Aethionema

Aethionema en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aéthionème

  • Nom(s) latin(s)

    Aethionema

  • Famille

    Brassicacées, Crucifères

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,15 à 0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    10 à 12 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Aethionema fait partie de la famille des Brassicacées qui comporte les genres Alyssum, Aubrieta, Brassica (chou, moutarde, navet), Iberis pour les plus connus. Ce genre compte une quarantaine d'espèces de sous-arbrisseaux, de vivaces et d'annuelles originaires de zones montagnardes ensoleillées et calcaires du pourtour méditerranéen et de l'ouest asiatique, principalement en Turquie et dans le Caucase.

Les Aethionema se caractérisent par des petites feuilles alternes et charnues, et une abondante floraison printanière prenant la forme de grappes terminales aux fleurettes à 4 pétales blanc pur, roses ou rouges, parfois parfumées. Ces grappes s'allongent légèrement après floraison.

Des fruits secs allongés en silique s'ouvrent à maturité sur 2 valves contenant les graines. Les semis spontanés sont nombreux dans de bonnes conditions de culture. La rusticité est bonne à condition que le sol soit parfaitement drainé. Le seul bémol de ce genre facile à cultiver est sa faible longévité compensée par l'abondance et la durée de floraison (plus de 6 semaines).

Aethionema armenum, l'aéthionème d'Arménie est l'espèce la plus couramment commercialisée et cultivée au jardin. Ce sous-arbrisseau compact se rencontre naturellement dans le Caucase et en Turquie. Il ne dépasse pas 20 cm en tous sens. Son feuillage persistant à semi-persistant selon le climat offre une belle teinte gris-vert aux reflets bleutés. Les feuilles petites, de 0,5 à 1,5 cm de longueur, sont linéaires et oblongues. La plante fleurit du cœur du printemps jusqu'en début d'été, produisant une multitude de grappes de fleurs rose pâle de 0,5 cm de diamètre. 'Warley Rose' est le cultivar le plus populaire. Il se distingue du type par des fleurettes plus grosses et d'un rose plus soutenu.

Espèces et variétés d’Aethionema

Aéthionème d'Arménie (Aethionema armenum)

Espèce type

Aéthionème d'Arménie (Aethionema armenum) Espèce type
  • Floraison : Mai à juillet. Grappes terminales de fleurettes rose pâle.
  • Végétation : Semi-persistante. 15 à 20 cm de hauteur et d'étalement. Port étalé. Feuillage dense et compact. Vert bleuté. Petites feuilles étroites, linéaires et oblongues.
  • Qualités : Origine : Caucase (Arménie), Turquie. Rusticité : -20 °C. Très florifère. Apprécie le soleil. Tolère la sécheresse estivale. Éphémère.

'Warley Rose'

Aéthionème d'Arménie (Aethionema armenum) 'Warley Rose'
  • Floraison : Fleurs plus grosses, rose clair.
  • Végétation : Comme le type.
  • Qualités : Origine horticole. Amélioration du type : plus florifère.

'Warley Ruber'

Aethionema 'Warley Ruber'
  • Floraison : Ressemble à 'Warley Rose' mais teinte plus soutenue.
  • Végétation : Comme le type.
  • Qualités : Origine horticole. Amélioration du type : plus florifère.

Aéthionème à grandes fleurs (Aethionema grandiflorum, syn. A. pulchellum)

Espèce type

Aéthionème à grandes fleurs (Aethionema grandiflorum, syn. A. pulchellum) Espèce type
  • Floraison : Mai à juillet. Grappes lâches de fleurettes rose clair à rose lilas.
  • Végétation : Semi-persistante. 20 à 30 cm de hauteur. 30 à 40 cm d'étalement. Port lâche. Sous-arbrisseau peu ramifié. Petites feuilles étroites, oblongues, bleu-vert.
  • Qualités : Origine : Caucase, Turquie, Iran, Irak. Rusticité : -20 °C. Parfaite en pot. Tolère bien la sécheresse.

Plantation de l’Aethionema

Plantation de l’<em>Aethionema</em>

PeterMansfeld/CC BY 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

L'Aethionema se glisse avec bonheur dans les rocailles, les murets, les dallages, les toits végétalisés et les jardins de gravier. On peut aussi la cultiver en jardinière et en potée alpine où son feuillage compact reste décoratif toute l'année.

Installez-la en plein soleil dans un sol léger, fertile à pauvre, alcalin à légèrement acide, et surtout très bien drainé, voire sableux et caillouteux.

Attention : une terre trop fertile et détrempée en hiver raccourcit sa longévité déjà brève.

Quand planter l'Aethionema ?

Plantez-la au printemps ou en début d'automne.

Préférez la plantation printanière en région froide ou en sol argileux et compact.

Comment la planter en pleine terre ?

Prévoyez 10 à 12 godets par m², pour un effet visuel rapide.

Désherbez soigneusement le sol et amendez-le avec du sable grossier et un peu de compost s'il est très pauvre et filtrant.

Creusez un trou d'au moins 2 à 3 fois le volume de la motte. Hydratez cette dernière avant de la planter. Comblez, tassez avec la main et arrosez copieusement.

Paillez avec des matériaux minéraux (graviers, galets, copeaux d'ardoise, tessons de terre cuite) pour limiter les arrosages assurant la reprise et pour éviter la pousse de mauvaises herbes. Le collet ainsi entouré d'une poignée de graviers se montre moins sensible à l'humidité hivernale.

Comment planter l'Aethionema en pot ?

Offrez-lui un contenant en matériau poreux, impérativement percé de trous de drainage. Placez une couche de billes d'argile au fond du pot.

Utilisez un terreau bien drainant que vous pouvez enrichir avec un peu d'engrais à libération lente pour éviter les apports d'engrais pendant l'été. Paillez la surface avec un paillis minéral.

Idées d'association

Iris

Associez les Anthionema avec des iris miniatures en massif ou bordures par exemple.

Œillet

Les petits œillets sont également une plante idéale pour accompagner les Anthionema.

Allium

Les Anthionema font un excellent couvre-sol aux pieds des plants d'ail d'ornement.

Jacinthe

Les Anthionema sont également parfaits aussi pour cacher la terre aux pieds des jacinthes mais aussi des tulipes.

Culture et entretien de l’Aethionema

Culture et entretien de l’<em>Aethionema</em>

Anna reg/CC BY-SA 3.0 at/Wikimedia

Elle ne demande aucun soin en pleine terre et seulement quelques arrosages pendant la floraison si elle est en pot.

En pleine terre

Arrosez régulièrement les semaines qui suivent la plantation ainsi que le premier été en cas de plantation printanière. Ensuite, les précipitations suffisent.

Après la floraison, taillez aux ciseaux les grappes défleuries hormis si vous souhaitez des semis spontanés.

En pot

Arrosez régulièrement toute la belle saison afin de maintenir un substrat frais sans excès. Laissez sécher le terreau en surface entre 2 arrosages. Apportez un engrais 1 à 2 fois pendant la belle saison. Inutile de protéger en hiver.

Rempotez tous les 2 ou 3 ans et surfacez dans l'intervalle.

Maladies, nuisibles et parasites

Dans de bonnes conditions de culture, l’Aethionema se montre bien résistante aux maladies et aux parasites.

Multiplication de l’Aethionema

Multiplication de l’<em>Aethionema</em>

Katja Schulz/CC BY 2.0/Flickr

Bouturage

La méthode la plus simple est le bouturage de rameaux au cours de l'été.

Enfoncez la partie inférieure dans un terreau de bouturage et placez à mi-ombre en maintenant le substrat frais.

Semis

Vous pouvez aussi récupérer des semis spontanés et les faire grossir en godets individuels avant de les installer en place définitive.

Semez en automne ou en tout début de printemps les graines mûres dans une terrine remplie d'un terreau de semis bien drainant. Le froid aide à la germination.

Maintenez le substrat sous châssis froid jusqu'à cette dernière qui peut prendre plusieurs semaines à plusieurs mois.

Repiquez dès que les plantules sont manipulables. Faites grossir en godets, à l'abri des forts gels l'hiver, pendant 1 an, avant la mise en place au jardin.

Conseils écologiques

L’aéthionème des rochers ou Aethionema saxatile présente dans les Alpes et les Pyrénées entre 1 000 et 1 200 m d’altitude, est la plante hôte principale d’un papillon, la piéride de l’aéthionème. Blanc à revers jaune clair, il ressemble à la piéride du chou, fréquent dans nos potagers. Mais il fait partie de la liste des 26 espèces de papillons protégées, car menacées de disparition.

Cette piéride pond sur l’aéthionème que les chenilles peuvent coloniser d’avril à septembre. On les reconnaît, car elles sont vertes ponctuées de noir et tachées de jaune au niveau des flancs.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Aethionema est né de la fusion de 2 mots grecs, aethes qui veut dire « insolite » et nema qui signifie « fil » ou « filament », en référence aux 6 étamines. Ces dernières se composent de 4 étamines longues et de 2 plus courtes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides