  • Floraison : Fleurs blanches assemblées en longs racèmes et suivies de gousses aplaties.
  • Qualités : Son port est retombant, cependant il pend moins que l’espèce type et sa floraison est un peu plus tardive. Parfait en haut d’un muret ou pour créer la surprise au bord d’une allée.

'Edo Shibori'

Lespedeza 'Edo Shibori'
  • Feuillage : Trifolié, vert clair, caduc.
  • Floraison : Les fleurs de cette obtention récente sont bicolores, roses et blanches.
  • Qualités : Mêmes qualités que ses aînés (lire ci-dessus) plus une : il est considéré comme susceptible d’être formé en bonsaï, sa végétation étant un peu moins vigoureuse.

Semis et plantation du lespedeza

Semis et plantation du lespedeza

Où planter le lespedeza ?

Vous pouvez planter le lespedeza en pleine terre ou en pot. Il a une grosse exigence mais c'est bien la seule : une exposition bien ensoleillée (il peut accepter la mi-ombre mais se montrera moins florifère).

Il sera parfait en massif, dans une rocaille, sur le haut d'un muret et même plus isolé, en bordure d'un chemin ou d'une allée.

N'hésitez pas à l'introduire dans vos tableaux d'automne en compagnie d'asters, de rudbeckias. Vous pouvez également miser sur les contrastes et l'installer devant un phormium pourpre ou un Physocarpus 'Diabolo' au feuillage particulièrement sombre. Ou jouer la complémentarité avec un arbuste à feuillage doré.

En pot, vous pouvez lui adjoindre des plantes basses : colchiques, petits sédums

Quand planter le lespedeza ?

Plantez-le de préférence au printemps et quand les gelées ne sont plus à craindre.

Comment planter le lespedeza ?

En pleine terre : plantez-le dans un sol riche, bien drainé, humifère.

En pot :

  • Installez-le dans un mélange terreau (2/3) et sable (1/3).
  • N'oubliez surtout pas de mettre au fond du pot une bonne couche de drainage.
  • Il aime mieux avoir les pieds un peu au sec.

Culture et entretien du lespedeza

Culture et entretien du lespedeza

Un premier conseil d'importance : pas de panique si votre lespedeza vous semble fichu en début de printemps. Son redémarrage est très tardif. Il est bien possible qu'avant le mois de mai, il ne manifeste aucun signe de reprise. Prenez patience, il sait se faire attendre mais redémarre comme une vivace.

Une fois entamée, sa croissance est rapide et il forme de nouveau en quelques mois un joli petit arbuste au port étalé et aux rameaux bien fleuris.

Il n'est pas très gourmand en eau, se satisfait d'un bon arrosage par semaine en pleine terre, deux s'il est en pot. Bien entendu, en cas de très fortes chaleurs, augmentez la fréquence.

Le pire ennemi du lespedeza, c'est le gel surtout les premières années suivant la plantation dans les régions les plus froides. N'hésitez pas à le pailler copieusement en hiver pour protéger la souche.

Taille du lespedeza

Quand tailler ?

Intervenez au printemps, en mars c’est parfait.

Comment tailler ?

Si votre lespedeza n’a pas trop souffert de l’hiver, coupez-le à deux ou trois bourgeons. Si vous ne le taillez pas, sa forme sera moins jolie.

Si l’hiver a été rude et que toutes ses parties aériennes ont gelé, rabattez-le au niveau du sol. Il repartira de plus belle quelques semaines plus tard.

Maladies, nuisibles et parasites

On ne lui connaît pas d’ennemis.

Multiplication du lespedeza

Multiplication du lespedeza

Le lespedeza se multiplie par semis ou bouturage.

Semis

Les graines se récoltent en automne. Nous ne vous conseillons pas cette méthode car le temps de germination est assez long et la réussite non garantie. Mais si l'expérience vous tente, voici comment procéder.

  • Utilisez une terrine percée d'une dizaine de cm de profondeur.
  • Placez une couche drainante, sur 2 à 3 cm, de graviers ou de billes d'argile.
  • Recouvrez avec un terreau de semis du commerce (si vous le faites vous-mêmes, mélangez à égalité terreau de feuilles et tourbe).
  • Tassez avec une planchette de bois.
  • Semez vos graines.
  • Tamisez au-dessus 2 cm de terreau et tassez à nouveau.
  • Arrosez avec un pulvérisateur et placez à la chaleur dans une mini-serre chauffante (c'est plus pratique). La température doit être constante, à 20 °C.
  • Après soyez patients. La levée peut prendre plusieurs semaines. Lorsque vos bébés plants ont trois feuilles, rempotez-les dans des godets (utilisez le même substrat).
  • Replacez à la chaleur.
  • N'oubliez pas de pulvériser régulièrement.
  • Puis rempotez dans un pot plus grand.
  • Quand le plan sera bien développé, vous pourrez l'installer à sa place définitive dans votre jardin ou dans un gros pot (minimum 30 × 30 cm) sur la terrasse.

Bouture de tige

Les boutures s'effectuent en plein été.

  • Prélevez avec un outil bien affûté et désinfecté, des boutures de 10 à 15 cm de long sur des rameaux latéraux semi-aoûtés.
  • Recoupez chaque bouture à la base juste au-dessous du point d'insertion d'une feuille. C'est à ce niveau que vont se former les nouvelles racines.
  • Conservez seulement 2 ou 3 feuilles en haut de la bouture, enlevez toutes les autres.
  • Trempez la base dans de l'hormone de bouturage. Éliminez le supplément d'une pichenette.
  • Installez la bouture dans un pot empli d'un mélange sable-tourbe.
  • Tassez avec les doigts avant d'arroser en pluie fine (utilisez un vaporisateur, c'est plus pratique).
  • Placez vos boutures dans un endroit chaud mais protégé du soleil direct. Vérifiez l'enracinement régulièrement. Tirez délicatement, si vous sentez un peu de résistance c'est bon signe !
  • Quand les boutures seront bien enracinées, rempotez-les une première fois dans des godets de 10 – 12 cm.
  • Laissez-les forcir avant de rempoter une seconde fois.
  • Protégez vos boutures du froid de l'hiver. Installez-les à leur place définitive vers le mois de mai.

Conseils écologiques

Plantez un ou plusieurs lespedezas si vous voulez attirer des papillons.

Un peu d’histoire…

Le lespedeza a reçu son nom, en 1790, d’André Michaux. Nommé botaniste royal par Louis XVI, Michaux fit un long voyage en Amérique du Nord pendant lequel il nomma de nombreux végétaux.

Le lespedeza fut ainsi baptisé en l’honneur de Vicente Manuel de Zespedes y Velasco, gouverneur espagnol de la Floride.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides